bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Ys IX: Monstrum Nox > Game details

Ys IX: Monstrum Nox

General Info

System : pc

Type : arpg

Player(s) : 1

Belong to group(s) : Ys

Also on : nxn play4

Nom original : イースIX -Monstrum NOX-


Developer(s) : Falcom

Chara-designer(s) : ???

Composer(s) : ???

3 members completed it (Average time: 34h)
2 members own it
Ys IX: Monstrum Nox (*Ys 9*)

monde 06/07/2021 (in French)
Website
Publisher : NIS America
Only available in digital format

Ys IX: Monstrum Nox > Commentaires :

Ys IX: Monstrum Nox

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires nxn [0] pc [0]
3 commentaires sur PlayStation 4
Alban

le 03/08/2022
6_5
Je me retrouve à moitié entre l'avis de Bao et de BlackJowy.
Pour moi Ys IX corrige certains défauts que pouvait possèder Ys VIII qui, pour moi, manquait d'intérêt autant sur l'exploration que sur la construction du village.
Le monde me sembler vide et malheureusement trop d'explorations pour le découvrir. Ici, cela semble corrige. et pour moi c'est bien.
Malheureusement, l'histoire qui semblait à la fois prometteuse et enchanteresse ne se révèle être qu'un soufflet qui manque de profondeur, alors qu'on nous tient en haleine pendant trop longtemps à ce propos là ! Avec un rythme de narration plutôt bien tenu.
Ce sera donc un demi oui.
Bao

le 05/09/2021
6
Clairement le moins bon des Ys moderne pour moi.

Par sa proportion à reprendre et amplifier des tares déjà présentes dans Ys VIII par commencer, comme ces interminables épreuves de vagues de monstres, et un récit qui parle beaucoup pour ne rien dire. Il faut attendre le dernier tiers pour enfin avoir un semblant d'enjeu sur la table, et un enjeu vite expédié, sans réel poids, en attendant on suit les étapes de façon mécanique dans un jeu à la progression qui l'est tout autant. Ys IX reprend aussi le principe d'une dualité narrative avec deux Adol dans deux histoires qui se regroupent (comme avec Dana), et la petite base à remplir de NPC au fil de l'aventure. Sauf que contrairement à Ys VIII on a pas ce cadre intimiste qui permettait de découvrir et se lier aux personnages, dans Ys IX ils sont avant tout là par souci fonctionnel, donc on a un peu rien à foutre. Reste le petit côté madeleine de Proust qui consiste à faire quelques rappels, références aux aventures précédentes d'Adol, parfois avec humour, et qui permettent de consolider un peu plus l'univers de Ys.

Toute la partie aventure est à l'image de Balduq, terne. On passe beaucoup de temps dans cette ville, pas vraiment grande au final, pas vraiment jolie, pas assez "unique", et pas vraiment passionnante à explorer. C'est pas non plus glorieux en dehors vu qu'on enchaine souterrains sur caves sur ruines, les quelques moments à l'extérieur sont également très convenus. Les pouvoirs des Monstrums aident à expédier la chose, ça reste amusant de grimper des murs (uniquement ceux à 90° par contre) à toute vitesse, même si on sent que leurs capacités ne sont jamais vraiment exploitées à fond. Monstrums d'ailleurs désignés ennemi n°1 tout le long, mais ça n'empêche pas de faire le zouave devant le moindre soldat qui passe. Oh, well.

L'OST fait le boulot, ça reste diversifié et ça pulse tout le long, mais y'a pas vraiment de morceau notable, emblématique comme on a pu en avoir précédemment. Reste le plaisir de défourailler à toute vitesse et dans tous le sens avec une sympathique petite bande, qui reste néanmoins moins bien que celle de Ys VIII, un plaisir cependant gâché par des performances qui font le yoyo et une caméra qui peut bien agacer. Va falloir monter en gamme les gars car c'est difficile de vouloir vendre une épopée épique et des scènes chocs avec des personnages qui ont besoin, tel un tractopelle, de faire une manœuvre avant de commencer à courir dans la bonne direction. Donc ouais, peut faire mieux.
BlackJowy

le 08/02/2021
8

Ys IX est un bon jeu malgré beaucoup d'imperfections (un peu comme Ys VIII) :

- Le scénario est assez prenant dès le début mais au final on apprend très peu de choses avant la fin sans éviter le cliché d'autres personnages qui savent des choses mais ne nous les disent pas car ce n'est pas encore le bon moment (gnnn...). Je trouve ça un peu dommage d'avoir trouvé une bonne idée / un bon concept pour cet opus mais encore une fois ne pas savoir la distiller correctement au fur et à mesure. Arrivé à la moitié du jeu ça a commencé à m'agacer d'autant plus que chaque chapitre a une structure assez similaire, les petites astuces pour nous faire croire que nous sommes libres de nos choix finissent par se voir et on comprends que le jeu nous laisse au final peu de liberté à part explorer la ville à la recherche de coffres et autres collectibles en courant sur les murs Aussi, Ys VIII enrichissait le lore de la série d'une façon assez distante mais rajoutait une brique en plus dans l'histoire de ce monde, là vraiment je vois pas trop, on est vraiment dans un jeu comme Ys 3 ou 5 qui nous offre juste une aventure avec Adol, c'est une rupture depuis la reprise de la série avec Ys 6.

- Techniquement malgré une évolution par rapport au précédent jeu ça casse pas trois pattes à un canard pour un jeu PS4 et on a limite le joueur du grenier à l'esprit quand on voit des personnages secondaires à l'écran courir "au ralenti", l'animation est d'une qualité très inégale, les loading à chaque passage de porte c'est lourd et on a vraiment l'impression d'avoir des vieux développeurs qui ont tenté de faire un jeu moderne. Le fait de pouvoir se déplacer entre des spots sur les toits puis courir sur les murs et explorer verticalement les décors est résolument moderne mais contrairement à ce que l'on pourrait croire le jeu ne gère pas les lois de la physique pour offrir ensuite une liberté totale (comme Zelda BotW), ici on sent que les développeurs ont codé à chaque fois ce qui est possible ou pas avec ce que ça implique de barrières invisibles et de zones provoquant une mort instantanée parce que même si tu vois une zone et que tu penses pouvoir y voler, ben c'est pas la même map pour le jeu, meurs. Le pire je pense c'est qu'après plusieurs heures de jeu à pouvoir grimper au sommet de tout et n'importe quoi, t'arrives sur les maps en dehors de la ville qui jouent sur plusieurs niveaux et tu ne peux pas les escalader (barrière invisible) il faut passer par le chemin prévu pour les atteindre... Bon c'est bien d'avoir voulu donner un espèce de feeling d'Open World mais il faut revoir la conception

- L'OST est comme toujours très rock avec énormément de guitare électrique, certains thèmes sont vraiment réussis et mémorables et au moins il n'y aucun raté / agression auditive.

- Le système de combat est plutôt sympa, toujours nerveux, et le jeu tente de faire varier un peu les plaisirs entre les différents types de combats. On peut combattre avec une équipe de 3 personnages avec l'un d'entre eux que l'on commande et les 2 autres dirigés par l'IA, l'idée étant de changer de personnage en fonction du type d'attaque auquel l'ennemi est faible, par contre c'est important que pour les niveaux de difficulté avancés (en Easy ça n'a aucune importance par exemple, on roule sur tout).

- Un peu en vrac je rajouterais que c'est sympa d'avoir Adol avec un look aussi badass, que mine de rien on prend plaisir à cavaler partout pour tout explorer, que le jeu offre beaucoup de petits conforts comme customiser les boutons, plein de paramètres à régler, pouvoir sauter un passage trop difficile ou baisser la difficulté d'un boss.

On sent que les créateurs on voulu s'approcher des open world mais sans avoir les compétences pour le concevoir et malgré tout ils ont essayé et fait de leur mieux malgré leurs limites, ça m'évoque certains jeux de l'époque de la première playstation, ceux sorti par des boites qui n'avaient pas les resources de Square mais essayaient quand meme de faire un bon jeu et compensaient avec beaucoup de créativité placée sur autre chose que les graphismes. Et moi ben un jeu qui a le feeling des JRPG de la PS1 mais 20 ans plus tard, ben j'aime bien ça


91 active users (0 member, 91 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2022 - Legal Mention
Webmaster : Medion