bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Chrono Trigger > Articles > Review
Voir aussi

Chrono Trigger

crpg nds amerique
Chrono Trigger
2008 A.D.
Le 2 Juillet 2008 est une date mémorable, c'est la date où Square-Enix a annoncé le portage du célèbre Chrono Trigger sur DS. Une annonce pas étonnante compte tenu du nombre de portages et de remakes que l'éditeur nous sert depuis un moment.
D'autant plus que là, il ne s'agissait pas de n'importe quel jeu, c'était l'un des projets les plus ambitieux de la firme à l'époque 16-bit. Le jeu était donc attendu par la communauté des gamers et c'est l'occasion ou jamais de le découvrir pour les nouveaux joueurs et le refaire pour une énième fois pour les fans. Nous allons donc voir si ce portage vaut le coup.

Foward to the Past

Remontons le temps 13 ans en arrière quand le premier Chrono Trigger est sorti. À l'époque le jeu était référencé comme étant le "Dream Project", une collaboration de quelques grands noms du RPG dont les plus connus étaient Hironobu Sakaguchi (le créateur de la série Final Fantasy), Yuuji Horii (l'homme derrière Dragon Quest) et Akira Toriyama (le papa de Dragon Ball et le chara designer de Dragon Quest). A côté de ces noms on trouve aussi Masato Kato qui a écrit la plus grande partie de l'histoire et Yasunori Mitsuda qui a composé la majorité des musiques du jeu avec l'aide de Nobuo Uematsu. Il y a d'autres noms aujourd'hui célèbres comme Tetsuya Takahashi et Tetsuya Nomura. Mais l'homme à qui on doit le rassemblement de cette équipe n'est autre que le célèbre designer et producteur Kazuhiko Aoki chez SQUARE. Le jeu est sorti donc sur Super Nintendo et a connu un grand succès au Japon, puis a été localisé aux États-Unis, mais n'est jamais sorti en Europe.
En 2001, le jeu a connu une adaptation sur Playstation avec des cinématiques réalisées par Toei Animation et dessinées par Akira Toriyama, ainsi que des musiques d'une meilleure qualité et des bonus qu'on pouvait débloquer (sound test, cinématiques, coffres, les différentes épilogues...) en ayant vu les différentes fins du jeu.
Cette version DS est donc la 3ème apparition du jeu, porté presque à l'identique, avec quelques bonus.
Chrono Trigger
Chrono Trigger
Chrono Trigger

The Magic Kingdom

Le thème central du jeu est le voyage dans le temps. Durant tout le jeu vous allez assister à des moments clés de l'histoire et essayer de résoudre les conflits. L'idée des voyages dans le temps a été proposée par Horii et a été le squelette de l'histoire. Au début du jeu, vous n'avez pas beaucoup de liberté pour visiter plusieurs périodes mais à mesure que vous avancez dans l'histoire vous aurez de plus en plus de portails temporels qui mènent à différentes époques, et vous pourrez vers la fin du jeu vous rendre facilement où bon vous semble que ce soit dans l'espace ou dans le temps.
Ce mécanisme qui consiste à gagner en liberté en avançant dans le jeu est excellent, et le concept du voyage dans le temps est bien exploité. Vous pouvez agir sur les évènements d'une période et voir les conséquences de vos actions dans le futur.
Le deuxième thème très important dans l'histoire est la Terre: le jeu trace l'histoire de cette dernière depuis son "enfance" jusqu'à son vieillissement, en passant par la Préhistoire, l'Age de glace ou encore le Moyen-Age, et le but est de la sauver.
Enfin, le troisième thème important est le combat interminable entre les deux races principales du jeu: les humains et les reptiles. A certains moment du jeu le joueur a l'impression de voir des évènements connus de notre histoire et ce choix n'est pas anodin. En effet, les développeurs ont intégré volontairement des références réelles pour renforcer la crédibilité de l'univers.
Pas mal d'autres petites histoires se greffent parfaitement à la principale et donnent lieux à des quêtes annexes.
La narration est globalement minimaliste, jamais trop de "blabla" inutile sans en faire trop peu non plus, juste ce qu'il faut.
Ce style est cher à Horii et confère au jeu son aspect ludique, et l'ensemble rend le déroulement très riche.

Les personnages du jeu, quant à eux, sont sans exception très intéressants, que ce soit les NPC ou les personnages jouables. Ils ont tous leur petite histoire, leur raison de se battre.
L'une des particularités du jeu réside dans ses fins multiples. Le jeu original en possédait 13 différentes et cette version DS s'est vue greffée une fin supplémentaire pour renforcer les liens scénaristiques avec Chrono Cross. Si le joueur n'a accès au début qu'à 2 ou 3 fins selon ses actions, il pourra voir les autres en recommençant le jeu en New Game+, possible une fois celui-ci terminé une première fois. Le recommencer permet ainsi de garder les statistiques des personnages, leurs niveaux et tous les objets non clés du jeu. Ceci le rend plus facile mais aussi et surtout donne la possibilité de le finir à tout moment.
C'est un jeu où le temps est une notion centrale et les développeurs sont allés jusqu'à offrir la possibilité de le finir dès les premières minutes à condition d'être bien préparé ! Du coup, les fins changent selon les actions faites jusqu'à avoir battu le boss final et donc selon le moment où l'on terrasse ce dernier. Ajoutez à cela le fait que chaque fin possède plusieurs variantes qui dépendent des choix et quêtes annexes, et vous obtenez un choix varié.
Si le jeu est finissable en 25 heures la première fois, la replay value tiendra les fans en haleine plus longtemps.
Ainsi les gens qui aiment les jeux courts seront servis et ceux qui préfèrent les jeux longs en ont pour leur argent aussi. La durée de vie est donc très flexible et conviendra à tout le monde surtout que l'histoire est captivante.
Chrono Trigger
Chrono Trigger
Chrono Trigger

Unnatural Selection?

Avant de nous attarder sur les autres aspects du jeu, jetons un coup d'œil sur les ajouts de cette version DS, sachant que Square-Enix n'est pas connu pour ajouter beaucoup de bonus dans ses portages.
On commence par ce qui frappe tout de suite: l'interface. Double-écran oblige, celui du bas affiche désormais la carte du monde et des raccourcis personnalisables pour le menu. Ce dernier est toujours accessible via le bouton X mais s'affiche maintenant sur les 2 écrans pour plus de visibilité, un bon point donc. Quant aux combats, vous avez le choix entre une interface semi-classique ou une interface DS. La semi-classique est appelée classique mais ça n'en est pas une car l'écran du bas affiche quand-même les noms des ennemis en plus de celui du haut pour l'interface classique. Un point négatif que j'ai remarqué avec ce mode a fait son apparition : le bouton Y qui permettait d'habitude de basculer le menu de haut en bas s'il cache l'action s'est vu adjoindre une IA "à la con". En effet la console, même si vous basculez le menu en haut par exemple cherchera à le mettre là où ça lui plait, pas très pratique. Le mode combat DS offre quant à lui plus de visibilité mais ceux qui n'aiment pas switcher en permanence entre les 2 écrans resteront probablement en mode classique. Il est aussi possible de jouer avec le stylet mais ça reste un gadget vu que ce n'est pas fait pour à la base.
Toujours dans les reproches, carton rouge Square-Enix pour avoir enlevé la musique "The End of Time" dans le menu de changement de la team.
Point très positif, la traduction anglaise a été modifiée pour être plus fidèle à la version japonaise et les noms de pas mal d'objets ont été modifiés. Au passage la version française est d'excellente qualité et très fidèle à l'originale.

Passons maintenant aux ajouts au niveau du contenu. Les premiers ajouts se trouvent au niveau des quêtes annexes: beaucoup de nouvelles ont été ajoutées. Mais disons-le tout de suite: la majorité de ces nouvelles quêtes sont à dormir debout tellement elles sont passionnantes, je vous mets au défi de prendre du plaisir à les faire. En gros, les développeurs ont ajouté par ci par là des portails qui mènent à des donjons sans queue ni tête et dotés de game design vraiment douteux. Et comme si cela ne suffisait pas, une des quêtes offre une incohérence assez flagrante au niveau de l'histoire, à croire que les stagiaires qui l'ont créée ne connaissaient rien du jeu. Bref, c'est du gâchis et c'est bien dommage. Le seul donjon qui sorte du lot est celui avec la fameuse musique "Singing Mountain" (que l'OST contenait, très belle), mais il reste très moyen.
Le deuxième ajout concerne une fin supplémentaire censée renforcer les liens avec Chrono Cross. L'idée à la base n'est pas mauvaise mais sa mise en scène et son contenu laissent vraiment à désirer. La chose qui peut le racheter est le boss de fin qui est assez corsé.
Enfin le dernier ajout concerne le mode Wi-Fi qui permet de capturer des monstres et les faire combattre contre d'autres joueurs à travers le monde.

On retrouve aussi la totalité des bonus Playstation, les loadings en moins : les cinématiques, sound test, la localisation des trésors, les différentes fins....
Au final, c'est la version du jeu la plus complète à ce jour, dommage que certains ajouts mentionnés plus haut n'aient pas bénéficié de plus de soin.

Pour faire court donc, 90% des apports de la version DS et des modifications n'ont aucune saveur. Même les joueurs qui ne connaissent pas le jeu original verront tout de suite ces ajouts tellement ils sont mal faits et mal intégrés, ce qui est vraiment dommage.
Chrono Trigger
Chrono Trigger
Chrono Trigger

What Lies Beyond?

Revenons à l'essentiel, le jeu principal qui a 14 ans, quand même. A l'époque, les graphismes en ont émerveillé plus d'un : par rapport à la Super Nintendo, le travail effectué sur les décors, les personnages et tous les éléments graphiques étaient remarquables. Aujourd'hui ce travail n'a pas été touché et on comprend pourquoi. En effet le rendu est toujours aussi réussi et le jeu n'a pas vieilli.
C'est surtout la direction artistique du titre qui fait sa force. Les personnages et les monstres ont été dessinés par Toriyama et le rendu était bluffant à l'époque surtout quand on regarde le portrait des personnages. On doit le travail sur la modélisation au directeur Tetsuya Takahashi épaulé par Yasuyuki Honne, Tetsuya Nomura et Yusuke Naor, qui ont travaillé principalement sur les décors. Les environnements sont variés et riches en détails : forêts, châteaux, montagnes, grottes, neige, déserts... Du classique mais bien fait, sans oublier les différentes époques qui offrent des environnements encore plus variés : Préhistoire, Moyen-age, Présent, Futur...

Les musiques du jeux ont été composées principalement par Yasunory Mitsuda, accompagné du célèbre Nobuo Uematsu le compositeur des Final Fantasy, ainsi que Noriko Matsueda - la compositrice de Front Mission - qui a enregistré une seule piste dans l'OST. Je parlerai plus en détails de l'OST du jeu dans une critique à part mais sachez que cette bande-son est très belle et se compose de morceaux vraiment inoubliables, qui vous berceront tout au long de cette aventure hors du commun. Concernant l'enregistrement des musiques, la qualité est proche de celle sur Super Nintendo mais il faut jouer avec le casque pour pouvoir en profiter, car les hauts parleurs de la DS ne rendent pas hommage à la qualité des musiques.

Continuons sur la forme, la boîte du jeu reprend la première version sur SNES pour les US et la couverture Super Famicom pour la version japonaise et l'Europe. Le livret est tout en couleur et les premières éditions, selon la zone, contiennent un disque avec les musiques du jeu ainsi qu'un petit poster. Un plus vraiment appréciable.
Chrono Trigger
Chrono Trigger
Chrono Trigger

The Fated Hour

Les joueurs qui n'ont jamais fait le jeu et en ont beaucoup entendu parler se demandent souvent pourquoi il est aussi apprécié par la communauté des fans. D'abord, il est très accessible : une prise en main immédiate et une entrée directe dans le vif du sujet.
Le gameplay est à la fois simple et efficace. Il hérite de certains éléments de la série Final Fantasy comme l'ATB (Active Time Battle) par exemple ainsi que de Dragon Quest comme le système des capsules ainsi que certains personnages. Si le système de départ ressemble à celui d'un FF, il en garde uniquement les points forts et enlève tous les éléments "gênant" comme les rencontres aléatoires. Ici il n'y a pas de coupure entre l'exploration et les affrontements : quand vous vous approchez suffisamment des ennemis, le combat s'engage directement tout en restant avec un système par ATB et donc presque du tour par tour. On retrouve les commandes classiques : attaquer, utiliser les techniques et les objets. Ajoutons à cela une commande qui permet de combiner des techniques entre les personnages pour exécuter des attaques plus évoluées et plus efficaces. Les techniques s'apprennent via des "tech points", récupérés à la fin de chaque bataille, et les combinaisons dépendent des personnages. A noter qu'il y a des combinaisons doubles et triples, à vous de les découvrir ! Les combats ne sont pas nombreux et restent très agréables. Pas de rencontre sur la carte du monde, ce qui nous évite pas mal de lourdeurs.
Le game design quant à lui est très travaillé et chaque élément est bien placé avec un dosage parfait. Il n'y en a jamais trop, ni trop peu. De plus, le rythme ne baisse jamais tout au long de l'aventure, il n'y a pas de temps mort, tout est parfaitement équilibré.
Chrono Trigger
Chrono Trigger
Chrono Trigger
Chrono Trigger sur DS est un portage réussi finalement : la parfaite version Super NES plus les ajouts PS1, les loadings en moins.
Le seul point noir dans le tableau se trouve au niveau de certains ajouts spécifiques à cette version DS, comme les donjons inutiles, la revue de l'interface ainsi que la jouabilité pour s'adapter à la console. Mis à part l'affichage de la carte sur le deuxième écran ainsi que le fameux donjon "Singing Mountain", tout le reste est inutile ou bâclé.
Toujours aussi splendide, c'est un chef-d'œuvre intemporel qui a très bien vieilli et que tout amateur de RPG, novice ou expert doit faire au moins une fois dans sa vie. Il sort pour la première fois en France, entièrement traduit, les joueurs qui ne connaissent pas cette perle ont ainsi l'occasion de le découvrir dans une version très complète !

07/02/2009
  • L'histoire passionnante
  • Le rythme sans aucun temps mort
  • Les quêtes annexes
  • Des musiques cultes
  • Des personnages attachants
  • Les fins multiples
  • La touche Dragon Quest avec celle de Final Fantasy
  • Le design de Toriyama
  • Des graphismes qui n'ont pas vieilli
  • La version la plus complète à ce jour
  • Pas mal d'ajouts complètement inutiles
  • Mode classique qui ne l'est pas vraiment
9

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4.5/5
STORY 4.5/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4.5/5
Chrono Trigger > Commentaires :

Chrono Trigger

9
9

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires and [1] ios [0] mob [0] pc [0] play [36] pstore [0] snes [85] vc [0]
58 commentaires sur Nintendo DS
Ubik

le 05/09/2018
9
Superbe portage du jeu culte! Les cinématiques sont trop bien.
Par contre en contenu additionnel, j'aurai vraiment aimé un bon gros donjon rempli de nouveaux monstres et de boss, genre tour de la tentation ou seraphic gate.
Selene

le 02/12/2017
8
J'ai enfin terminé Chrono Trigger et je comprends désormais la bonne réputation qu'il s'est forgée auprès des joueurs.

Le jeu n'a pas pris une ride et affiche un quasi sans fautes.
Son principal point fort est bien entendu son casting atypique et attachant. On a une histoire de voyage dans le temps assez simple comme j'aime. Le jeu est bien rythmé, c'est une bonne idée d'avoir mis les quêtes annexes vers la fin même si j'aurais aimé plus de contenu à ce niveau-là.
J'ai particulièrement apprécié le système de combat : une sorte de tour par tour qui requiert quand même de la rapidité. Pas le temps de s'endormir devant sa DS. ^^ Il y pas mal de combos différents et je trouve que le jeu affiche une bonne rejouabilité si on veut tester différentes équipes (là je jouais surtout avec Marle, le héros et Gren).
Comme points négatifs je dirais que les donjons et le bestiaire n'ont rien de sensationnels. On enchaîne les donjons d'une facilité déconcertante...

Voilà, un jeu à faire et à refaire.
Krabator

le 25/10/2016
9
"Et ben voilà ! C'était pas compliqué quand même ! Bordel de cul !"

C'est ce que je me suis dit quand j'ai terminé Chrono Trigger, avec un peu de retard

Ce jeu m'a donné l'impression d'être très court... et il peut l'être si on fonce tout droit.
Mais j'ai beaucoup apprécier fouiller les différentes époques à la recherche de réponses scénaristiques.
Alors certes, je n'ai pas tout trouvé, mais ce que j'ai fait m'a beaucoup plu.

Si je devais garder un seul élément marquant de ce jeu... ça serait son rythme
Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde et je ne trouve rien à redire sur ce RPG à part qu'il est sacrément bien foutu.
Un piège du jeu aurait été de ne pas conserver de cohérence entre les époques... mais il n'en est rien... c'est même une force !

Evidemment, je conseille ce jeu à tous ceux qui ne l'on pas encore fait.
Donni

le 07/10/2016
8
Fini aujourd'hui pour la première fois en 49h. A 26h j'étais à Lavos, mais j'ai voulu faire toutes les quêtes annexes et les nouveaux donjons pour la DS. Ces derniers tirent un peu trop sur la corde pour rallonger artificiellement la durée de vie du jeu. Mais honnêtement sans eux je n'aurais sûrement pas levelupé autant. Et puis c'est plaisant d'avoir des équipements encore plus pointus, et inédits des versions SNes et PS1

Bon, je voulais connaitre ce fameux Chrono Trigger, ZE RPG SuperNes dont tout le monde parle sur la toile depuis tant d'années. Et bien les 20 premières heures ce fut l'ennui et la déception, au risque d'en offusquer certains. Cet été j'ai fait Phantasy Star III, Dragon Quest 4 DS puis en septembre refait Children of Mana. Alors je sais pas si j'ai pas eu un ras le bol des J-RPG 2D, ou si le jeu est trop classique dans son gameplay, mais la sauce n'a pas pris...
Et puis est arrivé un évènement dans le scénar qui m'a littéralement scotché !
"La mort de Chrono.."
Après ça, chaque début de partie le jeu n'était plus le même, j'étais avec les héros de notre histoire. ENFIN j'étais rentré dans le jeu. S'en est suivi une fièvre de tout vouloir voir et trouvé et à partir de là, la magie Chrono Trigger a finalement fonctionnée pour moi.

Bon, c'est long pour prendre au tripe, mais quelle claque émotionnelle j'ai pris ! J'ai rarement ressenti ça dans un jeu 2D, franchement. Et quand j'ai vu toutes les quêtes annexes disponibles avant d'affronter Lavos, j'étais heureux. J'avais jamais vu un jeu d'aventure avec une partie secondaire si importante. Faire ce RPG en mettant de côté ses quêtes serait rater une partie essentielle du titre. On en apprend tellement sur les personnages qui peuplent les terres de Gardia...


Mes plus :
++ Le scénario et ses différentes époques : quel génie de cohérence et d'interaction !
++ Richesse globale du soft
++ Soucis du détail
+ En français, YEEES !
+ Durée de vie : les 13 fins, l'arène,...
+ Graphismes Super Nintendo impressionnants !
+ Pareil pour le son : 16 Bit de Nintendo très bien exploité
+ Les cinématiques "sauce Toriyama" de la PS1 et sans temps de chargement - la classe sur DS !
+ Nos héros, mis à part Ayla, je les trouve tous très attachants, chacun à leur manière. Leurs histoires personnelles sont touchantes.

Mes déceptions :
- Gameplay trop "convenu" sur la première moitié du jeu
- Le système de combat, je suis pas fan - c'est mou, très long à décoller niveau intensité
- Le bestiaire hors boss, déçu - aucune surprise, peu attachants et ils ne sont pas très beaux...
-- Le monde de la préhistoire baclé !!


Voilà pour mes critiques. C'est vraiment dommage pour le monde de la préhistoire qui fait fausse note par rapport à tout le reste du jeu. Tout est magnifique, coloré et détaillé jusque dans les cartes. Mais la préhistoire n'a clairement pas mérité du même soin. Aussi, les seules musiques que je n'ai pas aimé du jeu, autant celles des donjons que des villages. Et Ayla est le seul personnage auquel je ne me suis pas vraiment attaché. Etrange, comme si cet univers a été réalisé en dernier et fait à la vas vite par manque de temps ou de budget.

Bon, fallait bien que je le critique. Et puis plus de 20 ans après sa sortie c'est facile. Mais au final malgré des débuts laborieux, j'ai pris un pied à le finir, à le découvrir. Y'a tant de choses à faire, quand dans la plupart des RPGs je fouille souvent pour rien, je parle à des gens pour rien... Dans Chrono Trigger, on va de découverte en découverte, de surprise en surprise. Quelle richesse.
C'est vraiment une bombe sur DS, ça ne fait aucun doute.
Après de là à être classé 2e sur les 6700 RPGs répertoriés...

"Seulement" 8/10 à cause d'un bestiaire vraiment bof et du monde de la jungle qui fait tâche. Sinon, un grand jeu d'aventure 2D, y'a pas à chier.


Ps : pour l'anecdote, je recommence une partie New Game+, et dès la place du village ce fut la surprise !
On peut déjà affronter Lavos Je regarde un truc qui brille, le prends. Et là Lavos... Je me suis dit : mince !! J'ai que 2 persos, il va me défoncer et va falloir recommencer, j'ai pas sauvegardé !!... Et puis j'ai réussi à le faire tomber Donc 2 fois fini sur les 13 fins différentes, dont une en moins d'une heure...

Yahiko

le 30/03/2016
9
Si on m’avait demandé il y a 2 mois ce que je pensais de Chrono Trigger, j’aurais répondu que c’était un bon RPG, agréable à jouer, plutôt bien calibré, mais pas ce jeu souvent décrit comme légendaire. Demandez-moi aujourd’hui et je vous répondrais qu’assurément Chrono Trigger est un des meilleurs RPG de sa génération et certainement plus encore.

20 ans après sa sortie, cette partie sur DS m’a complètement fait revoir mon jugement sur le jeu. Oui Chrono Trigger est un grand jeu, à côté duquel je suis passé à l’époque de mes premières parties. Et les souvenirs que j’en avais étaient loin de lui rendre hommage. J’avais quelques griefs contre l’histoire notamment, que je trouvais assez simpliste. Alors, certes, ce n’est pas le scénario le plus dingue du JRPG mais quand même… D’une part l’histoire est bien mieux foutue que ce que j’avais en tête, mais surtout le jeu est incroyablement bien rythmé, les scènes et les évènements s’enchaînent magnifiquement, tout est parfaitement fluide. C’est un vrai modèle du genre. Et si l’histoire principale reste assez courte (une grosse quinzaine d’heures pour arriver au boss de fin), les quêtes annexes proposées en toute fin de jeu sont excellentes et très bien écrites pour l’époque. Elles donnent de l’épaisseur au script et à l’univers et surtout elles permettent vraiment de bonifier le principe des voyages temporels.

Mention spéciale au casting également, une vraie réussite. Notre joyeux groupe de héros est excellent à suivre tout au long de l’aventure et tous sont très attachants. Là encore j’ai l’impression d’être passé à côté du truc, puisque je trouvais le ton général du soft un peu niais. A côté de la plaque.

Seul petit bémol à cette belle expérience, l’OST que je trouve toujours très générique. C’est bien le seul point sur lequel mon avis n’évolue pas. Quelques jolis thèmes malgré tout (Frog !) et une ambiance générale très agréable –c’est déjà pas mal !- mais rien de sensationnel à mes oreilles.
vernes

le 15/11/2015
8_5
J'ai détesté les va et vient en fin de partie pour un supplément sans saveur.
bruninho87

le 21/08/2015
9
Je ne vais pas m'étaler sur une centaine de lignes, mais juste dire que j'ai terminé - réellement - Chrono Trigger (version NDS) et franchement c'est un petit bijou. Avant-gardiste pour son époque, n'a pas du tout mal vieilli pour y avoir jouer en 2015. Un must-have, un jeu cultissime.
Yojimbo13

le 08/08/2014
Edité le 08/08/2014
10
On m'avait prédit que je ne serais pas déçu au moment où j'ai commencé Chrono Trigger...Ca a été bien au delà de tout ça, j'ai trouvé ce jeu excellent. Sans parler des musiques , des graphismes sublimes, où même le système de combat avec la possibilité de se faire des teams variées, c'est surtout dans le rythme et la construction que ce jeu m'a complètement transporté.
Les différents voyages dans le temps et les actions qu'il y avait à faire ne m'ont jamais paru redondants et tout s'enchainait de façon très limpide.
Je n'ai pas une aussi grosse expérience des RPG que la plupart d'entre-vous, mais je rattrape mon retard petit à petit et c'est la première fois que j'ai ressenti cela, même dans des jeux qui frolent la perfection et que j'ai pu découvrir depuis environ un an je n'avais pas eu ce sentiment d'aventure haletante avec les évènements qui s'enchainent de cette façon.
Peut-être est-ce sa durée de vie qui rajoute à cette impression? (J'ai terminé le jeu en 35h environ).
Un de mes jeux préférés assurément!
Floemblem

le 14/06/2014
Edité le 14/06/2014
9
Bon bah voilà, quand on a affaire à un des meilleurs RPGs de tout les temps, bien entendu qu'on se retrouve bouleversé après avoir fini le jeu...
Déjà que le jeu de base est exceptionnel (et ce à tous les niveaux, réellement), le portage DS propose en plus quelques ajouts très sympatoches : des lieux annexes nouveaux, un gameplay facilité par l'utilsiation du stylet, et surtout, et ça on ira jamais cracher dessus, le langage français !!

J'ai été d'ailleurs très surpris par la durée de vie, car j'ai du mettre 40H pour terminer entièrement ce jeu, en prenant c'est vrai, un peu mon temps...
Elekami

le 08/05/2014
Edité le 10/05/2014
8_5
Très bon remake d'un J-RPG de légende. Bande-son et graphismes magnifiques, en prime, et la deuxième moitié du jeu est juste magique.
Un classique à tester et re-tester, évidemment !
37 active users (2 members, 35 guests, 0 anonymous member)
Online members: Toki, Yubashiri
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion