haut_menu
Infos Blog
My Kingdom, My Memories...
Articles jeux vidéo principalement, et accessoirement animés.
Crée le 01/12/2018
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Décembre 2019>>
LuMaMeJeVeSaDi
25262728293001
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
30310102030405
[Souvenirs] Mes premiers pas dans le jeu vidéo.
Par Ragna, le 10/07/2019 à 00h09 (172 vues)
Catégories : Divers, Jeux vidéo


_____________________________________________________________________________________
GENÈSE
_____________________________________________________________________________________

Aujourd'hui, je vous propose un petit voyage dans le temps pour vous parler de mes tout premiers jeux vidéo (hors support de jeux électroniques que je considère personnellement comme passe-temps de récré à l'école, et pas du vrai jeu vidéo, même si quelque part ça reste du jeu vidéo), c'est-à-dire ceux auxquels j'ai pu jouer sur ordinateur avant même de posséder ma propre console, qui est la Mega Drive et ses jeux mémorables. Mais je reviendrai plus tard sur cette dernière. En effet, c'est donc sur ordinateur que j'ai découvert les JV pour la toute première fois, à l'époque où je partais en colonie de vacances presque tout l'été, en montagne avec néanmoins quelques installations disposant de salles de jeux, espace détente et multimédia pour quand on n'était pas de sortie, tout particulièrement le soir. J'étais un môme, je devais avoir dix ans, et en ce temps-là, j'étais un féru de jeux de construction LEGO, et dans une moindre mesure de Construx. Cette passion que j'avais pour les jeux de construction se dissipait à petits feux au fur et à mesure que je m'aventurais sur le terrain du JV. Ma période coloniale sur Atari 7800 aura, d'une certaine manière, contribué à la genèse de ma passion pour les jeux vidéo, mais elle aura atteint son point culminant lorsque mes parents m'achetèrent une Mega Drive / Genesis de première génération, dans son pack séduisant comportant Sonic et Streets of Rage ainsi que deux manettes.
Et ce fut là, en goûtant à ces deux grands classiques de SEGA, que je devins addict à cet univers virtuel si passionnant et fascinant.

_____________________________________________________________________________________
PETIT À PETIT...
_____________________________________________________________________________________


Revenons-en donc à mes débuts sur Atari, avec trois jeux complètement différents dans leurs genres et leurs approches, et pourtant ayant laissé des traces indélébiles dans la sphère vidéo-ludique.
Le premier est peut-être le plus connu des trois, car il s'agit de Donkey Kong. Il était sorti en plusieurs versions, certaines faisant ressembler l'illustre gorille créé par Shigeru Myamoto à un yéti lançant des boules de neige à la place des barils. Et c'était ça, en fait, un gorille qui lançait des barils roulant sur des plateformes inclinées pour tenter d'écraser le célèbre plombier moustachu de Nintendo. Sans le savoir, à cette époque, je contrôlais déjà Mario alors que je n'ai jamais vraiment aimé ce personnage et que je préférais de loin Sonic, le hérisson bleu de Sega. Mais bon, affaire de goûts ! Le fait est que j'avais apprécié ce Donkey Kong, ça, c'était clair et net. Aujourd'hui, je dois m'en foutre royalement mais c'était le moment présent qui comptait, cet instant T, qui laissa un souvenir encore bien doré dans mon esprit car je me souviens m'être bien amusé dessus. Ouais, c'est sans doute celui auquel je jouais le plus des trois, mais c'était aussi le plus dur à mes yeux. Peut-être pour m'améliorer, que je le privilégiais. On avait toujours le choix des jeux en colo, du moment que le jeu que tu souhaitais était dispo. Je faisais déjà en sorte dès le premier niveau de trouver le bon timing pour sauter au-dessus du baril au bon moment et empocher 100 pts pour gonfler le score, car même si je perdais rapidement par la suite dans les niveaux supérieurs car ça devenait plus retors, battre mon record de points était déjà en soi une victoire et une satisfaction personnelle. Autrement, il y avait les échelles à grimper afin de rejoindre le but au sommet. Et puis, ça m'entraînait, quelque part.


À mesure qu'on avançait, les niveaux devenaient plus complexes, et il fallait craindre d'autres pièges que les barils, comme des flammes pour sauver la princesse Peach des griffes du vil gorille. Car oui, c'était le méchant à l'époque, et plus tard il devint un gentil au travers de ses aventures avec Diddy Kong sur la SNES. Le plus drôle dans l'histoire, c'est que je découvris plus tard la Super Nintendo avec Donkey Kong Country, qui reste assurément un des meilleurs jeux de la console, et je m'étais bien éclaté dessus en le retournant dans tous les sens. Enfin bon, ça, c'est une autre histoire que je reporterai à plus tard en détail dans un autre billet, aux côtés d'autres jeux que des consoles m'auront fait découvrir. Bref. Tout ça pour dire que je m'amusais bien avec ce petit jeu. À l'époque, il suffisait de peu pour en faire beaucoup. Comme quoi...

Pour rester encore plus sobre niveau contenu, comment ne pas parler du cultissime Arkanoid ? Eh oui ! J'y ai joué. Toujours sur Atari 7800. Arkanoid. Vous savez ? Ce jeu d'arcade où le but est de détruire des briques colorées avec une balle rebondissant sur les angles en la récupérant à l'aide d'une plateforme-plateau que l'on dirige latéralement en la faisant coulisser. Il faut récupérer la balle à tout prix en détruisant tous les obstacles du mur multicolore, sous peine de perdre une vie si elle tombe dans le vide, comme un flipper quoi !


Et plus on avance, plus ça s'accélère, apportant ainsi une difficulté croissante bien significative. Il me semble qu'on appelle ça un jeu de réflexion. La boule réfléchit car il y a justement une part de physique à prendre en compte en ajustant le plateau pour détruire les briques, car, d'une certaine manière, le jeu obéissait déjà aux lois de la physique pour l'époque, et c'est là que repose d'ailleurs le gameplay. Et donc, il fallait avoir des réflexes du feu de dieu pour pas perdre la boule car ce jeu pouvait rendre fou ! OK, je sors...
Je ne l'ai jamais terminé, j'étais pourtant arrivé loin, plus loin que DK en tout cas. Difficile, mais addictif. D'un autre côté, on n'avait pas trop le temps de passer des heures sur des jeux vidéo proposés par des moniteurs en classe de colo, car je vous rassure, on faisait clairement plus d'activités en plein air que de geeker. Encore heureux. ^^

Et pour finir, toujours sur le même support, un jeu d'hélico qui devrait rappelait quelque chose aux joueurs de jeux rétros mettant en scène cet appareil volant, j'ai nommé Choplifter ! Le rôle de l'hélicoptère était assez particulier puisqu'il n'était pas seulement question d'abattre les ennemis, comme les tanks sur le plancher des vaches, mais principalement de repêcher des survivants sortant de bâtiments, tout en évitant les feux ennemis.


C'est sans doute le jeu que j'aimais le moins des trois, mais je lui trouvais quand même un charme et il fallait dire que pour l'époque, c'était plutôt original. Je crois que ça a été réadapté sur Master System par la suite, mais je n'y ai pas rejoué.

_____________________________________________________________________________________
C'EST PLUS FORT QUE MOI...
ET ÇA LE SERA TOUJOURS !
_____________________________________________________________________________________


Voilà donc pour les trois jeux que j'ai découverts sur PC peu avant que mes parents m'achètent la fameuse console noire 16 bits de Sega qui m'aura convaincu pour de bon de suivre la voie du jeu vidéo. Ces trois petits en-cas, si je puis dire, constituaient une brève étape dans mon parcours d'initiation. Sonic, Axel, Adam et Blaze me soufflèrent de m'y lancer, et je repensai alors à ces trois jeux que j'avais joués à la colonie, me les remémorant déjà avec nostalgie en ces temps de jeunesse. Cette nostalgie est loin d'être aussi palpable qu'avec les héros de SEGA (qui aura eu le dernier mot car SEGA C'EST PLUS FORT QUE TOI ! Fallait que je la fasse au moins une fois, hihi ^^), mais elle est bel et bien là, plus floue dans ce fatras de réminiscences car ça remonte à loin, certes, mais d'aussi loin que je me souvienne, j'en garde de bons souvenirs et je voulais donc le partager, et c'est le principal. :-)
_____________________________________________________________________________________



Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
0 commentaire
Aucun commentaire
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox