bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Rainbow Moon > Articles > Review

Rainbow Moon

trpg play3 europe
Rainbow Moon
Un T-RPG isométrique en 2012
Développé par SideQuest Studios (Allemagne) et édité par Eastasiasoft (Chine - Hong-Kong), Rainbow Moon est un T-RPG aux origines improbables et visiblement plutôt à l'ancienne. Sur Legendra, on n'hésite pas à investir pour tester le plus d'ovnis possible et Rainbow Moon n'échappe pas à la règle. Que vaut véritablement ce premier jeu de SideQuest Studios ? Je vous invite à lire la suite pour vous permettre de vous faire une idée plus ou moins précise.

Bienvenue sur Rainbow Moon

Le début du jeu est assez rapide. Vous incarnez Baldren, un chevalier en route vers la forêt (nommée "Elje Woods") pour le combat annuel contre son éternel rival, le maléfique sorcier Namoris. Sûr de lui, il avance avec confiance, certain de pouvoir cette fois encore rosser le vilain. Alors qu'il arpente la forêt - réputée pour ses portails dimensionnels - Baldren tombe "nez à nez" avec un de ces fameux portails. C'est alors que - hi-hi - Namoris lui fait une blague et le pousse dedans. Sans rien comprendre, Baldren voit apparaître une horde de monstres en tout genre dans le vortex et se réveille à côté du portail, fermé, dans un endroit inconnu. Bienvenue à Rainbow Moon !

Le jeu narre alors les aventures de Baldren, cherchant à rentrer dans son monde pour pouvoir conclure son match avec Namoris alors qu'il parcourt le monde de Rainbow Moon, envahi par la horde de monstre. Il sera rapidement pris à parti par les villageois, car visiblement les monstres sont arrivés avec lui. Il ne restera plus à Baldren qu'à obtenir la confiance des habitants de ce monde pour espérer y obtenir de l'aide.
Rainbow Moon
Rainbow Moon
Rainbow Moon

Gameplay complet et subtil

Détaillons ici un peu le gameplay du titre, il ne manque pas de piquant. Les principes de base sont très simples, le jeu se joue sur un damier des plus classique et avec un tour par tour des unités suivant leur rapidité. Au départ, une unité peut effectuer une action par tour. Cette action consistera à se déplacer, attaquer normalement, utiliser un objet ou encore utiliser une technique. Le système est un peu abrupt au départ, on ne pourra pas se déplacer et attaquer dans le même tour. Il faudra se rapprocher de l'ennemi avec prudence car si l'on s'y colle, ce sera lui qui pourra nous attaquer sans avoir à se déplacer.

Avec l'expérience, nos protagonistes obtiendrons des tours de jeu supplémentaires, ce qui sera appelé des "sous-tours". Hormis l'action "défense" (qui met fin au tour tout de suite) chaque action consommera un sous-tour, il deviendra alors possible d'effectuer un déplacement puis une attaque. De même, le jeu ne vous donnera les membres de votre équipe qu'au compte goutte. Les débuts dans le titre pourront être relativement difficiles donc. Une fois une équipe complète obtenue (trois personnages jouables en combat, six au total) le côté stratégique des premières heures se perdra au profit d'un aspect bourrin plutôt marqué (défoncez-les le plus vite possible).

Heureusement, le gameplay s'adaptera à son jeu et commencera alors à vous proposer des armes pour vous aider à progresser. Ainsi, vous découvrirez les techniques passives et actives : les techniques passives vous fourniront des bonus et du soutien tandis que les techniques actives serviront principalement à l'attaque (et parfois aux boosts temporaires). En face, les adversaires seront eux aussi de plus en plus forts et de plus en plus nombreux (dépassant parfois la trentaine). Vos techniques seront mises à rude épreuves, à vous de faire proprement usage des techniques permettant d'attaquer plusieurs ennemis à la fois, ou encore de celles vous permettant de vous déplacer pendant l'attaque, voire de déplacer les adversaires. Car les principes fondamentaux du genre seront présents, avec les aires d'effets et les obstacles sur le chemin.

Globalement, vous aurez à effectuer beaucoup de leveling, car si le jeu n'est pas réellement difficile, il reste exigeant. Une différence d'un ou deux niveaux peut suffire à faire basculer une défaite en victoire. En outre, la progression de vos personnages se fera sur plusieurs plans en même temps.
Rainbow Moon
Rainbow Moon
Rainbow Moon

Points d'expérience et perles

En gagnant des combats et donc de l'expérience, vos personnages participant aux combats gagneront des niveaux qui les rendront plus forts et débloqueront parfois un sous-tour supplémentaire. Ce système est automatique et global à l'équipe active, mais vos personnages gagneront aussi des perles, en fonction du nombre et de la valeur des adversaires qu'ils auront abattus. Ces perles serviront à augmenter les statistiques de vos personnages en allant voir les savant, présents dans tous les donjons et les villages. Vos statistiques auront donc en permanence un niveau réel et un niveau maximum théorique qui augmentera à chaque niveau du personnage.

Il faut avouer que le gain de niveau banal ne fait que peu progresser. Il faudra donc nécessairement faire beaucoup de leveling pour rendre vos personnages plus puissants, ce de façon efficace. Bien sûr, vous gagnerez plus rapidement des niveaux que des perles. Le niveau maximum lors d'une première partie est de 80, mais la limite monte lors du New Game+.

L'autre point d'amélioration majeur de vos personnages sera leur équipement. Composé d'une arme, d'un casque, d'une armure et de deux accessoires par personne, chaque pièce disposera aussi d'un certain nombre de fentes disponibles afin d'y insérer des objets de boost. Pour ce faire, rendez-vous chez le forgeron. Une fois forgé, un boost ne peut être récupéré. Le jeu propose une bonne panoplie d'équipements avec plus ou moins de fentes disponibles. Les boosts de craft s'obtiennent quant à eux sur les ennemis... de quoi justifier un peu plus de grinding.

Enfin, pour optimiser vos personnages, vous pourrez aussi travailler sur vos techniques passives, certaines bien exploitée peuvent vous sauver la vie. Seul hic à tout ceci, l'équipement, les techniques et les objets de soin coûtent assez cher, généralement trop cher même. Pour pouvoir se permettre de tout acheter et customiser correctement nos personnages, une seule solution, le grind, encore !
Rainbow Moon
Rainbow Moon
Rainbow Moon

De gros défauts tout de même

Une fois que vous aurez supporté assez de grind à votre goût, vous vous rendrez compte que vos personnages paraissent paradoxalement diminués. La faute à la barre de nourriture de vos braves gens : ils ont faim. Chaque action dans ce jeu coûtera de la nourriture, il faudra ainsi toujours en avoir sur soi. Cette jauge de nourriture diminuant aussi bien lors des phases d'exploration que de combat aurait dû ne pas voir le jour, car elle représente une contrainte inutile. Heureusement, une technique passive, assez tardive, permet de la supprimer. Dommage également que le bestiaire ne soit pas des plus fournis et abuse un peu du principe des skins/couleurs pour recycler les sprites.

Dans le jeu, tout coûte cher : l'équipement, les soins, les objets. Et le reste ne s'obtient qu'en faisant plus de combats que de raison. Si le jeu n'est pas si difficile que ça, je le répète, il est très exigeant. Et comme le scénario ne vole pas très haut, si le joueur n'accroche pas au gameplay, la déception sera rapide. L'effet peut être d'autant plus rapide que le jeu souffre de quelques soucis d'ergonomie. Par exemple, il ne prévoit pas de saut en début ou fin de liste dans la navigation des menus. On remarque aussi très vite qu'il est impossible de zapper le décompte des points d'expérience en fin de combat ou encore qu'il n'y a qu'un seul bouton pour changer l'orientation du skill que l'on s’apprête à utiliser en combat. Cela ne permet qu'un seul sens de rotation donc, si on rate, il faut refaire le tour, ce n'est pas grand chose mais cela énerve.

Le gameplay a par ailleurs quelques tares, ou plutôt quelques axes d'amélioration possibles. Un exemple est l'absence de capacité de vol. Même les ennemis visiblement volants devront contourner les éléments du décors (chaise ou table). La hauteur n'est pas gérée dans ce jeu, ni les éventuels effets du sol, vous ne serez jamais handicapés par un sol empoisonné ou des sables mouvants. De plus, vous n'aurez jamais que trois unités en combat, ce qui est très léger pour un T-RPG, surtout quand on affronte des hordes d'ennemis (plus de trente en face parfois). Ceci est d'autant plus frustrant que des sorts de soin/boost de vos personnages ont parfois une zone d'effet de 4 ou 5 cases, comme si la possibilité d'avoir plus de 3 personnages en jeu avait été étudiée au départ puis abandonnée. Mais, dans les faits, vos trois personnages suffiront pour vaincre.

L'autre point gênant du titre est sa vue isométrique, on fera assez souvent des erreurs directionnelles. Cela peut devenir handicapant en combat où il n'y a pas de validation d'action. Un déplacement raté suite à une mauvaise interprétation entre la vue et la croix directionnelle est un sous-tour de perdu. Ccela peut-être fatal lors d'un combat intense contre un boss. Il n'y a aussi aucune possibilité de renverser une situation désavantageuse en combat. Vos personnages en réserve ne peuvent pas intervenir, ils ne gagneront pas d'expérience d'ailleurs. Bref, pour un joueur normal, ce seront des personnages "morts" qui stagneront probablement au niveau qu'ils auront quand vous les obtiendrez. Surtout qu'ils ne sont pas tous égaux en puissance à haut niveau.
Rainbow Moon
Rainbow Moon
Rainbow Moon

Pourtant, ça reste fun

Rainbow Moon conserve cependant une certaine fraîcheur avec ses graphismes colorés et ses animations fluides. On notera une bande son plutôt répétitive mais de très bonne facture, certains thèmes restent même en tête longtemps après avoir terminé le jeu. Concernant la partie graphique, si les ennemis sont assez bien travaillés, les membres du groupes sont assez particuliers dans leur genre. Le design ne plaira surement pas à tous. On saluera en sus les décors assez beaux, détaillés, colorés et animés. Bref, le gros côté exploration avec ses nombreux PNJ, ses secrets à découvrir, sa multitude de quêtes annexes et la soif de leveling qu'elle pourra vous inspirer restera un point fort du titre. Le jeu, bien qu'imparfait, est complet et propose une aventure longue, plus que celle que l'on pouvait espérer pour son prix.

De plus, finir le jeu n'est qu'un début face au NG+ proposant encore plus de quêtes, de grind, et surtout un niveau maximum déblocable jusqu'à 999, ce qui revêt des airs de Disgaea. Je précise aussi qu'il est impossible de rater définitivement un élément du jeu, les férus de trophées pourront obtenir le platine en une seule partie (moyennant de longues heures de leveling et après avoir parcourus le NG+ de fond en comble). A noter qu'une adaptation PSVita est en cours dé développement et que le Cross-Save a été annoncé. Il sera alors possible de reprendre sa partie de salon sur la portable. Reste à voir s'il faudra payer le jeu une seconde fois ou non.

Rainbow Moon est en outre un jeu à gameplay, clairement, le scénario n'est qu'un prétexte (même s'il se laisse à peu près suivre), et le seul mécanisme pour motiver le joueur est l’enchaînement exploration-donjon-boss à chaque zone. Vous êtes libres de vous déplacer où bon vous semble. L'exploration se fait à la manière d'un Shining Force sur le terrain, à vous d'aller voir les différents PNJ pour dénicher les quêtes annexes mais aussi d'explorer de fond en comble pour ramasser tout le butin qu'il vous plaira, tout en découvrant toujours plus de secrets (et encore d'autres quêtes annexes) dans ce vaste univers qu'est Rainbow Moon.

En phase d'exploration, vous pourrez choisir d'éviter les ennemis visibles à l'écran ou encore de foncer dedans, il n'y a pas de notion d'attaque surprise. Le jeu permet même de faire encore plus de combats en vous en proposant régulièrement à l'écran : une simple pression sur un bouton et hop ! Par ailleurs, un cycle jour-nuit et un agenda calendaire est instauré. Cela implique bien sûr des quêtes spécifiques à la nuit, à la journée ou même encore à certain jours particuliers de la semaine. Le jour de la semaine peut d'ailleurs avoir une influence en combat en vous gratifiant d'un bonus quelconque, allant du gain de vitesse au gain de perle en fin de combat. Dans la dernière partie du jeu, l'exploration est à l'honneur en laissant le joueur quasiment seul face au monde. Un principe qui revient encore plus en avant dans le NG+, qui consiste à recharger sa partie après avoir vaincu le boss de fin pour retourner en l'état sur Rainbow Moon et reprendre l'exploration, les quêtes annexes et l'aventure !
Rainbow Moon
Rainbow Moon
Rainbow Moon
Si le jeu est finalement assez propre et bien réalisé, il ne manque pas de défauts dont certains assez graves. Pour autant, le fun que le titre apporte au joueur, sa durée de vie incroyable et son prix dérisoire en font un T-RPG plus que respectable, voire un must-have du support. Si vous êtes fans d'exploration et d'univers colorés, jetez-vous dessus ! Reste à espérer que la sortie du titre sur Vita se fasse rapidement (avec le Cross-Save) et avant la "suite", déjà annoncée : Rainbow Skies. Une suite qui, je l'espère, gommera tous les défauts du premier pour aboutir à un T-RPG d'excellence !

20/05/2013
  • OST agréable
  • Coloré
  • Gameplay relativement profond
  • De quoi grinder à fond
  • Le New Game Plus énorme
  • Trois personnages en combat
  • Pas de gestion du terrain
  • Trop de grind ?
  • La vue isométrique bof
7

GRAPHICS 3/5
SOUND/MUSIC 3/5
STORY 2/5
LENGTH 5/5
GAMEPLAY 3/5
Rainbow Moon > Commentaires :

Rainbow Moon

7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:


OK
voir aussi Commentaires play4 [0] psv [0]
0 commentaire sur PlayStation 3
Aucun commentaire
107 active users (0 member, 107 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2023 - Legal Mention
Webmaster : Medion