haut_menu
Infos Blog
Another Blog
Des tests et des articles sur des jeux... et sur ma vie
Crée le 14/09/2008
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Avril 2020>>
LuMaMeJeVeSaDi
30310102030405
06070809101112
13141516171819
20212223242526
27282930010203
haut_menu
Blogs recommandés
haut_menu
Signets
Malicious Arc
Par Ahltar, le 17/06/2009 à 00h13 (2135 vues)
Catégories : NDS, RPG
Voir la fiche
Luminous Arc, le jeu qui a brisé mes espoirs...


Luminous Arc est un T-RPG (jeu de rôle tactique pour ceux qui ne le savent pas, même si je doute qu'il existe des lecteurs sur Legendra ne sachant pas cela, enfin bref) original (il est bon de le préciser) sur Nintendo DS développé par Image Epoch qui n'en était pas à son premier RPG mais bien à leur premier Tactique (et cela se ressent). Même si, de nos jours, le genre n'est pas trop mal représenté sur le support, à sa sortie au Japon (début 2007) il n'y avais pas vraiment de concurrence (Advance Wars: Dual Strike...). C'est donc tout naturellement que les joueurs ce sont délecté avec ce titre (probablement faute de mieux).

Un Scénario pas très Luminous
Vous êtes les élus, les enfants élevés par l'église Luminous dans le but de sauver le monde. En effet les vilaines Sorcières finiront bien par revenir pour tenter de finir ce qu'elles avaient entrepris il y a si longtemps : détruire le monde !! Et c'est alors que les attaquent de monstres se font de plus en plus pressantes qu'effectivement, une sorcière pointe son nez pour tout détruire. Aux armes enfants élus ! Aux armes ! Allons pourfendre ces odieuses sorcières !

Une histoire plus que classique se profile à l'horizon ! Les méchants ne sont pas toujours ceux que l'on croit... Bref, avec un brin de perspicacité vous comprendrez tout à chaque fois avec plusieurs longueurs d'avance sur les personnages du jeu. Le tout est desservit par des dialogues plus que gnangnan et bien souvent ennuyeux. Heureusement que les personnages ont un brin de personnalité que vous pourrez découvrir grâce aux petits dialogues bonus après chaque combat. Seul ce point permet de finalement s'attacher à nos petits personnages tous mignons plongés dans ce monde de brute. Voila, le scénario et les dialogues scénaristique me sont apparus comme plutôt mauvais, mais les personnages (tous des caricatures d'ailleurs) sont finalement attachant (c'est l'effet kawai-attitude).


Luminous Art
Graphiquement par contre, c'est plutôt réussi, les arts sont généralement superbes. L'ensemble est bien coloré, les cartes de combat sont plutôt agréables à l'œil, les menus clairs, etc... Voila un bon gros point fort du jeu, le visuel. C'est d'ailleurs dommage que ce soit un de ces seuls points fort, mais passons. Ce déluge de pixels colorés entraîne quand même une petite gène en combat. Non, deux en fait. La première est évidente pour tous : les ralentissements, il y en a pas mal sans que la carte ne soit particulièrement chargée d'ailleurs. Ces ralentissements sont gênant mais ne nuisent pas au gameplay (système de tour par tour et tout ça, sans actions du joueur, rien ne se passe pendant son tour). Je les attribut arbitrairement aux graphismes chargés mais je me trompe peut-être. La deuxième gêne vient du tas de sprite qui s'agglutine sur la carte en combat. Quand vous avez plusieurs unités regroupées les unes autour des autres, cela devient parfois difficile d'évaluer la position des personnages. Une vue du dessus avec des sprite un peu moins imposants (à la Fire Emblem) aurait peut-être été un peu plus adapté que cette vue isométrique parfois troublante.

Musicious Arc ?
Au niveau de l'ambiance sonore du titre, une fois finit on en retient pas grand chose. Le jeu propose des bruitage en combat assez bof et des musiques plutôt médiocre. On a rien à fredonner une fois la DS repliée. Par contre, les doublages sont intéressants. Ils collent plutôt bien aux personnages et servent correctement leur personnalité et l'ambiance générale du titre. Globalement, cela pourrait être bien mieux sur ce plan.

Foirous Gameplay
Désolé pour le titre du chapitre, je n'ai pas trouvé mieux. En gros, ce jeu se découpe en deux grosse phases très classique dans un T-RPG. La phase de combat et la phase avec tout le reste. Étudions d'abord ce reste, dans cette phase, on peut se balader sur la carte du monde (complète sur l'écran du haut et en zoom avec les points de rencontre sur l'écran du bas). On peut en profiter pour accéder au menu pour sauvegarder par exemple (ou consulter ses unités, les équipements ou bien l'inventaire). Tout est normal de ce côté. Sur cette carte toujours, on peut, sur chaque zone décider d'entrer dans la zone. Si c'est une air de combat, on se fait un combat si c'est une ville on accèdes aux différents endroits (bibliothèque pour lire des livres ou bien la boutique pour acheter des armes, armures et autre objets de soin). Assez tard dans le jeu, on récupère la capacité de "crafter" ses objets. Les possibilités de craft (comprenez d'amélioration d'objets que vous possédez déjà) sont assez nombreuses et les bonus vont du "sympa" à "waow". Malheureusement, le craft n'est possible que dans une seule ville de la carte, entre chaque combat scénaristique, vous devrez donc vous retaper tout le chemin jusqu'à cette ville (aller et retour) si vous souhaitez crafter. A cela, on ajoute que le craft n'est pas donné et que l'achat des armes et armures en magasin non plus, on sature très vite et on devient rapidement pauvre... D'autant plus qu'il n'est pas vraiment nécessaire d'être surpuissant pour vaincre dans ce jeu. Dernier point, quand on parcours la carte, on peut parfois se prendre des rencontres aléatoire : des combats forcés aux endroits que l'on a déjà visité.


Luminous Fight
Vous le savez surement, dans les T-RPG, tout se passe généralement en combat. Hé bien pas dans ce jeu. Les dialogues se font avant et après le combat. Rien de répréhensible, mais j'avais juste envie de l'écrire. Donc, les combats se font au tour par tour. Au tour par tour pour les unités pour être plus précis. Plus une unité sera rapide et plus elle aura de tour pendant le combat, logique. Chaque unité peut, à son tour, se déplacer et effectuer une action (ou l'inverse hein). Les déplacements sont en fonction de leur caractéristique de mouvement et de saut. Parmi les actions, nous avons l'attaque (classique), l'attente (toujours classique, même si ce n'est pas une action que de ne rien faire), la magie, les techniques, les "Flash Drives" et les "Synergies" (mais elles n'apparaissent que très tard). Les techniques et les magies utilise les MP du personnage tandis que les Flash Drives et les Synergies utilisent les Flash Points. Je ne vais pas détailler les MP mais en ce qui concerne les Flash Point, chaque personnage a, en plus des classiques barres HP et MP une jauge de Flash Point (un peu comme dans un jeu de baston). Cette jauge possède trois niveaux, les Flash Drives utilisent un à trois niveaux de cette barre suivant leur puissance. Pour la remplir, il suffit de jouer, elle augmente doucement à chaque action effectuée. Les Synergies, par contre, demandent systématiquement les 3 niveaux de la barre. Elles correspondent à des attaques groupées et ne peuvent être utilisées que quand tous les protagonistes de l'attaque en question sont à proximité et ont leur jauge chargée à bloc.

Not so Luminous in fact
Toutes ces attaques de malade vous font envie, n'est-ce pas ? Vous rêvez de balancer sur l'adversaire une attaque combinée de 7 personnages réduisant d'un coup toute sa barre de vie ? Arrêtez de rêver. Ces grosses attaques sont quasiment inutiles car en jouant normalement, vous n'en aurez presque jamais besoin, voir, en général, vous aurez démonté tout le monde avant d'avoir les Flash Points nécessaires à ces attaques. La raison est assez simple : vous serez facilement en sur-level dans ce jeu, même sans vraiment forcer. Le système est assez classique et s'appuie sur quelques mécanismes bien connu pour limiter le leveling. Chaque action réalisé par un personnage lui rapporte des points d'expérience et à chaque fois que le personnage atteint (ou dépasse) les 100 points, son compteur d'xp repasse à 0 et il gagne un niveau. Ceci se fait directement pendant le combat bien sûr. Le gain d'un niveau a ceci de fantastique qu'il vous recharge complètement vos points de vie et de magie. Impliquant une façon de jouer plutôt bourrin au final : mon perso est presque mort mais a 90xp ? Je le fait foncer dans le tas et attaquer un adversaire : hop, gain de niveau et récupération de tous les points de vie !! Alors oui, il y a des limitations, si l'adversaire que vous ciblé est d'un niveau inférieur au votre, vous gagnerez moins de points d'expérience (et si la différence est très grande on ne gagne plus grand chose en fait). Mais là ou le jeu a un problème de gestion, c'est dans les skills et sort de soutien. Prenez un healer de base et faite lui lancer un sort de soin sur lui-même, il gagnera 5xp quelque soit ses points de vie (oui, on gagne des xp même si le sort n'a au final aucun effet). C'est peu 5 xp, mais recommencez sur un allié et ce sera 30 xp, même si cet allié a un niveau ridiculement bas par rapport à celui de votre healer. Vous faite ça 4 fois et vous gagnez un niveau, vous rendant ainsi tous vos points de magie pour pouvoir recommencer bien sûr !


Furious Fight
Vous distinguerez rapidement deux sorte de personnages, ceux qui ont des capacités de soutien et les autres. Ceux avec soutien progresseront plus vite que le reste car leur progression ne dépendra pas des adversaire que vous aurez en face. Il y a quand même une exception, Leon, le gros bourrin à la grosse épée qui n'a pas de capacité de soutien. Si vous le montez correctement (jusqu'au niveau 50, cela suffit en fait (le max est 99)) il sera capable d'exploser le boss final en une seule attaque, un de ses premiers skills en fait. Simplement parce qu'il est fort. C'est un peu le T.G. Cid de Luminous Arc. Deuxième exception, le héros car ses skills d'attaque à distance resteront très utiles tout au long du jeu (bonne portée et bons dégâts). En combat, vous n'aurez pas de tactique à appliquer, il vous suffira généralement de foncer dans le tas et de tout démolir. Les morts reviennent et n'ont aucune pénalité. Le jeu est donc globalement très facile, il y aura bien un ou deux combats qui seront un peu plus palpitants que les autres, mais sur la trentaine de combats formant le scénario cela ne permet pas de relever le challenge.

La fin de l'Arc
Bref, loin d'être le bon T-RPG annoncé, ce jeu est tout juste moyen. Il ne propose aucun réel challenge (car ne nécessite aucune réflexion stratégique), est assez souvent énervant de par ses dialogues gnan-gnan et son incapacité à surprendre le joueur. Tout dans le jeu est flagrant, du début à la fin. En gros, son seul point fort est le cara-design qui, avec son style manga mignon (qui ne plaira pas à tous), a quand même réussi à me plaire. Les personnages en deviennent tous plus ou moins attachants et les voir se sortir de cette histoire devient notre principal raison pour finir le jeu. Un T-RPG particulièrement dispensable à mes yeux.
Un jeu à réserver aux fans de Tactical et uniquement à eux.

Et voila, c'en est fini de mes pauvres jeux de mots foireux avec "cious" :)

Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
6 commentaires
Ahltar

le 19/06/2009
Oui
Fei

le 18/06/2009
Une question me taraude cependant, est ce bien un RPG ?
Mikaya

le 17/06/2009
Je rejoins à 100% ton avis ^^ les arts sont sympa ouaip héhé
Ahltar

le 17/06/2009
Mouais, je leur donnerais plutôt le Fire Emblem DS aux néophytes.
Shadow

le 17/06/2009
Je réserverais plutôt ce jeu aux néophytes.
Ds108j

le 17/06/2009
Il est quand même assez Vicious cet Arc !
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox