bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Wild ARMs 3 > Articles > Review

Wild ARMs 3

crpg play2 europe
Wild ARMs 3
Wild Arms 3 est sorti en mars 2002 au Japon. C'est près d'un an plus tard qu'il débarque dans nos territoires PAL. La grande particularité de la série des Wild Arms est son univers Western ainsi qu'un point important pour ce troisième volet : le Cel-Shading. Cependant, sachez que cette review s'effectuera dans l'ignorance totale des épisodes précédents alors si je dis des grosses conneries, n'hésitez pas à me mailer ^^. Alors c'est parti pour quelques milliers de caractères qui évoqueront les forces et les faiblesses de ce dernier opus de la série Wild Arms.

Go...STOP ! GO !

L'histoire débute sur le plan d'un train roulant en pleine nuit. Le focus se fait sur Virginia, une ravissante jeune femme qui commence à s'assoupir. Soudain, un choc retentit. Virginia, tirée de sa torpeur décide d'aller voir ce qui se passe. Malgré les contre recommandations d'un contrôleur, elle se rend à l'arrière du train, là où le choc s'est fait ressentir. Elle découvre un wagon qui apparemment était sceller par un cadenas, mais qui a été forcé. Virginia, prenant son courage à deux mains, ouvre la porte. Elle s'avance au centre de la pièce où elle découvre un coffre qui renferme une chose sûrement très précieuse... C'est alors que surgissent de nulle part, trois hommes, tous armés, ils ne semblent pas se connaître. Tous se menacent. STOP. Arrêt sur image. A ce moment-là, il vous est demandé par lequel de ces quatre personnages vous souhaitez commencer et connaître la raison de sa venue et de ce "Fateful Encounter" comme il est nommé dans le jeu. De toute façon, vous devrez tous les faire. Vous êtes donc entraîné dans quatre petites phases de jeu d'une demi-heure chacune environ où vous allez prendre connaissance de façon basique du système de jeu mais aussi de l'histoire de chacun des personnages. Les quatre personnages sont donc : Virginia, une jeune fille orpheline élevée par son oncle et sa tante et qui rêve de devenir "Drifter" (une sorte d'aventurier qui n'agit pas toujours légalement) ; Clive, un historien, un intellectuel très dévoué aux missions qui lui sont confiés ; Gallows, une sorte d'Indien, il est destiné par sa tribu Baskar à devenir une sorte de prêtre ; et enfin, Jet, un personnage mystérieux, qui n'a aucun souvenir, peu bavard, il ne vit que pour l'argent. Retour au train. A peine le temps de s'expliquer que le contenu du coffre est volé par un groupe adverse. Malgré un petit combat, les "Bad Guys" arrivent à prendre la fuite avec le trésor (on sait désormais qu'il s'agit de l'Ark Scepter, un objet magique reconnu pour être très puissant). Après quelques heures de jeu, c'est Virginia qui prend les commandes du groupe. Mais ce début s'avère futile puisque la quête principale va vite se transformer en une chose bien moins futile. En effet, le monde dans lequel l'histoire se passe se nomme Filgaia. Aujourd'hui recouvert de sables et de roches et formant un vaste "Wasteland" infertile, certains racontent qu'autrefois la mer de sable était recouverte d'eau et que les arbres existaient encore... Curieusement, personne n'a de souvenirs de cette période. Voila pour le début de l'intrigue, passons maintenant au système de jeu.
Wild ARMs 3
Wild ARMs 3
Wild ARMs 3

Ce système de combat est trop petit pour nous deux !

Wild Arms 3 est, dans son système, assez classique. Des combats aléatoires à quatre personnages avec attaques, magies et invocations. Il cache, cependant, de nombreuses originalités. En effet, en fin d'aventure, vous aurez un total de douze "Mediums" (au début vous en aurez quatre, vous ferez l'acquisition de quatre autres pendant l'aventure et enfin, vous obtiendrez les quatre derniers dans le troisième quart de l'histoire). Sur ces Mediums, vous disposez de cinq emplacements pour mettre des objets spéciaux, qui vont vous permettre d'acquérir des capacités spéciales (résistance au feu, contre-attaque, etc.). Pendant les combats, vous disposez d'une jauge de FP (Force Points) qui augmente quand vous attaquez. Cette jauge atteint son maximum à 100. Tous les 25, votre jauge de force augmente et une fois le 4ème niveau de force atteint (logique : 25 X 4 = 100), vos attaques sont bien plus puissantes. Quand vous avez les 100% de votre jauge, vous pouvez déclencher une Gatling (en fait, vous pouvez la déclencher dès le niveau 1 atteint, mais c'est quand la jauge est à son maximum qu'il est le plus intéressant de l'utiliser), une attaque très puissante qui videra presque entièrement votre chargeur. Chargeur ? Eh oui, vous combattez avec des armes à feu, et quand le chargeur est vide, vous attaquez à la main, ce qui est bien moins efficace. Dans les villages, vous pouvez acheter des objets ou vous rendre chez un "Arm Smith" qui, moyennant finance, augmentera les capacités de vos armes (munitions, force, poids,...). Vous disposez de 15 niveaux d'évolutions pour chacune des armes de vos personnages, ce qui s'avère vite un peu juste, puisqu'on atteint ce maximum assez rapidement dans le jeu. Notez que si on manque cruellement d'argent en début d'aventure, une fois le niveau 15 d'évolution atteint, on ne se sert quasiment plus de l'argent... Bizarre, les développeurs auraient pu un peu mieux équilibrer le jeu de ce côté-là. Autre petit défaut : les combats ne servent quasiment à rien, on regrette de ne gagner réellement du level qu'au boss (notamment grâce aux "Lucky Cards", qui doublent les exp reçus). D'autant que l'on dispose d'une jauge qui permet d'éviter les combats (cependant, quand vous êtes à 0, vous ne pourrez plus les éviter, son utilisation est donc légèrement stratégique même si on peut récupérer des cristaux qui la ré-augmente dans les donjons). Derniers points : les sauvegardes se font par l'intermédiaire d'un objet nommé "Gimel Coin", vous ne pouvez pas en acheter et il n'est donc pas conseiller d'en utiliser à tout bout de champ. Sinon, quand vous êtes sur la carte, les villages ne sont pas apparents, vous devez d'abord "scanner" l'endroit où vous pensez qu'il se trouve pour qu'ils apparaissent ; un système original que vous utiliserez énormément au cours du jeu. On regrette que le gameplay ne révèle ses possibilités qu'en toute fin d'aventure, ce qui est bien dommage, car une fois maîtrisée, malgré une certaine austérité, il se révèle excellent ! Voila en gros de ce qu'il en est pour le système de jeu. Ah oui, j'ai omit de vous parler des "Tools". Chaque personnage possède ses propres Tools et vous devez choisir le Tools ou la combinaison de Tools appropriée pour résoudre les énigmes à l'intérieur des donjons pour progresser. Exemple très simple : vous avez, dans une pièce, une torche éteinte, vous comprenez que pour ouvrir la porte qui est fermée, vous devez l'allumer, vous choisissez donc le Tools "Thindercrest" de Virginia qui vous permet d'envoyer des cartes enflammées, vous allumez la torche, la porte s'ouvre, et le tour est joué !
Wild ARMs 3
Wild ARMs 3
Wild ARMs 3

C'est moche docteur ?

Techniquement, on a le droit pour une première fois dans un RPG à du Cel-Shading. Ce procédé est plutôt bien utilisé et le jeu est assez agréable à l'œil. Cependant, on remarque un aliasing très présent qui fait scintiller l'image à mort ainsi qu'un filtre graphique qui est un peu trop voyant durant les gros plans. On peut dire qu'aujourd'hui,en 2007, le jeu a clairement beaucoup vieilli. Les personnages sont plutôt bien modélisés mais leurs expressions faciales sont tellement sommaires qu'elles peuvent prêter à sourire. Saluons le travail des (oui "des", ils sont forcément plusieurs pour avoir pondu tout ça) character designers qui ont dessiné TOUS les personnages du jeu (oui même le jardinier au fond du troisième village à droite). Sinon, bon point en ce qui concerne les musiques ! On a le droit à des sonorités typiques du western (guitare, sifflement,...) et certains thèmes sont carrément mémorables. Elles contribuent d'excellente manière à l'ambiance du soft. Finalement, l'ambiance western n'est pas si présente que ça et si certains villages sont vraiment typiques, d'autres lieux n'ont carrément rien à voir. On regrette également que l'histoire soit aussi longue à démarrer et que l'intrigue ne prenne finalement place qu'après de longues heures de jeu. Coté durée de vie, on est très légèrement en dessous de la moyenne sans les sous-quêtes (30/35 heures pour un joueur moyen). Mais si vous décidez de faire tous les milleniums puzzles, d'explorer les 100 niveaux de l'abyss ou encore trouver toutes les EX fils keys, le jeu pourra vous occupez vraiment beaucoup plus !
Wild ARMs 3
Wild ARMs 3
Wild ARMs 3
Voilà, finalement, Wild Arms 3 est un bon RPG manquant peut-être un petit peu de charme et de séquence scénarisée, avec un bon gameplay, hélas, un peu austère mais une ambiance originale. C'est marrant, ce jeu ne possède pas de défauts super importants, mais il n'a pas réussit à me convaincre totalement, je pense tout simplement que ça n'a pas fait "tilt".

03/07/2003
  • Ambiance western originale
  • Un rendu en Cel-Shading sympathique
  • Un monde vaste qu'on prend plaisir à explorer
  • Les énigmes
  • Bande-son
  • Long à démarrer
  • Gameplay austère pleinement exploitable qu'en fin d'aventure
7

GRAPHICS 3/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 3.5/5
LENGTH 3.5/5
GAMEPLAY 3.5/5
Wild ARMs 3 > Commentaires :

Wild ARMs 3

7
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:


OK
voir aussi Commentaires play4 [0]
19 commentaires
Rodrigo Custodio

le 28/02/2017
8
mbora os combates continuem baseados em turnos, uma pequena adição ao sistema de batalha, o sistema de "fogo cruzado", dá a impressão que os personagens e os inimigos estão se movendo pelo campo de batalha entre os turnos. Voltando para as raízes das séries "Wild West", o jogo se passa em um mundo deserto quase totalmente desprovido de grandes corpos de água onde bandos de aventureiros e bandidos percorrem as terras em busca de fortuna, seja através de roubos ou caça a tesouros. Quatro desconhecidos unidos pelas circunstâncias, Virginia, Jet, Clive, e Gallows, são os principais personagens que devem enfrentar um grupo de místicos que tentam reviver o mundo, e um demônio que o teria destruído.
Pwyll

le 20/10/2014
Edité le 03/03/2015
6
Wild ARMs fut un de mes premiers RPG et donc forcément quand l'épisode 3 fut localisé chez nous, ma joie fut immense. Niveau ambiance, ce jeu est vraiment très prenant. Musicalement, c'est toujours autant une réussite. Les personnages, bien que clichés sont franchement classes. En revanche, on peut décemment trouvé la qualité graphique du jeu en deça de ce qui se faisait, même à l'époque. Mais on ne boude décidément pas son plaisir.
Yuri Hyuga

le 09/01/2014
8
Wild ARMs 3 est vraiment un bon jeu. Point très appréciable, l'ambiance western est très réussie et assez atypique dans le monde des RPG. L'histoire propose son lot de rebondissements et d'intrigue. Le déroulement de l'aventure est parsemée de petites énigmes sympathiques qu'il vous faudra résoudre. Les combats restent simples mais efficaces car ils proposent suffisamment de subtilité pour que l'on ne s'ennuie jamais. Les graphismes et les musiques sont agréables et remplissent bien leur rôle. Pour résumer, Wild ARMs 3 est un jeu sans défaut, mais même s'il est bon dans tous les aspects du jeu, en même temps, il n'excelle nulle part.
Riskbreaker

le 09/02/2013
7
Le Wild Arms 3, il a un goût prononcé de Western, il y a des guns, des chevaux, de l'harmonica, du sable et des couchers de soleil.
Tout va bien.
Et puis il y a son côté RPG très japoniais avec ses personnages caricaturaux, ses morales à deux sous et ses rebondissements téléphonés.

Fort heureusement, ce petit troisième opus dispose d'un monde très grand, bourré de quêtes annexes, d'un nombre de donjons hallucinants et de quelques idées / énigmes fort sympathiques. Et puis il y a Lombardia, ce fucking dragon transformer bleu/blanc/rouge qui sert d'avion ! Et ça, c'est priceless !

Plus sérieusement, Wild Arms 3 dispose d'une structure solide, d'arguments convaincants et une robe graphique plutôt correcte. Malheureusement, on joue comme un robot dans ce jeu. Une mécanique de gameplay ultra répétitive (ville -2min- puis donjon -20min- boss + boss + boss). Et bordel on s'en tape des boss dans le jeu (+70) ! Sans compter que pour trouver son chemin, il faut les apostropher souvent les NPC ! On tourne pas mal de temps sans savoir où aller, à qui le demander ou même que faire. Mais une fois tout ce fourbi dompté (et armé d'une bonne soluce !), il y a du bon, du plaisir, de la subtilité dans les combats, un excellent boss final et une chouette OST (bien que très répétitive).
Allez, ouep, Wild Arms 3 c'est bien quand même.

► Points positifs :
- Durée de vie conséquente
- Un gros contenu (avec les quêtes annexes)
- Un chouette boss final (avec 12 transformations !)
- Great OST
- Le plaisir de voler sur une map monde avec Lombardia !

► Points négatifs :
- Répétibilité des actions
- Morales type shonen
- Trop de rebondissements téléphonés
- Animations très moyennes
Herbrand

le 22/08/2012
Edité le 25/10/2012
5
Wild ARMs 3 nous propose une aventure mélangeant intelligemment Western et science-fiction. Le premier côté se ressent fortement dans le gameplay hors combat du jeu: sauvegarde en dehors des villes et objets de soin limités, auberges chères, puzzles et autres pièges dans les donjons contribuent à rendre le périple plus ardu ... au moins jusqu'à la réalisation de l'une ou l'autre quête annexe, ou encore l'obtention de certains équipements.

Tout au long de l'aventure, on est amené à trouver soi-même son chemin : non seulement les lieux n'apparaissent pas directement sur la carte, mais les indications pour les découvrir ne sont pas toujours précises. Dans de rares cas, aucune information n'est même donnée. Il faut alors retraverser chaque ville précédemment visitée pour trouver l'unique NPC fournissant l'indice vers la prochaine destination. Ce manque d'équilibre est quelque peu dommageable.

Bien qu'un classique tour à tour, son système de combat est néanmoins varié de part la configuration des mediums, lequels fournissent augmentations de statistiques, aptitudes passives et actives. Chacune de ces dernières coûtera des Force Points (FP) en combat. Chaque personnage démarre avec un nombre de FP égal à son niveau ; ceci permet une évolution constante de stratégie au cours des premiers tours.

Le scénario est classique et sans grande surprise - surtout pour les habitués de la série. On retrouve d'ailleurs les principales polémiques et légendes des opus précédents et suivants. Les personnages principaux et secondaires varient du très bon au très mauvais (mention spéciale au trio d'ennemis).

Au final, ce troisième Wild Arms est une aventure plaisante à parcourir. Son ambiance et son gameplay compense le scénario médiocre. A noter que contrairement à beaucoup, je ne l'ai pas trouvé très long (22h en faisant quelques quêtes annexes).

+ Ambiance western
+ OST
+ Gameplay agréable et plus subtil qu'il n'y paraît
+ Protagonistes attachants et charismatiques (à une exception près)

- Scénario inintéressant et décousu
- Grosse impression de déjà vu
- Les bad guys sans charisme
- Difficulté facilement réduite à néant
- Un des donjons finaux les plus ennuyants de l'histoire du RPG
heavenly

le 30/10/2011
7
RPG très long mais à l'ambiance excellente !! On passe de très bon moment, le scénario, sans être mythique réserve sont lot se surprise et les persos sont bien mis en avant (même les secondaires). Un très bon souvenir en ce qui me concerne (hormis le niveau + boss final... à la difficulté bien trop corsée !!)
nico

le 26/08/2010
6
On en a fait tout un pat a caisse de ce jeu avec des notes pourtant moi je l'ai trouvé moins que les 4 autres? Personnages charismatiques certes mais niais au possible, une histoire qui ne casse pas des briques d'ailleurs je ne men rapelle pratiquement plus, les combats avec des nouveautés dont on aurait trés bien pu se passer. Tous les personnages peuvent avoir les même compétences comme dans ff13 ou12 et pour ma part je deteste ca !!! je n'attribuerai pas plus d'un 12/20!!!!
peppermint

le 18/05/2010
Edité le 15/08/2013
6_5
Cet opus est doté d'une ambiance western plutôt réussie. J'ai beaucoup aimé le début car l'ambiance et l'histoire démarre au poil. Les personnages sont assez bien fouillés dans l'ensemble, les musiques sont de bonne facture et renforcent l'ambiance western et le jeu possède une bonne durée de vie.
En revanche, vers le milieu du jeu, j'ai trouvé que ça devient un peu répétitif que ce soit au niveau des donjons ou du déroulement du jeu. Les niveaux et les villages manquent de diversité et de vie.
Même si ça reste un assez bon jeu dans l'ensemble, j'ai parfois ressenti un peu de lassitude.


Faizon

le 06/03/2010
8
Ma réconciliation avec la saga. Une ambiance particulièrement western (malgré quelques à-côtés plus... décalés), un système de combat pour le moins rôdé, une richesse des quêtes optionnelles, et un scénario étonnamment complexe et prenant rendent l'expérience particulièrement plaisante, pour ce qui est un des sommets de la saga. Et quelle bande-son !
Bao

le 16/02/2010
Edité le 21/05/2013
7_5
Ça à été mon premier Wild Arms, j'avais signé d'office quand j'avais vu en démo le côté western de la chose. Donc ouais un côté Western qui poutre bien dans son ambiance (univers, décors, ziks), les perso. que j'avais trouvé bien originaux et sympa, et tout le côté explo & donjon était bien foutu aussi.
Et le cell-shading rendait bien.
0 active user
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2024 - Legal Mention
Webmaster : Medion