haut_menu
Infos Blog
Another Blog
Des tests et des articles sur des jeux... et sur ma vie
Crée le 14/09/2008
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Décembre 2019>>
LuMaMeJeVeSaDi
25262728293001
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
30310102030405
haut_menu
Blogs recommandés
haut_menu
Signets
The Legend of Heroes - TITS ! (o)(o)
Par Ahltar, le 17/10/2011 à 23h01 (6000 vues)
Catégories : PSP, RPG
Voir la fiche

Estelle, je t'aime !


Fini il y a quelques temps en quelques heures, je n'avais encore rien rapporté de mon expérience sur ce fabuleux TITS.
Une fois la lecture de ce billet terminé, vous pourrez vous dire, voila qui est chose faite.
A certains d'ajouter "un bon jeu de fait" !
Bon jeu qui saura pourtant décourager du monde.
Suite à quelques moments d'émerveillement avec les Ys, j'ai lorgné du côté de Falcom pour voir ce qu'ils avaient à proposer. The Legend of Heroes: Trails in the Sky a vite été une évidence avec son superbe coffret collector.

La scène d'introduction, bien mystérieuse, vous présentera un Bracer légendaire amenant chez lui un jeune garçon apparemment blessé. Puis, quelques années plus tard, vous retrouverez Estelle et son frère adoptif, Joshua, le garçon de l'introduction. Sur les traces de leur papa, ces deux jeunes souhaitent devenir des Bracers à leur tour. Un Bracer est une sorte de mercenaire.

Alors, soyons honnête, le jeu se décompose en 4 chapitres (et un prologue) qui correspondent un peu aux divers évènements du jeu. Sachant que cet épisode est le début d'une série de trois, le prologue de ce jeu est, en quelques sorte, le prologue d'un prologue. En ce sens, il n'est pas très passionnant. Bref, les deux premiers chapitres sont assez mous et peu intéressants.

Et c'est là que le jeu larguera quelques joueurs, car il est assez long globalement. Il faudra compter facilement une dizaine d'heures de jeu pour que le scénario prenne une ampleur intéressante (pour ne pas dire passionnante). Tout se jouera dans les 10 premières heures, j'ai moi-même faillit abandonner le jeu au cours de cette introduction (pour être exacte, je l'ai mis en pause le temps de me lire un tome du Sorceleur :p )

Mais voila, une fois cette difficulté franchie, on aura tout le loisir de découvrir une aventure exceptionnelle comprenant quelques rebondissements bienvenue. Bref, du tout bon !


A côté de ça, TITS nous propose un gameplay vraiment soigné. Que ce soit au niveau de l'ergonomie des menus ou de la gestion des équipements tout est bien pensé. Le système de combat arrive aussi à briller assez vite, entre les compétences, les magies et les supers-attaques, vous aurez de quoi faire. Surtout que ce système à damier ne manque pas de stratégies et de tactiques à appliquer.

Cependant, n'espérez pas leveler comme des brutes et voir la puissance de vos personnage doubler à chaque LEVEL UP. Car, malgré son titre, TITS fait vraiment dans la finesse. La puissance de vos personnages sera indexée par leurs niveaux. Un level up classique implique une montée en stats basique et l’acquisition des Crafts (les compétences de combat).

Tandis que la magie sera tributaire de sorte de boules magiques (Orbs) que vous pourrez enchâsser sur vos personnage et qui vont définir des bonus de stats, des effets lors de vos attaques mais surtout les magies disponibles pour ce personnage. Ce sont d'ailleurs plus les Orbs que le niveau des personnages qui permettra d'indiquer vraiment votre puissance. En effet, les gros sortilèges de zones sont redoutablement efficaces si l'on prend en considération les forces et faiblesses élémentaires des ennemis.


Le jeu n'est pas particulièrement facile, mais restera relativement simple si vous prenez le temps de tabasser tous les monstres qui passent et si vous prenez la peine de faire toutes les quêtes annexes. Cependant, la progression des personnages sera toujours assez pénible. L'argent ne cours pas les rues (car vous n'en gagnez pas en combats) et les Orbs ne sont pas évidentes à récupérer. Simplement car il faut les fabriquer à partir de petits cristaux que vous récupérez sur vos ennemis. Point d'opulence ici, chaque combat ne vous rapportera que quelques cristaux, ce qui est assez frustrant au final car ils sont au centre d'un peu tout le système.

Vous aurez besoin des cristaux pour débloquer les slots d'Orbs de chaque personnage, ensuite vous aurez encore besoin des cristaux pour fabriquer les Orbs et, pour finir, revendre les cristaux sera pratiquement votre seule source de revenu. Et vous aurez besoin d'argent pour vous payer vos équipements en boutique (et ils sont chers) ainsi que tous les objets utiles au quotidien, en cuisine ou en combat. Finalement, vous en viendrez peut-être à faire un peu de leveling pour récupérer assez de cristaux et vous payer tout ce que vous voulez.


Ce qui est vraiment rassurant dans ce jeu est que le système de combat est véritablement un petit bijou dans son domaine. Ceci nous évitera de nous ennuyer d'ailleurs. L'action se déroule sur un damier et les différentes techniques que vous emploierez (que ce soit des magies ou des compétences) vont avoir une portée et une zone d'effet propre. Il vous faudra sans cesse jouer avec le positionnement de vos personnages et des ennemis pour profitez au mieux de vos techniques.

Et encore au delà de ça, lors des combats, vous pourrez voir l'ordre d'action des unités évoluer au fur et à mesure ainsi que les différents bonus en préparation par le terrain (attaque critique, regain de point de vie ou de magie, etc...). Il faudra aussi jouer un peu avec ces effets. Et pour complexifier le tout encore un peu, on va discuter des 3 barres de vos personnage : vie, magie et compétences.

Les barres de vie et magies sont très classiques et sont rechargées lors d'un level up tandis que la barre de compétence se recharge quand vous prenez ou assénez des coups. Quand cette barre est au max, vous pouvez utiliser une compétence ultime mais qui videra la barre. En contrepartie, sachez que vous pourrez utiliser cette compétence ultime un peu n'importe quand et même pendant le tour des autres. Si avec tout ça, vous ne trouvez pas le système de combat intéressant, je ne sais pas ce qu'il vous faut.


En définitive, j'ai trouvé que ce jeu jouait avec une dualité perpétuelle, évidente et terriblement attrayante du début à la fin. La première dualité est très appuyée dès le départ entre les deux protagonistes. En effet, le duo de choc Estelle/Joshua saura, sans grande difficulté, charmer un grand nombre de joueur. Ces deux là étant si proches et si opposés (autant en terme de personnalité que de gameplay) qu'ils en deviennent une évidence.

Ensuite, on note une certaine dualité dans le gameplay entre la montée en level (progression en stats et compétences) et les Orbs (progressions en stats aussi et en magie). La façon de jouer les compétences est complètement opposée à celle de jouer la magie. Vous utiliser les compétences à votre tour tandis que la magie prend un certain temps pour être libérée par exemple. Les deux jauges magies/compétences qui sont clairement dissociées et, plus généralement, les types d'ennemis qui vont généralement être soit orientés magie soit physique.

Une autre dualité a été pour moi le choix constant entre les quêtes annexes et la quête principale. En effet, les quêtes annexes ne sont pas très difficiles à trouver mais on sais toujours qu'elles vont prendre un certain temps ou encore nous conduire à un combat difficile nécessitant un peu de préparation. Parfois, on va vouloir aller un peu plus loin dans l'instant, transporter par le scénario tandis que les quêtes annexes nous tendrons les bras, riches en récompenses mais potentiellement capable de nous faire un peu perdre le fil...

Ce qui nous conduis à la dernière dualité, j'en parlais au début mais ce jeu a su me susciter deux émotions bien distinctes qui se sont succédé. Un presque-ennui au début du jeu (pendant assez longtemps au final, une dizaine d'heures) puis un vif intérêt pour un scénario qui ne cesse de décoller. Jusqu'à une fin véritablement exemplaire mais laissant malheureusement le joueur sur sa faim (et de façon relativement violente). Bref, une petite déception final dû à l'impatience de reprendre le pad pour en découdre. D'ailleurs, à la fin, le petit trailer sur la suite est presque une torture et un coup de maître de la part de Falcom.


Ce jeu a été pour moi une douleur, une passion, un plaisir, une découverte. Bref, beaucoup d'antagonisme pour un final savoureux. Suis-je maso ? Falcom a-t-il du génie ? Ce qui est sûr, c'est que j'attends la traduction de la suite avec impatience. Un grand jeu quoi, jetez-vous dessus.

Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
5 commentaires
Ahltar

le 19/10/2011
Je referais mon top après avoir fini Xenoblade
Zeckfried

le 19/10/2011
Et c'est pas encore dans ton top ?! Boudiou, d'boudiou !!!
Toki

le 18/10/2011
Bon article Ahltar!
Excellent jeu qui ne manque pas d'humour (merci Shera&Olivier^^), un scenario accrocheur et une ost qui envoie du pâté (boss/battle theme, dernier donjon, ending)
J'espere qu'ils vont s'activer pour nous sortir la suite sinon je deviens crazy man
Ahltar

le 18/10/2011
C'est juste que t'as mal compris mon propos... (ou alors tu le fais exprès petite canaille)
Ca va sinon ?
Pas trop fatigué dans les cartons, pas trop les yeux qui se croisent ?
Mikaya

le 18/10/2011
tu t'es fais chier au début et la fin t'as un peu déçu mais tu mets un 5?? rooooo
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox