haut_menu
Infos Blog
Another Blog
Des tests et des articles sur des jeux... et sur ma vie
Crée le 14/09/2008
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Octobre 2019>>
LuMaMeJeVeSaDi
30010203040506
07080910111213
14151617181920
21222324252627
28293031010203
haut_menu
Blogs recommandés
haut_menu
Signets
Child of Light against the Dark from Ubisoft with love
Par Ahltar, le 12/05/2014 à 16h33 (1224 vues)
Catégories : PC, RPG
Voir la fiche
Parlons un peu de Child of Light, d'Ubisoft et sorti récemment sur PSC/PS3/PS4 et PSWiiU.


Contes et légendes
Pour être tout à fait honnête, on est à fond dans un conte enfantin, reprenant l'imaginaire classique du genre (les souris "comptables", les ogres qui dévorent les gens, etc...) On peut y voir des références à pas mal de choses, aussi bien en littérature (l'histoire globalement, mais en particulier le golem, m'a furieusement fait penser au Magicien d'Oz) mais aussi en termes de gameplay avec le système d'ATB si proche de ce que l'on voit dans Grandia II.


Il y a quand même quelques touches personnelles, comme Igniculus qui intègre pleinement le gameplay avec sa capacité à agir. En exploration, il permet d'éclairer et de rendre visible les endroits cachés, mais aussi de récolter des items ou d'ouvrir certains coffres ou encore d'éblouir les ennemis pour vous permettre de passer en douce (et de limiter le nombre de combats). Tandis qu'en combat, il permet de se soigner ou de ralentir les ennemis. Il est donc bien pratique (indispensable même) et apporte un petit côté stratégique appréciable (et demande un peu de dextérité, je ne sais pas combien de fois je suis allé éclairer le décor au lieu des adversaires...).

Compositions en peintures et en musiques
Visuellement, même si je n'adhère pas forcément à la direction artistique dans son intégralité (le style peinture un peu rigide ne m'a pas du tout convaincu pour les personnages humains), je ne peux que saluer l'harmonie de l'ensemble. Les décors sont sublimes et certains personnages ont un design qui m'a parlé (la souris, Robert, est choupinou). L'exploration est un réel plaisir avec Aurora libérée des chaînes de la gravité et Ignculus en simultané sur l'autre stick analogique (ou à la souris).


Musicalement, c'est une nouvelle histoire. L'artiste Cœur de Pirate nous signe ici une OST en parfaite harmonie avec le sujet traité (et à des années lumières de sa production habituelle). Accompagnant le joueur à chaque instant et ponctuant, de façon appropriée, chaque moment important. Les notes, le visuel, l'ambiance qui se dégage du titre en font un titre magique.

Le jeu se suis et s'apprécie, on nous narre un conte enfantin, simple, même téléphoné certains diront. Arborant un langage en vers parfois usant, même si l'idée du départ semblait bonne. Suivre ces dialogues inversant sans cesse sujets et verbes. Jouant, parfois de façon sans saveur, sur les mots et leurs sens, peut paraître comme un exercice hors de la portée de la cible primaire assumée du titre, les enfants, paradoxalement.


Fin d'un récit, début d'une aventure
Paradoxal, mais sans grande conséquence, l'histoire n'a que peu d'importance. Une l'histoire dont la tension monte au fil de l'aventure et qui, pourtant, s'achève de façon abrupte, laissant le joueur perplexe. Un vide évident se ressent, il nous manque forcément un dernier donjon, épique, avant cet affrontement sans précédent. Mais non, pas de flashback, pas de répit. Aurora a terminé sa croissance, le joueur aussi, il est temps de clore le récit et d'aller au lit.

Car, d'après les dires de Patrick Plourde lui-même (directeur créatif), il s'agit bien ici d'une histoire d'initiation. D'évolution, ou simplement de grandir. D'où l'intérêt d'en faire un RPG, il n'y a rien de plus approprié pour se sentir évoluer que de voir ses stats s'envoler. De partir de tout en bas pour devenir le plus grand des guerriers. Aurora franchira des étapes au cours du jeu, la confrontant régulièrement à un dilemme si réel, si quotidien pour le joueur : faut-il se contenter de la situation, baisser les bras ou bien se battre et changer pour aller plus loin ?


Il en sera de même pour le joueur, faut-il chercher à aller plus loin une fois le titre terminé et la fin regardée ? Il sera toujours possible de reprendre pour continuer à parcourir Lemuria, cherchant ses trésors et ses secrets. Les trésors et les fragments d'étoiles sont dénombrés sur la carte, à vous de viser le 100%. Plus profond encore, les confessions, devront-nous y porter un œil distrait ou attentif ? Que peuvent-elles bien receler comme mystère ? Une annonce de suite ? Des éléments important de background ? L'interprétation est la clé, à chacun de s'en faire une idée...

Le flot du temps s'écoule en harmonie avec la vie
10 à 15h sera le temps nécessaire pour compléter le jeu, vous pourrez y jouer en "normal" ou en "difficile", peu importe, comme régulièrement dans les RPG, soit vous passez du temps à leveler et deviendrez des brutes sans ennemis à la hauteur de vos exploits, soit vous la jouez plus fine et préférez ne pas trop en faire, conservant ainsi, forcément, un certain challenge tout au long du jeu.


En terme de gameplay pure, le jeu n'est pas en reste et propose un petit système de craft, des arbres de compétences complets pour tous les personnages joueurs (et il y en a un certain nombre) tout en limitant les combats à deux individus pour le joueur mais interchangeables à volonté et sans pénalités. On ne gère cependant pas vraiment d'équipement et il n'y a pas de boutique pour s'approvisionner en potions et autres joyeusetés. Vous pourrez par contre prendre à cœur les quelques quêtes annexes disséminées ça et là pour approfondir un brin votre connaissance de Lemuria et profiter des récompenses qui en découlent.

La fin d'une review
Clairement, Ubisoft nous signe ici un titre accrocheur, avec une ambiance incroyable et un gameplay qui n'est pas en reste. Si l'on peut regretter un petit manque de profondeur des divers personnages et de l'histoire en général, le jeu est loin de se limiter à ces aspects et promet une aventure au moins agréable si ce n'est onirique.


Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
5 commentaires
Ahltar

le 08/07/2014
Les deux
onimenokyo

le 01/07/2014
tres bonne review Ahltar jeu que j'attends avec grande impatience sur ps vita !!! par contre j'aurais une petite question ? dans ton billet tu indiques qu'il n'y a pas de boutiques pour acheter des potions . est ce qu'on en recupere assez dans le jeu ou alors existe il un autre moyen pour se remettre de la vie ?
XhamtosXIII

le 13/05/2014
Belle petite review. Tout le monde à l'air d'accord concernant le jeu. Et si Ubi s'associe a nouveau à Coeur de Pirate, je dis oui !
bruninho87

le 13/05/2014
Bonne review
Elincia

le 12/05/2014
Ah beh voilà, on est sur la même longueur d'onde. Gg à toi ! Thx pour l'article.
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox