bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

ajout_rpg
Fire Emblem Fates Special Edition > Game details

Fire Emblem Fates Special Edition

General Info

System : 3ds

Type : comrpg

Player(s) : 1

Belong to group(s) : Fire Emblem, Fire Emblem Fates

Nom original : ファイアーエムブレムif SPECIAL EDITIONン


Developer(s) : Intelligent Systems

Chara-designer(s) : Yusuke Kozaki

Composer(s) : Rei Kondoh, Masato Kouda

Remake/port of show_hide
5.5
1 member completed it
50 members own it

japon 25/06/2015

Publisher : Nintendo

amerique 19/02/2016

Publisher : Nintendo

europe 20/05/2016

Publisher : Nintendo

Fire Emblem Fates Special Edition > Commentaires :

Fire Emblem Fates Special Edition

5.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
4 commentaires
Yahiko

le 27/09/2016
6_5
Awakening était décevant sur bien des points mais semblait poser les bases de gameplay pour un futur de la série bien meilleure. Et ce qui avait été montré de FE Fates semblait aller dans ce sens. Je m'étais mis à vraiment attendre ce jeu et à placer beaucoup d'espoir en lui, notamment celui de revivre les sensations épiques des précédents grands épisodes (4, 9 et 10).

J'ai vite déchanté en commençant par Heritage. Même en difficile le jeu est d'une facilité sans nom. J'ai vite compris l'objectif d'Intelligent System de casualiser au maximum sa série pour gagner de nouveaux fans. Mais ça ne passe pas. Pourtant je ne suis pas sectaire. Ça ne me dérange pas de voir apparaître de nouveaux modes de jeu, autres que Classique et sa mort définitive, si tant est que le mode de jeu traditionnel de la série soit conservé (ce qui est le cas). Mais l'infantilisation de la narration et la simplification à l'extrême des stratégies de combat, non désolé, ça ne passe pas. Et c'est indigne de ce que la série a su proposer jusqu'alors. Heritage se traverse en roulant sur tout le monde, sans aucune créativité dans le level design et les objectifs de mission. En somme un sous-Awakening qui a failli me faire arrêter tout net ma progression dans la trilogie, malgré des idées de gameplay intéressantes à la base, reprises et améliorées de son prédécesseur.

Heureusement Conquête relève le niveau. Si on fait fi de la narration et du scénario, toujours au ras des pâquerettes, cet opus parvient à raviver les sensations du passé. Le level design est enfin inspiré et on prend plaisir à traverser les meilleures maps vues depuis Radiant Dawn. Le challenge est en même temps revu à la hausse et on retrouve l'aspect stratégique que l'on peut attendre d'un FE. Certains chapitres sont tout bonnement excellents. Même en terme de casting le chapitre Conquête élève un peu le niveau, avec une famille Nohrienne autrement plus intéressante à suivre que sa rivale Hoshidienne. Juste dommage qu'Intelligent System n'ait pas embauché un scénariste digne de ce nom.

Revelation, qui apporte le fin mot de l'histoire, est un peu un mix des deux. Il reprend les bons éléments de Conquête (level design, variété des missions) mais se voit plomber par les défauts d'Heritage (difficulté quasi inexistante). C'est dommage, car les maps du jeu avaient un potentiel qui aurait pu être bien mieux exploité par un aspect stratégique renforcé.

Dans l'ensemble j'ai traversé cet épisode Fates de manières incrédule. D'autant que la relation entre les trois épisodes est très limitée, voire inexistante. Il n'y a pas de lien à proprement parler entre chacun. Simplement une situation et une intrigue de base communes qui découlent sur des événements différents puisque joués selon un camp adverse. Mais Heritage n'a pas besoin de Conquête pour être compris et inversement. Et c'est un peu la même chose pour Revelation, qui nous donne simplement le fin mot de l'histoire et nous fait comprendre que les fins des deux autres ne sont pas "complètes". Mais en soi chaque histoire est différente et se vit indépendamment des autres, il n'y a pas de croisement d'événements ni de choix impactant entre les chapitres. De ce côté là c'est aussi une déception. Certainement que j'étais influencé par Shining Force 3 qui, lui, magnifie l'aspect trilogie mais j'en attendais vraiment plus de ce côté là.

Un jeu qui reste plaisant à jouer grâce à son gameplay, mais tellement décevant par rapport au potentiel entrevu et à ce que la série a déjà proposé.

Héritage : 5,5/10
Conquête : 8/10
Revelation : 6,5/10

Trilogie : 6,5/10
Moonset

le 26/07/2016
1
Suis-je en total décalage avec mon époque? Ai-je simplement vieilli? Ou bien ce genre de production est-elle vraiment devenue la crème de la crème du RPG depuis quelques années? Suis-je le seul à m'être attaché aux personnages de grands jeux comme à de vieux amis? À m'être réellement intéressé à ce qu'il pouvait leur arriver? À avoir voulu savoir l'impact qu'ils auraient sur leur Monde?

Fire Emblem Fates est l'un des pires jeux que j'ai pu essayer en 17 ans de gaming. Le casting est tellement manichéen, simplet, stéréotypé; bref, tellement pourri qu'on se désintéresse complètement de ce qui peut bien lui arriver. Qu'on se désintéresse totalement de l'intrigue, en somme. Leur design est à vomir et suit toutes les dernières tendances débiles du manga japonais (guerriers habillés par Coco Channel, fan service etc). Les doublages achèvent de les enterrer plus bas que le fond des abysses.
L'histoire est d'une simplicité et d'une débilité sans nom. Il y a une différence entre enfantin et infantile. Fire Emblem Fates est infantile. Je ne pourrais même pas le proposer à un enfant tant j'aurais peur de polluer définitivement son sens critique.

Alors devrait-on jouer à Fire Emblem Fates au moins pour son gameplay? Je répond non. Déjà parce qu'il n'y a pas de difficulté équilibrée entre le mode normal qui est bien trop simple et le mode difficile. Parce que le système de duo et de soutien donne très rapidement naissance à des unités surpuissantes. Parce que les nouvelles classes se ressemblent toutes et tuent toute la diversité d'une vraie bataille dans un vrai Fire Emblem. À peu près tout le monde est capable d'attaquer au corps à corps et à distance. Vous pouvez acheter autant de Sceau Terra pour une somme modique à tout moment du jeu à partir du chapitre 7. Vous pouvez également générer une infinité de batailles faciles à remporter pour entraîner vos persos jusqu'au lvl 20 dès le chapitre 7. Les armes ne se cassent plus. Vous pouvez choisir un mode "Casual" dans lequel vos unités reviennent à la vie à la fin de chaque bataille. Vous pouvez choisir un mode "Phoenix" dans lequel vos unités reviennent à la vie en pleine bataille. Voilà, bye bye stratégie, bye bye challenge, bonjour Charlotte aux Fraises, et merci Nintendo. C'est ça que veulent les fans : un jeu à finir en mettant n'importe quelle unité au beau milieu du champ de bataille. C'est ça ce qu'il faut pour les enfants qui grandissent en jouant aux jeux vidéos : une expérience sans défi où il est impossible de perdre et où les récompenses tombent gratuitement à foison.

Ce jeu mérite amplement son 1/10. C'est un pur concentré de mauvais goût, de fan-service et de mauvaises intentions, un trou noir de savoir-faire, un manque de respect à tous les fans qui ont fait de Fire Emblem un succès commercial à une époque où il fallait débourser bien plus que 40 euros pour jouer à un jeu. J'ai rarement été aussi furax à cause d'un jeu vidéo.
Bahamut-Omega

le 15/06/2016
7_5

J'ai finis Fire Emblem Fates: Edition Limitée sur 3DS en difficulté normale.
27 heures pour Héritage. 24 heures pour Conquête et 31 heures pour Révélation.

Héritage:

J'ai plutôt bien aimé, malgré l'impression de jouer à un Awakening bis, avec tout de même quelques modifications sympas mais aussi sont lot de défauts.

Dans les bonnes choses il y a d’abord l'ambiance japonaise inédite à la saga qui apporte un peu de fraicheur.
Mais surtout la difficulté est mieux calibrée. A ma grande surprise je m'attendais à ce que ce soit plus facile qu'Awakening, vu cette version est vendu comme étant "l'easy version", et bien non. Les ennemis ne se laisse pas faire, ont de bon stats, et peuvent tuer facilement nos unités si on fait n'importe quoi. La facilité de cette version vient de deux autres points: la possibilité de farmer et les objectifs de missions assez simple (neuf fois sur dix: tuer touts les ennemis ou tuer le boss).
Il y a aussi le système de duo qui a était rééquilibré pour être moins abusé.

Concernant ce que le jeu a en commun avec Awakening, la réalisation à quelque chose près c'est pareil même. Si ce n'est que cette fois-ci, les personnages ont des pieds !
L'OST, également très varié et réussite.
Ainsi que le reste du gameplay habituel à la saga tout en proposant un choix de difficulté assez variés.

Et dans les défauts, il y a un peu tout le reste...
La qualité d'écriture, très enfantine. La mise en scène catastrophique. Le développement des personnages anecdotiques, le chara design insipide, l'histoire de base assez banale et naïve. Le fan-service à la japonaise combiné à la censure à l'américaine. Et l’absence de dual-audio (doublage US assez nul mais heureusement partiel la plupart du temps).

Au final j'ai bien aimé y jouer, mais uniquement pour son gameplay réactualisé d'Awakening.

6,5/10

Conquête:

C'est à peu près la même chose que sur Héritage, donc je ne vais pas m'étendre sur ce qui est similaire (en bon comme en moins bon).

Mais dans les différences notables, déjà les missions ont des map plus originales que sur Héritage, objectif plus variés, pièges plus nombreux, configuration du terrain plus recherchée.
Et dans cette version il n'y a pas missions pour le farming d'exp, et on obtient bien moins d'argent.
Ces deux points rendent le jeu plus difficile qu'Héritage (et Awakening bien sur) , plus passionnant et surtout plus exigeants concernant la gestion des troupes. Car concernant l'IA ou les stats ennemis, en normal, ce n'est pas bien différent finalement.

J'ai une petite préférence pour cette version par rapport à Héritage, ou même Awakening.

7,5/10

Révélation:

Encore une fois je ne vais pas revenir sur ce qui est similaire entre les versions.

La particularité de celle-ci au point de vue gameplay, c'est que c'est un hybride entre les deux versions. On gagne peu d'argent et on retrouve quelques maps assez originales façon Conquête. Mais avec la possibilité de farmer comme dans Héritage, utile surtout pour les scènes de relations entre les nombreux personnages et les bonus d'entente qu'elles confèrent. Cette version propose aussi son lot de map inédites, mais malheureusement en recycle un bon nombre, notamment celles des enfants identiques aux autres versions.

Concernant l'histoire, là où Héritage et Conquête se contentent de proposer la base de l'univers, une présentation des personnages et une version assez triste (pour le camp adverse), incomplète et assez basique finalement, de l'histoire. Révélation elle propose la vraie version de l'histoire, un peu plus "épique" (enfin c'est relatif, vu la piètre qualité d'écriture) et globalement plus heureuse.

Au final je trouve que cette version est supérieure aux deux autres car elle reprend leurs bons points, les maps variés de Conquête, l'originalité et l'accessibilité d'Héritage et le gameplay amélioré d'Awakening, tout en ayant un choix de difficultés varié et bien dosé.

8/10

Mais c'est regrettable que l'Edition Limitée du jeu, avec les trois versions sur une cartouche ne soit pas l'édition standard. Car concernant le développement de l'univers et du scénario, Fates et très pauvres et ça ne justifie pas à mon goût la répartition en trois versions. D'autan plus que des jeux proposant plusieurs versions d'une même histoire sur un même support, ça existe depuis belle lurette, Nintendo n'a donc pas vraiment d'excuse pour ce choix purement marketing, sans réel avantage pour le joueur, surtout qu'il est conseillé de faire les trois versions pour apprécier l'ensemble.

7,5/10 pour l'ensemble Fire Emblem Fates.


BlackJowy

le 12/06/2016
7_5

A mes yeux le jeu ne devrait être vendu que sous la forme de son édition collector car les 3 jeux forment un tout. Les deux premiers jeux développent les personnages de chacun des deux clans, avant d'affronter le coeur de l'histoire, du coup si on ne joue pas à Révélations ça peut paraître un peu léger. D'ailleurs je regrette qu'ils aient adopté ce format, l'histoire aurait gagné en intérêt et en densité si ils avaient trouvé une façon de ne faire qu'un seul jeu. L'expérience est intéressante néanmoins, le parti pris de séparer les jeux est pas uniquement commerciale je pense, mais ça dilue trop le scénario.

Et vu que il n'y a pas de fiche à part pour Révélations, j'en profite pour dire que c'est le meilleur jeu des trois, on récupère les persos des deux premiers jeux pour faire face à la réelle intrigue de Fire Emblem Fates, et les maps sont encore un peu plus sympa que dans Conquête. Si vous n'avez pas l'édition collector achetez le DLC, ça vaut le coup


65 active users (0 member, 65 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion