haut_menu
Infos Blog
The Morm's Heaven
Ma (no-)life et le reste...
Crée le 11/08/2011
haut_menu
Catégories
haut_menu
Calendrer
<<Aout 2020>>
LuMaMeJeVeSaDi
27282930310102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31010203040506
[Review] Radiant Historia
Par Morm, le 30/09/2011 à 09h49 (8270 vues)
Catégories : Jeux vidéo, Review, RPG
Voir la fiche

Bonjour à tous !

Pour mon premier article sur Blogendra, j'ai décidé de venir vous parler du dernier RPG que j'ai terminé sur Nintendo DS : Radiant Historia !


Ce RPG annoncé en juillet 2010, a tout de suite attiré mon attention par ses développeurs. En effet, l'équipe comprend principalement des membres d'Atlus ayant travaillé sur les MegaTen et les Etrian Odyssey rejoint par des anciens développeurs de chez Tri-Ace (Valkyrie Profile, Star Ocean, ...).

Les Persona et les Valkyrie Profile faisant parti de mes RPGs préférés, autant dire que j'attendais ce Radiant Historia de pied ferme !

It's about time...


L'histoire prend place sur le continent de Vainqueur, une terre peuplée par les humains et les hommes-bêtes, et gouvernée par les 3 nations que sont Alistel, Granorg et Cygnus. Suite à une grande catastrophe durant l'ère de l'ancien Empire, le centre du continent s'est transformé en un désert de sable qui s'étend de plus en plus et qui menace de recouvrir l'intégralité du continent.


Les années passant, les terres d'Alistel disparaissent peu à peu pour laisser place au sable, ce qui poussa le pays a cherché de nouvelles terres fertiles et qui le mena a entrer en guerre avec la nation de Granorg.

C'est dans cette situation de guerres et de crise planétaire que l'on découvre notre héros : Stocke. Ce jeune homme de 19 ans faisant partie des services secrets d'Alistel, est envoyé avec 2 subalternes au début de l'histoire en mission afin de sauver un agent capturé en territoire ennemi. Son supérieur, Heiss, lui donne alors un curieux livre : le White Chronicle. La mission est un succès jusqu'à ce que le groupe se retrouve encerclé par l'armée ennemi sur le chemin du retour... Stocke y est grièvement blessé et tombe inconscient. Il se réveille alors dans un étrange endroit nommé Historia, où deux enfants mystérieux lui disent que son aventure ne fait que commencer et qu'il a comme lourde de tâche de sauver le monde grâce au pouvoir maintenant éveillé du White Chronicle : la capacité de voyager à travers le temps et l'espace !

C'est à partir de cet évènement que Stocke va tout faire afin de remettre son monde dans le droit chemin, ce qui le poussera à explorer de nouvelles contrées, rencontrer de précieux alliés mais également découvrir la vérité sur son pouvoir et la désertification mondiale...

Porté par un pitch de départ excellent, le scénario se suit de bout en bout avec grand plaisir. Le rythme est toujours soutenu et les différents évènements s’enchaînent sans temps mort ce qui fait qu'on ne s'ennuie jamais. De plus les personnages sont assez bien travaillés, loin des clichés habituelles. On s'attache rapidement à notre petite troupe et particulièrement à Stocke, un héros intelligent, mature et charismatique au possible.

On regrettera seulement que bien que la partie voyage dans le temps soit soignée, il reste malgré tout quelques incompréhensions (notamment le fait que les décisions des personnages soient influencés dans les univers parallèles) et une absence flagrante de l'effet papillon...


L'art est intemporelle


D'un point de vue artistique, Radiant Historia est une petite réussite.

Les décors sont vraiment plaisants, bien que moyennement détaillé.

Les sprites des personnages sont eux aussi très soignés, même ceux faisant parfois la moitié de l'écran. En combat les animations sont bien fluides mais manque un peu de folie, notamment pour les attaques finales qui auraient méritées d'être plus impressionnante.

Mais le gros atout visuel est sans aucun doute les magnifiques artworks de Hiroshi Konishi (Radiata Stories). Leur style est vraiment à tomber par terre et permet de bien mieux visualiser les personnages. Du grand travail !


Mais là ou ce RPG ne laisse aucun doute, c'est sur la qualité de sa bande-son composé par Yoko Shimomura (Kingdom Hearts, Parasite Eve, ...).

Les mélodies sont toutes plus géniales que les autres. Elles collent parfaitement à l'ambiance et nous plonge complètement dans le jeu.

Mention spéciale pour les thèmes de combat qui change des productions habituelles mais qui remplissent leurs rôles à merveille.

Seul bémol : la répétitivité des musiques. En effet, l'OST est un peu trop courtes pour un jeu de cette ampleur, les mêmes pistes reviennent donc assez souvent.


Party time !


Concernant le gameplay, la principale particularité de Radiant Historia est bien entendu les voyages dans le temps.

En effet, il est possible à tout moment, à partir d'un point de sauvegarde, de retourner dans le passé afin de revisiter ou changer les évènements qui s'y sont déroulé. Ceux-ci ont bien sur un impact sur le futur, et il faudra donc régulièrement faire des allers retours temporelles pour pouvoir avancer.

Le jeu se déroule de manière classique, c'est à dire de façon assez linéaire, il faut simplement aller à un lieu précis pour avancer dans le scénario. Mais là ou ce RPG ce démarque, c'est qu'à un moment de l'histoire, Stocke a un choix crucial à faire, et qu'il est possible grâce au White Chronicles de revenir dans le passé afin d'expérimenter les deux possibilités.

Ceci engendre donc deux univers parallèles en fonction du choix de Stocke. Donc en plus de pouvoir voyager dans le temps, il est possible de voyager entre ces deux univers. Il faudra donc fouiller les différents moments de ces deux timelines afin de conclure l'histoire.

Le jeu comporte également un bon nombre de quêtes annexes assez intéressantes, qui permettent de débloquer de nouvelles capacités ou même la fin secrète !

Le système de combat réserve son lot de particularité également.

Les affrontements se déroulent grâce à un système de tour d'action, une peu comme dans Final Fantasy X ou encore Legend of Heroes VI : Trails In The Skies. Sur l'écran du haut se situe un tableau contenant les icônes des personnages et des ennemis dans l'ordre dans lequelles ils attaqueront. Il est possible à tout moment d'échanger le tour d'un de ses personnages contre celui de n'importe qui d'autres (amis ou ennemis) ayant son tour après.

De plus, les combats se passe sur une grille de 3 cases sur 3, et les personnages disposent de capacités permettant de bouger les ennemis sur celle-ci.

Il est important de noter que lorsqu'un personnage attaque une case sur laquelle il y a plusieurs ennemis, tous ceux-ci sont victimes de l'attaque. De plus, chaque coup porté à la suite par un allié fait augmenter une jauge de combo, qui influence proportionnellement les dégâts infligés.

Tout ceci permet donc des affrontements bien dynamiques mais également assez stratégiques, il faut faire attention à tous moments aux tours d'action et aux positions des ennemis pour remporter les combats sans problème.

Le principal défaut du gameplay est le manque totale de personnalisation de ses équipiers. Ils apprennent simplement leur techniques à un niveau donné mis à part certaines qu'il faudra débloquer via des quêtes annexes.



Pour conclure...


Radiant Historia est probablement l'un des meilleurs jeux de la DS grâce à son scénario ingénieux et prenant, ses personnages de hautes volées ainsi qu'un gameplay parfaitement maîtrisé. Encore un grand jeu signé Atlus !

Note :

4/5


Les plus :

  • Scénario passionnant
  • Personnage attachants
  • Les voyages dans le temps !
  • Les quêtes annexes
  • L'OST de folie

Les moins :

  • Aucune personnalisation
  • OST trop courte
  • Légère répétitivité des lieux

Insérer un commentaire
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
7 commentaires
Toki

le 30/09/2011
Pour moi c'est le meilleur rpg sur DS tout simplement En tout cas une fois dessus c'etait impossible de le lâcher


Morm

le 30/08/2011
Oui je suis d'accord, l'aspect voyage temporelle est assez simpliste, mais permet quand même une belle histoire très prenante.

Mais c'est vrai qu'un RPG avec ce principe là poussé à l’extrême pourrait être énorme !
Shadow

le 29/08/2011
Félicitations pour ton premier article !

J'aurais juste un reproche à formuler sur les voyages temporels du jeu, dont je trouve le fonctionnement trop linéaire. Il n'y a que deux timelines possibles, du coup c'est pas bien compliqué de deviner que lorsque tu bloques dans l'une, il faut forcément aller voir l'autre. Pour moi une timeline supplémentaire n'aurait pas été de refus. Bon après, Radiant Historia a l'avantage de n'être pas compliqué à suivre (j'ai beaucoup moins de mal qu'avec les Chrono, personnellement), ce qui est un très bon point en sa faveur.
Elmaestro

le 28/08/2011
ce jeu m'avait tapé dans l'oeil quand j'ai vu les preview et là je me dis qu'il doit etre vraiment sympa
Yahiko

le 24/08/2011
Pas besoin d'amélioration c'est simple et clair, c'est ce qu'il faut pour un blog.
MeDioN

le 24/08/2011
Je le fais bientôt... J’espère.
Morm

le 24/08/2011
T'as bien raison il est vraiment bien

Au passage, vu que c'est mon premier article, si vous avez des critiques sur mon écriture je suis tout ouï, il faut que je m'améliore...
Modifir un commentaire :
X
$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant
OK
S'inscrire
Blogendra V1.2 [Propulsé par Legendra RPG] © Force 2008 - En ligne depuis le 13/09/2008 on Infomaniak.net
Développeur : Medion Designer : Allesthar

Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS Valid Atom Feed get Firefox