bandeau
avatar Guest
Login|Inscr.
sign
fiche

Utawarerumono: Mask Of Deception > Fiche complète du jeu

Utawarerumono: Mask Of Deception

Informations Générales

Plate-forme : play4

Genre : trpg

Nombre de joueur(s) : 1

Appartient au(x) groupe(s) : Utawarerumono

Aussi sur : play3 psv

Aussi appelé : Utawarerumono: Itsuwari no Kamen, Utawareruno: False Mask, Utawareruno 2

Nom original : うたわれるもの 偽りの仮面


Développeur(s) : Aquaplus

Chara-designer(s) : Misato Mitsumi, Tatsuki Amaduyu

Compositeur(s) : ???

7
4 membres l'ont fini (Temps moyen: 43h)
13 membres le possèdent

japon 24/09/2015

Editeur : Aquaplus

europe 23/05/2017

Editeur : Atlus

amerique 23/05/2017

Editeur : Atlus

Utawarerumono: Mask Of Deception > Commentaires :

Utawarerumono: Mask Of Deception

7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires play3 [0] psv [0]
2 commentaires sur PlayStation 4
Yama

le 13/05/2018
8
Un très bon jeu, aux frontières du tactical et du Visual Novel.
Inutile de préciser, donc, que le joueur ne sera pas très actif durant la quarantaine d'heures que propose le jeu si on prend son temps comme moi.
Le jeu est très bavard, donc, mais moins fastidieux qu'un Tears To Tiara, selon moi.
Le casting est très riche, et on s'attache très vite à tous ces personnages très bien dessinés, et au caractère bien trempé.
Le héro est gaffeur (certains passages sont à mourir de rire), un poil pervers, et une partie du jeu est orienté humour, donc, ainsi qu'à la présentation des personnages.
Mais attention, il s'agit de la partie haute de l'iceberg, car dès qu'on a franchi le cap de la grosse moitié du jeu, le ton devient plus grave, et les twists prendrons le joueur à contre pied, et ce, jusque dans les tout derniers instants du jeu (à mon grand désarrois d’ailleurs mais ce n'est que mon opinion personnelle (
quel coup de poignard dans le coeur quand Haku se fait passer pour mort, et crève le coeur de Kuon, tout ça à cause de la pleureuse de Nekone....shit....j'ai eu envie de briser le BR en 2....mais bon, on va dire que c'est pour la bonne cause, et que les personnages qui l'accompagnent ne seront pas dupes très longtemps (surtout les 2 jumelles...)


Concernant la direction artistique, elle est très bonne, avec des arts sublimes, et un environnement musical de choix.
L'opening est très bon, du reste, c'est la grande classe.

Les combats sont peu nombreux, etrestent assez simples (tant mieux pour moi dans un sens )
Seuls les 2 dernières map m'ont donné du fil à retordre (oui, parce que finir la dernière map avec un seul perso vivant qui à 80 pv sur 600, c'est chaud quand même )

En résumé, un très bon jeu, avec une histoire palpitante, bien qu'ayant du mal à démarrer, et qui sera vraiment à juger avec sa suite, car oui, il s'agit bien d'un demi jeu avant tout

8/10



grikarfyn

le 04/12/2015
6
Il aura fallu plus d'une dizaine d'années pour avoir Utawarerumono 2, et ce coup-ci c'est sur machines Sony que ça se passe.

Si le PC est dorénavant sur la touche pour le studio, il n'en demeure pas moins que l'héritage du monde de l'eroge est toujours là avec quelques CGs plus ou moins "dénudées". Cela dit rien qui ne viendrait perturber l'aspect ecchi/moe qui sévit au Japon depuis de nombreuses années. (mais probablement suffisant pour contrarier une localisation à l'heure où j'écris ce commentaire)

L'histoire, très longue à se mettre en place, inaugure un casting beaucoup plus jeune et cliché que le premier avec de nombreux personnages au développement inégal (mention tout de même à Kuon). Je sais que le caractère visual novel est une constante, mais lorsque vous avez 20h de lecture pour 1 à 2h de tactique, nous sommes très loin de l'équilibre de Tears to Tiara 2. Cela dit la deuxième partie du jeu propose un peu plus de gameplay et il y aura toujours le post-game qui propose une série de missions assez difficiles (là où la trame est une promenade de santé), histoire de finir sur une meilleure impression et exploiter le système de jeu.

A ce titre, et à l'instar du premier opus, vous avez des maps assez petites qui se parcourent vite, un système de timing pour les combos et... c'est tout (hormis tout un tas d'attributs secondaires obtenus via l'expérience). Bon, les développeurs ont tout de même intégrer deux variantes et il y a le moyen d'équiper deux accessoires dont certains donnent des bonus défensifs provisoires (qui eux aussi nécessitent un timing). C'est un peu juste c'est vrai, mais Utawarerumono se veut avant tout un jeu narratif avec quelques missions tactiques, sachez donc où vous mettez les pieds.

Prise pour ce qu'elle est, l'expérience est plutôt positive. L'histoire se suit bien après le long début, les combats sont funs à jouer, les musiques très réussies et la réalisation fait le boulot. A noter que j'ai joué sur PS4, qui gagne en fluidité, supprime l'aliasing et offre quelques petits effets graphiques supplémentaires. Rien d'extraordinaire mais une version à juste titre mieux finie, permettant d'admirer un des points forts du jeu : les animations. Ca n'a pas l'air sur les screens comme ça, mais le travail sur les personnages (en semi-SD) est superbe et c'est toujours un plaisir de les voir se débattre pour nous.

Au final, ce jeu m'a donné l'impression d'un demi jeu, et lorsque Aquaplus annonce il y a quelques jours pour fêter ses 20 ans qu'Utawarerumono 3 est prévu pour septembre 2016, je comprend mieux l'arrière goût d'inachevé qui m'anime au générique de fin.

Un titre correct donc, mais incomplet et il faudra attendre l'opus suivant pour avoir le fin mot de l'histoire.
52 connectés (2 membres, 50 invités, 0 anonyme)
Utilisateurs en ligne: Riskbreaker, Toki
Legendra RPG V4.8 © Force 2018 - Mentions légales
Webmaster : Medion