bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Final Fantasy XIII > Articles > Preview
Voir aussi

Final Fantasy XIII

crpg play3 japon
Final Fantasy XIII
BestGameEver
Surprise hier !
Alors que nous étions tranquillement en train de préparer une journée pique-nique et visionnage de quelques hentaïs avec les membres de la Team, je reçois un coup de téléphone de ma mère qui m'annonce que j'ai reçu ma commande d'Advent Children en Blue Ray. Rien de bien folichon de premier abord, mais là, mon ami Fei a eu une lueur de génie : "Et si on regardait Advent Children ce soir à la place du pique-nique ?".
Riche idée ! Je suis donc allé chercher le colis en RER. Là, je prends la première boîte, j'insère le BR, et voilà que le logo "Final Fantasy 13" apparaît à l'écran !
D'abord mécontent de s'être fait berner ainsi, Fei se rend compte qu'il s'agit de la démo du 13ème opus de la série, fournie gentiment avec, et nous voilà parti à tester le RPG le plus attendu des cinquante dernières années. Autant dire qu'il a fallu se battre pour obtenir la manette. Sauf Rotka, plus malin que tout le monde, qui avait bien compris que la manette n'était pas branchée... Manette sans fil Sixaxis, malheureusement pour lui.

Un scénario arithmétique

Medion :
Le jeu revient, pour mon plus grand plaisir, à des bases plus ambitieuses que ce que proposait le 12ème opus bâclé. Ici, on incarne un groupe de gentils (avec des filles), et le but semble être de sauver la planète, mais tout ne sera apparemment pas si facile, car un groupe de vilains mal intentionnés se dévoile vite !
Les quelques heures passées sur la démo promettent en tout cas bien du suspense, et même quelques surprises, comme le retour de certains personnages connus dans la série : un chocobo, un aéronef, et même *SPOILER*Lightning*SPOILER*.
La casting est globalement très réussi, et fait immédiatement penser aux anciennes gloires cultes comme Galuf, Vaan, Penelo ou encore Kweena.

Fei :
Que dire sur ces quelques heures de scénario dévoilées, si ce n'est que le treizième opus se présente comme le nouveau Xenogears. Les références à Nietzsche, Freud et à la Bible sont légions et promettent d'emblée une histoire complexe et passionnante parce que les références c'est une preuve que c'est complexe et passionnant même si on les saisit pas. Quel ne fut pas aussi ma surprise à l'arrivée d'un énorme plot twist dès la deuxième heure de jeu, même Rotka d'habitude si calme n'a pu s'empêcher de laisser sortir un petit cri aiguë, preuve de sa stupeur. A l'instar de Final Fantasy XII, cet épisode apportera sans aucun doute un casting charismatique et un script en béton, très loin de cet espèce de Donjon-RPG qu'était Final Fantasy IX à l'époque où Matsuno était aux commandes.

Hayward Hayward :
Le scénario est vraiment très complexe, et puis en japonais, pas évident de tout comprendre. De ce que j'ai compris, il y a des gentils, il y a des méchants. Il y a des gentils qui sont en fait des méchants. Et des méchants qui deviennent gentils. Vraiment pas évident. Et puis il y a des personnes, c'est ni des gentils, ni des méchants donc on se demande vraiment qui ils sont.

Ahltar :
Ce Final Fantasy nous révèle, dans sa démo, les prémices d'un véritable retour à la narration. En effet, chaque combat, aléatoire ou scénaristique est justifié par une petite (ou grande) cut-scène en synthèse digne des plus grands jeux de la N64. Cette présentation justifiant pleinement chaque combat nous permet ainsi de détester au plus profond de notre être chaque ennemi croisé sur notre chemin, du plus petit lapin des neiges au plus gros méchant vilain et baveux. Bref, cette démo nous fait une promesse flagrante pour le jeu final : un scénario grand et profond digne des meilleurs titres (comme Shining Soul) et soutenu par un background hallucinant (au moins aussi profond que celui de Lost Magic). J'attends la version complète avec impatience !

Allesthar:
Final Fantasy a toujours brillé par son scénario exceptionnel et ce treizième épisode ne déroge pas à la règle. Dès l'introduction on sent que le scénario va proposer plein de rebondissements à nous laisser le cul par terre. Le ton est donné exactement 13 minutes après le début du jeu (une coïncidence?) où l'héroïne dévoile son secret aux yeux de tous. C'est à partir de ce moment là que l'histoire prend toute son ampleur dévoilant alors les multiples références citées par Fei nous montrant à quel point les scénaristes ont été touchés par l'inspiration divine.

Synbios :
Un scénario dont j'ai eu personnellement du mal à cerner les contours : les textes étaient en japonais, autant dire du chinois pour moi !
Heureusement, comme dans les BD, il reste les images, et là, Squaresoft sait y faire : les personnages sont beaux, bien animés, les méchants charismatiques et les chocobos toujours aussi fidèles.
Par contre, toujours pas de Cloud après plusieurs minutes de jeu... Déception.

Rotka :
Après 27 heures de jeu devant l'écran titre de cette démo de FFXIII une chose semble sûre : le scénario écrit par Tetsuya Nomura s'affiche comme ultra ambitieux. Il reprend comme thématique la seconde guerre mondiale, et c'est Thierry Henry qui a écrit certains dialogues tels que : "Mais nous sommes japonais, nous ne connaissons pas le mot victoire" (l'homme sait de quoi il parle !). Lors de mes 20 premières heures devant l'écran-titre j'était complètement fasciné par l'ambiance apocalyptique du soft, mais c'est l'arrivée d'un chocobo déguisé en Godzilla en tant que boss final de cette démo qui m'a le plus dérouté, puisque je n'ai pas réussi à le battre. Le jeu s'annonce donc comme plus difficile que le mode hard de Shin Megami Tensei III. D'ailleurs l'écran de Game Over c'est Thierry Henry qui rate un but ! Normal quoi.

Mana :
Mon premier FF (à part FF VI et FF III mais ça compte pas), et une grande claque dans la figure: c'est franchement trop beau et en plus l'histoire a l'air géniale. Contrairement à ce que vous raconte le reste de la team, le scénario se comprend assez bien: quand un perso file un grand coup d'épée dans la figure d'un autre, ça veut dire qu'ils ne sont pas d'accord. Facile non? Suffit de prendre la peine de faire travailler ses méninges!
Les nouveaux chocobos s'appellent en fait Chocobons car ils sont en chocolat et vous devez les protéger des méchants qui essayent de les bouffer: enfin du scénario crédible, il était temps!

Yuri Hyuga Yuri Hyuga :
Ce qui m'a agréablement surpris dans cette démo, c'est l'excellente maîtrise de la linéarité de l'aventure ainsi que l'équilibre parfait entre les phases de jeu et des cinématiques. En effet, Square à enfin tiré les leçons de ces erreurs passées et reviens au système qui avait fait l'unanimité dans FFX. En effet, le jeu se découpe en 2 phases principales, la première est consacrée au joueur et représente 10% du temps. Ainsi on peut aller où l'on veut, c'est à dire que l'on doit faire des choix comme aller tout droit ou bien aller tout droit. L'autre phase est constituée de splendides scènes cinématiques, cela représente les 90% du temps restant. Durant ces moments, il suffit de regarder l'histoire qui nous est narrée (d'ailleurs au début, j'ai confondu cette démo avec le blu-ray Advent Children). A propos du scénario à proprement parlé, je n'ai rien à rajouté, les autres membres ayant déjà plus ou moins bien fait le travail.

Soulhouf Soulhouf
Il y a un personnage jouable dans cette démo qui m'a surpris. Je pense que je peux en parler sans spoiler vu qu'on le rencontre assez tôt dans dans le jeu. En effet c'est Gackt. Gackt est bel et bien jouable dans cet épisode. Il va aider les héros dans cette aventure en apportant son soutien et son savoir faire. La démo vous plonge directement dans une cinématique suivie d'une ballade et quelques combats dans un donjon pour finir avec une autre cinématique. Durant la démo vous contrôlez 3 personnages: Lightning, l'héroïne dont le royaume a été encore une fois envahi par l'empire. Elle a rejoint donc un groupe qui va l'aider à libérer son royaume et venger sa famille qui a été massacrée par les forces du mal. Le second personnage comme je l'ai dit est Gackt, on se demande ce qu'il faisait là. A noter qu'il utilise une guitare pour se battre, vraiment chelou. Le 3ème personnage est un peu mystérieux mais il a la classe, en plus il a constamment le doigt dans le nez quand il parle. On apprend qu'il a acquis une force surhumaine après avoir mangé un fruit mystérieux. Bref son soutien est plus qu'appréciable.

Zak Blayde :
J'avoue que j'appréhendais un peu le scénario de ce nouvel épisode. Après un douzième épique à souhait, avec un scénario en béton armé et des dialogues à couper le souffle, comment Square-Enix allait-il maintenir le niveau ?
Eh bien, ils ont réussi apparemment, proposant une storyline digne des derniers Star Wars. Justement, en parlant de guerre des étoiles, les Storm Troopers ont visiblement intégré cette nouvelle fantaisie finale, pour notre plus grande joie. Ça promet !
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)

Technique géopolitique

Medion :
FF13 était techniquement attendu au tournant après un FF12 en demi-teinte dans ce domaine. Premier constat, le jeu est tout en 3D, ce qui surprend un peu au départ après Chrono Trigger sur DS ou les FF1&2 sur PSP, mais on s'habitue vite. On ne ressent pas du tout le poids des années, car rappelons le, FF13 a été entamé en 2003 sur Playstation 2, et il a surement fallu revoir quelques caractéristiques techniques à la baisse.
Les personnages impressionnent, et on reste pantois devant la qualité des fourrures, tout simplement hallucinante, à se demander si les héros n'ont pas tué quelques chocobos (lol mdr ptdr XD) !

Fei :
Au-delà d'une 3D tout juste correcte, il me semble cependant important de souligner tout le soin apporté aux textures des dalles du sol du premier lieu de la démo. D'une qualité rare, elles se suffiront pour remémorer aux plus connaisseurs d'entre nous des ambiances uniques de jeux tels que Baroque ou un Shin Megami Tensei. J'aimerai insisté sur la finesse, l'esthétique impressionnante et le temps qu'il a fallu passer à réaliser de telles dalles de sol, j'hypothétise mais il me semblerait que le grand Nomura ne soit pas étranger à tout cela. Bref soyons honnêtes, Final Fantasy XIII réconciliera, les plus septiques d'entre vous sur le plan des textures de sol, à la grande saga de Sakaguchi.

GamerFF :
J'ai d'abord cru qu'il s'agissait du fils spirituel de FF: Produit détachant d'intérieur. A vrai dire je n'étais pas si loin, le simple fait de voir les flammes résultant du sort Brasier brûler progressivement les poils des ennemis - et ce sans notion de tours - a rendu tout le monde stupéfait. Pendant que Rotka nettoyait encore le pantalon de Medion suite à son excès de stupeur non contrôlé, on a même eu le temps de voir le sort Chrono geler les balles en provenance des ennemis avec un effet ralenti à la Matrix des plus réussis.
Les combats sont vraiment super fluides, avec une technique ingénieuse consistant à ramener le taux d'images par seconde à 10, le processeur de la console est ainsi soulagé et cela permet d'afficher un nombre d'effets et de polygones quasi-infini à l'écran. Du jamais vu !

Ahltar :
Ébloui au premier abord par cette technique hors du commun et complètement inattendue pour du Squix (ils ne m'ont pas habitué à de belles cinématiques, loin de là, prenons pour exemple le lamentable FF12) j'ai vite repris mes marques. Ce jeu reprend à son compte mais avec quelques améliorations, le moteur de rendu de Mario 64. Le tout est superbe et le travail global est soigné, merci à ce moteur qui prouve, une fois encore, son efficacité en terme de 3D isométrique. Ce que je ne comprends pas, par contre, c'est la carte du monde avec son Mode 7...

Allesthar:
Comme l'ont fait remarquer mes collègues, FFXIII était attendu au tournant techniquement. Que dire si ce n'est que la modélisation en 3D a pris un sacré coup de vieux depuis que le développement a été entamé. Les expressions du visage, le point fort des derniers FF est par contre toujours exemplaire. On distingue parfaitement et ce, grâce au support HD, toutes les imperfections des visages comme dans la vraie vie. Les développeurs ont pensé à décomplexer tous les joueurs en ajoutant des grains de beauté douteux, des poils en trop, des rides ou encore des boutons. Tout cela dans un soucis de réalisme absolu.

Mana :
Désolée mais je reste très réticente à la 3D, même quand on déploie les moyens que l'on voit aussi: tout ça ne vaut pas un bon vieux Pong ou au moins on savait faire des polygones dignes de ce nom !
Bref à revoir sérieusement, je ne comprends pas comment d'autres sont sous le charme !

Yuri Hyuga Yuri Hyuga :
Du côté des graphismes la 3D ne claque pas autant que l'on en avait rêvé. L'origine de ce problème est très simple et vient uniquement du fait que ce jeu est maintenant aussi disponible pour la Xbox360. Pour pouvoir le faire, Square a du revoir fortement à la baisse les graphismes pour pouvoir l'adapter sur le piètre support de Microsoft. Ainsi, la version initiale et magnifique prévue sur PS3 c'est donc retrouvée tronquée des effets spectaculaires, majestueux et somptueux prévus à l'origine. C'est vraiment dommage...

Zak Blayde :
Alors là, totalement dingue, avec l'arrivée de la quatrième dimension dans le monde du jeu-vidéo, et l'introduction de Direct-X 11, la vie vous paraitra bien fade en couleurs et en effets graphiques suite à votre session de jeu. De plus, le design des personnages dénote un bon goût évident, avec du sportswear signé Dia et des coupes de cheveux Jacques Dessange du plus bel effet. Signalons d'ailleurs que cet épisode est en partie sponsorisé par Vivel Dop.

Soulhouf Soulhouf
Le jeu est vraiment moche je trouve et n'a aucune identité visuelle. FFVI était nettement plus beau, la HD et les millions de polygones affichés ne servent à rien. On est presque devant un film d'animation et c'est vraiment hideux. Je veux des pixels, on est devant un jeu vidéo bordel!
Ma plus grande déception en jouant à cette démo en tout cas. C'est vraiment dommage car les développeurs auraient pu faire un effort comme sur Vagrant Story...
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)

Gameplay RPG

Medion :
Fort se son expérience sur Wii, Square Enix utilise à plein pot les fonctionnalités de reconnaissances de mouvements de la manette Sixaxis, notamment pour mimer les mouvements de lèvres lors des dialogues, ce qui permet de ne pas se retrouver face aux scènes ridicules d'Infinite Undiscovery et ses synchronisations labiales à la rue. Les combats sont extrêmement réussis, et continuent dans la veine de l'épisode précédent. Ici, même plus besoin de gambits pour définir sa stratégie, tout est déjà intégré, et il n'y a absolument rien à faire, l'IA est tout simplement incroyable. Le tout est bien dynamique, avec des projections sur plusieurs étages qui rappellent les excellents RPG Dead or Alive.
La seule ombre au tableau, finalement, concerne le mode online, puisque les quêtes sont peu intéressantes, et comble du comble, se jouent en offline. En espérant que Matsuno revoit sa copie d'ici à la sortie européenne.

GamerFF :
Alors que je pensais Tetris indétrônable dans le genre, j'avoue ici avoir été très surpris. Je n'avais encore jamais vu de RPG pouvant se jouer Sixaxis avec une seule personne. En résulte des combats dantesques, ultra-dynamiques, c'est simple, ça va tellement vite qu'on n'a même pas le temps de voir l'action, heureusement que l'IA est là pour combler nos faiblesses humaines en jouant à notre place !
En ce qui concerne le système d'évolution, les affrontements s'enchaînant non-stop les développeurs ont jugés bon d'inclure la montée de niveau in-battle, chaque ennemi vaincu à la manière de Final Fantasy XII rapportant immédiatement de l'expérience. Les déplacements pendants ces derniers se font via un damier hexagonale en temps réel, un genre de mix entre Valkyrie Profile DS et Wild Arms PSP - aspect ayant surprit tout le monde -, mais je laisse le soin à mes collègues de détailler ce point.

Fei :
Mes confrères ayant suffisamment détaillé le système de combat, je me pencherai un peu sur les protagonistes et leur psychologie. Il est stupéfiant de découvrir le travail effectué sur les personnages en particuliers les NPCs. Au travers de quelques phrases ces derniers émettent un charisme hors du commun, du jamais vu dans un RPG, la participation de Victor Hugo à l'écriture du script n'est sans doute pas étrangère au phénomène. Et grâce à la génération automatique de texte par le système ATG (Automatic Text Generation (génération automatique de texte)), vous vous surprendrez sans aucun doute à passer plusieurs heures à faire la conversation avec le clochard du métro de Final Fantasy XIII.
L'autre grande nouveauté est l'apparition du système d'affinité directement tiré du jeu hentai Kingdom Hearts, et chacun de vos choix influera sur ce que les autres personnages pensent de vous. Il existera par ailleurs deux versions à la sortie, une pour les grands avec des scènes olé olé et une pour les petits avec l'apparition exceptionnelle de Sephiroth (trop classe) qui expliquera les principes de la photosynthèse.

Ahltar :
On ne peut que se prosterner devant une telle maîtrise du gameplay ! Tout le jeu peut se faire en utilisant un seul doigt. J'ai même réussi à gagner un combat en jouant avec la langue, c'est pour dire. Malheureusement la manette n'a pas survécue à l'opération mais cela est une autre histoire. En terme d'innovation, Squix a quand même tapé très très fort. Je vais m'attarder un peu sur le menu de jeu. D'une simple pression sur L3+R3+Select, vous pourrez à tout moment accéder à ce menu. Une fois le menu ouvert, vous pourrez admirer l'interface en 3D légèrement copiée sur Windows Vista mais résolument efficace. Pour la navigation par contre, lâchez la manette. Ils nous a fallu un peu de temps pour comprendre, mais c'est là que l'Eye Toy pliable fournit avec la galette de la démo entre en scène. Après quelques coups de ciseaux, quelques points de colle et un raccord à la manette nous avons enfin pu parcourir le menu dont le curseur suivait inlassablement les mouvements de notre menton. Incroyable ! Merci à Squix pour cette expérience monumentale !

Allesthar:
L'ATG remplace donc l'ATB, la CTB et autre TB des précédents épisodes. Les combats au Sixaxis sont extrêmement bien pensés, chaque mouvement précis effectuera une action qui elle même pourra être suivie d'une autre réalisant un combat dévastateur. C'est là où le jeu prend d'ailleurs toute son ampleur. Comme nous avons pu y jouer à plusieurs, chacun une manette en main, nous pouvions diriger chacune une partie d'un personnage. La jambe droite dirigée par Soulhouf permettait de donner des coup de pied balancés d'une réelle efficacité, la jambe gauche (par Rotka) elle permet de se déplacer sur toute la surface de combat, la main droite par Medion était bizarrement prise de va et viens de haut en bas à chaque fois que l'on contrôlait un personnage féminin, la main gauche (par GamerFF) elle mania l'arme avec dextérité et précision assénant des frappes chirurgicales sur ses alliés. Altahr en charge des sorts de magie a pu s'en donner à coeur joie en mimant les sorts face à l'oeil toy mais c'est surtout le contrôle de la poitrine et des parties intimes par Fei au Sixaxis qui reste mémorable!

Rotka :
Le gameplay est intéressant parce que, comme dans Idea no Hi ou dans le peu connu Final Fantasy VI, il n'y a pas de héros digne de ce nom, mais différentes équipes de héros. On commence par exemple avec 2 groupes de 11 persos, celui de Lightning et celui de Snowe. On peux donc jouer à plusieurs en même temps comme à PES grâce au multitap PS1. Chacun jouant sa petite équipe de foot. Le véritable héros, lui, reste à découvrir. Mais il semble logique qu'il s'agira de Sephiroth.

Mana :
Comme vous pouviez vous en douter quand on a parle de se battre pour avoir la manette, moi on m'a envoyée a la cuisine chercher les bières sous prétexte que "les RPG c'est pas pour les filles"
Bref niveau gameplay je ne peux pas dire grand chose faute d'avoir pu tester...

Yuri HyugaYuri Hyuga :
N'étant pas fan de l'utilisation des manettes avec détecteur de mouvement, j'ai essayé (la minute ou j'ai eu le droit à la manette) de jouer avec le contrôle classique. J'ai découvert un système très dynamique et fort bien pensé. Chaque touche représente une attaque (coup de pied fort ou faible, coup de poing fort ou faible) et la touche R1 permet de se protéger contre les attaques physiques alors que L1 des sorts. On se retrouve donc avec un gameplay proche d'un jeu de baston de type Street Fighter. Encore une fois, on peut admirer l'étendu du génie des gars de chez Square. Qui d'autres auraient pu avoir l'idée et la maîtrise de fusionner jeux de baston et RPG ? Le résultat final est gigantesque et ultra puissant. Je suis sous le charme.

Soulhouf Soulhouf
Vous vous souvenez de FFXII dans lequel on pouvait poser sa manette pendant les combats grâce à ce système révolutionnaire qu'est les gambits? Bah ici les développeurs sont allés encore plus loin. En effet vous pouvez poser la manette pendant presque tout le jeu. Vous pouvez programmer le comportement des personnages non seulement durant les combats mais aussi pendant les phases d'exploration. Sans parler des cinématiques bien longues et agréables à suivre. Bilan: vous regardez pendant 95% du temps et vous "jouez" pendant les 5% restants. Si ça n'est pas révolutionnaire !

Zak Blayde :
Les combats changent du tout au tout dans ce nouvel opus. Après les Gambits, voici les PtitBits, un tout nouveau système de combos révolutionnaire, à base de popo popop et d'ATB-2. Un nouveau jeu de cartes a aussi été créé, ainsi qu'un mini-jeu de sport basé sur Fifa 2009. Grandiose, tout simplement.
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)

Une bande-son épileptique

Medion :
La bande-son est fabuleuse, Yoshitaka Amano est au sommet de son art, avec des morceaux qui évoquent tour à tour, Baten Kaitos, Eternal Sonata ou encore Baten Kaitos Origins, preuve de sa grande diversité. Je ne résiste pas au plaisir de vous dévoiler la piste "You'll Never Walk Alone", sûrement le plus grand chef-d'œuvre du maître :

GamerFF :
Suite à quelques problèmes auditifs dûs à l'explosion de ma Wii après avoir essayé de lancer un jeu 360 dessus, Fei m'a gentiment prêté ses écouteurs directement reliés à la deuxième sortie audio de la TV - de ce qu'il m'a dit. Apparemment Diams aurait collaborer avec Yoshitaka Amano, ce qui nous donne un mélange détonant de boulettes. Néanmoins cela n'a l'air de concerner que quelques pistes, je ne pourrais pas en dire plus car les écouteurs sont revenus à leur propriétaire au bout d'un certain temps.

Hayward Hayward :
Musicalement, c'est tout simplement énorme. Je ne connais pas le nom du compositeur donc dans le doute, je vais l'appeler Plop a vraiment fait du travail énorme. La musique durant la cinématique d'introduction est énorme. Il a demandé à l'orchestre fil à Monique de Považská Vágújhely et avec le son dolby surround stéréo 5.1 home cinema Hi-Fi (on m'a donné plein de mots compliqués et j'ai pas tout compris), bref, au final c'était énorme.

Ahltar :
Extrêmement inspiré, je n'avais rien entendu d'aussi puissant et jouissif depuis Sonic Chronicles ! On a eu le droit à toutes sortes d'évènements intéressants à l'écoute de ce jeu : la police est venu sonner à la porte pour nous supplier de baisser le son, GamerFF m'a volé mes boules Quies à la suite de quoi je me suis mis la tête dans les toilettes. Ayant terminé la séance de test avec du papier hygiénique dans les oreilles, je ne saurais vous dire plus à propos de la bande-son, mais nul doute que les différentes OST qui sortirons feront un malheur et promettent de longues heures de file d'attente aux rayons pharmacie.

Allesthar:
Les musiques étant largement évoquées par mes camarades, je me concentrerais sur les bruitages. Ceux-ci sont particulièrement réussis et renforcent l'immersion dans le jeu. Que ce soit le chocobo et ses conversations chewbaccienne, les bruits douteux provenant de gaz de Sazh Katzroy sont plus que convaincants. N'omettons pas non plus les explosions et autres effets des sorts tellement réalistes qu'on pense que le feu prend réellement dans le salon lorsqu'on lance brasier. C'est d'ailleurs à cause de ça que Rotka a éteint notre PS3 à coups d'extincteur (littéralement) croyant qu'elle prenait feu...

Mana :
Depuis la cuisine j''entendais pas très bien, surtout avec les cris genre "Rends-moi cette manette espèce de sale bâtard" qui fusaient. Mais enfin apparemment c'était très bien donc je vais pas dire le contraire !

Yuri HyugaYuri Hyuga :
Comme tout le monde le sait, les musiques dans les jeux vidéo ne servant pas à grand chose, je ne vois pas l'intérêt d'en parler dans cette preview.

Soulhouf Soulhouf
Les musiques sont signées Yoshitaka Amano comme dit plus haut. En fait il en avait marre de faire des illustrations pour la série, il s'est donc converti dans la composition. Et que dire à part que je suis resté sans voix devant ses musiques abstraites (du moins celles qui sont présentes dans la démo). Même le thème des chocobos est devenu incompréhensible mais c'est de l'art. Encore une fois Uematsu a contribué sur une piste inédite intitulée "love me good by" pour le jeu, on l'entends durant l'intro de la démo. En plus le thème des combats est vraiment intense à ce que j'ai pu écouter, on dirait du Shin Megami Tensei. Enfin Rotka pourra le confirmer je pense.

Zak Blayde :
La bande-son est visiblement très travaillée, et si vous êtes comme moi un fana de Ayumi Hamazaki, vous serez heureux de découvrir son trio avec Mariah Carrey et Lara Fabian pour le thème d'introduction. Le reste des thèmes est visiblement très inspiré par FF premier du nom (un retour aux sources ?), avec des sons midi du plus bel effet.
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)

Bilan logarithmique

Medion :
Bien sûr, il ne s'agit que de peu de temps de jeu, la démo se suffisant à elle même, et inversement. Mais ce jeu, qui aura su se faire attendre avec de très longues années de développement, semble bien parti pour s'imposer comme le meilleur Final Fantasy sur la console, ce qui n'est pas peu dire, et remplacer Final Fantasy 2 dans le cœur des fans, épisode encore jamais copié, mais toujours égalé. Je n'avais pas pris un tel pied depuis Suikoden Tierkreis.
L'attente va être longue.

Hayward Hayward :
Après un rapide calcul, il y aura 10 heures de cinématique, 20 heures de dialogue, 50 heures de donjons à explorer, 80 heures de level-up parce que les ennemis sont très durs, 100 de quêtes annexes. Ce qui fait au total une durée de vie de 3500 heures (en comptant le replay value). Autant dire que vous en aurez pour votre argent.

Ahltar :
Cette treizième dernière fantaisie représente encore une fois le dernier espoir de Squix qui, rappelons-le, est au bord de la faillite après ses monstrueux échecs que sont leurs dernières productions (Chrono Trigger sur DS par exemple). Espérons que le chiffre 13 leur portera chance. J'attends personnellement avec impatience la sortie Russe de ce titre qui saura nous combler de joie aussi surement que Wild ARMs XF nous a comblé d'ennui !

Allesthar:
Faut-il vraiment préciser que Final Fantasy 13 est le Best Game Ever tout support / genre / date confondu? Le bilan global est impressionnant et ce n'est que la démo. Je n'imagine même pas le jeu final proposant au bas mots 3500 heures de jeu de folie avec des personnages de ouf sa mère et un scénario astronomique. bref comme dirait Anthemis, ça envoie du steak haché !

Rotka :
On a pu voir le staff roll et donc ajouter FFXIII à nos RPG finis, mais plus important, on a vu qu'Akitoshi Kawazu n'était pas dans les crédits ! En ressort donc, fatalement, un excellent RPG. Et cela fait du bien car le précédent Final Fantasy, Final Fantasy II, était bien misérable. D'ailleurs Gackt en avait fait une chanson.

Mana :
Bilan beaucoup plus en demi teinte pour moi vu que je n'ai pas pu bien profiter du jeu, mais enfin si vous voulez larguer votre mec, offrez-lui le jeu comme ça vous pourrez dire qu'il vous ignore et c'est lui qui portera la culpabilité de la rupture. Génial non ?

Yuri Hyuga Yuri Hyuga :
Annoncé comme le renouveau du RPG, FFXIII ne fait pas qu'atteindre ce but, il le dépasse et le pulvérise. Après avoir joué 1 minute au jeu, je peux vous affirmer, sans aucun doute, que FFXIII sera le RPG du siècle. Square nous avait déjà surpris en faisant quelques bons petits RPG de temps à autre, mais cette fois, c'est une bombe qu'il va nous lâcher.

Zak Blayde :
J'attends avec impatience ce nouvel épisode, surtout pour ses graphismes ravageurs et le design de ses personnages.

Soulhouf Soulhouf
N'étant pas spécialement fan de cette série obscure dont le succès me dépasse, je n'attendais rien de FFXIII avant de tester la démo. Et ben j'avoue que j'ai été surpris par la qualité du titre. Bien que l'univers soit bizarre (des dragons, des machines, des gens qui se battent à l'épée et des magiciens, tout ça mélangé dans le même pot WTF?) j'ai bien accroché.
Bref le jeu s'annonce prometteur même si Matsuno n'y participe pas. Je n'aurais jamais imaginé que c'était possible...
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)
Final Fantasy XIII (*Final Fantasy 13, FFXIII, FF13*)
L'équipe est unanime, Final Fantasy 13 est la meilleure démo qu'il nous ait été donné de jouer sur Playstation 3. Possédant le charme des jeux récents et une technique à faire pâlir tous les anciens RPG, il s'annonce comme une future bombe qui se vendra facilement sur son nom, et est bien parti pour occuper de nombreuses heures tous les joueurs qui y joueront très longtemps.
L'attente va être longue, mais n'en sera pas plus courte pour autant...

31/03/2009
Final Fantasy XIII > Commentaires :

Final Fantasy XIII

6
6.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires and [0] ios [0] pc [1] play3 [60]
38 commentaires sur Xbox 360
Kliee

le 06/08/2021
6
Un bon jeu mais un mauvais RPG/mauvais FF. C'est comme cela que je résumerais FFXIII, que j'ai tout de même fini et apprécié dans une certaine mesure.
Ce qui ne va pas, tout le monde l'a déjà dit.
Linéarité, il n'y a pour ainsi dire pas de world map. Grand Pulse ne compte pas vu qu'elle ne connecte pas entre eux les villes, villages et donjons du jeu dans lesquels on ne peut retourner. Non qu'il y ait un quelconque intérêt à ça, il n'y a rien à y faire.
Aucune interaction intéressante avec le monde, les magasins eux-même sont dématérialisés et localisés dans les terminaux de sauvegarde.
Certains personnages sont irritants (Hope en particulier), surtout au début.
Les quêtes annexes sont sans saveur, on se rend juste sur Grand Pulse où des stèles nous demandent d'aller tuer tel monstre. Il y a un petit texte justifiant chaque mission en guise "d'histoire".
Les combats se résument à smasher la touche A 90% du temps. Un poil plus de finesse est requis pour les boss et certains mob. Il s'agit plus de réactivité que de stratégie.

Qu'est-ce qui va dans FFXIII ?

La réalisation. La vidéo d'introduction donne vraiment envie et les passages narratifs sont souvent bons une fois que Hope accepte ce qu'il lui arrive.
Le scénario est prenant, suffisamment pour que l'on veuille continuer à aller de l'avant.
Le jeu a une identité visuelle et sonore marquée avec une bande son correcte et surtout collant bien à l'ambiance.
Pour cette génération de console, les graphismes sont magnifiques et la modélisation des personnages impressionnante.
Certains combats peuvent être malgré tout prenants.
Golden Leaf

le 26/08/2019
8
J'apprécie de plus en plus cet épisode, auquel je reproche toujours un peu sa niaiserie : le doublage des dialogues n'a clairement pas tiré ceux-ci vers le haut. Cependant, il faut reconnaître une esthétique de haute-volée (et cela inclut une excellente bande-son), des combats superbes et un scénario qui tient la route.

Au final, en y revenant, on s'aperçoit qu'il a de nombreuses qualités !
MadMax

le 18/08/2016
6
Malgré le fait que le jeu est une ligne droite j'ai apprécier ce FF, pas un des meilleurs mais il a su compenser grâce au reste et tout n'est pas a jeter.

Déjà, des graphisme magnifique même en y retournant de nos jours le jeu est pas dégueu, le scenario j'avoue que j'avait pas tout compris la première fois mais au final j'aime beaucoup l'histoire, et le jeu s'en tire bien pour quelques personnages même si ils ne plaisent pas a tout le monde on eu le mérite de m'émouvoir ( Sazh ), d'autre comme Lightning ou Snow on vraiment un chara design accrocheur malheureusement ils ne sont pas attachant. Sinon je regrette l'absence d'un vrai antagoniste car pour moi Barthandelus j'ai l'impression qu'il s'est perdu sans parler de
Cid Raines
que tu vois a peine et débarque en antagoniste nul qui dure le temps d'un combat.

Le seul endroit ou on est libre est Gran Pulse mais je crois que je préférais quand c'était un couloir, parce que c'est une purge cet endroit, d'ailleurs je trouve que c'est le FF le plus dur pour ma part, j'ai toujours été faiblard même en m'entrainant 30h sur Pulse et surtout par le fait que si leader meurt Game Over ( alors que sur FF 12 osef ).

Au final je trouve pas que c'est le pire mais beaucoup de chose ennuyante et on a du mal a revenir dessus pour autre chose que les graphismes et le fait que c'est un FF.
peppermint

le 03/08/2014
Edité le 31/10/2014
9
Les plus :
+ l'univers et l'ambiance du jeu
+ graphismes top
+ cinématiques top
+ chara design
+ des scènes d'action de haute volée, mais aussi quelques passages accrocheurs
+ des personnages convaincants (quoi qu'on en dise)
+ Fang, best perso ever !
+ de bons doublages
+ et aussi quelques petits clins d'oeil aux autres FF

+/- thèmes musicaux inégaux : quelques uns tirent bien leur épingle du lot alors que d'autres sont beaucoup plus transparents
+/- système de combat dynamique mais perfectible.

les moins :
- même si la linéarité ne m'a pas dérangé, il aurait fallu quelques phases d'exploration de temps en temps.
- pnj peu intéressants dû au système d'exploration assez pauvre, ce qui fait pas très "vivant"
- game over quand le leader est ko en combat


Conclusion :

Certes, FF XIII est un jeu qui aurait pu être plus appuyé, plus affiné sur certains points et c'est un jeu qui offre une expérience différente de ce qu'on peut avoir l'habitude d'attendre d'un FF (ça passe ou ça casse), mais les émotions qu'un FF peuvent nous offrir sont au rdv.
Perso, la linéarité ne m'a pas posée problème, je l'ai même trouvé parfois justifiée ; pour moi l'expérience du jeu est ailleurs. Ici c'est le fait d'être embarqué au sein des relations entre les personnages et leur évolution dans l'histoire, l'expérience humaine.
Au final, j'ai beaucoup apprécié ce jeu, j'y ai trouvé mon compte tout simplement.
BlackJowy

le 31/07/2014
4_5
Linéaire.

Impossible de résumer ce jeu autrement que par : ligne droite, grande plaine, ligne droite.

Il y aussi les personnages fades, pathétiques, ou les deux.

Et le scénario assez creux, lent, tordu et injustifié.

Bon c'est joli, y'a quelques nouveautés, ça plaira forcément à certains joueurs, mais pas à moi
Elekami

le 09/05/2014
Edité le 03/03/2015
6_5
Des longs débuts très poussifs agrémentés de nombreux défauts pesants (longueur des combats, cinématiques omniprésentes, linéarité trop accentuée, absence total de liberté...) jouent en la défaveur du titre, qui avait pourtant un gros potentiel. Heureusement, toute la deuxième partie du jeu, qui s'avère être vraiment passionnante, rattrape considérablement la valeur qualitative de ce FFXIII. Une belle vitrine dans la forme en somme, avec des graphismes qui frisent la perfection. Un opus qui ne fait pas forcément déshonneur à la série, mais qui est vraiment à part tant il en brise certaines caractéristiques. Au final, il s'agit d'un Final Fantasy à essayer pour se faire son propre avis, car il est loin d'être mauvais en soi et en faisant abstraction de ses lourdeurs, il peut être vraiment agréable à parcourir. Dommage que les développeurs ne fassent preuve d'aucune finesse, avec une construction de l'aventure plus que pénible, des cinématiques ultra lourdes sur la longue, et une histoire certes travaillée mais confuse et sans réelle profondeur. Les combats, en somme, s'avèrent être plutôt ennuyeux pendant une bonne partie du jeu...
Loïc Solaris

le 03/10/2013
Edité le 08/10/2013
8
Eh bien moi je l'ai bien aimé. Il manque certe l'exploration, la visite de ville/village, la possibilité de parler à pleins de PNJ... Mais j'ai bien aimé l'histoire, le système de combats, les OSts, les cinématiques... j'ai bien aimé chasser les monstres, mais ça manque de quêtes annexes diversifiés tout de même.

Bon, je vais passer à la suite.
Kagura Shiro

le 11/09/2012
3
FXIII a été une belle déception pour moi, les premiers trailer me faisaient entrevoir un univers très technologique, avancé et ça ne me faisait pas rêver j'ai laissé mon scepticisme de côté pour tenter l'aventure manette en main...

Déjà c'est très beau et détaillé, ensuite c'est comment dire... Mal raconté, très mal raconté, le scénario quand on prend du recul est assez classique en fait, mais les flashbacks et les termes propres au jeu arrivent sans prévenir et on se retrouve à se demander ce qu'est un Fal'Cie par exemple. Les personnages sont stéréotypés au possible: Lightning un mix entre Cloud et Squall sans réelles saveurs, Snow le personnages sorti d'un shonen, Vanille la fille énergique qui cache un lourd secret, Sazh le maladroit, Fang qui relève le niveau déjà très bas. La mise en scène est correcte, les personnages parlent beaucoup tout en étant en fuite (la logique dans les RPGs faut oublier hein!), on a parfois trop de cutscenes pour pas grand chose. Le système de combat ne m'a pas passionné du tout et le crystarium bien trop simple.

Petit bilan
+ Moteur maîtrisé
+ Les CGs
+ OST sympathique


- Lieux complètement déconnectés les uns des autres.
- Le casting décevant (Snow si seulement t'était resté dans la cité suspendue)
- Difficulté étrangement dosée (la faute sans doute aux morts instantanée et au crystarium bloqué à certains stade de l'aventure)
- L'absence de thèmes phares (OST) pour un FF (Final Fantasy Theme par exemple).
- Les quêtes annexes qui ne se résument qu'a de la chasse aux monstres (système mal foutu en plus, une chasse à la fois)
- Les taux de drop ridicules et complètement abusés
- Il manque trop de choses à ce jeu, les villes, la découverte c'est trop simplifié

Non vraiment ce FF je ne l'ai pas aimé, je conçois tout à fait qu'il plait mais moi la sauce n'a pas pris. Je me suis fait violence pour en voir le bout.
kolibri

le 04/09/2012
Edité le 05/09/2013
2
Beaucoup de choses ont été dites sur ce jeu, suffisament assez sans doute mais je vais éclaircir les points que j'ai aimé et ceux qui m'ont posé problème :

+ Très beau (et un véritable travail sur l’architecture de certains lieux, j'apprécie)
+ Pas mal d'annexes
+ 1h30 environ, où on en apprend pas mal sur l'histoire de Sazh, très bien mis en scène.

- Le système de combat a ÉNORMÉMENT de défauts. Le jeu paraît statique, les fights 'réguliers' se ressemblent tous, et il y a un potentiel chance trop important dans certains domaines (les fights avec l'Eidolon peuvent se ressembler et finir totalement différement, on ne choisit pas les buffs/debuffs que les alliés lancent, ne les sorts de soin même si là, la différence n'est pas bien embêtante)
- Mort du héros = game over, d'une débilité affligeante vu le genre de gameplay
- Les crystariums, si ils sont un réel atout, ne sont vraiment pas réussis, le parcours est trop linéaire le long des niveaux. Crimson Gem Saga faisait bien mieux de ce point de vue là, mais au moins on est pas pénalisé par le fait de choisir les mauvaises upgrades.
- L'histoire ne m'a pas passionné (mis à part 1h30 donc). 40h d'ennui de ce point de vue là.
- Le design n'est pas passionnant.
- Pas de villages. Bordel, ça n'a absolument pas de logique dans un RPG comme ça.
- Pas de conversations avec les PNJs, idem.
- Pas (ou peu) de variété tout au long de l'aventure.
- Pulse n'est pas vraiment une zone de liberté contrairement à ce qu'on en disait.

Bref, FF13 a des qualités, mais a également beaucoup trop de défauts pour en faire un jeu vraiment intéressant. Une mauvaise pioche, qui fait mal vu le temps de développement faramineux du jeu.
Zio

le 06/03/2012
4
En fait, les plus et moins de Dandyboh sont les même que les miens sauf que je rajouterai en point négatif que les caractères des persos sont trop poussés, limite caricatural pour changer tout d'un coup au milieu de l'histoire et que le charac design n'est pas très glorieux, trop passe partout (mais là c'est plus une question de goûts).
Par contre, je ne mettrai que 2 en note....un des plus mauvais RPG auquel joué ces derniers temps au côté de Vénética.