bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Kingdom Hearts III > 4 fiches :

Kingdom Hearts III

fiche

play4 pstore xlo xboxone

Kingdom Hearts III > Commentaires :

Kingdom Hearts III

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pstore [0] xlo [0] xboxone [0]
8 commentaires sur PlayStation 4
Yahiko

le 03/06/2020
9
Depuis l’annonce de sa sortie, Kingdom Hearts 3 me hype, sans que je ne sache trop pourquoi. Alors que j’ai abandonné la série après 10h de jeu sur le premier épisode et qu’aucun autre des épisodes ne m’a jamais donné envie d’y retourner cet ultime opus de l’arc Xehanort sera parvenu à me faire reprendre la série où je l’avais laissé : à zéro. Reprendre Kingdom Hearts du début aujourd’hui est un gros investissement. C’est beaucoup de temps à passer et beaucoup de réflexion à mener pour bien assimiler tous les pans du scénario et tous les thèmes traités. C’est dans l’ensemble une histoire assez fabuleuse à suivre et à réfléchir mais aussi pas mal de moments pas très intéressants, frustrants voir un peu lourds à vivre. Mais jamais inutiles. Clairement j’aurais été déçu que le jeu ne soit pas à la hauteur de cet investissement. Mais un peu plus de 250 heures plus tard je peux quand même annoncer que Kingdom Hearts est une des séries les plus fascinantes du JRPG et que ce troisième épisode en est un des principaux contributeurs tant il excelle.

Il y a une constante depuis le premier épisode : la série est au top de la technologie et pousse la quintessence de chaque machine sur laquelle elle s’est développée. Pas d’exception ici. Kingdom Hearts 3 est magnifique. La modélisation des personnages dans l’esprit dessin animé est exemplaire, quelque soit le rendu voulu par l’univers Disney visité et les paysages sont à tomber. Evidemment Shimomura sublime le tout avec une bande son fabuleuse et le rendu artistique global est à tomber. Chaque monde est un enchantement pour les sens avec un niveau de détail et de profondeur que la série n’avait jamais proposé. En tête de liste celui des Pirates des Caraïbes qui est d’une beauté rare ou celui de Toy Story qui est d’une redoutable ingéniosité. Si on sent que parfois la PS4 crache ses tripes, Sora s’y meut avec une fluidité inégalée, que ce soit en combat ou en exploration.

Et l’exploration est justement l’aspect novateur et grisant de cet épisode. C’est simple, aucun épisode de la série n’avait bénéficié d’un tel level design. C’est vaste, vertical (parfois vertigineux) et bourré de détails. L’univers de Disney est mieux mis en avant que jamais et l’esprit conte de fées que le premier épisode avait mis en avant, avec beaucoup d’innocence et d’insouciance resurgit ici. KH3 est certainement l’épisode qui se rapproche le plus du premier sur cet aspect. Dream Drop Distance avait amorcé la tendance, le 3 enfonce le clou. Les joueurs qui avaient adoré l’ambiance Disney très marquée, à travers les mondes et les petites histoires du premier devraient se régaler. KH3 est un jeu ou on joue, beaucoup. Bien plus que la majorité des autres épisodes de la série où on se retrouve souvent coupé par de nombreuses cut-scene qui donne, certes, un aspect très rythmé à l’histoire mais qui pouvaient aussi donner l’impression d’une progression hachée. J’ai adoré KH2 mais j’ai aussi été frustré au début du jeu par la sensation d’être coupé tous les deux pas par l’histoire. En quelque sorte KH3 boucle la boucle avec KH1 et la proposition à l’origine de la série en faisant tout beaucoup mieux, technologie et expérience de près de 20 ans aidant.

Pour autant l’histoire de KH3 n’est pas absente contrairement à ce que j’ai pu lire un peu partout depuis que je l’ai terminé. Je suis même assez surpris de cette critique tant à titre perso il représente ce que la série a proposé de mieux en terme d’équilibre gameplay/histoire. On pourra éventuellement ergoter sur le fait qu’il manque un climax en cours d’aventure comme le 2 avait su en proposer, mais sinon j’ai trouvé que la montée en puissance exponentielle du scénario était parfaitement amenée avec les différents fronts de l’histoire à suivre en parallèle, jusqu’à ce final en apothéose qui enchaîne les situations et les scènes choc en faisant le lien entre tous les épisodes de la saga.

Des dernières heures jouissives et d’une extrême générosité mettant en scène tous les protagonistes et antagonistes que l’on a pu rencontrer au cours de la série.Une générosité qui se retrouve à tous les aspects du jeu. En terme de contenu déjà : le jeu regorge de quêtes annexes, de collectables et autres mini-jeux. Tous ne laisseront pas un souvenir impérissable mais ceux qui aiment la complétion en auront pour leur content, que ce soit à bord du vaisseau Gummi ou via les entrées du Gummiphone. Extrême générosité également en terme de gameplay. A ce niveau KH3 représente une sorte de best of de tout ce que la série a proposé jusqu’ici. Il y a de tout et pour tout le monde. La grande majorité des systèmes et des features proposés jusqu’ici sont compilés pour offrir un système de combat plus édulcoré que jamais et parfaitement adapté à l’aspect exploration plus poussé. Pour autant c’est sur cet aspect que le jeu pêche légèrement. KH2 avait été un modèle d’équilibre et demandait, dans un niveau de difficulté avancé (expert en l’occurrence) une certaine maîtrise du système dans sa seconde partie : en particulier de l’esquive, de la parade et du contre. KH3, dans le même niveau de difficulté, n’oblige à aucune exigence de ce côté. C’est toujours très permissif et la totalité du jeu se traverse avec une assez grande facilité. Ca a quelques avantages : celui de choisir l’approche de combats que l’on préfère, celui de s’amuser tout de suite dès les premières minutes de jeu et à ce titre le début de KH3 est d’assez loin le meilleur de la série. Mais ça a un énorme inconvénient : celui de rendre aucun affrontement vraiment mémorable, en tout cas dans sa façon de l’aborder et de combattre. Et c’est vraiment dommageable dans un premier temps.

Heureusement dans un second temps le DLC Re:Mind est sorti et vient quelque peu corriger ce problème. Je n’ai pas spécialement envie de débattre sur le fait qu’on doive passer par un DLC pour avoir accès à ce type de contenu, chacun se fera son avis. A titre perso je me focaliserai donc sur le contenu lui-même, que j’ai savouré. Déjà il vient donner des indications indispensables sur la fin du jeu, le déroulement des dernières heures et donne l’explication sur la toute dernière image que l’on voit de Sora durant la fin. Il vient également apporter une ouverture incroyablement alléchante pour la suite. Car non, Kingdom Hearts n’est pas terminé. Evidemment on le savait en terminant. Car si l’épisode clôture magistralement l’arc Xehanort, en bon maître de l’ellipse et du teasing, Nomura a laissé en suspend des questions sans réponse. A la fois sur Xeahnort et la façon dont il s’est tourné vers les ténèbres (je ne peux croire qu’on n’ait pas plus d’explications rétrospectives à venir) mais aussi sur les toutes dernières scènes de la fin (la normale et la secrète) qui ouvrent sans se cacher sur une suite. Re:Mind va plus loin dans l’ouverture. Sans vouloir trop spoiler on comprend que Nomura n’en a pas terminé avec Versus XIII et qu’il a encore des choses à dire sur le sujet. Et c’est désormais terriblement excitant de fantasmer sur la façon dont tout ceci va se matérialiser. Ensuite il propose enfin, une fois l’histoire du DLC terminée, des combats dignes de ce nom et dignes du gameplay dans les épisodes Limitcut et Secret qui se débloquent à la suite. Et là on retrouve clairement les sensations qu’on avait connu dans le endgame de KH2 avec les treize data des membres de l’organisation à affronter dont certains sont complètement épiques (Xion <3) avant un ultime défi dans l’épisode secret. A mon sens le combat le plus dur de la série, un ton au-dessus la Volonté Persistante de KH2. Un combat frénétique qui demande une maîtrise ultime du rythme de l’esquive et de la parade et qui nécessite de connaitre par cœur chacun des nombreux assauts du boss. Un ultime challenge qui m’a demandé une bonne dizaine d’heures avant d’être relevé en Expert.

Kingdom Hearts 3 est donc une magnifique réussite. Il a été à l’origine de ma découverte de la série et de son histoire passionnante à suivre enrichissante à décrypter à travers les thèmes abordés, beaucoup plus sombres et matures que ce que le contexte du jeu pourrait laisser présager. Et il est une magnifique clôture d’un arc scénaristique étalé sur dix épisodes (et certainement plus pour répondre rétrospectivement à certaines questions). J’ai accueilli ses choix sur la progression et la construction de l’univers comme une vraie bouffée d’air frais après les centaines d’heures passées sur les épisodes précédents plus étriqués. J’ai adoré et j’ai déjà hâte de m’y replonger.
BlackJowy

le 01/12/2019
7

Un enième Kingdom Hearts, le jeu suit la recette de la série sans grande nouveauté au final. Donc un jeu moyen avec un peu trop de cinématiques (10h sur environ 30 *sic*)

Le seul vrai gros problème pour moi c'est le scénario, au début on nous fait un gros rappel, ensuite il y a un gros vide, et puis a la fin on y vient enfin mais pour moi c'est une déception.

Plutôt que de déverser ma bile sur des nombreux paragraphes hargneux, je vais évoquer ici la série Lost et JJ Abrams, son talent pour commencer des series et ne pas les finir, son talent pour avoir de belles idées qui nous enflamment mais qui n'ont pas de fond.

Mais j'ai compris maintenant, on parle d'artistes, un artiste ça imagine/projette des idées, des concepts, et qui ensuite brode une histoire (et éventuellement ça brode très bien). Il ne s'agit pas d'une histoire complexe, cohérente et complètement maitrisée dès le début où l'auteur énonce les règles de son univers, vous raconte son histoire puis vous raconte une ou plusieurs histoires merveilleuses tout en respectant les règles préalablement établies.

Tetsuya Nomura est un artiste, on peut aimer ou pas ses oeuvres artistiques, son style, mais en terme d'écriture ce n'est pas un écrivain, et moi ça me pose un problème. Beaucoup de gens semblent s'en accomoder très bien, c'est votre droit et je le respecte, mais moi je trouve ça facile en fait, j'avais compris que Kingdom Hearts 3 me dévoilerait toutes les clés de l'histoire, que il y aurait une satisfaction, une sensation de plénitude, mais non. Il y au final peu de réponses, plein de nouvelles questions, à mes yeux une éternelle fuite en avant pour ne pas assumer l'absence de substance.


Faizon

le 04/08/2019
9
Malgré d'évidents défauts (ça part vraiment dans tous les sens en matière de combats, l'histoire a une narration très bordélique, etc.), ça vient clore de très belle manière la "trilogie Kingdom Hearts", avec en prime quelques scènes très bien senties et plutôt touchantes. Et comme ça plonge de manière magnifique dans des univers Disney très bien rendus, il y en a pour tous les goûts, et l'ensemble se traverse avec énormément de plaisir de bout en bout.
yunfa

le 13/03/2019
7
Et voila, arc scénaristique terminé!
Le jeu a été très particulier à mes yeux mélangeant des superbes choses à d'autres très moyennes/mauvaises.

+ Très Beau (on se rapproche petit à petit des oeuvres pixar)
+ Gameplay toujours aussi bon et riche
+ L'histoire globalement (attention ce point apparaît aussi dans les moins)
+ Mise en place de la nouvelle intrigue pour le futur épisode
+ Aqua (totalement subjectif mais depuis l'épisode psp j'adore ce perso et ce qu'il dégage)
+ Pleins de mini jeu (pour tout les goûts en tout cas
+ Les emblèmes fétiches (ça ne plaira pas à tous mais j'ai trouvé ça pas mal du tout)

+/- Nouvelles musiques peu marquante
+/- La caméra parfois assez folle
+/- Durée de vie moyenne (mais qui doit être doublé pour le platine et complétion)
+/- Pas de doublage fr (le doublage anglais ne m'a pas gêné mais j'aurai bien aimé la vf comme pour les précédents opus)

- Toujours le bordel scénaristique (ils n'ont pas su vraiment mettre les choses à plat)
- Fin assez expédié selon moi avec certaines réponses assez flou/mal faite
- L'opening (purée il est ou le superbe opening d'avant! Le nouveau manque clairement d'âme )
- Structure du jeu (les mondes finalement ne servent à rien car toutes les infos se passent entre les mondes et on est même pas acteur)
- Des personnages qui servent à rien!
(Kairi/Axel dont j'espérai un présent et une vision de combat à la keyblade)

- Un monde issu d'un vieux Disney aurait été sympa
- Qu'en est il de la promesse des débuts de croiser Disney/Final fantasy?

Le jeu est très correct voire même bon mais il pêche clairement par sa structure scénaristique (mise en avant des infos), qui plus est, il faut l'avouer si on a pas fait comme moi tout les épisodes il y a de quoi être perdu!

Le titre est clairement sauvé par le visuel. Que ce soit les graphismes ou les effets pendant les combats ça claque la rétine! Ajouté à cela la fluidité de très bonne facture et on a des actions de tout premier ordre.

Je le recommande malgré tout car cela reste un jeu sympa mais pour les fans je suis pas sûr que le titre soit pleinement satisfaisant.

Je mets un petit 7/10.
Zanxthiloïde

le 16/02/2019
6
Une longue attente pour un épisode décevant.

L'histoire est parasitée par les 9 (?) épisodes précédents dont les fils laissés en suspens essaient de tous se résoudre dans un joyeux bordel aux règles ésotériques.

Le gameplay reste plaisant mais trop répétitif et facile.

Les graphismes et l'ambiance de chacun des univers disney sont parfaitement retranscrits en jeu.

Les nouvelles pistes musicales originales sont anecdotiques.
Luckra

le 10/02/2019
6
Kingdom Hearts 3 est un bon jeu décevant.
Bon d'abord par ses graphismes sublimes, ça colle à chaque univers Disney parfaitement (malgré pas mal d'uncanny valley chez les pirates) et le niveau de détail de chaque zone est bluffant.
Bon aussi par les musiques de Shimomura toujours excellente, aussi bien les nouvelles de boss que les remix venant de tous les précédents opus.
Bon également par le level design très probablement le meilleur de la série avec de grandes zones avec beaucoup de verticalité. On s'y balade très facilement, il y a de l'exploration à tout va entre les coffres et les têtes de mickey à trouver. La variété d'ouverture est aussi plaisante, certains sont plus linéaires et d'autres des mini mondes ouverts.
Enfin bon par le côté flashy et agréables des combats, entre les magies, les summons, les attractions et les formes de keyblade (1 voire 2 différentes pour chaque keyblade du jeu), on s'amuse en combat mais...
On en vient tout de suite au premier gros défaut: la difficulté totalement inexistante. J'ai fait le jeu en Proud (hard) et je ne suis pas mort une fois, même pas proche, la faute à toutes ces options flashy de combat.
Ensuite vient l'écriture comme d'habitude avec la série mais j'avais le sentiment qu'en plus d'être au raz des paquerettes les scènes parfois ne faisaient pas de sens comme s'il en manquait.
Autre point négatif pour moi c'est l'absence totale d'histoire KH pendant 80% du jeu où on fait que avoir les histoires Disney (comme dans KH1) pour que la fin soit un rush constant de quelques heures qui tente de cloturer TOUTES les histoires de TOUS les KH (oui tous). Ca va trop vite, les personnages sont au mieux anecdotiques pendant 2 cutscenes, dommage pour un "final".
Enfin je n'ai pas aimé la fin, sans rentrer dans le spoil on a un mix de 3 cliffhangers différents pour Sora et un méchant Scoobydoo.
Golden Leaf

le 03/02/2019
7
Kingdom Hearts 3 est un peu le Super Smash Bros de la série : des personnages en pagaille que l'on revoit avec bonheur même s'ils avaient été tués/bannis/absorbés/perdus de façon irrémédiable par l'intrigue (DDD avait amorcé de façon stupéfiante cette négation d'une histoire TERMINEE à la fin de KHII) et une suite de combats ébouriffants. Le gameplay enterre les épisodes précédents comme le II avait enterré le premier et le rendu des mondes Disney/Pixar est tout bonnement hallucinant de beauté.


Cependant, aucun nouveau personnage ne fait son apparition (comme DDD, là encore), ceux déjà existants sont creux comme une coquille (on est loin d'un CofM ou d'un 358/2). A titre de comparaison, les 3 premières heures de KHII sont presque plus riches que l'ensemble du scénario et des dialogues de KHIII.


Bref, un épisode proprement jouissif mais qui ne laissera aucune trace dans l'intrigue générale de la série., et qui frise parfois le ridicule par ses artifices narratifs grossiers, rappelant les heures les plus sombres d'un "Coded".
Yaone

le 31/01/2019
7_5
Depuis le temps que j'attendais ce troisième épisode, j'ai eu un peu peur d'être déçue. Et finalement, c'est bien passé, le jeu est dynamique, beau, très fun à jouer, j'ai bien aimé courir sur les murs, glisser sur des longues pentes ou tuer les mobs à coup de grosses attaques (et il y en a !). Les villes sont plus vivantes, surtout par rapport aux précédents opus. Les musiques sont vraiment belles.
Par contre, le mode standard est vraiment trop facile, autant dire que j'ai roulé sur le jeu.
Le vaisseau gummi est de retour avec des zones à explorer cette fois et plusieurs objectifs à remplir, ça change en mieux. Pas mal de nouveaux mini-jeux en tout genre également, des têtes de Mickey à photographier un peu partout (déjà que je ne suis pas super fan du personnage, ils ont voulu que je le déteste encore plus ? XD)... Il y a de quoi faire.
Pour ce qui est de l'histoire... Ça ne serait pas Kingdom Hearts si tout était clair, certains points obscurs ou bizarres ont fini en 'admettons'. Je n'imagine même pas pour ceux qui n'ont pas fait les jeux précédents (mobile inclus).
Sinon les explorations des nouveaux mondes Disney/Pixar étaient assez cool, mais leurs histoires pas palpitantes (ça n'aide pas quand on connait déjà l'histoire même revisitées). Heureusement que la fin était bien prenante ! Même si trop rapide dans l'enchaînement des évènements, j'aurais aimé que tout soit dilué tout au long du jeu.
L'épilogue et la scène cachée étaient sympa avec plein de nouvelles questions, ouin ! Plus qu'à attendre le prochain Kingdom Hearts ou spin off. T.T
Par contre, pas d'apparition de personnages de jeux Square-Enix, j'étais un peu triste (juste un clin d’œil à Dissidia...).
Mais ça reste du très bon !
71 active users (2 members, 69 guests, 0 anonymous member)
Online members: Faizon, kaf3
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion