[Bilan Anime/manga] 2015, l'année du mystère
Par Shadow, le 29/12/2015 à 15h30 (930 vues)
Catégories : Animation/manga, Bilan, Shôjo - Josei, Shônen - Seinen, Yuri

C'est parti pour un premier bilan personnel pour l'année 2015 : celui des anime/manga. Le bilan sera assez léger comparé à celui sur les jeux vidéo que je publierai pour le nouvel an. Je n'ai pas vraiment suivi d'anime cette année, seulement une saison complète et deux autres encore en cours. Côté manga, je reviendrai sur trois séries dont la parution s'est terminée en France en 2015 et qui m'ont particulièrement marqué.

Anime suivis :

Bokura wa Minna Kawaisou



C'est mon coup de coeur anime pour l'année. Alors certes il n'avait pas tellement de concurrence pour ce que j'ai vu en 2015, mais il ne démérite pas pour autant. BWMK raconte l'histoire de deux adolescents, un garçon assez banal et une fille complètement accro à la lecture. Pour des raisons financières, ces deux jeunes gens vont s'installer dans une résidence en co-location, et bien sûr ils seront tous les deux dans la même... Les différents pensionnaires de la résidence n'ont pas tous l'air très bien dans leur peau ou sain d'esprit, il faudra faire avec! BWMK est avant tout une histoire pleine d'humour, et dont l'héroïne fascine par sa naïveté et ses réactions maladroites. L'anime traite avec ce personnage de la différence et de comment elle peut être perçue. Au-delà de l'humour, on réfléchit donc (un peu), et avec une évolution constante, l'intrigue est plutôt bien menée pour une série de douze épisodes. Bref, on passe un bon moment à regarder BWMK, je vous le conseille.


Utawarerumono, la deuxième saison :


J'en ai vu trop peu pour me prononcer pour l'instant. Je pense continuer de suivre la série mais je regrette un peu que le fan service soit aussi présent dans cette saison. Au final il ne sert pas du tout l'intrigue (quelle expression idiote), et ça se ressent parce que l'histoire semble bien moins épique que pour la première fournée d'épisodes. Mais je n'ai vu que cinq épisodes sur la vingtaine de prévus, donc il y a encore possibilité que tout ça s'améliore par la suite.


Yuru Yuri, la troisième saison



Certains vous en vanteront les vertus, d'autres vous en parleront comme du cancer de la japanimation, mais c'est un fait : le moe est de plus en plus présent dans les séries télévisées japonaises. Ce genre de série prend quelque chose de « mignon » pour en faire quelque chose d'ennuyant et de repoussant (je vous laisse déterminer à quelle catégorie de personnes j'appartiens). Alors comment ai-je pu apprécier Yuru Yuri, me demandez-vous? Je vais tenter de l'expliquer... Le point de départ de la série, c'est donc son univers moe avec des adolescentes de taille ridicule, passant leur temps à ne rien faire, en dehors de leurs activités de club (qui consiste précisément à « s'économiser »). Il y a Akari, la jeune fille transparente que tout le monde oublie même quand elle se trouve dans la pièce. Ensuite il y a Chinatsu, la fille assez gamine qui semble tout droit sorti d'un anime de magical girls. Yui est sans doute la plus sérieuse du groupe, c'en est presque étrange, perturbant. Et il y a Toshino Kyouko (vous comprendrez pourquoi j'écris le nom avec le prénom pour celle-ci en regardant la saison 1!), celle dont je me souvenais le mieux après avoir vu les deux premières saisons. Yuru Yuri est un anime sans réel but autre que de divertir avec des gags pas toujours fins, mais certains épisodes sont franchement cultes. C'est très difficile d'en parler, d'autant qu'il vaut mieux voir quelques épisodes par soi-même pour savoir si vous accrocherez ou pas.


Trois manga dont la parution française s'est achevée :

The Top Secret



Cette première série aura mis la patience des lecteurs à rude épreuve. Il n'y a qu'à voir la durée de publication : 7 ans pour 12 tomes, avec plusieurs mois d'attente entre les derniers volumes... Cette oeuvre classée parmi les shôjo est pourtant loin de raconter les premiers émois de l'adolescence. The Top Secret se déroule dans un futur relativement proche, à une époque où la science a fait une découverte incroyable : il est désormais possible de voir les cinq dernières années de la vie d'une personne décédée! Cette découverte trouve bien entendu son application dans le domaine des enquêtes criminelles, et pose dès lors un problème éthique : jusqu'où peut-on pénétrer dans la vie privée d'une personne, pour élucider un meurtre? Le manga raconte ainsi quelques enquêtes menées par une section spéciale de la police. Le chef de la section dégage un charisme certain, et intrigue le lecteur tout au long de la série, du fait d'un passé dont on ignore tout. Le lecteur découvrira ce chef en même temps que la dernière recrue de la section...


Nozokiana



Nozokiana part d'un postulat invraisemblable : peu de temps après avoir emménagé, un jeune homme se voit contraint de participer aux jeux voyeuristes de sa voisine, au travers d'un trou faisant le lien entre les deux appartements. Ce scénario aurait parfaitement fait l'affaire pour un manga hentaï, mais il faut plus voir en Nozokiana un titre parlant de jeunes adultes cherchant à trouver leur place dans la vie. C'est en ce sens davantage un seinen, qui comporte certes de nombreuses scènes coquines ; mais il ne faut pas s'y tromper, le principal point qui retient l'attention quand on lit Nozokiana, c'est Emiru, la voisine très étrange. Charismatique, égnigmatique, malsaine, forte, fragile, on ne sait pas trop comment la définir en employant les bons mots. Et c'est parce que jusqu'au bout elle garde sa réelle identité, son vrai visage, inconnu du lecteur et du héros. Le héros, Tatsuhiko, n'est pas en reste puisqu'il incarne un jeune homme tantôt honnête, tantôt faillible. Les situations vécues sont racontées d'une façon objective, qui fait s'interroger le lecteur sur la réaction qu'il aurait pu avoir à la place du jeune homme. Nozokiana, c'est donc la rencontre improbable de deux êtres, racontée avec beaucoup d'humour et de justesse.


GE – Good Ending



GE – Good Ending tient une place particulière dans mon coeur, puisque contrairement aux deux autres séries dont j'ai parlé, j'ai vraiment suivi le manga dès ses débuts. Et tourner la dernière page d'une telle série, ça fait quelque chose. L'histoire ressemble en quelque sorte à un Nozokiana « innocent », dans la mesure où les héros sont plus jeunes (lycéens) et que l'amitié est davantage présente que dans Nozokiana (c'est un shônen). D'ailleurs un point qu'il est bon de souligner, c'est que GE – Good Ending ce n'est pas l'histoire de deux personnages, mais qu'on nous conte également les aventures de leur entourage. Et c'est probablement la grande force du manga, qui le rend crédible et touchant. L'autre force du manga, c'est la grande douceur qui se dégage des dessins, avec des visages tout en rondeur. Le style de dessin se prête d'ailleurs très bien au thème du manga, qui dispose d'un capital nostalgie certain auprès des jeunes adultes. Ce qui m'a marqué personnellement à la lecture du manga, c'est à quel point il déborde d'humeur positive. On se sent bien, confiant, après avoir lu un tome. Ceci reste bien entendu à l'appréciation de chacun, toujours est-il que vous ne perdrez pas votre temps si vous commencez la lecture de ce manga...

Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
2 commentaires
Toki

le 30/12/2015
Oui merci je connaissais pas Good Ending je le prendrai la prochaine fois que je descends en espérant que le titre ne spoile pas la fin (haha)
Et Nozokiana a l'air d’être fait pour moi aussi, à voir
Mikaya

le 29/12/2015
pareil que toi pour GE Good ending ! superbe histoire sans être trop mièvre. De l'humour, un dessin vraiment adapté. J'ai adoré et la fin est très juste, toute douce à l'image de tout le mande à lire
haut_menu
Infos Blog
Filgaia
Terre de mystères...
Crée le 01/01/2009
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Décembre 2021>>
LuMaMeJeVeSaDi
29300102030405
06070809101112
13141516171819
20212223242526
27282930310102
haut_menu
Blogs recommandés
haut_menu
Signets
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox