haut_menu
Infos Blog
Nippon ni mauvais
Bonnes surprises et infâmes bouses de la production japonaise
Crée le 26/12/2015
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Septembre 2019>>
LuMaMeJeVeSaDi
26272829303101
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
30010203040506
haut_menu
Blogs recommandés
Bilan JRPG 2015 : moral en sinusoïde
Par cKei, le 28/12/2015 à 16h31 (1577 vues)
Catégories : Jeux vidéo, RPG
En faisant mon bilan 2014, je notais que l'année avait été riche en déceptions et plutôt pauvre en vraies tueries. Je vais économiser des caractères cette année car pour 2015, c'est la même. Sur la petite quinzaine de JRPG (ou assimilés) qui me sont passés entre les doigts cette année, moins de la moitié se sont révélés agréables à parcourir et seuls un ou deux de ceux-ci sont de vraies nouveautés. Et encore. Voici un petit résumé de mon année JRPG, avec quand il y a lieu un lien vers son test/review sur les différents sites. Un brin du pub ne fait jamais de mal.

Bloodborne

A tout seigneur tout honneur, Bloodborne est certainement mon coup de cœur 2015. Il faut dire qu'en dépit de tout ce que j'ai à lui reprocher, il m'aura fait prendre du bon temps. Alors bien sûr, peut-on vraiment traiter Bloodborne comme une nouvelle licence ? Le nom mis à part, en quoi cela diffère-t-il du cas Xenoblade X abordé plus bas ? Peu importe : l'expérience aura été dense et sauvage au cours de mes (sept ? huit ?) parties, et seul le manque de temps de la fin d'année m'aura empêché d'y replonger au travers de son extension The Old Hunters. Autant vous dire qu'à la première occasion, je retourne en Yharnam !



Legend of Heroes Trails in the Sky : Second Chapter

En plus de trois ans d'attente de localisation de cette suite, la sauce était montée toute seule. Faut dire que le premier TitS proposait une aventure comme on n'en voit plus. Mais du coup, l'anticipation était peut-être trop grande, le second chapitre est un bon jeu mais bien trop semblable au premier pour me passionner. Et surtout, si j'ai apprécié les révélations qu'il consent, le jeu en laisse beaucoup trop sous silence ; il se permet même l'un des fins les plus convenues de ces dernières années. J'aurais pratiquement pu faire un bingo sur les clichés qu'elle empile. C'est typiquement le genre de jeu pour lequel l'affectif influe beaucoup, et qui laissera parfaitement de marbre ceux qui ne sont pas sensibles à la formule.

Monster Hunter 4U

C'est marrant, la formule MH n'a pour ainsi dire pas changée d'un iota depuis ses débuts que ce soit graphiquement comme sur son gameplay, et pourtant ça marche toujours du tonnerre. J'adorerais voir la série s'épanouir dans un épisode colossal, pléthorique et ouvert sur PS4, mais en attendant les nouvelles espèces de monstres et les armes introduites dans cet épisode suffisent pour un faire un très bon divertissement longue durée.

Nobunaga's Ambition : Sphere of Influence

Est-ce ma faute à moi si ce wargame figure dans la base de donnée d'un site dédié aux Jeux de Rôle malgré des caractéristiques RPG pas plus évoluées que celles qu'on peut trouver dans la plupart des application smartphone bas de gamme ? Alors au lieu de m'en blâmer, concentrons nous sur l'essentiel : je n'avais pour ainsi dire pas retouché à un jeu de stratégie depuis mes jeunes années sur Civilisation, et me replonger dans une telle épopée a été rafraichissant. D'autant que la mécanique du jeu est bien en place, et que la période des Sengoku m'a toujours passionnée. Pour le reste, faudra encore une fois aller voir chez la concurrence.

Disgaea 5

Depuis que je l'ai découverte en 2004 et qu'elle m'a ainsi initié au doux monde du Tactical, la série a été mon péché mignon. J'ai consciencieusement écumé tous ses épisodes principaux et beaucoup de ses spin-offs ou rééditions, non sans parfois éprouver un peu de lassitude devant le manque de renouvellement. C'est aussi le cas de cet épisode parfois un peu indolent. Cela fait pourtant bien longtemps que la série ne m'avait autant enthousiasmée grâce à de vraies efforts dans le traitement des classes de personnages. Pour plus de précisions, c'est par ici que ça se passe.


Atelier Shallie

L'habituel Atelier annuel aura au moins tenté des choses. Malheureusement toutes ne font pas mouche, et la formule n'est pas fondamentalement changée, ce qui nous donne si mon calcul est exact un épisode très moyen à bien des égards. Enfin bon, je la fais courte, lisez la review pour plus de détails.

Valkyria Chronicles 3

Le test est en cours au moment où j'écris ces lignes, et devrait sortir courant janvier. Et oui, le jeu n'est pas de 2015, mais que voulez-vous j'avais toujours cru que l'import nippon de ce jeu me resterait à jamais inaccessible, faute de maitriser la langue. Finalement si je me suis remis cette année (encore) à l'apprentissage du japonais, c'est un patch de traduction qui m'en aura offert l'occasion. L'occasion de constater, tristement, que cet opus paresseux se contente bien trop (pour être honnête) de reprendre le modèle du second opus, sans en gommer les principaux défauts et allant jusqu'à recycler ses maps. Le résultat n'est pas mauvais en soi, mais décevant. Heureusement nous avons appris entre temps que la licence n'est pas morte, ô joie, et que le futur Valkyria Azure Revolution troquera à première vue le TRPG militaire par un A-RPG plein de héros randoms, de goth-lolis armées et d'une Valkyrie au bonnet revigoré, Selvaria faisant un peu planche à pain pour l'audience japonisante. Heureusement que les fêtes de fin d'année nous laissent amplement le temps pour la biture...


Xenoblade Chronicles X

Au risque de passer pour un hater de principe (wow such esprit libre wow very Florent Pagny), ce jeu que j'attendais de pied ferme, avec tout le bien que je pense de son ainé, me laisse pour le moment un gout un peu amer. Parce que j'ai beau y être irrésistiblement attiré, avec ses moments d'intense plénitude lorsque je folâtre dans la nature hostile en écoutant ça, puis que se lancent les combats avec ce système de combat bien foutu, bien d'autres aspects aussi agréables qu'un coup de pied dans les parties m'en expulsent aussi surement que 2 et 2 font 4. Ben oui, alors que j'aimerais m'abandonner à un jeu d'exploration pure dans ce monde qui ferait presque penser à mon fantasme pour la série Monster Hunter, on a posé tout autour un carcan MMO-esque constitué d'une incapacité à construire une histoire, à créer des personnages charismatiques ou au moins intéressants, une trame de quêtes insipides et tout un tas d'autres mécaniques fonctionnelles transformant l'exploration en promenade pour touriste dans Jurassic Parc, l'attraction sur Rails. Vraiment dommage, et je suis pas le seul à penser ça. Ceci dit je suis très loin de la fin, et la review attendra que j'en ai une vue plus globale. D'autant que le jeu me manque. Mais j'ai pas envie de m'y remettre. Ma dose, je veux ma dose !



Final Fantasy Type-0 HD

La douche froide. On attendait depuis longtemps une réédition du jeu psp sur des systèmes plus neufs. Une fois le jeu entre les mains, c'est la débandade : non seulement le fond du jeu a vieilli, mais le remake fait peine à voir avec sa caméra qui file la gerbe par excès de flou. Pour le reste, le casting de personnages permet de choisir ses chouchous aux styles bien distincts, mais le gameplay montre très vite ses limites ; une action rapide mais souvent brouillonne, imprécise, qui ne permet pas de rehausser des "donjons" décevants pavés de petites missions annexes sans importance. Pas étonnant que je n'ai fini ni le jeu ni sa review, qui pourtant étaient tous deux bien entamés. J'en attendais plus, pour un jeu qui détonnait dans la série.

Deception IV : Blood Ties

Je ne connaissais pas cette série plus que de nom. En ayant l'occasion de la tester au travers de cet épisode, j'ai trouvé une licence au concept original et amusant... cinq minutes. Après ça tourne en rond, on débloque 30 heures durant de nouveaux pièges qui ne changent rien fondamentalement dans la manière de mener nos tortures, et on finit par se lasser. Et comme ça fatigue, on use pour son test d'un jeu de mots très convenu.

Brandish : the Dark Revenant

Encore un dont la pratique ne valait pas l'attente. Encore un dungeon-RPG, le troisième cette année (à moins que j'en oublie), que j'anticipais et qui m'aura énormément frustré. Ici, c'est surtout la fadeur de l'aventure et du gameplay que je retiendrai, et que j'ai gravé sur la toile avant de certainement l'avoir complètement oublié dans quelques mois. Parce que contrairement aux deux qui suivent, celui-là ne mérite pas vraiment que je m'énerve.

Operation Abyss

Quoique celui-ci non plus j'ai pas envie de m'énerver dessus : j'étais suffisamment blasé en écrivant la review, qui attend dans le back-office qu'un relecteur charitable la publie dans quelques semaines. Pour le reste, c'est la consternation qui domine alors que Demon Gaze m'avait plutôt bien plu.

Awakened Fate Ultimatum

Ah ben voilà. Probablement le jeu cette année qui m'aura le plus énervé (quoique le prochain n'est pas mal non plus dans le genre) parce que non content d'être de qualité franchement discutable, il prend son acheteur (et donc moi), qui s'attend à un Dungeon-RPG dans la même veine que ses bons ancêtres, pour des jambons. La désagréable impression d'être sciemment trompé sur la marchandise, tel un fêtard qui désoule aussi sec en tâtant l'entrejambe étrangement remplie de sa conquête du soir (merci de ne pas applaudir cette analogie, j'ai honte). Seul bons points, cette déception m'a poussé à faire Z.H.P et à rédiger la review de GFP. C'est toujours ça.

Oreshika : Tainted Bloodline

J'attendais la sortie de ce jeu avec impatience, mais n'ai vraiment pas réussi à entrer dans le flow du jeu. Un aspect trop "gestion" du système de combat s'ajoute à celui du reste du jeu, l'architecture des donjons et leur design sont décevants, ... Deux gros points noirs qui ne me poussèrent pas à poursuivre l'aventure au delà des quelques heures. De fait, je m'en voudrais de dissuader les joueurs potentiels : peut-être ce jeu regorge-t-il d'un potentiel insoupçonné, que je n'aurais simplement pas su voir.

Sword Art Online Re: Hollow Fragment
Alors que je me faisais une joie de tester caustiquement ce SAORe:HF, la mise au rebut de la pige qui en était l'instigatrice m'aura finalement mis les nerfs en pelote pour rien, incapable de sortir tout ce que j'avais sur le cœur. Voyez vous, j'avais un à-priori négatif sur cette licence. Entre le clonage éhonté de tous les Dot Hack-like (étrangement le light-novel SAO le précède de quelques années) et son aspect "piège à otaku" bas de gamme, je m'attendais à beaucoup de choses. Mais certainement pas au degré zéro de l'amusement, à une quête principale laborieuse, longue mais soporifique, le tout agrémenté d'un Fan-service dégoulinant. Les vingt premières heures de jeu furent ainsi une vraie plaie, le temps que j'abandonne le jeu de base pour partir arpenter l'extension. Et je n'ai pu que constater que malgré le niveau plafonnant au raz des pâquerettes, la suite fût sensiblement plus agréable. Cependant son gameplay acceptable (j'y vois un rapprochement avec celui de Xenoblade Chronicles) n'est pas servi par une construction bien trop plate et des annexes insipides, en plus de ne pas aller bien loin. Au final, un offline-MMO de plus à réserver pour les fans de la licence plus que pour les amateurs de RPG. Peut-être aurais-je un moment l'année prochaine pour me refaire violence et finir ma review ? J'en parlerai à mon psy.


Majora's Mask 3D

Terminons ce tour d'horizon sur une note positive. Majora's Mask a été l'un des jeux marquants de mon adolescence, quand Zelda était encore ma référence à moi avant que je ne plonge à corps perdu dans le RPG. Faut dire qu'en plus d'être aussi bon que OoT dont il reprend 99% des systèmes, il détonne dans la série par son atmosphère singulière et sa mécanique de retour dans le temps qui lui assurent une place de choix dans mon petit cœur de joueur. Je ne le dirai jamais assez. Du coup, ce re-master bien foutu m'aura offert du bon temps en début d'année, et en offrira je l'espère à ceux qui n'ont pas encore tenté l'expérience.

Bien sûr, j'en oublie surement. Certains jeux plus anciens ne sont pas inscrits dans cette liste, ou je ne les aurais simplement pas assez tâté pour en dire quoique ce soit. Que peut-on souhaiter pour 2016 ? Une bonne part déjà de ce que j'avais souhaité à 2015, puisque bon nombre de sorties "attendues" (si l'on peut dire ça de Final Fantasy XV sans rigoler) ont été purement reportées. Project Phoenix ne devrait pas voir le jour avant 2018 (s'il n'est pas définitivement mort-né), oui oui. Espérons que la sortie de Shiness se fasse sous de meilleurs auspices. Persona 5 a hypé tout le monde avec ses trailers, et je n'ai pas fait exception.

2015 nous a également gratifié de bonnes surprises, telle la sortie d'Undertale (que je n'ai toujours pas fait) et l'annonce d'Indivisible, un Valkyrie Profile-like dont le prototype m'a pourtant laissé sur a faim. A voir. Mais surtout l'annonce du développement d'un remake complet de Final Fantasy VII tant attendu, dont on n'a aucune illusion pour une sortie l'année prochaine. Il semblerait que Square se soit enfin donné les moyens de faire quelques chose de grand, bien que la forme et le fond feront sans aucun doute des déçus. Idem pour NieR Automata qui a pris tout le monde par surprise. Je n'attends pas grand chose du Projet Setsuna, peut-être l'outsider du coup, au même titre que les Demon Gaze 2 et God Wars de Kadokawa Games dont on est toujours sans nouvelles ? Sans oublier Trails of Cold Steel dont le premier volume est prévu pour le 29 janvier. Stranger of Sword City et Ray Gigant nous offriront un printemps tout dévoué au Dungeon Crawler. Le troisième (et dernier ?) volet de Dark Souls est quant à lui sur les starting blocks pour le 12 avril et sera, je l'imagine sans peine, l'un de mes coups de cœur de l'année prochaine. J'en oublie très certainement mais 2016 devrait être aussi remplie que celle qui s'achève.

Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
12 commentaires
cKei

le 02/01/2016
SAO, je considère qu'à part la review j'ai fait tout ce que j'avais à y faire J'avais terminé l'extension, et j'avais franchement pas envie de me taper les 6 derniers étages de la tour du jeu de base tellement c'était chiant et répétitif. En plus à mon avis j'ai un niveau trop élevé maintenant Un peu pareil pour Deception IV.

Oreshika, c'est une déception de ne pas avoir accroché. Ceci dit, j'y ai tellement peu joué au final que si l'envie me prend de réessayer, j'aurai aucun mal de repartir de zéro.

A part celui-là, Operation Abyss que j'ai mis de côté peu avant la fin du jeu, et type-0, finalement j'ai terminé les autres
kolibri

le 02/01/2016
Bloodborne Faut vraiment que je trouve le moyen d'y jouer à celui-là...
Une année 2015 très riche en tout cas, en espérant que tu aies plus de bonnes surprises en 2016
Yaone

le 02/01/2016
Eh be, tu es persévérant au vu de certains titres que tu as finis.
Joli bilan. ^^
Takhnor

le 02/01/2016
Faudra vraiment que je me fasse un Nobunaga's Ambition un de ces quatre...
grikarfyn

le 01/01/2016
Beaucoup de jeux en stand-by dis-moi ? ^^ (surtout genre SAO, revenir dessus c'est chaud. Oreshika aussi je ne conseille pas de décrocher car le système nécessite pas mal d'investissements au début).
Voir Ray Gigant m'a rappelé que j'ai acheté ce jeu avant de le revendre au bout d'une poignée d'heures, j'ai tout simplement pas accroché (je ne suis pas trop dungeon-crawler non plus).
Mikaya

le 01/01/2016
T'es un True Ckei :=)
Luckra

le 01/01/2016
Il serait peut être temps que je découvre Legend of Heroes en 2016.
MeDioN

le 01/01/2016
T'as pas chômé !
Disgaea 5 pour moi ctte année
maxff9

le 29/12/2015
Bilan qui m'a l'air intéressant ! Je prendrai le temps de le lire bientôt
Shadow

le 29/12/2015
À lire ton bilan il y a clairement certains jeux que je n'aurais pas finis à ta place.

Il en faut du courage dans la vie d'un joueur. Bonne année 2016!
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox