bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Might & Magic IV: Clouds of Xeen > 3 fiches :

Might & Magic IV: Clouds of Xeen

fiche

fmt pc pc98

Might & Magic IV: Clouds of Xeen > Commentaires :

Might & Magic IV: Clouds of Xeen

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires fmt [0] pc98 [0]
3 commentaires sur PC
auty

le 03/01/2016
6_5

Suite de mes aventures dans l'univers de Might & Magic, ce Clouds of Xeen reprend en grande partie le squelette de l'épisode trois. On y retrouve cette même direction artistique flirtant avec le cartoon. Le chara-design des personnages vient rappeler la part science-fiction (en partie oublié dans cet opus) de la licence avec certains PNJ aux looks semblant sortir d'une des séries Star Trek, ce qui n’est pas vraiment hasardeux, le créateur du jeu étant un grand fan. Les graphismes n'ont pas bougé, mais cet opus se voit agrémenter deux petites "cinématiques" (notez les guillemets) avec voix digitalisées pour donner vie aux interlocuteurs. On retrouve d'ailleurs ce style de voix avec divers PNJ du jeu, et ça n'est pas forcément agréable d'un point de vue qualité sonore. Tant qu'on parle d'audio, la bande-son fait un peu chiche avec sa poignée de pistes pas spécialement épiques, sans compter qu'un bug fait disparaitre le son quand on recharge le jeu suite à un game over, problème réglable en désactivant puis réactivant la musique dans les options.

Je vais m'attarder sur les différences avec le précédent jeu. Premier changement, deux modes de difficultés sont proposés. L'une d'elle correspond au jeu normal de base, et l'autre est une sorte d'easy mode avec les stats des adversaires revus à la baisse. Mais le jeu de base n’est pas spécialement dur, j'ai pris mon premier game over en tombant sur du contenu high level en errant au hasard sur la map. Seul ce fameux contenu de fin de jeu propose un véritable challenge (avec un vrai super boss), mais ça reste totalement optionnel. Mais le jeu n'en est pas pour autant facile. On est limité à six personnages, plus moyens de louer deux mercenaires, et l'exp ne tombe plus aussi généreusement. On est aussi limité à un niveau maximum assez bas au-delà duquel les entraineurs ne pleuvent plus nous upper. Résultat, la difficulté d'ensemble est vachement mieux calibré que sur les opus précédents, et ça fait du bien de ne plus se retrouver face à un mur dès sa première partie.

Autre différence, l'inventaire à été divisé en plusieurs sections en fonctions du type d'équipements et d'items. Le coté cool, c’est que tu peux amasser plus de loot, mais ça devient bordélique quand t'es avec le forgeron et que la navigation entre sous-menus est super fastidieuse. On peut même plus échanger les objets entre persos en plein magasin, et là, t'as le choix entre mémoriser à qui tu veux refourguer tel ou tel truc ou quitter et revenir à plusieurs reprises dans le shop. Bonjour l'ergonomie qui devient casse-couille.
Dans le genre toujours pas pratique, le voleur n'a pas récupéré sa capacité à désactiver les pièges. Mais les développeurs ont prévu un sort qui détecte les mauvaises surprises, sort que tu dois trouver dans le jeu. Sauf qu'il ne fait que te prévenir, et que les coffres piégés ont toujours leur contenu. Et pour le récupérer, c’est au casse-pipe, i.e. tu serres les fesses pour qu'Arsène Lupin survive.

Heureusement, il n'y a pas que des idées de merde. Les portails de téléportations permettent maintenant d'aller un peu partout dans le monde, et ça facilite nettement les déplacements en soulageant les allers-retours causé par les diverses quêtes. Ils ont aussi prévu un système pour noter automatiquement les quelques infos importantes et les localisations des divers buffs sur la map. Et on peut maintenant acheter son chez soi, même si ce QG restera bien peu fourni en services divers. Mais il aura son importance pour la progression.

Le jeu est bien moins long que le trois. Le nombres de donjons a été grandement revu à la baisse, mais ceux-ci on souvent gagné en taille voir en complexité. Par contre, on perd le coté énigme, à deux-trois exceptions près, et la recherche d'indices sur les murs est totalement passé à la trappe. Vous fatiguez pas comme moi à inspecter chaque mur, c'est une perte de temps et ça reflète malheureusement la dérive de l’orientation vers la simplicité de la saga : on se retrouve nettement moins impliqué dans le jeu pour avancer. Les donjons deviennent ainsi 90% du temps du trash mob dans les couloirs en récupérant les quelques trucs qui trainent.

Niveau histoire, ça ne suit pas la fin de son prédécesseur qui laissait le joueur en attente d'une conclusion. J'espère que ça sera pour un épisode ultérieure, le cinquième allant clairement reprendre là où Clouds of Xeen s’est arrêté. Et c’est comme d'habitude peu scénarisé, les infos venant de quelques PNJ, des rumeurs et autres tips de la taverne. Pas mal d’éléments du monde du jeu reste mystérieux mais il reste au moins Darkside of Xeen pour éventuellement en dire plus là-dessus. Isles of Terra avait bien plus de lore à proposer en comparaison, et là, je suis bien resté sur ma faim.

Conclusion, c'était pas aussi bien que dans mes attentes, mais c’est pas nul non plus. Juste des choix douteux qui viennent un poil pourrir l’expérience alors que les bonnes idées sont de la partie.


Zulu
le 25/04/2006
10
L'un de mes premiers RPG. Les graphismes sont moches OK et les bandes sonores quelcquonques en revanche le gameplay est très interessant: jeu PC à l'origine il se différencie grandement des RPG consoles classiques par différents points: Tout d'abord la création de son équipe personnalisée au commencement du jeu necessite un bon équilibre ( on prendra soin d'avoir au moins un tank, un pretre, un Thief ou Ninja ouvreur de coffres et un mage, le reste étant à personnaliser) et offre un attachement au persos rare. Ensuite le système de combats n'est pas un tactics mais les monstres de respawn pas ce qui permet une fois un lieu cleared de ne plus se faire chier avec des combats aléatoires. Le niveau d'exp total est ainsi majoré mais tout à fait satisfaisant. On dispose ensuite d'une très grande liberté dans le scénario de nombreux lieux requierant des niveaux équivalents sont interchangeables et les quetes qui ne font pas partie du fil conducteur sont facultatives mais souvent interessantes. On put donc arriver à des temps de finition très différents selon le niveau d'implication. Deuxième point: le scénario est tout simplement bluffant. Il faut signaler que les MM IV et V dont les histoires sont complètement liées se deroulent sur les deux faces d'un monde plat ont été regroupés par la suite dans le volet world of Xeen qui offre la possibilité de changer de face et de garder ses persos de l'un à l'autre: c'est cette version que vous voudrez vous procurer. Rappelons que la série qui est bien médiévale fantastique se déroule sur fond d'une rivalité entre deux Cyborgs futuristes, le bon Corak et le malfaisant SHeltem. Le scénario qui apparait au départ celui d'un RPG lambda (boss mauvais qui prenait la direction du monde dans le IV à tuer) est dévoilé dans le V de manière progressive et grandiose. Celui-ci n'était que l'émissaire dans Clouds of Xeen de Sheltem, échappé en navette (dont l'on retrouvera les ruines) à la fin du III et échoué dans le darkside of Xeen. Unbeatable pour le commun des mortels on n'aura malheuresement pas le plaisir de se faire Sheltem, le boss du V mais en revanche celui de rechercher longuement le moyen de summon Corak et de lui amener afin de voir s'achever le jeu dans un combat grandiose. L'entretuement des deux scellera la fin des M&M tels qu'on les connaissait. Cette saga qui avait toujours été une suite par des fines allusions n'a en effet plus aucun rapport à partir du VI et isl ont beaucoup moins d'interet En bref l'un des meilleurs scénarios de RPG.
MeDioN

le 04/10/2004
8
Que dire? Un jeu techniquement dépassé, avec un design foireux. Et pourtant on prend son pied de bout en bout grace à un gameplay parfait et un scénario énorme. A faire en le couplant avec le 5, les deux étant indissociables.
57 active users (0 member, 57 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion