haut_menu
Infos Blog
Another Blog
Des tests et des articles sur des jeux... et sur ma vie
Crée le 14/09/2008
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Juillet 2019>>
LuMaMeJeVeSaDi
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
29303101020304
haut_menu
Blogs recommandés
haut_menu
Signets
[Review] Persona [PSP]
Par Ahltar, le 12/08/2010 à 01h05 (1802 vues)
Catégories : PSP, RPG
Voir la fiche

Voici l'heure de ma petite bafouille sur Persona ! Rien que pour vous et aussi pour que Mikaya se prenne une énorme envie de se le faire sur PSP (et de se le prendre d'abord d'ailleurs...) ! Mais aussi et surtout car j'aime beaucoup raconter mes expériences à travers mes billets, faut dire que j'ai un petit côté narcissique/jmelapète qui n'est pas pour me déplaire :)
Bon, sinon, j'ai commencé Final Fantasy IV (GBA), il trainait dans ma DS quand j'ai terminé Sands of Destruction ^^

Persona est une célèbre série de D-RPG d'Atlus... ha non, ça c'est pour les volets 3 et 4. Les Persona 1 et 2 sont des RPG classiques. Nous allons parler ici du premier volet dans son remake sur la PlayStation Portable.

Histoire de bien cadrer le contexte, je n'ai jamais, mais alors vraiment jamais, touché aux versions précédentes du titre. J'ai donc complètement découvert le jeu avec cette version PSP. Cependant je n'étais pas complètement novice à cet univers. Car je m'était déjà enfilé au préalable les deux derniers opus de la série (Persona 3 et 4), un Devil Survivor et aussi un Devil Summoner. C'est donc avec avidité mais des yeux relativement neufs que j'ai découvert ce titre (les volets 3 et 4 ayant été très plaisants).

Le lycée c'est craignos
On se fait tellement chier au Lycée qu'il est absolument obligatoire de se taper des délires mystiques avec ses potes. Et le jeu "alamode" en ce moment c'est Persona ! Pour y jouer, il faut se taper la honte à tour de rôle devant ses potes à tourner dans une salle de classe et sur soi même en criant Persona. Ici, un peu comme dans Candyman, quand on cherche la mouise, on la trouve relativement facilement. Notre bande d'ados se prend donc, alors qu'ils étaient en train de battre le record du ridicule, un éclair en plein dans la nuque (un par personne, pas de jaloux). Direction l'infirmerie ! Une bonne technique pour sécher la fin des cours me direz-vous.

L'infirmière de garde complètement dépassée par la situation les envoi illico à l'hôpital (fallait pas la déranger pendant sa sieste). Profitant de l'occasion, l'infirmière se donne bonne conscience en leurs sommant de passer dire bonjour à Maki, leur camarade hospitalisée depuis si longtemps maintenant. Alors que notre bande de joyeux lurons poireaute en attendant la mort imminente de la malade, c'est le drame. L'hôpital se transforme en labyrinthe. L'aventure commence !!!

Le verdict !
Bon, sincèrement, j'ai bien aimé l'histoire. Il y a une réflexion intéressante et la présence de deux scénarios ainsi que de différentes fins est un bon point à mes yeux. Mais voila, j'ai trouvé le truc un peu confus quand même sur la fin et je me suis promis de refaire le jeu un jour histoire de voir une autre fin et le deuxième scénario. C'est d'ailleurs assez dommage que les embranchements du scénario soit si peu mis en évidence. Je précise aussi que le jeu ne dispose pas d'un New Game Plus, c'est un peu décourageant (mais pas trop quand même).

De même, au niveau des musiques, j'ai vraiment apprécié (j'adore le générique d'intro avec la petite vidéo complètement barrée). Mais j'ai quand même noté qu'elles sont très peu nombreuses et c'est bien dommage. Du coup, on passe de "bonnes musiques" à "musiques répétitives". Au niveau visuel, c'est plutôt décevant. Le jeu est plutôt moche et le héros très rigide dans ses déplacements en vue du dessus. Les décors des donjons sont aussi très répétitif et au final, on se contente de regarder la mini-map tout le temps. Déjà, cela évite de se perdre et ensuite cela permet de ne pas trop regarder les décors des donjons (un coup d'œil à l'entrée suffit pour cerner le genre). En combat, les sprites ne sont pas très détaillés et les animations plutôt sommaires. Bref, je m'imagine que le jeu a vieillit et qu'il n'a pas vraiment subit de rénovation sur ce plan. Les cut-scene animées sont par contre très bien fichues ^^

Yakatapé
Venons-en au cœur du jeu. Le truc qui m'a marqué en jouant c'est le gameplay, à des années-lumières de celui des épisodes 3 et 4 qui m'ont fait découvrir la série. Premier point, on peut se suréquiper. Deux armes par personne et un casque, des chaussures, une armure, etc... Ensuite, en combat, on peut être jusqu'à 5, c'est plutôt agréable. Et, en fait, il ne sert à rien de faire une comparaison car il n'y a rien à comparer. Dans ce Persona, tous les personnages joueurs peuvent changer de Persona pratiquement à loisir. Pratiquement car pour s'équiper un Persona il faut avoir le niveau de maîtrise des Persona nécessaire (ce niveau évolue distinctement du niveau des personnage mais de façon similaire : gain d'xp après chaque combat).

Il y en a des tonnes à expliquer sur le gameplay. Il est incroyablement riche ! Beaucoup trop même. Au final, je doute l'avoir exploité à fond. Simplement car ce n'était pas nécessaire pour progresser. Je vais en faire une longue et imbuvable explication rien que pour vous ici même ! Attention, il n'y aura que ce que j'aurais réussi à percer avec mes petites neurones...

Fight
Passons un peu de pommade sur la première couche des bastons. Le physique ! Vos gentils bonshommes pourront s'équiper de deux armes différentes (en plus des classiques pièces d'armures et accessoires). Généralement une armes "à l'ancienne" (épée, arc, etc...) et une arme à feu (les munitions sont illimités mais sont une pièce d'équipement à part, permettant de booster encore plus l'attaque). Vous pourrez donc comme action du tour en combat utiliser une de ces deux armes au choix. Tout comme il existe différents types d'armes à l'ancienne, il existe différents type d'arme à feu. Chacun des protagoniste ayant son type de prédilection dans chaque catégorie. Un arc et une épée ne s'utilisent pas de la même façon tout comme un fusil à pompe ne se manie pas comme un fusil mitrailleur. Ces différence sont marquées, en combat, par des portées différentes suivant la position du manieur mais aussi diverses puissances et des différences de nombre d'attaques. Un exemple simple, un personnage avec un arc attaquera 4 fois avec mais ne pourras atteindre que des cibles distantes tandis qu'un personnage avec une épée ne pourras atteindre que des cibles proches mais n'attaquera que deux fois (les attaques seront néanmoins plus puissantes).

Vous pourrez positionner à loisir vos personnages sur la grille hors des combats (un peu comme dans un T-RPG). Mais le faire en plein combat vous coutera l'action du tour du personnage se déplaçant. Ceci amène un certain côté stratégique aux combats. Mal placé, un personnage devient rapidement inutile car incapable d'atteindre sa cible. Ce problème de placement a été plutôt important dans ma partie car le meilleur placement pour un perso (en général au milieu afin de bien rentabiliser sa portée) est souvent la même que pour les autres. Et être bien positionné pour son arme physique ne met pas forcément en valeur l'arme à feu. Vous voyez ? Le système est très complet et complexe. Pourtant, je n'ai pas encore dis grand chose dessus... Sachez que pour augmenter le stress du joueur (gratuitement) à propos des placement et de la rentabilité des personnages en combats que l'attribution des points d'expériences aux membres du groupe se fait en fonction de leur efficacité en combat. Ceci mettra en avant un ou deux personnage du groupe suivant les ennemis de la zone.

Les injustices du système
Comme je le disais ci-dessus, l'expérience n'est pas réparti équitablement entre les membres du groupe (5 max dans le groupe, tous participant aux combats). Hors, le système de jeu inclut le principe des forces et faiblesses propre à l'univers SMT. Il existe les semi-résistances, les semi faiblesses, les faiblesses totales, les absorptions, les renvois des dégâts ou encore l'annulation de ces dégâts. Et ces différentes forces et faiblesses s'appliquent sur un peu tout. Les types d'armes (épée, arc, armes à feu), les éléments (feu, foudre...), etc... Heureusement, dans ce jeu, atteindre un point faible ne vous apporte rien de plus que la satisfaction de faire un peu plus de dégâts et l'apparition du mot "weak" lors de l'impact. Dans un donjon, si votre combattant n°2 est désavantagé par rapport aux adversaires, il ne gagnera que très peu d'expérience. A contrario, les autres pourront le semer de quelques niveau assez rapidement.

Pour accentuer un peu le tout, il existe clairement des types d'arme plus efficaces que les autres. Les fusils mitrailleurs sont globalement bien plus efficace que le fusil à pompe. Ils ont une plus grande portée et touche l'adversaire à répétition (j'ai eu des armes tirant 7 fois par attaque). Bref, les deux personnages que j'ai eu dans mon équipe capable de s'équiper de ces armes ont rapidement pris quelques niveau de plus que les autres (et jusqu'à la fin du jeu). Pour les armes à l'ancienne, la lance s'est révélée être la plus efficace. Bonne portée et plusieurs attaques. Le personnage à l'arc par contre est clairement désavantagé et il est cantonné à une arme de poing comme second choix. Incapable d'atteindre les ennemis quand il est placé en arrière (pour rentabiliser l'arc). Si on le place en avant, c'est son arc qui devient inutilisable. Et dans les deux cas, ses armes ne sont pas puissantes et donc pas terrible à utiliser. Mais il est de fait qu'au niveau des Persona, ce personnage se rattrape !

Parlons enfin de l'âme du jeu !
Les Personas, véritable cœur du système, sera l'élément qui permettra de sauver un personnage inutile avec ses armes physiques. Malheureusement, ici encore, tout le principe des forces/faiblesses et des zones d'effet se retrouve dans le système. La conséquence direct étant qu'il existe d'énorme différences de puissance entre les Personas (et un niveau 20 peut-être plus efficace qu'un niveau 30). Suivant les affinités d'un personnage avec les Personas, il peut passer d'ultime à boulet. Vous aurez, probablement tous un personnage dans votre équipe avec 5 niveaux de moins que les autres et qui vous servira principalement à explorer votre inventaire en combat. D'autant plus qu'un Persona ne peut être associé qu'à un personnage ayant un niveau de Persona supérieur à celui du Persona. Sachant que le niveau de Persona évolue comme celui du personnage. Avec des points d'expérience récupérés à la fin de chaque combat et suivant l'efficacité du personnage avec son Persona...

Comme je le disais un peu (beaucoup?!) plus haut, chaque personnage de votre équipe pourra embarquer 4 Personas avec lui. Il lui faudra en désigner un par défaut qui sera chargé et prêt à l'emploi au début de chaque combat. Les Personas ont leurs propres statistiques (force, magies, etc...) mais transmettent à leur porteur leurs forces et faiblesse (absorption des attaques de feu ou faiblesse face aux attaques physiques par exemple). Vous pouvez changer de Persona en cours de combat mais cela vous coutera l'action du tour. Si vous décider d'utiliser une compétence du Persona, cela vous coutera des points de magie. En combat, vous aurez donc pas mal de possibilités. Le jeu vous permet aussi de demander à rejouer le dernier tour (c'est à dire que vos personnages referont la même chose qu'au tour précédent) et vous pouvez passer la plupart des animations afin d'accélérer le tout. Bref, au final, c'est assez dynamique et avoir une équipe de 5 personnes est assez utile dans l'ensemble, il y en aura toujours un pour rattraper les conneries de l'autre !

La bourse ou la vie !
Vous penser avoir à peu près cerné l'ampleur du système ? Que nenni messieurs/dames ! Détaillons un peu les Personas. Outre leur niveau (indicatif premier et finalement faussé de leur niveau de puissance), ils possèdent un rang. A la création, le Persona est de rang 1 et possède peu de skills. A force de l'utiliser, le Persona gagne des rangs. Chaque rang gagné implique une progression du Persona en points de stats (que vous ne contrôlerez pas) et cela permet de débloquer, potentiellement, une nouvelle compétence (car ce n'est pas sûr non plus). Pour revenir rapidement sur les forces/faiblesses, en plus de celle indiquées directement sur les cartes des Personas, il faut savoir que chaque Persona (et chaque démon) appartient à un groupe définissant d'autres forces/faiblesses qui, elles, ne sont pas mentionnées car elles sont implicites. Comme le souligne Arefu dans sa review, c'est un peu le bordel ce système...

Il nous reste à découvrir comment on obtient les Personas. Et c'est un point relativement important car si vous ne prenez pas la peine de remettre à jour votre stock, vous vous ferez démonter rapidement. Dans les épisodes 3 et 4 on les récupère simplement à la loterie en fin de combat et on peut ensuite les fusionner pour en créer de nouvelles et se faire tout un jeu d'héritage et de bonus de cette façon. Dans ce premier Persona, vous devrez, pour créer des Personas, utiliser des Spell Card. Les Spell Card représentent un démon, pour l'obtenir il faut négocier avec le démon correspondant. Les négociations sont assez simple, en début de d'un combat, il suffit de chercher à parler avec les démons plutôt que de les affronter. Chaque groupe de démon aura 4 statistiques d'humeur qui évolueront suivant votre discours. Vous pourrez utiliser indépendamment chacun de vos PJ pour les négociations sachant qu'ils ont tous des compétences oratoires différentes. Le but étant de pousser le démon à vous donner sa carte. Il arrivera aussi qu'il vous réclame des contreparties ou bien vous donne d'autres objets plus ou moins intéressants à la place. Pour obtenir la carte d'un démon, il faut aussi que celui qui lui demande ai un niveau de Persona suffisamment élevé.

De l'art je vous dis !
Bien, maintenant que vous avez récolté quelques Spell Cards, il vous reste à aller dans la Velvet Room afin de les fusionner en Personas !!! Il faut deux cartes pour créer une Persona et, sincèrement, je ne vais pas m'étendre trop car le système de fusion est horriblement compliqué et je n'y ai pas compris grand chose. On peut choisir entre deux façons de fusionner (auto et manuel en gros) et il paraît que la manuel permet de faire des trucs plus poussés, j'ai préféré me contenter de l'automatique. En gros, on choisi la Persona que l'on veut créer (le jeu nous propose une liste de toutes celles qui sont possibles à partir de nos cartes) et on observe le résultat "logique" que l'on va obtenir. On lance la fusion et pouf, un nouveau Persona nous appartient. Bien sûr, il arrive des accidents et le Persona obtenu n'est pas celui désiré. Ou encore, il est possible d'ajouter un objet à la fusion qui permettra de modifier le Persona final (voir parfois de le changer complètement). Dans l'ensemble, en se laissant guider par le bouzin, ça passe tout seul. Mais on a franchement l'impression de passer à côté d'un truc juste ÉNORME !

Que dire de plus sur les Personas ? Hum, et bien, par exemple, sachez qu'Igor ne pourra en conserver que 16 dans la Velvet Room, et que chacun de vos persos ne pourra en emmener que 4. Vous pourrez donc avoir un stock maximum de 36 Personas ! En sus de cela, au cas où vous n'auriez pas tilter, il faut bien comprendre que, pour créer un Persona, il faut utiliser des Spell Card et pas des Personas. Du coup vous serez obliger de négocier continuellement avec les démons tout en jetant à la poubelle vos vielles Persona toutes flétries (impossible de les recycler). Il est cependant intéressant de découvrir que, en jetant à la poubelle des personas ayant atteint le rang maximum (de mémoire, 6) elles partent en vous donnant un petit cadeau (une armes ou autre mais généralement puissant par rapport à leur niveau). Vous en aurez pour des heures de leveling avec ce Persona !! (et je plains sincèrement ceux qui voudrons se plonger complètement dans le système et viserons le 100%)

Persona !
L'ayant fait à l'envers (3 puis 4 et 1) j'ai vécu la découverte de cet opus de façon complètement différente de celle d'un vieux fan qui se serait enchaîné les épisodes dans l'ordre. Et bien je dois admettre que ce Persona 1 a su me charmer un maximum. Je lui ai trouvé quelques défauts, certains sont d'ailleurs majeur (gestion de l'xp et les incohérences de puissances entre les Personas et les types d'armes). Pourtant, je me suis pris au jeu, j'ai passé des heures à négocier avec les démons, j'ai fait un maximum de leveling. Le tout afin d'obtenir une équipe suffisamment puissante à mon goût. J'ai parcouru ce jeu en mode normal et je n'ai pas rencontré de difficultés majeures. J'ai quand même noté que les boss étaient relativement facile à abattre tandis que les ennemis de base, rampants dans les donjons, pouvaient parfois nous coller des grosses roustes.

Cependant, la navigation dans ce jeu a été assez plaisante. Comme je le disais plus haut, la mini-map est terriblement efficace dans les donjons régulièrement labyrinthiques. De plus, bien que la trame soit un peu confuse, on se laisse facilement emporter par le gameplay profond à souhait. Que dire de plus ? Ce jeu est riche et bourré de bonnes idées, probablement un peu trop même. Et je n'ai pas tout mentionné ici (c'est dingue non ?), il vous reste encore des choses à découvrir, comme les minis-jeux !


Comme verdict, j'annoncerais que ce Persona est facilement un espèce de must-have du support. Bien sûr, si vous l'avez déjà découvert en entier dans une version précédente, peut-être que vous pouvez vous en passer. Mais ce jeu est, à mes yeux, un parfait début de saga. Il fourmille d'idées de gameplay, il part un peu dans tous les sens et au final, on est un peu confus devant le rendu. Mais le fond y est et en grande quantité/qualité. Voici l'origine des Persona 3 et 4 qui ont tant fait parler d'eux. Si, comme moi, vous ne connaissiez pas le premier volet, cette version PSP est une occasion à saisir !




Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
8 commentaires
Zio

le 12/08/2010
un super test...bravo
Ahltar

le 12/08/2010
Merci pour les louanges, ça fait toujours plaisir ^^

Sinon, Shadow, effectivement on a pas du tout la même approche ^^
Personnellement, j'aime beaucoup les musiques du soft sur PSP.
Mon seul reproche est qu'elles sont mal utilisées (un peu comme dans KitN ) et on entend régulièrement les mêmes tandis que d'autres font de trop brèves apparitions uniques...

Pour le "inutilement compliqué", je suis d'accord, le jeu s'embourbe dans une multitude d'idées qui se goupillent étrangement entre elles. Pour moi cela fait son charme et ayant vu les P3 et 4 j'ai pu y retrouver les origines brouillonnes de certains mécanismes et cela m'a fait plaisir. Mais, en effet, le gameplay est plutôt horrible, oui, trop chargé et mal agencé. Celui de KitN est beaucoup plus cohérent dans sa globalité

Et j'attends ta critique avec impatience pour le second Devil Summoner de la PS2 (que je possède et compte bien faire un jour, je te rassure ^^)

Shadow

le 12/08/2010
Tiens, Elincia s'intéresse au premier Persona ?

Très bonne review ! J'ai autant aimé le jeu que toi, je pense, mais pas du tout pour les mêmes raisons ! Et honnêtement, je trouve que même l'OST ne vaut pas l'investissement, il n'y a que quelques pistes de valables sur les 2 CD... Mais c'est cool que ce jeu soit dispo à bon prix chez nous.

Pour revenir sur ce que j'ai dis, en fait je te conseille de refaire le jeu, car tu sembles avoir bien apprécié le scénario "normal", et le jeu propose quand même 4 fins différentes en tout, en comptant la deuxième branche de l'intrigue. C'est ce qui m'a accroché ici : beaucoup de thèmes abordés, avec des personnalités assez surprenantes dans la SQQ, et les donjons sont vraiment tortueux (dans le bon sens du terme si on a fait les bonnes préparations...). Sans parler du fait que la SQQ est la partie du soft qui conserve des musiques de qualité potable, voire même très prenantes pour certaines !

À côté de ça, je déteste totalement le gameplay, je crois bien que c'est l'un des pires que j'ai pu essayé ; en fait, en comparaison je trouve les concepts de Knights in the Nightmare plutôt simples à assimiler, si tu veux tout savoir. xD En fait je trouve que le jeu se veut inutilement compliqué sur ce plan (j'ai bien compris tes explications ! Mais le gameplay est complexe...), alors qu'il est extrêmement mal mis en oeuvre in game, l'aventure se révélant finalement assez facile.

Bref, ce jeu tient une place particulière dans mon coeur, au sens qu'il s'agit vraiment pour moi d'un inoubliable sur PSP, mais un peu comme First Departure en son temps... Pas forcément que pour de bonnes raisons. xD

Si vous avez trouvé ce commentaire totalement embrouillé et contradictoire, votez. xD

(Pour rester sur les MegaTen, je pense que je vais t'emboîter le pas avec une critique de DSKR VS TSA ^^
En espérant te convaincre d'y jouer, comme pour toi avec Mikaya xD).
Elincia

le 12/08/2010
Nice la review ! <
Mikaya

le 12/08/2010
bonne review bien fournie ^^
Faudra que je me le prenne oui XD il est sorti que sur le PSN???? pas en boiboite en europe?
trop la loose faut que je me choppe d'urgence le version US
Canicheslayer

le 12/08/2010
Alors pour le coup de la sortie européenne sur le PSN, c'est une coïncidence
Je m'en doute. Puisque personne ne s'attendait à ce qu'il sorte dans nos contrées
Et sincèrement, vu la belle boite US, mieux vaut se l'importer (pour choper l'ost qui est quand même bien sympa).
Oui, tu as entièrement raison. D'ailleurs, je n'ai pas hésité une seule seconde pour me le prendre. Mais reconnaissons que, pour les allergiques à l'import, c'est super sympa
Ahltar

le 12/08/2010
Alors pour le coup de la sortie européenne sur le PSN, c'est une coïncidence

Et sincèrement, vu la belle boite US, mieux vaut se l'importer (pour choper l'ost qui est quand même bien sympa).
Canicheslayer

le 12/08/2010
Un vrai test, bien détaillé, bien intéressant ! Bravo <

Et tu publies ce billet sur Persona en même temps que sa sortie sur le PSN européen ! Bien joué !
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox