[Review] Atelier Annie : Alchemists of Sera Island, de Gust
Par Shadow, le 03/06/2010 à 11h00 (1972 vues)
Catégories : Preview & Review, RPG
Voir la fiche


Fraîchement terminé et tout aussi rafraîchissant par l'écrasante chaleur de l'été 2010 (l'un des plus précoces de son espèce), Atelier Annie ramène ses tubes à essais et autre fioles jaugées sur Filgaia (histoire de faire un peu de concurrence au professeur Zapan !) ! L'occasion de découvrir un soft de management qui, bien que simple, sait distraire le temps de quelques heures.

Introduction : Après un premier Atelier sur DS mettant en scène le personnage de Lise, Gust récidive avec Atelier Annie, un jeu se déroulant dans le même univers. Si le premier n'avait pas franchi les frontières nippones (probablement à cause des nombreux bugs présents dans le jeu), ce deuxième volet connut les joies d'une localisation grâce à NIS America.



Le pitch de départ est assez simple, et en quelque sorte "novateur" pour le genre : vous incarnez Annie, fainéante de son état, qui coule des jours heureux en attendant de rencontrer un beau prince qu'elle mariera afin d'épouser (en premier lieu) sa fortune, et ainsi finir sa vie dans l'opulence. Seulement ses parents ne l'entendent pas de cette oreille, et un beau matin, Annie se réveille sur Sera Island, avec pour seul compagnon une fée nommé Pepe. Annie, refusant d'entendre les explications de l'ami de son grand-père, crie à l'enlèvement et à la séquestration... Mais rien à faire, son destin pour les 3 années à venir est tout tracé. Elle va participer à un projet de développement mis en place pour attirer plus de personnes sur la petite île où elle se trouve, qui est encore assez sauvage.

Pepe enseignera à Annie les rudiments de l'alchimie, lui permettant ainsi de remplir les nombreuses missions proposées. Six semestres, et tout autant de requêtes officielles pour le projet, c'est peu, aussi vous devrez vous occuper le reste du temps. Ne comptez ainsi pas garder pour vous l'argent gagné en obtenant les premiers prix : il vous faudra le mettre de côté, puis l'utiliser pour la construction et l'entretien de divers lieux de loisir et de culture !

Divers services sont à votre disposition, comme les boutiques ou la guilde. Les premiers vous permettront d'acheter équipement et matériaux pour l'alchimie, tandis que la seconde vous donnera l'occasion de vous faire un nom sur Sera Island. En accomplissant les requêtes soumises par les habitants (ce qui nécessite la création d'objets de votre part), vous ferez connaître votre boutique, et gagnerez en popularité, donc en clientèle. Idem pour les bâtiments à construire, qu'il faut rénover quand ils gagnent en popularité (là aussi en accomplissant des quêtes) afin d'exploiter tout leur potentiel.

Mais attention au temps ! Car dès que vous quittez la ville ou effectuez un mélange, celui-ci s'écoule. Et le nombre de jours passés peut très vite augmenter, il faut donc garder un oeil sur le calendrier (en haut à gauche de l'écran). Certaines quêtes ne sont en effet réalisables que dans un intervalle de temps donné, et le déclenchement de certains évènements peut également être conditionné de cette façon. Autant dire que l'on tourne vite en bourrique s'il nous manque un ingrédient : il faut soit aller en acheter (si tant est qu'il soit à vendre), soit perdre plusieurs jours pour aller en récolter. Dans tous les cas le jeu n'est vraiment pas ergonomique : dans les boutiques les objets ne sont pas classés par catégorie, mais dans l'ordre chronologique de leur ajout par le marchand. Pour les armes c'est assez perturbant, et le trop grand nombre d'objets fait que l'on s'y perd rapidement. D'autant que cette situation se produira assez fréquemment, étant donné que vous roulez rarement sur l'or, et que le temps est loin de vous être offert gracieusement, lui aussi.

L'aspect graphique n'aide par ailleurs pas à faire passer la pilule, le jeu étant particulièrement laid et vide. Les décors ne sont au mieux constitués que d'un malheureux écran avec quelques PNJ (ou des points de récolte, dans les donjons) représentés en SD. Il n'y a pas beaucoup de variété dans les paysages, ceux-ci étant de plus assez génériques...

Maintenant, ce qui fait que l'on ne décroche pas du jeu facilement, c'est bien l'aspect management, à la fois très abordable et contribuant à rendre l'alchimie et le développement de Sera Island si difficile à concilier. Il y a toujours quelque chose à découvrir, qu'il s'agisse d'un compagnon de route à recruter pour combattre avec Annie (et participer à de nombreuses scènes toutes plus grotesques les unes que les autres), d'un livre d'alchimie à acheter, de choses à construire... Bref, détrompez-vous tout de suite, 3 ans c'est très court !

Le jeu dispose de plusieurs centaines d'objets à créer et de dizaines d'ennemis à affronter, et selon la façon dont vous effectuez vos travaux, le dénouement de l'histoire ne sera pas le même. Les 7 fins ont le mérite de se déclencher de manière originale (bien que les critères à satisfaire peuvent difficilement se deviner), contrairement aux Mana Khemia où ça se terminait avec l'une de nos relations la plupart du temps...

Maintenant, la question est "aura-t-on envie de refaire cet Atelier Annie pour découvrir tout ce qu'il a à offrir" ? La réponse est loin d'être facile, mais elle tendrait vers le négatif pour la plupart des personnes : il existe bien un New Game Plus, mais celui-ci fait vraiment trop peu de concessions (l'argent et les objets possédés sont conservés, heureusement) pour être intéressant. Si l'on peut comprendre qu'il faille reprendre la construction des bâtiments de zéro, on aurait en revanche franchement apprécié ne pas avoir à dépenser de nouveau notre or pour acheter les recettes d'alchimie, assez coûteuses... Avoir accès, dès le début, à tous les objets en boutique aurait également été appréciable, mais ce n'est pas le pire. Le plus désagréable vient du retour au stade de débutant en alchimie (malheureusement indispensable pour pouvoir voir une des 7 fins...). La logique veut pourtant qu'il soit plus rapide de se procurer les différentes recettes en second cycle et au-delà ; or, les objets les plus difficiles à créer ne seront tout simplement pas faisables en-dessous d'un certain rang ! Si cela ne dérange pas lors d'un premier cycle (on découvre et on synthétise alors beaucoup), c'est, lors des suivants, plus chronophage et franchement agaçant qu'autre chose.

Conclusion : Atelier Annie est un petit jeu vraiment très agréable à faire en parallèle d'un RPG plus "traditionnel" (le soft étant vraiment minimaliste de ce côté-là). Pour une quinzaine d'heures, on découvre une expérience originale et diablement addictive. Passé ce délais, le jeu ne tient en revanche plus vraiment la route, et beaucoup se décourageront de compléter leurs Almanacs. Rétrograde dans son gameplay, Atelier Annie ne révélera toute sa saveur qu'aux fans qui savent s'accrocher et qui n'ont pas peur de passer plusieurs heures (laborieuses) sur un soft.

+ Beaucoup de choses à accomplir, on ne s'ennuie jamais (premier cycle)
+ Des musiques bien rythmées et qui participent à l'ambiance
+ Un concept original et le management très addictif
+ De jolis artworks aux expressions travaillées
+ Les voix japonaises

- Graphiquement assez limite
- Un gameplay vraiment trop rétrograde
- Psychologie des personnages très superficielle
- Un New Game Plus qui ne fait aucune concession
- Peu de variété (décors, situations comiques, quêtes, etc.)

Note Indicative : 12/20


Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
4 commentaires
Shadow

le 27/03/2013
Il paraît que le premier était truffé de bug! Je ne sais pas ce que ça a donné avec le dernier...

L'essentiel quand on joue c'est de passer un bon moment
onimenokyo

le 26/03/2013
tres bonne review avec du retard pour mon com lol. comme dhab j'ai envie de dire...sinon je ne suis pas daccord avec toi sur le systeme de combat qui pour ma part m'a bien fait marrer et de plus les sprites sont trop mignons . je voulais depuis longtemps perso que les ateliers reviennent a leurs premiers amours , gust l'a fait avec brio , en tous cas pour moi....le meilleur episode ds pour ma part loin devant lise et lina .
Canicheslayer

le 03/06/2010
Je rejoins Medion mais je comprends ton avis :eheh:
MeDioN

le 03/06/2010
12/20, tu es dur ;;

Même si finalement je suis assez d'accord avec ce que tu dis.
haut_menu
Infos Blog
Filgaia
Terre de mystères...
Crée le 01/01/2009
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Juillet 2022>>
LuMaMeJeVeSaDi
27282930010203
04050607080910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
haut_menu
Blogs recommandés
haut_menu
Signets
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox