bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Thousand Arms > Game details

Thousand Arms

General Info

System : play

Type : crpg

Player(s) : 1

Nom original : サウザンドアームズ


Developer(s) : Red Company, TOSE

Chara-designer(s) : Yuuya Kusaka

Composer(s) : Daisuke Miyachi , Kazuhito Kikuchi, Atlus Sound Team

6.5
6.5
Classé Top#484 Legendra
Dans le top 10 de 2 members
42 members completed it (Average time: 41h)
56 members own it

japon 17/12/1998

Publisher : Atlus

amerique 30/09/1999

Publisher : Atlus

Thousand Arms > Commentaires :

Thousand Arms

6.5
6.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
8 commentaires
auty

le 15/08/2013
Edité le 15/08/2013
5_5
Une aventure fort sympathique tout le long, même si elle commencait à bien me gonfler sur la fin. Le scénario démarre doucement, et se dévoile au fur et à mesure avec des enjeux qui se rajoutent, pour se terminer sur un final fort intéressant avec son petit lot de passages héroïques. Les péripéties des protagonistes aux caractères bien trempés ne manquent pas d'humour, surtout au début, ou les quiproquos, références grivoises et autres moments bien drôles s'enchainent à cent à l'heure. Tout cette ambiance comique retombe ensuite dans la deuxième moitié de l'aventure, même si on a encore droit à quelques passages hilarants. Le système de drague permet des rencards parfois amusants, mais aussi de s'éclater un peu sur des mini-jeux de qualité plus ou moins bonnes. Ces activités ajouté au casino permettant de se ruiner plus vite que la lumière (c’est comme en vrai, tu gagnes quasi jamais) constituent le seul contenu annexe du jeu. Pas une seule quête optionnelle, pas un seul donjon en trop, on se contente de l'histoire qui te fait visiter la mappemonde de fond en comble. Du coup, le rythme ne flanche qu'assez peu.

La musique est bien cool, même si ça manque d'un peu plus de thème. Disons que les mêmes tournent un peu trop souvent, malgré leurs qualités. Plus mitigé sur le doublage anglais, pas toujours génial. Techniquement assez pauvre dans les phases de gameplay, le jeu devient plus attrayant pour les yeux avec ses scènes animées de bonne facture.

Maintenant, tout ce qui fâche. Le système de combat est faussement complexe. On se contente d'attaquer en masse avec le leader, pendant qu'un personnage balance des soins si nécessaire, le troisième combattant étant là uniquement pour décorer, et ça passe comme dans du beurre ainsi jusqu'à la fin du jeu. Tout juste envoie-t-on les invocations sur les boss une fois arrivé assez loin dans le jeu, ces derniers restant les seuls à pouvoir inquiétés le joueur avec leurs attaques de zones qu'ils spamment allègrement. Car le jeu reste très simple, vu le nombre de combat aléatoire qu'on bouffe, les niveaux montent plus que nécessaires sans chercher à faire du level-up.

Ensuite les donjons, qui sont parmi les plus ennuyeux et répétitifs que j'ai pu voir. On s'y perds assez facilement, tout se ressemble, on a souvent plusieurs chemins possibles et pas grand chose pour les distingués. On fait de multiples aller-retour pour être sur d'avoir nettoyé ceux-ci correctement. Et ils ont beau être court, le nombre de rencontres aléatoires coupent la progression toutes les 10, allez, grand maximum 20 secondes d'explorations. Une mauvaise impression de refaire encore et encore la même chose non-stop. Et je ne parle même pas de ce donjon forestier avec la fameux coup du "je te fais enchainer les écrans à multiples embranchements qui au finale ne servent à rien vu que le prochain écran sera choisie au hasard parmi ceux prévus à cet effet". Ou ce passage dans un labyrinthe qui change d'angle de vue à chaque intersection, faisant perdre l'orientation. Et quel bonheur de parcourir tout ces lieux sans saveur, sans identité visuelle, vide de toute décorations...

Bref, je retiendrais de Thousand Arms surtout l'aventure bien fun, les personnages bien barrés, l'humour bien présent. Et seulement ça.


Riskbreaker

le 26/05/2013
Edité le 26/05/2013
6_5
Thousand Arms fait office de titre assez insolite dans le panorama des j-rpg de la PlayStation. A mi-chemin entre un dating-game et un rpg, il offre une aventure assez surprenante qu’il est difficile de retrouver ailleurs.

Bon, ce n’est quand même pas trop l’extase, ne nous emballons pas.
Le système de combat, intrigant au départ, montre très vite ses limites et la stratégie globale tout au long des 25h de jeu sera de faire : attaquer ? défense ? attaquer ? défense… Et quelques invocations pour le boss final. Et ça manque drôlement de dynamisme.
Le scénario, bien que loin d’être très mauvais, est assez plat, avec ses rebondissements attendus et son grand méchant tout ce qu’il y a de plus cliché. On rajoute un paquet d’éléments inutiles au gameplay (rajoutant seulement une petite touche de fantaisie sur l’aspect dating du titre) comme les photos ou les mini-games… Un doublage ricain vraiment très limite et l’absence de quêtes annexes, de replay-value ou autres types d’éléments qu’on se plait à crawler dans un jrpg nous offrant une world map complète. Ah et n’oublions la caméra bien casse-bonbon.

En revanche, il est bien sympa sur de nombreux autres points !
Un humour réussi (pour peu que l’on passe outre le doublage moisi) avec des personnages vraiment uniques dans leur genre. Le casting féminin, bien que très « déjà-vu » est réussi et sait nous émoustiller comme il faut quand il le faut (on reste cependant au degré #1 de la drague, désolé les pervers). Sans compter que les choix de dialogues permettent de transformer quelques situations convenues en de vrais quiproquos cocasses.
Techniquement, le titre est loin d’être mauvais même si les sprites 2D SD lors de l’exploration auraient gagné à être plus détaillés. De même que les décors du début de l’aventure, vraiment bof et trop grisonnant comparé à toute la deuxième moitié du jeu. L’ost est, quant à elle, drôlement réussie (hors musique du final boss).

Au final, on en sort avec le smile, tout content d’avoir pu draguer un peu quelques nanas tout en se tapant une aventure auréolée de tous les poncifs du genre. De toute, on s’en fout parce qu’au final, c’était bien cool. Et puis il y a la petite carte brillante dans le jeu ricain, si c’est pas la classe ultime ça !
Faizon

le 18/07/2010
6
Amusant, et à l'époque clairement novateur pour le public occidental, avec son mélange RPG/jeu de drague, son système de combat convenable, son ambiance et son second degré. Loin d'être incontournable, mais clairement une traversée à faire une fois, si on a le temps.
Tompouce

le 23/01/2010
5
Un RPG rigolo, avec son lot de personnages sans prise de tête. Le reste du jeu ne se démarque pas forcément de la concurrence.
Mon principal souvenir sur ce jeu reste assez bizarrement le fait de revenir un nombre de fois incalculable à un même endroit (ou j'avais déposé une épée qui devait, disposée ainsi devenir surpuissante) pour constater qu'il n'était pas encore possible de la récupérer...
Souvenir idiot Un peu à l'image de ce jeu
nico

le 20/11/2008
10
Pour ma part je me suis éclaté a faire ce RPG meme si les graphismes ne sont pas sensationnelles ce rpg dispose de nombreux atouts : le charisme des personnages, (i love sodina), les différentes méthodes de drague, plus le tout bourré de scènes cinématiques à tomber. L'histoire est satisfaisante j'ai complétement été emballé!!!!!!!!
Rotka

le 16/02/2008
Edité le 14/01/2011
5
Fun, voila ce qui , pour moi, résume Thousand Arms.
Pas forcément super beau, ni enchanteur auditivement, je me suis tout de même laisser séduire.Le système de dating est bien foutu, le jeu est drôle, et le système de combat original.
Bref un jeu qui ne se prend pas la tête, qui s'assume, et qui sort du lot. A jouer!

nd. anthemis : copieur !
Anthemis

le 17/07/2007
Edité le 17/05/2013
6_5
Fun, voila ce qui , pour moi, résume Thousand Arms.
Pas forcément super beau, ni enchanteur musicalement, je me suis tout de même laisser séduire.
Le système de dating est bien foutu, le jeu est drôle, et le système de combat original.
Bref un jeu qui ne se prend pas la tête, qui s'assume, et qui sort du lot. A jouer!
destiny

le 18/10/2004
7
Un jeu plutôt sympa qui tire son épingle du jeu grâce au comique de certaines situations (dialogues, mise en scène...). Passé cela, il est bien moyen ! Un titre de RED un peu à part...
48 active users (0 member, 48 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion