bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Shining in the Darkness > Articles > Review

Shining in the Darkness

drpg md europe
Shining in the Darkness
On a enlevé la princesse !
Shining in the Darkness, ou l'un des premiers RPG Mega Drive et le fondateur de la série Shining. Un titre de légende, qui avait su charmer à l'époque par son ambiance et sa bande son de feu.
Mais bien des années après, il faut reconnaitre que le jeu a mal vieilli, pour de multiples raisons...

Merde, encore une princesse à sauver

L'histoire prend place dans le paisible royaume de Thornwood. Vous êtes le fils du preux chevalier Mortred qui sert le Roi. Mais un beau jour, Mortred et la princesse Jessa sont kidnappés, laissant le royaume dans le plus profond désarroi. Vous incarnez l'unique fils de Mortred, qui décide de partir seul dans le labyrinthe afin de vaincre le vil Darksol et ramener ainsi la paix sur le royaume... sans oublier la princesse et son père !
Mais rassurez-vous, vous n'allez pas rester seul bien longtemps, puisque la magicienne Pyra (une vraie grognasse) et le prêtre Milo vont vite vous apporter leur soutien. Ainsi commence la quête du premier Shining...

Soyons concis et précis, le scénario de base est ridicule et d'un classicisme à toute épreuve, mais c'est bien pardonnable pour un jeu de 1991, surtout un Dungon-RPG. L'histoire présente tout de même quelques mystères bien amenés, et un retournement final intéressant.
Shining in the Darkness
Shining in the Darkness
Shining in the Darkness

J'aime ce village, j'en bouge pas

Le jeu est un pur Dungeon-RPG, les amateurs retrouveront les rouages du genre.
Le jeu dispose d'un unique village depuis lequel on part explorer... l'unique donjon de neuf étages. Le village, qui adopte un scrolling horizontal assez original, permet de discuter avec les mercenaires de la taverne, de se reposer, d'acheter des objets, et bien sûr d'aller au château faire des rapports au roi et ses conseillers. Il arrivera que vos coéquipiers aillent discuter avec des villageois, ces scènes sont fort sympathiques et souvent pleines d'humour !

Le jeu se déroule en vue à la première personne et les déplacements se font case par case. Les affrontements sont aléatoires et se déroulent avec la même vue, les attaques étant représentées par des impacts on ne voit malheureusement jamais les héros attaquer. Vous choisissez vos actions à l'aide d'icônes, système cher à la série Shining, et qui est fort efficace et instinctif à mes yeux. Le système de gain de magie est évidemment régi par la montée des niveaux, comme toujours dans la saga.
Le donjon est assez long au final, mais on repassera pour la variété. A tout niveau cela se ressent : les décors sont très similaires, les ennemis sont déclinés sur plusieurs teintes et l'on finit par accomplir toujours les mêmes actions. Si le fait de pouvoir changer d'armes pour attaquer un ennemi ou un groupe d'ennemis amène un peu de variété, il en reste que le jeu est un peu lassant.
La monotonie est fort heureusement cassée par les affrontements avec les boss, qui eux demandent pas mal de réflexion pour en venir à bout tant ils sont durs ! Prévoyez du leveling et la tonne d'objets pour ne pas à avoir à refaire tout le donjon jusqu'à ce point-là. A noter que la progression est facilitée par la présence d'une carte (heureusement car on est vite perdu), et même si elle est assez mal faite, elle est très utile, pour ne pas dire salutaire.

Malgré tout, il ressort un charme de ces explorations archaïques, et on est vite pris au jeu.
Shining in the Darkness
Shining in the Darkness
Shining in the Darkness

C'est magnifique ... pour de la NES

Techniquement, ça a pris un sacré coup de vieux. Aucun doute, on sent que le jeu est sorti en 1991, époque où il était parmi les plus beaux du genre !
Les décors sont très colorés mais pas fins du tout et l'animation est assez primaire. Le pire restant dans le donjon puisque non seulement le décor (oui, le) n'est pas très beau, mais en plus imaginez comment la Mega Drive animait la vue à la première personne en 91, on frise le mal de tête. Heureusement, les personnages et les monstres sont assez beaux et bien designés, tout comme le village, qui tranche radicalement avec la monotonie ambiante.

En revanche, côté sonore c'est superbe. Les thèmes sont extrêmement entraînants, et même une dizaine d'années après l'avoir fait je m'en souviens par cœur. Je vous conseille vivement de vous procurer l'OST c'est dément, avec quelques thèmes qui font partie de ceux qui marquent un joueur. C'est Masahiko Yoshimura qui est derrière ce bon travail, le même qui a réalisé plus tard la bande son de Shining Force, et le constat est le même : des thèmes inoubliables, mais qui parfois lassent tant ils sont utilisés.

Comme je le disais précédemment, le scénario est assez classique et convenu malgré quelques rebondissements. Pour un Donjon-RPG, l'ensemble reste correct.
Selon le sens d'orientation de chacun, le jeu peut prendre d'une petite vingtaine d'heures à une grosse trentaines d'heures pour être complété.
Shining in the Darkness
Shining in the Darkness
Shining in the Darkness
Le premier Shining a mal vieilli, tant dans la forme que dans le fond. Il reste ce charme qui pousse le joueur à avancer sans décrocher, mais l'énorme difficulté devrait rebuter les moins téméraires.

??/??/????
  • L'ambiance superbe
  • La bande sonore
  • Le système d'icones
  • Trop répétitif (un donjon, un village, un décor)
  • Trop exigeant
6

GRAPHICS 2.5/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 3/5
LENGTH 3.5/5
GAMEPLAY 3.5/5
Shining in the Darkness > Commentaires :

Shining in the Darkness

6
7.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pc [0] vc [0]
14 commentaires sur Mega Drive
Takhnor

le 27/09/2014
Edité le 27/09/2014
6
Enfin terminé après avoir abandonné il y a quelques années, au bout d'environ 37 heures.
Je ne suis absolument pas fan des D-RPG, mais pour prendre en main sérieusement la license Shining, il fallait bien commencer par le premier, et un peu dans la douleur.
Comme tout le monde l'a dit: graphismes corrects mais sans plus, scénario convenu et tenant sur un post-it, assez répétitif, musiques sympas mais pas nombreuses, pas du tout pour les claustrophobes.

J'ai trouvé que la principale difficulté est dans la gestion du temps: plus on est impatient et plus on rush, plus le jeu en devient difficile. Il suffit de prendre relativement son temps, de faire ses propres cartes, ne pas hésiter à grinder un peu niveau par niveau pour anticiper la difficulté du niveau de donjon suivant. Mais évidemment plus on traine, plus on se retrouve face à la répétitivité du jeu.
Ce qui fait que, blindé de niveaux (de personnages) à la fin, et bien le Dark Sol il a pas tenu longtemps, et ça a rendu le combat moins épique, bien que plus costaud que tous ceux avant.

A noter quelque chose que je me suis rendu compte après avoir fini, et après avoir fait quelques recherches sur le net:

J'avais voulu me renseigner sur les fontaines bleues et dorées, qui m'intriguaient au début et que j'ai prises pour de simples éléments de décoration ensuite. J'avais été perplexe lors de la quête de l'esprit de l'eau, et je me demandais pourquoi il y avait autres deux couleurs.
J'ai su après avoir fini qu'il y avait une série d'événements (que je n'avais pas vus) concernant un médaillon, qui semblait être très pratique bien que non nécessaire pour finir le jeu - puisque je l'avais fini sans jamais avoir été au courant. J'ai donc chargé ma dernière sauvegarde et voulu parler au PNJ concerné et il ne m'a rien dit à ce sujet, je pense donc qu'une fois passé un autre événement apparaissant après celui de la quête du médaillon, il est impossible d'y avoir accès ensuite. Je pense pas que ce soit un bug, mais plutôt un défaut de conception.
Ça me rappelle d'ailleurs, la rencontre avec l'elfe Dai dans une des caves que j'avais loupée, mais que j'ai du rechercher car seul Edward pouvait donner des infos sur la fin (alors que j'étais tout proche de celle-ci) et il était nécessaire de retrouver Dai, qui aurait du être sauvé normalement vers le premier tiers du jeu.


Pour ceux qui n'ont pas fini le jeu, je dirais seulement ceci: à chaque niveau de donjon, il faut retourner au village et parler avec tout le monde, il faut absolument explorer tous les niveaux dans tous les recoins, car sinon on risque de passer à côté d'une partie de l'histoire.
Encore une fois, ça prouve que la principale difficulté du jeu est dans la patience du joueur. Je pense d'ailleurs qu'il faut y jouer de manière exclusive sans jouer à un autre jeu durant une même période, même si ça peut être douloureux.

Quelquepart, Shining in the Darkness résuma pas mal ce que je ne supportais pas à l'époque dans les RPG à la vue à la première personne des années 80 (au vu des tests de Shining in the Darkness dans les magazines de l'époque, ça m'avait fait zapper les Shining Force MD, croyant que c'était pareil - je n'étais pas abonné, et donc n'avais pas lu les tests des SF, je ne leur avais pas donné le bénéfice du doute...), même s'il semble être bien loin des classiques de cette époque, notamment en terme de profondeur (pour un D-RPG, LOL).

Shining in the Darkness est finalement un RPG que j'ai trouvé sympathique, une fois acclimaté à l'aspect porte-monstre-trésor.
Mais ce qui est paradoxalement le plus plaisant dans ce jeu, c'est l'idée que je ne regrette pas vraiment ce type de conception de RPG, et que je suis paré pour les Shining Force!

(je ne dis pas que je ne jouerai jamais plus à un D-RPG, mais il va me falloir du temps avant de jouer à un autre)
Yaone

le 09/01/2013
Edité le 02/01/2014
5_5
Un jeu au donjon unique qu'on finit presque par connaitre par cœur à force d'aller-retour. Difficile au début, il devient assez vite facile. Il est très répétitif aussi bien par les combats que par les graphismes des lieux (que quelques couleurs qui changent). Ceci dit, lesdits graphismes, surtout les monstres et personnages, sont toujours agréables à l’œil et les musiques, bien qu'elles tournent en boucle, car peu nombreuses, nous font passer tout de même un agréable moment.
Yahiko

le 22/01/2011
5
Mon premier contact avec la série des Shining ne m'aura pas laissé un très grand souvenir. Heureusement que les épisodes Tactics relèveront le niveau de ce D-Rpg à la première personne. Répétitif et difficile SitD n'est pas ludique pour un sou.
El Cascador
le 14/02/2010
8
Je n'ai pas joué à ce jeu à l'époque, mais je viens de m'y mettre et de le finir il y a quelques minutes.

Ce que j'ai aimé dans ce jeu, c'est les musiques qui sont parmis les meilleurs que j'ai écouté dans un rpg (bien qu'elles soient répétitives car elles sont trop peu nombreuses (moins d'une dizaine seulement)).
Les graphismes sont correctes mais là encore c'est plutôt répétitif (Le changement des images des murs se fait seulement à chaque étages et la plupart du temps, seules les couleurs changent...)
Un des plus gros point fort du jeu, c'est les designs des personnages et des monstres qui sont très réussis, ils me font penser à dragon quest sans la touche dragon ball(c'est pas forcément un défaut), il y a quand même un grand nombre de monstres même si il y en a certains qui sont clonés avec une couleur différente.
Le gameplay est très classique mais efficace (on gagne des niveaux et pour certains d'entre eux on gagne des sorts pour les mages), on ne peut pas contrôler les stats des héros.
C'est du Dongeon-RPG à l'ancienne avec une vue à la première personne et un labyrinthe très tortueux. Faire une carte à la main est presque indispensable.
On peut acheter de l'équipement et en fabriquer à partir de mithril ou de pierre noire lorsque ouvre la forge (environ le dernier 1/3 du jeu).
L'Histoire tient en 2 lignes grand max (heureusement que le design des boss et persos sont bons et qu'il y a quelques notes d'humour).
La difficulté n'est pas insurmontable, il faut faire bcp de leveling lors des premiers pas dans le dongeon, sinon ça passe tout seul.
Pour conclure, c'est un bon jeu mais très répétitif et donc devient rébarbatif à la longue. Mais si vous accrochez au concept, alors ce jeu va vous plaire.
Et puis, c'est la genèse de la série des Shinings
Yuri Hyuga

le 19/11/2007
Edité le 15/01/2013
7
Shining in the darkness est le premier RPG auquel je me suis frotté. A l'époque, j'avais vraiment accroché à ce jeu. Malheureusement, une quinzaine d'années plus tard, il me semble difficile de me relancer dans celui ci tant il est d'une autre génération. Uniquement un village, un château et un donjon. 3 Personnages jouables en même temps mais pas un de plus et une histoire des plus classique. Une fois passé ces points certes négatifs mais liés à l'age du jeu, on ne peut qu'apprécier ce RPG qui est le prémisse de la superbe série des shining force.
sebms
le 07/06/2006
9
J'ai adoré ce jeu, je l'ai fini deux fois et je recherche desespérement un jeu du même style, j'ai pas bcp aimé le style Shining Force, les combats étant vraiment pitoyable à gérer. Si vous avez des tuyau je suis preneur. J'ai joué à d'autre jeux depuis la série des Phantasy Star (master system et Mega Drive), la série des Final Fantasy (sur PS et PS2) Bon c'est vrai "Shining in the darkness" c'est viellot de nos jours mais j'adore faire du levelling de perso, et dessiner des cartes, acheter des armes et armures, et tout et tout, un vrai gosse quoi ? Merci à Climax pour ce jeu. Un Must
alex
le 09/04/2006
10
Toujours un des meilleurs jeux que j'ai fait et ça fait 20 ans que je joue aux consoles
Yelf
le 04/01/2006
6
Il est vrai que le jeu est très difficile. Rien que le premier crabe nécessite de passer plusieurs niveau avant de le rencontrer. Et les combats ne deviennent intéressant que vers la fin avec les armes maudites et bizarroides (tient ? Un des monstres à fait un salto !) Etrangement, plus on avance, mions le jeu est diffcilie. Mais, il est clair que n'avoir qu'un seul village et un seul mabyrinthe rend le jeu monotone.
Mika
le 26/07/2005
10
Difficile? Si on ne veut pas prendre la peine de tracer les cartes, oui, j'imagine, mais sinon, à la vitesse où les niveaux montent, je ne qualifierais pas ce jeu de si difficile... En plus avec toutes les petites surprises amusantes ici et là (exemple la Forbidden Box)... Un classique. Limité en terme de mouvements? et alors? Avec tous les effets spéciaux, je dirais qu'il est encore très bien pour son temps.
Mika
le 26/07/2005
10
Difficile? Si on ne veut pas prendre la peine de tracer les cartes, oui, j'imagine, mais sinon, à la vitesse où les niveaux montent, je ne qualifierais pas ce jeu de si difficile... En plus avec toutes les petites surprises amusantes ici et là (exemple la Forbidden Box)... Un classique. Limité en terme de mouvements? et alors? Avec tous les effets spéciaux, je dirais qu'il est encore très bien pour son temps.
79 active users (0 member, 79 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion