bandeau
avatar Guest
Login|Inscr.
sign
fiche

Akiba's Beat > Fiche complète du jeu

Akiba's Beat

Informations Générales

Plate-forme : play4

Genre : crpg

Nombre de joueur(s) : 1

Aussi sur : pstore psv

Nom original : アキバズビート


Développeur(s) : Acquire

Chara-designer(s) : ???

Compositeur(s) : ???

3.5
2 membres l'ont fini (Temps moyen: 80h)
2 membres le possèdent

japon 15/12/2016
Site officiel
Editeur : Acquire

amerique 16/05/2017
Site officiel
Editeur : XSEED Games

europe 19/05/2017

Editeur : PQube

Akiba's Beat > Commentaires :

Akiba's Beat

3.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pstore [0] psv [0]
2 commentaires sur PlayStation 4
RyleFury

le 17/01/2018
1
Ayant beaucoup aimé le style original d'Akiba's Trip, j'ai décidé de jouer à sa supposée suite après avoir lu le commentaire de grikarfyn, bien qu'on n'ait pas du tout les mêmes goûts. Et je vois que ça se confirme.

J'ai terminé le jeu et non sans mal. Je trouve tout simplement ce jeu mauvais, mauvais dans tous ses aspects.

Ce jeu n'en a pas l'air comme ça, car il a un enrobage graphique plutôt sympa et mignon, mais au final il n'a aucune originalité, zéro.

Tout a été inspiré des stéréotypes et clichés les plus inintéressants et lourds qui existent.

Pour commencer, les personnages. Chaque personnage est un archétype. Ils sont tellement archétypés qu'ils n'ont au final quasiment aucune personnalité, on connait tous leurs dialogues soporifiques à l'avance au point où l'archétype devient tellement extrême que ça en devient ridicule.

Les dialogues et le scénario sont donc totalement inutiles, chiants, sans aucun intérêt quelconque. La localisation anglaise est sujette à quelques polémiques aussi. Ici on a affaire à une traduction très infidèle de la version originale. Si vous mettez le jeu avec les voix jap, vous comprendrez rapidement que les phrases affichées n'ont rien à voir avec le japonais. Énormément d'artifices ont été rajoutés pour pousser encore plus à l'extrême les archétypes des personnages ou pour des blagues complètement nulles. Résultat on se retrouve très souvent avec des dialogues encore plus ridicules et surtout incohérents. L'anglais a d'ailleurs été très très mal écrit au point où beaucoup de phrases inutiles et absents de la version jap sont difficiles à comprendre.

Les quêtes optionnelles consistent à tuer un certain nombre de monstres, comme d'habitude. Les événements optionnels avec les personnages sont ultra clichés et sans aucun intérêt quelconque, surtout que ça ne se limite qu'à des phases de dialogues. Les différentes histoires avec les personnages dans la quête principale sont tout aussi clichées et développées seulement dans les quêtes soporifiques secondaires. Et je ne vous parle même pas du nombre d'aller-retours dans des donjons déjà très peu inspirés. Il mérite une médaille sur cet aspect.

Les combats à la Tales of sont complètement foireux, on frappe comme un bourrin en utilisant toujours les mêmes techniques. Les niveaux de difficultés ne servent à rien à part rallonger inutilement les combats.

Et pour finir les musiques qui n'ont aucun charme.

Tout ça pour dire que si vous vous ennuyez à en mourir comme moi après avoir passé quelques heures de jeu, ne vous embêtez pas à continuer, le jeu n'a rien à offrir. Malheureusement pour ma part, j'ai décidé d'aller le plus loin possible et même de le terminer, ce qui me fait presque détester le jeu.
grikarfyn

le 20/07/2017
6
Voilà un jeu bien délicat à critiquer, ce qui n'a pourtant pas vraiment dérangé la presse internationale pour le descendre comme il se doit. L'effet Akiba's Strip ? La réputation mitigée d'Acquire ? Je l'ignore, mais je peux dire que la plupart n'ont pas fini le jeu. Explications.

Le pitch de départ nous amène à diriger la vie ennuyeuse d'un Neet, Asahi Tachibana, en plein quartier d'Akihabara. Passant de rares moments avec son pote Mizuki, tout va changer avec la rencontre de Saki et d'étranges "illusions" qui perturbent l'équilibre entre virtuel et réalité. Bon gré, mal gré, Asahi accepte d'aider Saki a régler le problème, avant de se rendre compte que le dimanche dans lequel il était se répète en boucle, probablement à cause d'une autre "perturbation" causé par un habitant inconsciemment.

C'est là tout l'intérêt du scénario (au delà de nombreuses références et de l'auto-dérision). En partant d'un contexte simple on va évoluer vers quelque chose de vraiment plus profond qui mérite réflexion. Les différents "cas" en ont sous la pédale au point que le fil rouge tout autant que les quêtes annexes auront leurs importances jusqu'à dénicher le vrai final et le message qui va avec.

Et franchement c'est cool, plutôt bien écrit et pertinent mais, et c'est LE problème du jeu : il faut au bas mot jouer 30h pour que ça démarre. Largement de quoi décourager la majorité des gamers car jusque là, j'aurai coller un 3/10 au jeu. Redondant, routinier, pas beau, sans inspiration, parfois gonflant avec des combats "à la Tales of" ratés...

Pourtant en persévérant le jeu va se bonifié, mais vraiment ! Les affinités progressent avec appoint, le contenu se densifie (quêtes, chasses, collec de cartes, boss...) et les combats, à l'image d'un Tales of, finissent dans le dernier quart par dévoiler un véritable intérêt. C'est simple, on partait avec du Tales of du pauvre et on finit par un sous-Tales of tout à fait honorable.

Le rythme aussi s'améliore, et on finit par sortir du jeu, au bout de 80h (tout fait, platine inclus) avec une satisfaction mesurée.

Ce n'est pas un vrai bon RPG donc, mais il n'est pas mauvais non plus .
42 connectés (3 membres, 39 invités, 0 anonyme)
Utilisateurs en ligne: Herbrand, Mikaya, Rotka
Legendra RPG V4.8 © Force 2018 - Mentions légales
Webmaster : Medion