haut_menu
Infos Blog
Another Blog
Des tests et des articles sur des jeux... et sur ma vie
Crée le 14/09/2008
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Octobre 2019>>
LuMaMeJeVeSaDi
30010203040506
07080910111213
14151617181920
21222324252627
28293031010203
haut_menu
Blogs recommandés
haut_menu
Signets
The World Ends With Your DS !
Par Ahltar, le 20/11/2008 à 18h38 (1808 vues)
Catégories : NDS, RPG
Voir la fiche

Pour une fois que Squix nous sort un RPG qui ne se contente pas d'exploiter une licence (non, je ne pensais pas à Final Fantasy), il est bon de saluer l'initiative. Ce jeu a donc été développé par Square Enix et Jupiter (pour mémoire, ou information, Jupiter a aussi travaillé sur le Kingdom Hearts de la GBA). Ce jeu m'est apparu un peu comme une espèce d'ovni à sa sortie, mais un OVNI attirant. Je me suis ainsi empressé de prendre une édition française vu la faible distribution apparente (mais au final, on en trouve encore en rayon dans les grands magasins) puis je l'ai laissé au fond de mon armoire le temps de finir quelques autres RPG sur PSP et DS. Quelle erreur ! J'ai faillit passer à côté du RPG le plus fashion de la DS !

La jaquette du jeu !


Le casque sur les oreilles
Dans ce jeu, on incarne Neku, un jeune autiste qui... heuuu... Non, en fait, il n'est pas autiste, il est juste extrêmement introverti. De plus, il n'aime pas les gens, mais vraiment pas. Neku est donc un asocial qui se réveille en plein milieu d'un passage piéton très fréquenté de Shibuya. D'ailleurs, on verra par la suite que ce passage piéton est tout simplement le plus huppé du quartier, il sert de point de ralliement systématique à notre héros (et ses boulets). Bref, il s'y réveille complètement amnésique (enfin, il connaît toujours son nom, sais qu'il n'aime pas les gens et parle encore l'anglais couramment, ce n'est déjà pas si mal). Il commence à tituber en tentant de rassembler ses esprits, rajuste ses écouteurs et en avant la musique !

Soudain, une pouffe géante, fashion victime et à moitié à poil l'alpague et commence à le saouler avec des histoires abracadabrantes. Il n'a pas le temps d'envoyer balader cette hystérique qu'une horde de monstres bizarres se jettent sur lui (et sur la pouffe mais ça, ce n'est pas grave). La pouffe lui sort qu’ils ont fait un pacte et qu'ils vont devoir se battre ensemble contre les "Noises". Sinon, c'est la mort assurée. Car il faut être deux pour affronter les "Noises". En effet, ils se trouvent sur deux plans en même temps. Ok, pour survivre, Neku veut bien supporter une pouffe quelques temps. Mais, comme si elle voulait en rajouter une couche, Shiki (c'est son nom) lui dégaine quelques Pins (sorte de fusion entre le Pog et le Pin's) qu'il lui faudra utiliser pour le combat à venir. Les boules pour son style ! Le combat fini, la pouffe lui raconte qu'ils sont dans une espèce de jeu dont le but est de survivre pendant 7 jours en réussissant les épreuves qui leur seront annoncées. Les Players (eux) seront ainsi confrontés aux Reapers (les méchants pas beaux)...

J'ai été sceptique au début, le coup du héros amnésique c'est du réchauffé au micro-onde et pas très savoureux. Cependant, le reste de l'intrigue intrigue... Que sont les Noises ? Que fait Neku amnésique au milieu de la route avec personne pour se soucier de son sort ? Et qui est Shiki ? En fait, bien que peu engageant, le scénario se révèle assez rapidement être plutôt captivant voir même un peu original. Pourtant, certains personnages manquent cruellement de développement au cours de l'aventure classique. Ce défaut n'en est pas vraiment un, car une fois le jeu fini, vous pourrez le reprendre et débloquer une grosse quantité de secrets et d'éléments scénaristiques intéressant. Chapeau bas messieurs, c'est très bien vu pour la durée de vie du jeu !

Que le kombat commence ! Le jeu du Reaper Creeper ! (non, ça ne me fait pas du tout penser à un film d’horreur...)

Be Fashion !
Ce jeu est un véritable défilé de mode. Chaque personnage se pare d'une tenue plus loufoque et inspirée que celle du précédent. On notera quand même que les pantalons de toutes les donzelles sont "taille extrêmement basse". Ainsi, elles se promènent le pubis pratiquement à l'air. Mais qu'importe ? C'est fashion ! Pour rester honnête, le jeu est quand même très agréable visuellement et nous fait pratiquement un sans-faute sur ce plan. Rien à reprocher, si ce n'est le design engagé qui pourra déplaire à certains. Je n'ai pas trop souffert mais j'avoue que le délire est, parfois, poussé un peu trop loin. Je regrette aussi la trop faible variété dans les ennemis. Il y a pas mal de variations du type "je change la couleur et le monstre devient plus puissant" mais peut-être est-ce dû aux effets de mode ? Bon, le bestiaire est suffisant comme ça quand même. Bref, nous voila avec un jeu au design particulièrement soigné.

QUOAAAAAAAAAAA ? Oui ? Qui me parle ?

Les écouteurs de Neku...
Comme tout bon asocial, Neku n'écoute pas les gens, et pour pouvoir s'isoler encore plus, il passe sa vie avec de gros écouteurs sur les oreilles. Quelle importance ? Mais pour l'ambiance sonore bien sûr ! En effet, les musiques sont extrêmement soignées dans ce jeu (un vrai bonheur si, comme moi, vous êtes passé par la case "Sonic Chronicles" juste avant) et très diversifiées. Vous pourrez d'ailleurs acheter, dans des boutiques de musiques, les singles de vos morceaux préférés pour les écouter à loisir dans l'inventaire. Très bon visuellement et possédant des sonorités très agréable, ce jeu est plutôt une belle réussite artistique !

Mais quel bordèle ! Mets ce Pin ultra fashion pour pouvoir survivre !

Le Split,
Une fois n'est pas coutume, je vais commencer mes palabres à propos du gameplay par le système de combat. Très brouillon en soi, il est quand même dirigé par quelques règles (assez évasives). Rassurez-vous, tout est expliqué (completely in english, like the whole game) en cours de jeu, ce qui ne vous avancera probablement pas à grand chose si vous êtes anglophobe, mais passons. Le point principal du système de combat est que vous contrôlerez vos deux personnages en même temps. Votre héros amnésique sur l'écran du bas, au stylet, et la pouffe sur l'écran du haut, avec le pad ou les boutons (au moins, le système est valable aussi bien pour les droitiers que pour les gauchers).

Le personnage du haut attaque physiquement en suivant un plan, pour respecter ce plan vous devrez appuyer sur les touches dans un ordre successif apparaissant sur l'écran du personnage (la première touche étant toujours droite ou gauche pour indiquer dans quel sens se dirige votre attaque, le combat du haut se gère un peu comme un jeu de combat en 2D avec, plus tard, des possibilités de saut, d'esquive, de parade et autre). Votre héros, utilisera ses pouvoirs psychiques. Vous les actionnerez au stylet. Vous devrez donc, au choix, tapoter frénétiquement l'écran pour lancer des boules d'énergie, couper vos adversaire avec le stylet pour que Neku se jette dessus avec une épée psychique et bien d'autres joyeusetés encore. Neku se déplacera sur l'air de combat à votre guise, toujours grâce au stylet. Enfin en théorie...

Que brûle mon COSMOS !!!!!!!!!!!!! Je vous présente, la pouffe !

N'est pas idéal...
Vos personnages partagent une barre de vie qui s'étend sur les deux écrans, quand Neku se fait toucher, elle diminue par le bas, quand c'est votre partenaire qui se fait toucher, elle diminue par le haut. Quand cette barre se vide, c'est le game-over. Avec le personnage du haut, vous pourrez, en réussissant correctement certaines manipulations, accumuler des points qui, une fois en assez grand nombre, vous permettront de lancer une grosse attaque sur tous les ennemis à l'écran. Cette attaque est bien souvent suffisante pour venir à bout des ennemis classiques. Soyons franc, gérer deux personnages en même temps est un exercice extrêmement difficile voir fatiguant pour les yeux. Heureusement pour nous, le jeu permet de passer le personnage du haut en mode automatique (mais vous laissant toujours la possibilité de prendre le contrôle manuellement en cours de combat). Malheureusement pour nous, le personnage sera bien souvent plutôt amorphe (même si relativement efficace).

En plein combat, la destruction d'un adversaire vous rapporte des points d'expérience. Avec assez de ces points, vous gagnez un niveau (oui, même en plein combat). Si le gain se passe en plein combat, vous récupérez vos points de vie (et ça c'est bien). Votre niveau est global pour les deux personnages et son seul intérêt est d'augmenter vos points de vie (même pas vos statistiques O_o).

Le menu du jeu (et de votre téléphone en fait...) Ultra top méga fashion attaque !

Un Pin dans la gueule !
Parlons un peu des Pins, les trucs que Shiki vous file au début du jeu. Il y en a plusieurs centaines de différents. A la manière des jeux de cartes, vous serez amené à les collectionner afin d'obtenir les plus puissants (et compléter la collection bien sûr, nous sommes tous collectionneurs dans l'âme). Vous en récupérerez des nouveaux : sur les monstres, de façon scénaristique ou en faisant évoluer ceux que vous avez déjà. Les Pins ont un niveau et une espèce de barre d'expérience. A la fin de chaque combat, vous aurez un petit tableau récapitulatif du nombre de PP que vous avez gagnés (PP pour Pins' Point je suppose). Ce nombre varie en fonction de plusieurs critères comme le temps que vous avez mis pour gagner par exemple. Tous vos Pins équipés gagnent donc ce nombre de PP, chaque Pins a ses propres limites en terme de niveau, puissance, utilisation, etc...

Les Pins sont de deux sortes principales (à mes yeux) ceux qui peuvent évoluer et ceux qui ne peuvent pas. En gros, arrivés à leur niveau maximum, ceux qui ne peuvent pas évoluer restent gagnent le statut "maîtrise" alors que ceux qui peuvent évoluer ont une chance de le faire, c'est à dire de devenir un Pin complètement différent (en général ils se changent en un Pin du même genre mais plus puissant). Oui, rien n'assure que le Pin va évoluer en fait, c'est suivant le type de PP utilisé pour le gonfler. Car outre les PP acquis en combat, vous pouvez acquérir des PP en... éteignant votre console. Lorsque vous reprendrez votre partie (mais plus tard) vous obtiendrez un nombre de PP de repos suivant la durée pendant laquelle le jeu est resté éteint. A vous de faire diverse expériences et mixte pour voir comment vont évoluer vos Pins.

Le logo original japonais, notez le changement total du titre... Jan - Ken - Pon !! Haha ! La feuille bas la pierre !

Des Pins par dessus la tête !
Les Pins ont plusieurs statistiques que je ne vais pas développer, la plus importante étant leur utilisation. Chaque Pin s'utilise suivant sa propre règle. Certains nécessitent de toucher un adversaire, d'autres de toucher votre héros et d'autres encore de tapoter l'écran. Neku peut porter 2 Pin au début de l'aventure (apparemment, sa poche est trop petite...) mais vous pourrez trouver des autocollant qui, une fois collés sur votre pantalon se transformerons en poche (?!) vous donnant ainsi un autre slot de Pin (oui, bon, le coup des "Stickers" pour pouvoir porter d'autres Pin c'est balaise).

Vers la fin du jeu, quand vous aurez cinq ou six Pins en combat, ils s’entremêleront dans leur utilisation rendant le tout assez brouillon et allant jusqu'à ruiner vos stratégie (entre les déplacements chaotiques de Neku et l'utilisation des Pins à déclenchement similaires, il y a de quoi pleurer). Donc, le système n'est pas toujours très clair entre l'amorphe du dessus et le dyslexique du bas. Pire encore, cet entremêlement de tapotage, grattage, pointage et autres frivolités de Pin va vous pousser à littéralement ruiner votre écran tactile (enfin, peut-être pas mais pas loin). Je me suis surpris plusieurs fois à lever le poignet afin d'arrêter de presser trop fort l'écran. Ce point est quand même fâcheux, un jeu qui use terriblement son support part sur un mauvais pied (ou, du moins, avec de mauvaises chaussures, et ce n'est pas fashion du tout). Heureusement que le fun est au rendez-vous dans ce système qui, bien que brouillon par moment est quand même assez dynamique voir jouissif.

Oui, je dois bouter l’Angleterre hors de France ! Prends-ça !

Maman, je n'y arrive pas !!!
Le jeu en soi n'est pas extrêmement difficile. Mais certains bosses sont assez coriaces. De plus, vous n'aurez pas nécessairement besoin de faire du leveling pour progresser dans le jeu. En effet les combats se feront pratiquement systématiquement à votre initiative en scannant l'endroit où vous vous trouvez à la recherche de "Noises". Donc, pour aider ceux qui avance sans chercher à combattre, il est possible de changer la difficulté des combat (trois niveaux : facile, normal et difficile). Et ce n'importe quand dans le jeu pour une prise d'effet immédiate.

Vous vous rappelez des critères pour calculer le nombre de PP obtenus après un combat ? La difficulté choisie y contribue. Elle contribue aussi à la fréquence à laquelle les "Noises" vont vous donner des Pins. Mais ce n'est pas tout, vous pouvez aussi vous underleveler (vous fixer un niveau inférieur à celui que vous avez vraiment) pour faire les combats. Ceci afin d'obtenir des bonus conséquents en termes de points d'expérience et de PP. La dernière façon d'obtenir plus de PP est de prendre plusieurs ennemis en même temps, ce n'est pas la plus sage des décisions mais c'est la plus efficace. Vous pouvez, bien sûr, combiner ces différents handicaps pour obtenir encore plus de bonus.

Ca va chier ! L’attaque des fashion-victimes !!!

Les Fast Food, c'est trop fashion !
Dans les boutiques du jeu, vous pourrez acheter différents objets, des fringues top fashion mais aussi de la nourriture. La nourriture ne vous servira pas à refaire le plein de points de vie, mais elle vous permettra, en fait, de booster un peu vos statistiques et votre synchronisation avec votre partenaire. Mais pour pouvoir acheter des choses, il vous faut d'abord de l'argent. Il s'obtient assez facilement en jetant vos Pins aux ordures, chacun valant plus ou moins. Évidement, les Pins passés au statut "maîtrise" sont généralement les plus rentables.

Votre estomac ne peut contenir qu'une certaine quantité de nourriture (divisée en blocs) et chaque aliment nécessite un certain nombre de blocs. Le jeu remet votre compteur de nourriture à 0 toutes les 24 heures (temps réel, cela fonctionne aussi si vous éteignez la console, un mec fashion doit bien se reposer pour toujours garder le teint frais). Et chaque aliment prend un certain temps pour être digéré (comprenez, un certain nombre de combats). Une fois digéré, l'aliment vous donne son bonus (de manière permanente s'il s'agit d'un bonus de statistique ou temporaire s'il s'agit d'un bonus de synchronisation). Être synchronisé avec votre partenaire le rend plus efficace en combat (en mode automatique) et surtout permet d'obtenir plus rapidement la méga grosse attaque. Bref, le système incite sauvagement le joueur à faire du leveling à outrance (le gain de statistique est assez monstrueux pour celui qui se donne la peine de le faire). Bien entendu, vous ne pouvez manger qu'un aliment à la fois, il faut attendre d'avoir digérer convenablement avant de vouloir se goinfrer de frites.

The Return of the Bla bla ! Bla bla bla ! Blubliblou ? Bla !

T'as vu mon nouveau t-shirt ?
Les fringues font office d'équipement. Vous avez quatre slots disponibles pour vous habiller. Les effets des habits sont variables, cela va du bonus en défense au bonus de point de vie. Mais tout bonus est bon à prendre, n'hésitez pas à vous habiller !! En plus, chaque vêtement possède une capacité spéciale, mais pour la débloquer, il vous faudra faire ami-ami avec les marchands. Vous aurez un niveau de confiance avec chaque marchand. Ce niveau augmentera avec le nombre de vos achats et influencera le nombre de capacités que le marchand voudra bien vous faire découvrir. Pour finir ce tableau, sachez que les fringues (ainsi que les Pins en fait) comportent, en général, une marque (oui, genre Naf Naf), ces marques seront importante dans une certaine mesure, mais je ne vous dirais rien ici, allez jouer un peu pour le découvrir. Le nombre de vêtements différents est assez hallucinant et vous serez amené, ici encore, à les collectionner avec plaisir ! Vive la fashion-attitude !

The Black Death Crow of the Dead... ? Si t’achètes, je t’aime !

Partons à la conquête de l'univers !
L'exploration est, dans ce jeu, une phase assez importante. En effet, vous pourrez explorer Shibuya sous beaucoup d'angles (qui, je suppose, sont assez proches de la réalité, bien que je ne sois jamais allé sur ce passage piéton). Malheureusement pour vous, il n'y a pas de véritable carte du jeu. Shibuya s'est avérée être un énorme labyrinthe pour moi. J'ai souvent erré pendant de longues minutes à la recherche du point scénaristique suivant. Rien de particulièrement méchant mais la sensation était assez frustrante.

Et si, finalement, vous êtes lassé du jeu, vous pourrez toujours vous adonner au Tin pin Slammer ! Ce mini-jeu intégré à TWEWY vous permettra de vous détendre entre deux sessions de leveling intensives. Je ne vais pas trop détailler mais vous vous souvenez des pogs ? Et bien c'est un peu le même principe. Ce jeu top fashion vous amusera surement autant virtuellement qu'il vous a amusé physiquement par le passé, non ? Votre mission ? Devenir le champion !

Bwahaha, je suis le King-of-Pins !!! L’envers du décor !

Ça y est, j'ai fait le tour...
Ce jeu est, avant tout, une très bonne surprise. Bourré d'originalité mais pas vraiment parfait. Le scénario est complet et le gameplay saura vous divertir mais aussi vous énerver. Cependant, les qualités artistiques du soft sont indéniables et vous auriez bien tort de vous passer de ce RPG apportant une grosse bouffée de fraicheur sur une console assez bien fournie en remakes en tout genre. Indispensable ? Oui, pour tous les amateurs (et fans) de RPG :)


Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
2 commentaires
Ahltar

le 20/11/2008
Heuu, une note...

Hem, je lui en ai déjà mis une dans les commentaires sur le site

J'avoue ne pas trop aimer mettre des notes en fait.
MeDioN

le 20/11/2008
Une note, une note !
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox