bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Shadowgate 2014 > 2 fiches :

Shadowgate 2014

fiche

mac pc

Shadowgate 2014 > Commentaires :

Shadowgate 2014

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires mac [0]
2 commentaires sur PC
auty

le 29/01/2016
8
Dans la famille licence ressuscitée par Kickstarter, j'invoque Shadowgate, disparu des radars depuis 1999. C'était pas immérité tant les opus sont trop inconstants et souffrent de tares qui voyagent d'un jeu à l'autre. Forcément, quand Zojoi lance sa campagne et promet une remise au goût du jour en remakant le premier épisode, la méfiance reste de mise. Et pourtant, même un habitué de la saga se retrouve surpris par la travail accompli.

Le fond reste le même. Un château et ses alentours aux pièges fatals, une progression par écrans, plein d'items à ramasser et des énigmes un peu partout et surtout impératives à résoudre pour pouvoir progresser. Le gameplay reste celui d'un point'n'click avec ses actions contextuelles mais où la liberté de choix propose pas mal de variantes possibles. C'est d'ailleurs l'un des gros points forts du jeu, il y a une multitude de petits secrets à découvrir dont seul des indices vagues laissent présumer l'existence. La plupart de ces "annexes" sont complètements optionnelles et viennent s'accoupler à la chasse aux divers succès du jeu, mais s'y investir permet d'être régulièrement surpris, entre les morts uniques et cachées balançant quelques références cinématographiques ou musicales et cette paire de quêtes qui font découvrir quelques lieux autrement inaccessibles.

Ce remake est résolument moderne. Une bonne bande-son pas trop fourni mais dont un même thème varie régulièrement d'une salle à l'autre et qui se laisse siffloter sans soucis, des peintures à l'huiles trouvant le juste milieu entre les détails et coté épuré et dans lesquelles se fondent parfaitement diverses animations et quelques cinématiques dans un style identiques permettant de savourer un très bon doublage accompagnent le joueur dans son aventure. Pour les nostalgiques de la version old-school, il existe une option pour faire basculer l'affichage en mode rétro, mais ça pixelise à mort si on ne réduit pas logiquement la résolution. Et la bande-son original de la version Nes est proposée. Perso, je trouve ça un peu con de payer pour une version HD et vouloir derrière absolument basculer dans le passé, mais chacun s'éclate comme il peut.

En tout cas on retrouve bien l'univers dark-fantasy de la licence, ici agrémenté d'un peu de background via les bouquins, même si c'est les cinématiques de l'histoire qui font le gros du job. Le jeu reste toujours punitif et pas mal de salles et d'énigmes sont repris de l'opus original. On retrouve ses marques tout en découvrant les nouveautés. Dans la section changement salutaire, le système de torches devient moins obscur, i.e. on est plus poussé à en allumer une en réserve au feeling pour ne pas se prendre un game over surprise. Si l’aventure reste courte, les différents modes de difficultés permettent de relancer la machine. Et c’est tout sauf sans intérêts, de nouvelles énigmes et des changements dans les anciennes poussant le joueur à se réinvestir pour progresser et non pas compter sur sa connaissance du jeu issu d'une première partie. Un modèle de game-design dont certains devraient s'inspirer.

Toutes ces améliorations redonnent un sacré coup de jeunesse au jeu, mais il subsiste encore de tares génétiques. Les plus hautes difficultés sont ainsi l'occasion de tomber sur des énigmes à la logique venant d'une autre dimension, dont la méthode de résolution m’échappe encore. Dans le genre bien pute, il est possible de se retrouver totalement bloquer dans sa partie si on se permet d'être un peu trop expérimental sans avoir des saves en recours. Des caractéristiques que j’aurai aimé oublié, mais qui finissent fatalement par s'imposer aux joueurs poussant un peu plus loin que la moyenne.

Globalement c'était vraiment bien, j'ai pris pas mal de plaisir à saigner tout le contenu, alors qu'en lançant le jeu pour la première fois, je ne pensais pas y retourner. Et cet opus à réussi à me redonner foi en la saga. Comme quoi, tout arrive. Du coup, j'attends beaucoup du remake de Beyond Shadowgate prévu pour cette année mais dont on a aucune nouvelle actuellement. En espérant que le teasing post-générique devienne réalité.
Popolon

le 23/10/2014
Edité le 24/10/2014
7
Remake du Shadowgate originel, ce "2014" avait été kickstarté avec succès. Ayant bouclé récemment la trilogie (avec Beyond Shadowgate et l'épisode 64), je me devais d'éprouver ce remake.

Cette version n'est pas juste une refonte graphique et sonore de l'original, elle se permet d'ajouter de nouvelles pièces au château, de nouvelles énigmes et elle modifie d'ailleurs la résolution de nombre de celles qui existaient déjà. Trois niveaux de difficulté sont proposés, complexifiant la résolution des énigmes et raccoucissant la durée de vie des torches, élément indispensable du jeu car si votre torche s'éteint, c'est la mort assurée.

L'aspect graphique est remarquable, les décors et personnages ont été peints à la main, conférant à l'ensemble une touche artistique remarquable, transcendant les illustrations d'origine. L'animation est toujours aussi minimaliste mais s'autorise quelques effets sympathiques (vapeur d'eau, brume, étincelles, particules, etc). Niveau sonore, les bruitages sont convaincants et les musiques, arrangements de la bande-son de la NES, font le job, même si j'ai tout de même une préférence pour la version 8-bit, interchangeable à volonté dans le menu options ; je trouve qu'elle renforce la sensation de huis-clos au contraire de la nouvelle orchestration, grandiloquente. Ou alors c'est juste de la nostalgie . Niveau gameplay, c'est du point'n click légèrement mâtiné de RPG, sans surprise.

En résumé, le jeu m'a bien plu, malgré quelques passages vraiment tordus dans la résolution des énigmes (mais je l'ai fait en hard, les indices y sont moins nombreux et plus flous) mais la nostalgie fait beaucoup, je pense. A essayer lors des prochaines soldes steam (Attention toutefois, le jeu est tout en anglais, contrairement à la version NES).

NB : une suite est teasée à la fin du jeu. Prévue pour 2016, elle devrait s'intituler Beyond Shadowgate ; sera-ce un remake de l'excellent épisode sur PCE CD, pourtant jamais cité par les développeurs (contrairement à l'épisode 64) ?


60 active users (0 member, 60 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion