bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

The Elder Scrolls II: Daggerfall > Game details

The Elder Scrolls II: Daggerfall

General Info

System : pc

Type : arpg

Player(s) : 1

Belong to group(s) : The Elder Scrolls, The Elder Scrolls (Série principale)


Developer(s) : Bethesda Softworks

Chara-designer(s) : Ryan Chapin, Mark Jones, Louise Sandoval, Hoang Nguyen, Don Nalezyty

Composer(s) : Eric Heberling

Remaked/ported in show_hide
8
8.5
Classé Top#202 Legendra
Dans le top 10 de 7 members
12 members completed it (Average time: 58h)
21 members own it

amerique 31/08/1996

Publisher : Bethesda Softworks

europe ??/11/1996

Publisher : Bethesda Softworks

Internet

internet 26/08/2015

Publisher : Bethesda Softworks

Legendra comment Daggerfall est un jeu majeur, sans doute l'un des meilleurs RPG PC jamais réalisés, dont les graphismes ont quelque peu vieilli mais dont les mécanismes restent exemplaires, devançant largement ceux d'Oblivion par exemple. L'immersion dans le monde de Tamriel est grande et est susceptible de ruiner la vie sociale de nombreux joueurs.
Le grand défaut de ce jeu reste ses bugs, fatigants, horripilants, désespérants, et il faut des nerfs d'acier pour les supporter, ainsi qu'un nombre conséquent de sauvegardes pour prévenir toute perte de partie.
Dans tous les cas, si vous aimez les vieux jeux et les épisodes III et IV de Elder Scrolls, vous serez forcément conquis par cette merveille qu'est Daggerfall !
The Elder Scrolls II: Daggerfall > Commentaires :

The Elder Scrolls II: Daggerfall

8
8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
5 commentaires
Luckra

le 13/06/2010
Edité le 13/06/2010
5
Après la grosse déception Arena et au vu des critiques idolâtrant Daggerfall, je m'attendais à un bon RPG. Nouvelle déception .

Sur le fond, Daggerfall est bien meilleur que Arena. Il pose les bases de l'univers Elder Scrolls et les mécaniques que l'ont retrouvera dans les suivants : les nombreuses guildes à rejoindre, le système de skill augmentant avec l'utilisation,... La quête principale est d'ailleurs bien plus intéressante que Arena avec de sombres complots politiques autour de la mort du Roi de Daggerfall.
Mais dans la forme, Daggerfall persiste et signe dans la médiocrité. On a ici un Arena à peine remanié : même interface avec ce système de visée que je déteste (on se déplace avec haut et bas, on pivote la vue avec gauche et droite et la souris ne fait que viser sur l'écran), même terrain de jeu immense (dizaines de milliers de villes et donjons) générés aléatoirement donc sans aucune âme, même PNJ clonés 15000 fois avec tous les mêmes dialogues, même principe de quêtes générées aléatoirement sans aucun background (être maitre de la guilde des guerriers ? Facile. Va tuer le monstre X dans le donjon Y, reviens, répète jusqu'au rang max). Enfin, l'automap est très brouillon et il est très difficile de se repérer dans les donjons.
Niveau graphismes, c'était une claque en 1996, aujourd'hui ça attaque méchant les rétines. Les musiques et bruitages sont aux 2/3 repompés de Arena et restent assez quelconques .

Vous cherchez un pur dungeon crawler dans l'univers Elder Scrolls ? Vous préférez largement la quantité à la qualité ? Jouez à Arena et Daggerfall. Dans le cas contraire, et si vous préférez l'ambiance, les backgrounds travaillés et les histoires prenantes, jouez à Morrowind et Oblivion.
Monsieur Lapin
le 23/12/2009
10
Ahhhh... J'ai passé un temps fou sur ce jeu.
Ouaip, un truc de ouf.

L'univers est immense, les villes bien que répétitives ont leur charme propre.
La liberté, c'est évidemment le point fort : on peut passer du temps à se ballader en ville, parler à des gens, faire quelques quêtes pour améliorer son statut avec les nobles du coin... Mais les quetes sont répétitives...

Les vétérans de daggerfall diront tous la meme chose "qu'est ce que 'était bien... Mais qu'est ce que c'était bugué !". Passons sur les soucis dans les donjons qui vous "permettent" de vous glisser entre les murs pour sortir dans le néant et mourrir apres une chute longue pendant que vous voyez votre donjon de l'extérieur s'éloigner, les collisions imparfaites, les CTD réguliers...

Les dongeons générés aléatoirements sont le point fort et le point faible du jeu. C'est génial parce que c'est immense, totalement imprévisible, dangereux, bref un bonheur, le D-RPG idéal... Après, il est impossible de s'y retrouver - je dis bien impossible, les maps peuvent etre immenses, des portes, escaliers, pentes douces, salles immenses et leviers cachés dans tous les coins, mais surtout il y a des téléporteurs à sens unique qui rendent la map 3d vite inutile... Il afut sauvegarder avant d'entrer dans un donj' tout simplement parce qu'on n'est pas sur de trouver sa cible (montre à tuer, ingrédient à choper) et d'arriver à retrouver la sortie - ok il y a les sorts de téléportation à la MM, une fois arrivé à un bon niveau. Mais meme. Alors ce qui devait etre l'atout du jeu est aussi son point faible : quoi qu'on en dise, les donjons générés aléatoirement ça a des limites et Morrowind est bien plus jouable de ce point de vue.

Alors malgré tout j'ai accroché longtemps à l'immersion dans cet univers, et il me reste une tendresse immense pour ce jeu qui était révolutionnaire (on ne le dira pas assez, mais des RPG à la premiere personne "libre" ne courraient pas les rues à l"époque - ultima underworld et pis c'est tout- les graphismes étaient géniaux, la liberté extraordinaire et le système d'évolution sans etre original était d'une richesse incroyable).
Après, ça ne veut pas dire que ça soit un jeu facile à jouer aujourd'hui - l'effet révolutionnaire est un peu essoufflé.
Okerampa

le 15/07/2007
10
Daggerfall est pour moi le summum du RPG à l'occidentale à liberté d'action. On peut le comparer à Fallout dans le sens où la liberté d'action est énorme. On peut acheter sa maison, son navire, déambuler sur la carte (générée aléatoirement) des jours et des jours. 45000km² selon la doc ^^
On peut se perdre dans des donjons dont on ne voit jamais la fin, crever la faim...
Il est aussi connu pour ses bugs... Du genre le boss de fin du donjon meurt quand on arrive dedans, car il est apparu dans un endroit où il n'y avait pas de sol...
Je n'ai jamais fait le scénario principal, mais dans ce jeu, ce n'est pas le plus important.
juuhy
le 03/09/2006
8
koi dire de plus ke "SHEEN".je suis en plein dedans et je suis sur que je le finirais jamais a 100% et sa je kif.
Sheen
le 26/10/2005
10
Daggerfall est l'ancêtre de Morrowind..... il est plutôt laid, les textures sont très répétitives, mais c'est la seule chose que je peux lui reprocher... ah si, beaucoup de bugs aussi mais bon... xD Ce jeu est culte, il est 50 fois plus vaste que Morrowind et peut être meme plus (sisi !), il lui est identique en tout point sauf qu'il est tencore plus complet. Par exemple il y a une compétence d'escalade (permet de grimper aux murs, aux remparts, etc.), on peut avoir son propre cheval, il y a le fast travel (permet de voyager instantanément d'un point à un autre pour eviter de laisser appuyer sur la touche "avancer" pendant deux semaines vu l'immensité du monde de Vvanderfell). Du côté des dongeons oubliez ceux de Morrowind qui sont minuscules, les dongeons de Daggerfall sont du jamais vu, on s'y perd a tout les coups, même en utilisant la carte en 3D. J'ai omis plein de détails car j'y ai joué il y a des années, mais l'envie me prend en écrivant ces quelques lignes de le ressortir et de l'installer. C'est parti ! En une ligne, Morrowind est un Daggerfall Light !! Si vous êtes accro à Morrowind et que les vieux graphismes ne vous effraye pas, jouez à Daggerfall vous ne le regretterrez pas !
41 active users (0 member, 41 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion