bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Persona 5 > Media > Vidéos > PlayStation 4 > 4 disponibles :

Persona 5


Videos play3

English Story Trailer
Game Mechanics: Palaces Trailer

Aller à la page : OK
Page 1/2 suivant
Persona 5 > Commentaires :

Persona 5

10
9

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires play3 [2] pstore [0]
23 commentaires sur PlayStation 4
Yama

le 22/02/2019
5
P5 m'aura laissé sur ma faim. Surtout sur la fin en fait.
Le jeu est globalement bon, mais on ressent trop la pâte japonaise, à vouloir considérer le Japon comme le centre du monde.
De même, les personnages très stéréotypés ont un goût de déjà vu, et les situations à la Star Ocean IV à répétitions sont lassantes sur la fin. L'amitié plus fort que tout et patati et patata.
Je regrette beaucoup de ne pas avoir pu choisir le côté obscur de la force pour notre personnage, ça aurait donné un certain caché au jeu.

Le rythme du jeu est aussi un gros défaut, parfois, c'est vif et intense, puis, on tombe dans l'ennuis peu après, pendant de longues phases ou on attend que le temps passe. Et surtout sur la fin, ou on a droit au jour le plus long, version Shonen. J'ai rarement vu une fin traîner autant en longueur, et j'avais hâte de finir le jeu.

J'aurais préféré que ça se termine avec la fin de Shido plutôt que de se taper un Mementos avec toujours la même musique, puis pleins de boss, puis de nouveau un donjon, puis pleins de boss etc....


J'ai bien aimé la pâte graphique, qui fait très bande dessinée, de même que certaines musiques
celle du bâteau, et celle qui accompagne le combat contre Shido


Je suis pas vraiment fan du système de combat, mais je savais à quoi m'attendre avec un Persona. Le tout reste très dynamique tout de même, il faut le reconnaître. Par contre, je pestais souvent contre la lenteur du menu de résultat d'après combat, qui casse le rythme de l'exploration je trouve.

Bref, le jeu est joli, mais cumule pleins de défauts qui sont typiques du J Rpg.




Faizon

le 23/07/2018
8_5
Fini en 127 h, en prenant mon temps pour boucler ce que j'avais pour objectif de boucler en une seule partie (soit les S-Links au maximum pour tout le monde, et un Compendium bien rempli à défaut d'être à 100 %).
Quasiment inattaquable sur la partie gameplay, ce Persona 5 peut pêcher un peu plus sur sa partie scénario, à cause d'un propos parfois très bavard pour ne pas avancer énormément, et avec une formule qui, si elle atteint par de nombreuses facettes ses sommets, vient aussi toucher ses limites (le fonctionnement "de l'année" perd de beaucoup son effet de surprise si on a fait les épisodes précédents, les archétypes des S-Links - et aussi, voire surtout, de l'équipe de PJ - commencent à être légèrement redondants d'un épisode à l'autre), avec un scénario au final solide mais qui distille avec parcimonie ses moments de bravoure.
Et un demi-point en plus pour l'épilogue, qui parvient à légèrement titiller la fibre émotionnelle malgré tout.
Chipstouille

le 11/05/2018
10
J'y suis allé à reculons, après un persona 3 que j'avais fini par laisser tomber. Sauf que les critiques étaient dithyrambiques, et a priori tous les défauts que j'avais pu reprocher à l'aîné ont été corrigés.
C'est peu dire! Persona 5 est génial! Une pure bombe, qui écrase tout sur son passage. J'ai laissé tomber une partie de Zelda Breath Of The Wild en cours, que j'ai pourtant adoré, pour essayer et finalement terminer Persona 5. Impossible de lâcher le pad.

Le level design est certes, encore perfectible, mais on est largement au dessus de la moyenne, à des kilomètres des épisodes précédents. Le reste est juste une leçon de jeux vidéo, du quotidien étudiant au scénario profond en passant par l'excellent système de combat... Tout est bon.

Beaucoup de qualités de ce Persona 5 sont des héritages de cette série qui a déjà brillé par le passé, mais ce cinquième épisode sublime tout cela.

Le seul petit bémol qui résiste, je trouve, est que le jeu nous encourage à effectuer les sessions les plus longues possibles dans les donjons (jusqu'à même grinder, s'il nous reste des MP...), alors que le jeu gagnerait en rythme à alterner plus souvent ses différentes phases. C'est inhérent au gameplay, et cela fait partie de l'équilibrage global du jeu, donc on s'y fait.

Note parfaite quand même, le jeu a tellement de qualités que les rares défauts mineurs sont tout à fait négligeables.
Shinji

le 01/02/2018
8
un bon RPG pour sur, mais par le meilleur RPG au monde pour moi.

3ème persona like que je fais (P4 golden fini et Tokyo Mirages Sessions fait aux 4/5) et je dois dire que si la formule atteint son summum en particulier sur les donjons vraiment bien foutus, je ne peux ressentir une certaine lassitude et un air de déjà vu avec le 4.

Alors oui la DA est parfaite, le système de démon nickel, les musiques clairement marquantes, je ne peux m'empecher que c'était long, chiant sur le scénario convenu et qui cherche à faire trop, le twist ressemble beaucoup au 4 mais l'ambiance pesante en moins. Et les persos sont bof bof à part 2-3 comme Sojiro ça reste assez classique.

Donc oui comme premier Persona ça doit envoyé sec, moi ça m'a juste bien plu.
Slash

le 17/01/2018
9
Sans doute le meilleur jeu d'Atlus à mes yeux, Persona 5 passe un cap et montre tout le savoir-faire d'Atlus.

Le jeu offre une histoire intéressante (bien que la fin avec l'éternel gimmick jap avec les références aux gnosticisme me fatigue, on dirait la démarche par défaut du RPG jap).
Les musiques incroyables de Meguro, chapeau bas, sans doute mes préférées avec celle de Persona 3 et DDS.
Des graphismes qui ne sont pas fou mais avec un DA extrêmement fignolée, et un chara design au top
Le design des donjons avec leurs thèmes et les labyrinthes (énigmes) très intéressants.
Un système de combat qui est dans la continuité de la série (peut-être là où la série évolue le moins)

Sans doute ma meilleur expérience de l'année avec Nier Automata
Ahltar

le 04/01/2018
9
Un jeu exceptionnel !
Bon, il ne rattrape pas Persona 4 Golden dans mon cœur, la faute à des personnages moins impliquants et un chat un peu trop autoritaire.
Mais tout le reste est exemplaire, gameplay, design, musiques...

Chapeau bas Atlus, continuez comme ça.
Si les autres boites de jv pouvant s'en inspirer, ça rendrait le monde meilleur !
Aron

le 10/11/2017
9_5
Premier Persona, pas déçu, 140h pour en voir la fin

Sans redire une fois de plus tout ce qui a été dit, je vais essayer de noter le plus important.

Le début du jeu est phénoménal: c'est beau, mystérieux, y'a du rythme, des surprises, tout transpire la classe, de persos à l'intrigue au gameplay en apssant par les menus, les musiques, les flashforward, etc...

Après (de juillet à octobre) ça ralentit un peu et c'est bavard aussi c'est vrai, mais on se laisse porter par les liens qui se forment avec les confidants (J'ai kiffé Sae et Makoto, Igor, Akechi, les Twins, la doc'...) , les personas, et les combats qu'on arrive à maîtriser petit à petit, avec des couches qui se surajoutent à point nommé...

Et puis, la fin (true) avec ses plot-twists, ses boss de fin, sa "post-face" pour qu'on se dise au revoir en beauté...

C'est maîtrisé de bout en bout.

Ce que je reproche, mais c'est affaire de goût:
- Ryuji et Haru, chiants dans leurs dialogues stereotypés
- Les méchants évidents, un peu bof
- Morgana, dont l'arc narratif tombe un peu à plat je trouve,
- les romances auxquelles il manque peut-être un peu de fan-service sur la fin (j'aurais voulu du boob, voilà c'est dit )
- faut aimer les visual-novels ou dating-sim et se fader du texte, quelques passages sont qd même longuets.

Je vais donc enquiller sur P4G je pense.

Le meilleur JRPG et DRPG, pour moi (qui n'ai pas la fibre nostalgique des 2 derniers Persona puisque je ne les ai pas joués je le répète).
edgarfigaro

le 17/09/2017
10
Au milieu d'une actualité extremement riche et après des années d'attente, P5 m'aura totalement scotché et englouti durant des mois dans une réalité parallèle.

Atlus réussi l'impensable: dépasser en tout point son predecesseur, qui lui même avait pas mal amélioré la formule de P3.
Qui lui même avait été une révolution dans le monde du JRPG.
On est loin des épisodes en dent de scie de Final Fantasy.

La présentation de ce jeu laissera des marques et servira de référence à toute l'industrie durant longtemps. Pas un menu, un dessin, une transition qui ne soit pas chiadée, surprenante ou simplement cool. Un simple écran de stats devient une éxperience visuelle. Quand les mecs qui font les menus de skyrim ou de Street Fighter V vont tomber la dessus, ils vont se tirer une balle !!! Du travail d'orfèvre.

Les persos, leur design et l'écriture sont vraiment un gros boulot. Malgré la présence de nombreux intervenants, chacun est identifiable et a sa propre personalité. Même les enfants qui parlent au coin de la rue m'ont ému à la fin. L'histoire, les social links s'imbriquent de façon fluide et reflechie sur la durée, sans incohérences. Malgré les milliers de pages de texte du jeu, on ne s'en lasse pas. Après 6 mois passés avec les personnages, j'avait un peu fini par croire qu'ils étaient des vrais amis !!! Une impression que pas mal ici avaient déja eue sur P4.


Que dire du gameplay et du level design ? A partir d'un concept de "Donjon RPG + Dating Sim", qui aurait imaginé qu'on pourrait aller si loin ? Comme quoi parfois pas la peine de chercher à en faire trop, mieux vaut faire bien ce qu'on connait. 122H de jeu, sans parler des fois ou j'ai reloadé pour refaire les social links de la semaine, et pas une minute de lassitude bien au contraire j'ai pas hesité à me refaire des sections entières du jeu pour maxer les confidents ou revenir chercher un coffre.
Combats chiadés, carrés, à la fois simples et avec des possibilités énormes, des ajouts de compétences surprenants en pagaille, pas une magie inutile, et des boss qui obligent souvent à se creuser la tête ou qui ont des combinaisons de maggies diaboliques à déjouer.
De ce point de vue la il n'a aucune concurrence c'est le meilleur, point.

Quand aux donjons aléatoires, ils ont laissé place a des donjons chiadés avec infiltration, énigmes, passages secrets, ou l'on voyage d'un tableau à l'autre dans un musée, ou sur les lustres d'un casino. Magique.

La musique n'est pas en reste et atteint pour moi la perfection.
Shoji Meguro dépasse la barre qu'il avait lui-même fixée très haut, avec son style très personnel et urbain, et va chercher des trésors de sonorités chill, jazzy et funky, des refrains imparables qui restent dans la tête dès la première écoute, des basses envoutantes et des claviers aux sonorités vintage un peu érodées. Inoubliable, un chef d'oeuvre..

Je n'irais pas jusqu'à dire que le jeu est parfait. Quelques soucis dans les commandes d'infiltrations ou de longs passages ou l'on est pris en otage avant de pouvoir enfin sauvegarder. Mais ca reste de l'ordre de l'anecdotique.

Brefg une claque absolument monstrueuse, de la magnitude d'un FF7 ou encore Shenmue.
Un jeu qui va rester, qui va compter, qui va devenir culte.
Et en attendant le prochain, on compte sur Atlus pour nous sortir le jeu de danse, de baston, de labyrinthe et autres animés pour patienter !!!!
MadMax

le 06/08/2017
10
Le JRPG parfait à mon gout , absolument pas déçu toujours aussi bien écris les notions du 3 et 4 amélioré, désormais la plupart des Social Links ( Confident maintenant ) on tous une utilité au combat et n'est plus d'un simple intérêt scénaristique, système de combat excellent vraiment le meilleur gameplay tour par tour de tout les RPG. Petit bémol même si j'adore l'histoire il y'a pas mal de similitude avec Persona 4
Goro Akechi : detective, alliée au premier abord en réalité psychopathe manipulé par quelqu'un détestant le héros mmmh un peu comme Adachi
.

Tout simplement excellent si je me rappelle bien il est sortis avant FF15 au japon, j'aurais eu honte de sortir un jeu comme FF15 quand on voit la maîtrise de Persona 5 sur que peut être un JRPG et met la barre très haute .
Herbrand

le 27/07/2017
8
Persona 5 est la consécration de la formule initiée avec P3. Il est malheureusement quelque peu victime des tendances « shonenesques / japoniaisantes » et d'une surdose de textes inutiles et inintéressants. Le scénario et la narration proposent des moments forts, malgré parfois un regrettable manque de sérieux.

+ La direction artistique est peaufinée à l'extrême et donne un charme unique au jeu.
+ On peut parcourir aussi bien des donjons précalculés et des aléatoires.
+ L'intégration plus poussée des social links (appelés confidants). Pour la première fois, ils ont un impact autre qu'uniquement sur les fusions de personae : augmenter un confidant octroie des capacités utiles en combat ou dans la gestion du calendrier. Cela oblige à réfléchir plus profondément à quels confidants privilégier. Il s'agit à mon sens de la plus grande innovation du titre par rapport à ses prédécesseurs.
+ Plus généralement, le gameplay déjà excellent se trouve ici encore amélioré. On approche de la perfection.
+ On est à Tokyo et on peut retrouver certains coins bien connus de la ville.
+ Plusieurs améliorations de « qualité de vie » qui font du bien par rapport aux prédécesseurs.

- Les discussions par SMS, trop nombreuses, répétitives et rarement utiles.
- La mauvaise influence de la culture japonaise actuelle se fait parfois sentir, notamment dans certains moments importants. On se rappelle malheureusement que c'est un jeu pour ados.
- Quelques irrégularités dans la qualité du scénario, de la narration et de l'écriture.
- L'impression de déjà vu persiste, même si moins flagrante que dans P4.
61 active users (1 member, 60 guests, 0 anonymous member)
Online members: Yahiko
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion