bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Heroes of Might & Magic II: The Price of Loyalty > Game details

Heroes of Might & Magic II: The Price of Loyalty

General Info

System : pc

Type : srpg

Player(s) : 6

Belong to group(s) : Heroes of Might & Magic


Developer(s) : New World Computing

Chara-designer(s) : ???

Composer(s) : Rob King, Steve Baca, Paul Romero

Remaked/ported in show_hide
6.5
20 members completed it (Average time: 34h)
19 members own it
Heroes of Might & Magic II: The Price of Loyalty (*homm2, heroes2, Heroes PoL,Heroes of Might and Magic 2: The Price of Loyalty*)

europe ??/??/1997 (in French)

Publisher : Ubisoft

amerique 30/04/1997

Publisher : Ubisoft

Heroes of Might & Magic II: The Price of Loyalty > Commentaires :

Heroes of Might & Magic II: The Price of Loyalty

6.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
5 commentaires
auty

le 03/06/2016
6_5

Cette extension à Heroes II propose tout simplement de doubler la durée de vie du jeu initial. Au programme, quatre campagnes pour un nombre de missions équivalents aux deux scénarios originels. Niveau plot, ça tourne toujours autour d'histoires de conquêtes et d’artefacts en tout genre. On notera tout de même du progrès sur certaines missions plus linéaires avec des messages réguliers offrant un peu plus de scénarisation dans sa progression. Mais c'est au niveau des ajouts dans les cartes qu'il faut surtout se pencher.

Dans les bonnes idées, tout un tas d’artefacts offrant quelques bonus considérables, l'un deux permettant d'afficher avec précision les forces ennemis en présences, et c'est tellement utile qu'on en vient immédiatement à se demander pourquoi c'est pas offert au joueur de base plutôt que de lui infliger des descriptions vaseuses. Dans les autres nouveautés sympas, la tour de l'alchimiste permettra de virer les artefacts infligeant un malus, le Colisée de prendre un point de skill dans la stat de son choix, la prison de libérer un combattant qui viendra grossir les rangs et les autels d'invoquer les divers golems contre un peu de thunes.
Dans les ajouts mi-figue mi-raisin, un système de portails de couleurs liés à un password trouvables dans la tente de ladite couleur permet de radicalement modifier le level-design de certaines maps, poussant à séparer ses forces où à faire quelques aller-retours. Le revers de la médaille, c'est que cette idée sympathique vient d'autant plus faire grossir certains défauts récurrents du jeu original. Les troupes ennemis gonflant avec les tours, on est encore plus poussé au grosbillisme à terme pour venir à bout d'une map, d'autant plus que l'équilibrage n'a pas changé d'un iota. Les sirènes pour les bonus maritimes restent une fausse bonne idée vu le temps demandé pour les atteindre (un jour pour embarquer plus un pour leur dire bonjour) là où d'autres constructions offrent les mêmes avantages sur la terre ferme, et sans pénalités sur les troupes.
Le gros plus merdique reste au final les fantômes alors qu'ils étaient si prometteur sur la papier. Inexistant en scénario, il faudra aller voir du coté des cartes standards pour trouver de quoi les recruter et ensuite avoir un peu de chance en tombant sur des ennemis faiblards, des adversaires puissants pouvant réduire à néant tout accroissement de la population de spectres en quelques attaques. Trop contraignant et demandant trop d'investissement, on laissera vite de coté les revenants pour rester sur les classiques dragons nettement plus efficaces.

Pour une fois, je me suis intéressé plus de cinq minutes aux maps standards, et j'ai eu de belles surprises. Si les créations des développeurs restent tout à fait correcte voir excellentes (Clouds of Xeen reprenant la mappemonde de Might & Magic IV dans le moindre détail), certaines cartes fait par les piliers de la communauté offrent de sacré morceau de bravoure, entre délires scénaristiques et construction d'une complexité poussé au paroxysme. Il y a bien sûr quelques raté à trop vouloir bien faire, mais les plus fanatiques du jeu auront de quoi s'amuser de très nombreuses heures.
Cette extension fait au final figure de poids lourds, ne serait-ce que pour son contenu gargantuesque à faire passer n'importe quel gros DLC d'aujourd'hui pour une petite démo. On retrouve tout ce qui rend attractif le jeu de base, mais aussi les défauts non corrigés et parfois involontairement appuyé. La vraie profondeur de gameplay offerte permet toujours de digérer les soucis, mais non sans quelques troubles digestifs.


Takhnor

le 09/12/2012
5
Une extension qui se veut correcte mais sans vraiment plus, contenant quelques scenarii supplémentaires, mais qui est surtout une grosse mise à jour avec une tentative de rééquilibrage un peu vaine avec de nouveaux objets et sorts.
L'éditeur de cartes est meilleur, avec l'ajout de nouvelles textures pour le terrain, mais au final ce n'est pas une extension qui marquera les esprits.
A jouer surtout en bundle avec HoMM II (ce qui est maintenant le cas depuis belle lurette).
Loïc Solaris

le 17/05/2011
7
4 scénario qui prolonge la durée de vie. C'est tout. j'ai pas fais gaffe s'il y avait de nouveaux artefact / magies... niveau créatures ou race il n'y en a pas de plus.

Un add-on qui reste sympathique pour prolonger la durée de vie du jeu original.

3.5
Alban

le 13/02/2010
8
De nombreuses heures passées à retourner les maps 1, 2 ou 3 fois sans compter !
Ce premier add-on reprend le fonctionnement du jeu en ajoutant de nouveaux scénarios.
Et le plaisir se prolonge grâce à ses nombreuses cartes à faire en solo (ou à plusieurs).
Miam !
Tompouce

le 20/01/2010
7
Add on du jeu principal, avec quelques (trop rares) nouveautés, mais pas de nouvelle "race" par exemple.
J'ai vraiment adoré et passé un temps fou sur ce jeu (éditeur de carte hum hum...)
48 active users (2 members, 46 guests, 0 anonymous member)
Online members: Bao, Dr. Bob
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion