bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Final Fantasy XIV > Articles > Preview
Voir aussi

Final Fantasy XIV

mmo pc europe
Final Fantasy XIV
Plongez dans le monde d'Eorzea
Alors que tout le monde se réjouissait de l'annonce de Final Fantasy XIII sur Xbox 360 lors de l'E3 2009, Square Enix crée la surprise en annonçant Final Fantasy XIV pour PC et PS3. FFXIV est le second épisode online de la saga, après un FFXI assez réussi, l'éditeur nippon décide de se plonger à nouveau dans les MMO. Comme à son habitude, Square diffuse quelques informations au compte-gouttes dans le courant de l'année jusqu'à ce que courant juillet, la bêta ouvre ses portes. L'occasion pour nous d'avoir un premier aperçu du jeu après une quinzaine d'heures de jeu passées seul ou en compagnie de Lariand.

Une vraie introduction

On entame le jeu par la création du personnage. Le choix se fait parmi les cinq races disponibles :
- les Hyur (l'équivalent des humains)
- les Elézen, grands et élancés (on pourrait les comparer aux elfes)
- les Lalafell, petits et agiles (l'équivalent des TaruTaru de FFXI)
- les Miqo'te, peuple au faciès de félin
- les Roegadyn, géants musclés à la peau mate

Au sein de chaque race, plusieurs ethnies cohabitent (entre deux et quatre selon les races), ce sera donc votre second choix lors de la création de votre avatar. Une fois cette sélection effectuée, il vous faudra choisir l'apparence de base du personnage parmi les choix proposés et ensuite les détails : taille, voix, couleurs de peau, cheveux, visage et signes distinctifs (tatouages, cicatrices...). Cela peut sembler peu, mais une fois dans le jeu je n'ai pas vu deux personnages semblables.

Vient ensuite le choix de la classe. Ici, quatre propositions:
- Disciple de la guerre (Guerrier)
- Disciple de la magie (Mage)
- Disciple de la Terre (Ouvriers)
- Disciple de la Main (Artisans)

Chaque classe contient une sous-classe à sélectionner. Pour les guerriers, cela concerne le choix de l'arme (lance, épée, arc, dagues...), pour les mages le choix du type de magie (élémentaire ou occulte), pour les ouvriers, le choix de la spécialité (botaniste ou mineur) et pour les artisans, le choix de son métier (menuisier, forgeron, tanneur ou couturier). Certains jobs peuvent sembler moins utiles que d'autres au premier abord, mais faisons confiance aux développeurs pour penser que chaque classe possède ses points forts et ses faiblesses.

Une fois tout cela décidé, vient ensuite le choix de sa date d'anniversaire (jour et mois) et de la divinité qui nous protège parmi les douze faisant partie de la Mythologie d'Eorzea. Vient ensuite la sélection du monde (serveur), le nom et le prénom de votre héros, la ville de départ (une seule disponible dans la bêta) et l'aventure commence enfin...

Dès les premières minutes, Final Fantasy XIV semble reprendre l'un des points forts de son grand frère, à savoir une vraie histoire travaillée et distillée au fil des quêtes disponibles. Vous vous réveillez dans la cale d'un bateau au milieu d'autres aventuriers. Le vaisseau est en route pour Limsa Lominsa et vous, jeune aventurier(ère), souhaitez apprendre le métier et découvrir le monde. Soudain, le navire est attaqué et tout l'équipage et les passagers montent sur le pont pour se défendre contre les monstres marins. L'occasion pour votre héros de faire son premier combat. Une fois le monstre vaincu, un monstre marin géant fait son apparition. Telle une divinité accordant sa grâce aux faibles créatures présentes sur le bateau, l'être majestueux effectue un plongeon démontrant toute sa grâce... Mais il semblerait que seuls vous et une mystérieuse mage aient été témoin de la scène...
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)

Combats solo ou à plusieurs

Le système de combat de Final Fantasy XIV n'a rien de très novateur. Il faut avant toute chose dégainer son arme afin d'entrer en mode actif. Une fois l'arme sortie, vous pourrez cibler un ennemi et lancer la phase de combat. Celle-ci ne débute que lorsqu'un premier coup a été porté. À partir de ce moment, le monstre est "réservé" et seul vous ou les membres de votre équipe pourrez le frapper. Concernant les actions elles-mêmes, elle apparaissent dans une barre pouvant stocker jusqu'à dix commandes. Il vous suffit alors de sélectionner le coup désiré pour le déclencher. Le tout repose sur un système proche de l'ATB. Une jauge se remplie continuellement. Chaque action consomme un certain montant de la jauge, on peut ainsi enchainer plusieurs actions pour peu que la jauge soit suffisamment grande. Attention toutefois, certains coups requièrent au préalable un nombre de TP défini pour être utilisés. Ces TP se remplissent au fur et à mesure que vous assénez des coups à votre adversaire.

Là où FFXIV s'en tire très bien, c'est dans la possibilité de jouer seul ou en équipe. Que vous chassiez les monstres par plaisir ou par devoir de respect de vos mandats (nous y reviendrons), vous aurez toujours la possibilité de le faire seul ou en équipe. Si la tâche sera plus aisée avec des amis lorsque vous vous baladerez dans Eorzea, ça ne sera pas forcément le cas en mission.
Les missions sont de plusieurs types. Les premières sont les quêtes et font avancer le scénario général. Elle requiert un certain niveau avant de pouvoir être enclenchées. Les secondes sont les mandats, des sortes de jobs que vous acceptez à la taverne. Ces mandats sont regroupés par classe et par niveau (rang 1 ou rang 10 dans la bêta). Ils consistent le plus généralement à abattre les monstres listés dans la mission. Pour les activer, il faut se rendre dans le camp spécifique au mandat et ensuite les déclencher à partir de l'Etherite. L'Etherite est une sorte de cristal géant qui est le point de départ de chaque mission. Il permet aussi de rendre à votre personnage tous ses HP et MP et en cas de mort, et sera votre point de résurrection. Chaque mandat déclenché vous offrira la possibilité de choisir sa difficulté en fonction de votre équipe (seul, petite troupe, grande troupe, armée, etc...). On peut ainsi faire des mandats seul ou avec ses amis sans pour autant pâtir de la difficulté. La mort est ici peu pénalisante. Vous aurez à gérer pendant quelques minutes un statut "affaiblissement" qui a pour conséquence de baisser vos HP maximum.

J'ai également pu participer à des mandats ouverts à plusieurs joueurs. Proposés très récemment, ces missions demandent un niveau minimum pour participer. Il faut parler à une sorte de chef, un PNJ responsable de la mission qui vous demandera d'attendre que celle-ci débute à une heure précise. Une fois commencée, tous les joueurs inscrits participent à la mission. Cela donne l'effet de jouer en groupe sans faire partie de la même équipe. Si ce mode de jeu est bien géré, il promet d'être intéressant.
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)

Premiers pas d'aventurier

L'arrivée à Limsa Lominsa est plutôt chaleureuse. On est pris par la main dès le début et les deux / trois premières heures de jeu font office de didacticiel pour apprendre les rudiments du métier d'aventurier dans Final Fantasy XIV. Malheureusement, passé ce cap, le joueur est un peu livré à lui-même avec aucune explication sur la suite des évènements. De nombreux points sont obscurs et demeurent (volontairement ?) inexpliqués. Concernant le système de jeu lui-même, le joueur par exemple ne peut effectuer aucune action "non-combat" si son arme est dégainée : il ne peut pas changer son équipement, ni se téléporter, ni mettre en vente un objet... Mais aucun message ni explication ne vient le prévenir de son erreur. C'est assez contradictoire avec le début du jeu très scripté et cela accentue la confusion du joueur. Plus gênant, on dénote l'absence (volontaire encore une fois ?) de nombreux éléments basiques propres au genre. Il n'y a par exemple aucune boutique aux enchères où mettre en vente ou acheter du matériel récolté par les autres joueurs. Je n'ai trouvé aucune boutique d'armes et je suis toujours avec mon arme de départ au moment où j'écris ces lignes. Il faut également souligner l'absence d'indications sur comment et où déclencher les prochaines quêtes, ce qui est assez préjudiciable au déroulement du jeu. À noter aussi au rang des absents de cette bêta, la possibilité de fonder une linkshell (guilde) ou d'en rejoindre une pour l'instant.

Heureusement, le jeu apporte son lot de bonnes idées. Pas besoin de marcher des kilomètres et faire de nombreux allers-retours à pied. Il suffit de se téléporter d'Etherite en Etherite pour se rendre aux points névralgiques du jeu. La téléportation consomme des points d'anima qui sont récupérés progressivement aux bouts de quelques heures. La mort du joueur est pénalisante sans être frustrante. Cela permet de ne pas se brider sur l'exploration et de prendre des risques maitrisés. Tout cela est plutôt de bonne augure concernant la version finale du jeu si les problèmes soulignés plus haut sont corrigés.
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)

Un monde en gestation

Graphiquement, Final Fantasy XIV est très réussi. Le titre jouit d'une identité propre et de graphismes très détaillés. Le champs de vision est large et il n'est pas rare d'apercevoir de très loin les hauts bâtiments qui parsèment le monde. Les musiques sont de bonne facture pour l'instant et savent se faire suffisamment discrètes pour ne pas être rébarbatives malgré les longues heures pendant lesquelles on les entend en boucle.
Plus généralement, l'interface du jeu est assez réussie et l'on arrive facilement à jouer avec une manette. Le chat est accessible
facilement et si vous souhaitez vous exprimer sans clavier, un bon nombre d'expressions très réussies sont à votre disposition. Si les serveurs ont essuyé pas mal de problèmes lors des premières semaines, les soucis semblent réglés à l'heure actuelle. On peut ainsi se connecter quand on le souhaite au lieu d'attendre les sessions imposées par Square Enix. Tout semble bien parti donc pour que la bêta suive sont chemin jusqu'à la sortie prévue fin Septembre.
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)
Final Fantasy XIV (Final Fantasy XIV Online, *FF14, FFXIV, Final Fantasy 14*)
Si cette bêta est assez limitée dans son contenu et a souffert de quelques problèmes suivant les jours de son ouverture, elle permet tout de même d'avoir un bon aperçu du jeu. Les zones sont vastes, les graphismes travaillés et le système de combat simple à prendre en main. Il reste malheureusement beaucoup de petits défauts qui viennent entacher l'expérience de jeu. Il faut souhaiter que les développeurs aient prévu d'améliorer ces points ou du moins qu'il ne fassent juste pas encore partie de la bêta. N'hésitez pas à revenir consulter régulièrement la galerie d'images que je complèterai au fur et à mesure de mon avancée dans la bêta !

01/08/2010
Final Fantasy XIV > Commentaires :

Final Fantasy XIV

7.5
2.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
1 commentaire
Luckra

le 15/10/2013
2_5
C'est vraiment dommage que la première itération de FFXIV soit à jamais perdue car elle aurait pu servir pour tous les game designers qui veulent se lancer dans le MMO. En effet FFXIV à sa sortie n'était qu'un amas d'idées mal désignées le tout dans une belle enveloppe.

Graphiquement il s'en sortait très bien avec une plastique bien supérieure à ses concurrents malgré une optim pas toujours bien faite. Les musiques de Uematsu apportaient aussi énormément à l'ambiance du jeu (surtout après l'opus précédent mais c'est un autre débat). Les prémices du système de classes étaient aussi très prometteurs mais malheureusement on arrive vite à la fin de la liste des choses agréables du jeu.
Pour commencer la longue liste de tares, on a l'ergonomie désastreuse couplée à l'interface pas du tout pratique par dessus lesquels on rajoute un lag tellement imposant que changer la moindre pièce d'équipement prenait 2 secondes montre en main.
De plus on sent que l'idée de pouvoir jouer n'importe quelle classe n'était pas du tout appliquée en jeu car commencer en Gatherer vous faisait tout simplement perdre vos premiers combats et la plupart de vos quêtes (parce que les combats sont les mêmes pour tous et bonne chance pour y aller à poil avec des gants de jardinier et aucun skill). On ajoutera que les shops n'étaient pas du tout répartis uniformément dans les villes (on n'avais pas accès à un équipement complet dans une capitale, il fallait visiter toutes les capitales) et que l'AH n'existait juste pas et il fallait discuter avec chaque joueur indépendamment pour voir leur stock...
Continuons par les combats qui sont dans la plus pure tradition MMO à la WoW mais avec cette petite innovation made in SE : les lags monstrueux qui demanderont une certaine prescience aux joueurs pour éviter la mort.
Enchaînons avec les zones, simples couloirs vides entre cristaux (TP). Il faudra atteindre plusieurs zones avant d'avoir des environnements semi-ouverts.
Finissons par les quêtes, qui à part la quête principale (au passage très bien mise en scène et très agréable à suivre) malheureusement jouable que tous les 5 niveaux, sont absentes et remplacés par des mandats (autre nom de l'offre d'emploi d'un gold farmer chinois) en plus limités dans le temps pour au choix favoriser le groupe pour gratter un peu plus d'XP ou laisser plus de temps aux joueurs pour dormir/manger/partir sur autre chose.

FFXIV avait des idées, des bonnes, des mauvaises, surtout la plupart très mal amenées. Couplé au lag infernal, le jeu était une très mauvaise expérience, pas un mauvais jeu mais des idées handicapées par la pire exécution jamais vue dans les MMO à ce jour (et on prend en compte des sorties comme Age of Conan en compte, c'est dire). Les plus téméraires et ceux qui sont retournés dessus avant la fin font acte d'un jeu nettement amélioré par les patchs et qui a mené à A Realm Reborn.
38 active users (0 member, 38 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion