bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Shining Force II > Articles > Review
Voir aussi

Shining Force II

trpg md europe
Shining Force II
L'exil, le retour, la reconquête
Deuxième volet de cette saga culte, Shining Force II avait la lourde tâche de succéder au premier épisode, sorti presque un an plus tôt et qui avait connu un très gros succès, permettant à un grand nombre de joueurs de découvrir les Tactical-Rpg.
Sonic co. livrait ici son quatrième Shining Force (il ne faut pas oublier les deux gaiden gamer gear!), peut être le plus atypique.

Le réveil du vilain pas beau

L'histoire se déroule bien des années après les évènements relatés dans le premier épisode, sur le continent de Parmecia. Le voleur Slade, sorte de robin des bois, qui vole pour aider les démunis a réussi à pénétrer dans un ancien temple pour voler les joyaux de la lumière et de l'ombre. Mais ce qu'il ne sait pas, c'est que ces joyaux scellaient l'entrée vers un monde inconnu... Au même moment, un orage violent s'abat sur le château, et le roi du royaume se fait sauvagement attaquer par un démon.
Vous débutez l'aventure avec Bowie, jeune guerrier en apprentissage avec Sir Astral dans le royaume de Granseal. Mais la paisible vie du royaume va être bouleversée lorsque des démons vont plonger la princesse du royaume dans un sommeil profond. Le seul moyen de la sauver est de tuer le démon Zeon, dont la résurrection complète est en cours.
A la tête d'un petit groupe de jeunes guerriers fort inexpérimentés, vous partez vers l'inconnu, envoyés en mission par le roi pour faire l'investigation des récents évènements ayant perturbé le royaume... Bien évidemment vous devrez sceller à nouveau ce bougre de Zeon.
Le scénario est classique et n'est pas le point fort du jeu, même si il contient son lot de rebondissements et de passages intéressants.
Shining Force II
Shining Force II
Shining Force II

Les combats, la force du jeu

Le point essentiel de Shining Force II (et des Shining Force en général), c'est la qualité de ses combats. Comme dans tout bon Tactical, les combats ont lieu au tour par tour. Mais là où le système est fort, c'est que vous ne donnez pas l'ordre à vos combattants d'aller à tel ou tel endroit, vous les dirigez ! Ça parait bête comme ça, mais ça change tout le gameplay et les autres Tactics devraient reprendre ce principe. Deuxième point: contrairement à la plupart des Tactics (FF Tactics, Mystaria etc etc.) vous pouvez diriger jusqu'à douze persos dans un combat. Ce fut l'un des premiers à proposer un tel nombre depuis repris par des titres tels que Tactics Ogre ou Terra Phantastica. Comment se déroulent ces combats ? Premier point : tous les persos jouent dans un ordre déterminé par leur agilité. Ici point de phases séparées entre alliés et ennemis. Bien retenir dans quel ordre joue les persos est indispensable pour bien gérer les combats difficiles. Évidemment au fur et à mesure des levels les persos gagnent de l'agilité et l'ordre peut être amené à changer. Une fois son tour de jeu venu, le personnage vous laisse plusieurs possibilités. Vous vous déplacer dans l'aire des possibilités de mouvement(définie par la caractéristique de mouvement du perso) et choisissez votre action, toujours forme d'icône. Ici point de nouveauté, les choix sont les mêmes que dans le premier opus (attaquer, défendre, items et magies). La vraie nouveauté réside dans l'IA des ennemis. Sans être véritablement intelligents et dangereux, ils se révèlent bien plus fins qu'avant, ce qui donne des batailles un peu plus techniques et une difficulté globale peut être un peu plus élevée.
Shining Force II
Shining Force II
Shining Force II

Réveillez votre âme d'aventurier!

LA grosse nouveauté de ce deuxième épisode, ce sont les phases d'exploration. Là où dans le premier on alternait villages et combats en marchant très rarement sur la carte (de façon très succincte), ici on se balade librement sur la carte comme dans un Classical. Bien évidemment cela amène de nombreuses phases de recherche pour trouver des lieux, ou même résoudre des énigmes, ce qui était totalement absent de la première mouture. Les énigmes ne sont pas très dures mais beaucoup de gens ont bloqué sur la même énigme (le fameux wooden panel à utilise sur un arbre pour récupérer la Achille sword)...
Au delà des énigmes, les villes permettent évidemment d'améliorer son équipement, d'acheter divers objets et surtout de récupérer des persos. Comme dansle premier épisode, il y a de nombreux persos cachés, et on peut toujours en recruter une trentaine. A l'église, vous pourrez ressusciter les morts, guérir un quelconque état anormal et évidemment promouvoir vos alliés. Cette promotion a maintenant lieu au level 20 (et non plus 10) et chose très importante, elle ne se contente pas de faire progresser vos stats plus vite au fil des levels et de permettre l'équipement de nouvelles armes. Contrairement au précédent, elle améliore vos stats immédiatement. Fini les persos qui perdent des points d'attaque, des HP en passant leur promotion!
De plus, grâce à certains objets précis, vous pourrez choisir une promotion alternative pour certains persos, à vous de voir laquelle vous préférez (mais une fois promu, plus de retour en arrière possible, méfiance).
Enfin, le quartier général implanté dans chaque ville cède ici sa place à la caravane, sorte de grosse carapace servant de moyen de locomotion, dans laquelle vous gèrerez tout votre effectif.
Shining Force II
Shining Force II
Shining Force II

Evolution technique

Les séquences de combats de Shining Force en mettaient plein les mirettes, et ce deuxième épisodes n'est pas en reste. Les séquences de combats proposent des sprites encore plus fins, des décors plus colorés et une animation de meilleure qualité. Du bonheur en somme, le Megadrive au top. Pour le reste, à savoir les déplacements dans les villes ou sur la carte, le jeu ne flambe pas, mais le tout reste agréable, et l'on note une plus grande variété dans les décors traversés.
Du coté de la bande-son, Yoshimura laisse sa place à Takenouchi, excellent sur les gaiden Game Gear.
Sans atteindre l'excellence des thèmes du premier opus, le compositeur s'en sort remarquablement, avec des thèmes très dynamiques et marquants, même si la qualité du son n'est pas transcendante, Megadrive oblige...
Le scénario, classique sur le fond, proposent quelques moments cultes, comme la maison de Creed, dans laquelle nos héros se retrouveront réduit à la taille d'une souris. La force du jeu tient aussi dans son ambiance toujours aussi heroïc-fantasy, avec le bestiaire habituel du genre.
Le jeu tient en haleine une bonne quarantaine d'heures, et l'on revient facilement dessus.
Shining Force II
Shining Force II
Shining Force II
Atypique, Shining Force 2 l'est assurément dans la saga avec son exploration totale et l'absence de chapitre. Il n'en reste pas moins excellent, un mythe de la Megadrive sur lequel le temps a peu d'emprise.
Une fois le jeu entamé, difficile de s'arrêter.

17/01/2002
  • L'ambiance
  • Le système de combat
  • La bande-son
  • L'exploration sur la carte
9

GRAPHICS 3.5/5
SOUND/MUSIC 4.5/5
STORY 4/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 4.5/5
Shining Force II > Commentaires :

Shining Force II

9
8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pc [0] vc [0]
42 commentaires sur Mega Drive
david06

le 26/08/2017
8_5
Fini après 35 heures
Bonne aventure au final
Un T-RPG très bon surtout pour l'époque de la sortie
Bon gameplay et graphismes, après l'histoire est très classique mais ça passe bien
Même note que pour le premier me concernant
Takhnor

le 23/12/2014
Edité le 25/02/2015
8_5
Bon ben voilà, terminé le dernier Shining pré-Saturn qu'il me manquait à faire.
Et c'est peut-être celui dont j'ai le plus de difficultés à évaluer.

D'abord car j'ai appliqué mes règles personnelles (comme je l'ai souvent dit sur le forum mais je le mentionne à nouveau ici pour qu'on comprenne mon jugement) ainsi je ne juge pas la difficulté intrinsèque du jeu, mais celle-ci avec une surcouche.
Ensuite parce que certains éléments du jeu, qui sont une réelle amélioration, ne l'ont pas été tant que ça, car je m'étais habitué aux limitations et je les avais même appréciées.

Ainsi, je dis à nouveau mes règles que j'avais déjà appliquées dans Final Conflict mais pas dans le 1 et le CD :
- aucun personnage tombé au combat sur l'ensemble du jeu (y compris ceux joués par l'IA)
- aucune fuite
- essayer dans la mesure du possible de garder une médiane des niveaux proche de la moyenne (donc peu d'écarts d'expérience et ainsi la nécessité d'alterner régulièrement)
- vider les maps dans la mesure du possible également avant d'affronter le chef d'escouade ennemi

Alors... Sur l'ethétique. La direction artistique est cohérente autant sur les personnages, les décors et les environnements, et agréable à l’œil. Malgré certaines petites différences avec le premier opus et les gaiden, la patte Shining Force est reconnaissable entre mille. Graphiquement, même si c'est éloigné d'un Thor, j'ai trouvé le jeu assez beau, même en phase d'exploration et et sur la carte. Les fonds lors des attaques restent de toute beauté.
Il est à noter que je pense que Shining Force II est l'opus qui a affiné le design en bataille par rapport au premier. En effet, j'ai eu l'impression que dans le premier, les cartes d'escarmouche étaient dessinées en premier lieu, puis en fonction du terrain affiché, l'équipe des concepteurs avaient appliqué des cases spécifiques avec le modificateur. Tandis que dès Shining Force II (car c'est pareil dans les Gaiden), on sent que les éléments de terrain (montagne, forêt, plaine, etc...) ont été répertoriés en cases dès le départ et appliqués ensuite conjointement avec le modificateur. Je ne connais pas les détails techniques, et je ne sais pas trop comment le dire, mais là où Shining Force donnait l'impression de maps d'abord conçues graphiquement, Shining Force II donne l'impression d'un travail plus « pro », sans élément de terrain qui dépasse, tout bien fait case par case. Cela donne une vision plus nette du champ de bataille, bien que cela donne aussi une impression plus froide. Je ne sais pas comment dire, désolé.

Sur la musique, bien que le thème principal soit un peu plus grandiloquent, la patte des Shining Force semble toujours privilégier l'esprit aventureux sur le souffle épique, ce même souffle ne se traduisant que sur l'avancée dans l'intrigue. Bien des thèmes musicaux de cet épisode ont été réutilisés dans Final Conflict, ce qui fait que je les avais déjà entendus pas mal de fois, mais la redondance ne m'a pas vraiment dérangé, bien au contraire. D'ailleurs certains morceaux spécifiques sont très bons et restent en tête malgré le chipset sonore de la MegaDrive (j'ai toujours préféré le son de la MD à la SNES par exemple, mais une fois goûté le son CD, difficile de revenir en arrière ^^). D'ailleurs sur la technique, je trouve que le son est plus fin (ça « crache » moins comme diraient les Inconnus), ce qui est très agréable.

L'histoire n'est, comme d'habitude, pas très originale, mais apporte son petit lot de surprises, avec un peu moins de stéréotypes marqués (il y en a quand même pas mal), et sa petite dose d'humour habituelle. Le ton est nuancé mais quand même globalement léger. Des événements et personnages restent marquants.

L'introduction de la possession par les démons est pas mal tournée mais pas vraiment tordue.
L'existence de Creed, donc de démons qui ont raccroché, laisse une porte ouverte sur la remise en question du manichéisme des forces de la Lumière et de l'Obscurité. De même, Cameela (comme Lynx dans Final Conflict) a un comportement qui va dans ce sens.

Dans les moments bien drôles, la rencontre avec Sheela est tordante.


A propos de la traduction, je note qu'on retrouve encore certains noms (peut-être à cause de la limitation de caractères), ça fatigue un peu quand même...
Par contre, à force, comme d'habitude encore, je me suis amusé à sortir des jeux de mots pourris là-dessus...
Entre « We can be heroes » Bowie, « witcher » Gerhalt (bah c'est un homme-loup en plus!), « Orangina Rouge » Lemon (bah oui...), encore un Luke « Skywalker », et j'en passe...


Comme je le disais au début, le caractère « openworld » donne une autre dimension au jeu, avec une très bonne liberté. Mais... j'aimais bien le chapitrage à la façon d'un bouquin Et parfois on est un peu paumé (sachant que le jeu est quand même assez linéaire).

Voici ma théorie sur le sujet : en fait, c'est à cause du personnage qui introduit l'histoire. Dans Shining & the Darkness, c'est un vieux mage dans son fauteuil, pas de livre.
Dans Shining Force, c'est une elfe qui lit un livre.
Dans Shining Force II, c'est une sorcière avec son chaudron, pas de livre.
Dans Shining Force CD, c'est une elfe avec un livre.
Dans Shining Force Gaiden : Final Conflict, c'est une elfe avec un livre.

Donc... qui dit elfe, dit livre, dit chapitrage ! Bon, après la logique derrière ça...


Venons en à la difficulté. La présence de 4 niveaux de difficulté (Normal, Hard, Super et Ouch!) rend le jeu plus maléable et j'imagine aussi pour un plus large public.

Bon moi avec la difficulté Super et mes règles persos, j'ai trouvé qu'il y a un réel challenge, avec la nécessité de considérer tout élément de l'inventaire (y compris et surtout les consommables), avec toujours le dilemme des objets maudits, avec parfois à certains moments une considération pour le budget de la troupe (mais à partir d'un moment, l'argent coule à flots). On en vient à évaluer le positionnement à la case près.

D'ailleurs l'analogie aux échecs évoquée par l'escarmouche chez Creed est particulièrement bien trouvée.


Au final, j'ai vraiment aimé ce Shining Force II, qui impose le respect sur plusieurs points. Peut-être que le challenge artificiel que j'ai ajouté y était pour quelque chose, mais là je suis persuadé que certaines escarmouches vont me marquer et je vais essayer de maintenir ce style de jeu pour les Tactical RPG à l'avenir. Même si à la toute fin j'ai douté, j'ai cru que c'était infaisable, mais avec de la patience (ouais enfin de l'acharnement maso quand même), c'était possible. Et le coup final était une délivrance !

D'ailleurs la fin est sympathique, et apporte pas mal de questions.

Qui est cette « sorcière » ? Et Oddeye une fois vaincu, s'il disait « j'espère que je ne serai pas un démon la prochaine fois », serait un être qui se réincarne à chaque génération ? Ce serait le bébé que son ancienne incarnation avait apporté à la tour dans Final Conflict et aurait appelé Méphistophélès?

kaf3

le 30/07/2013
Edité le 10/10/2014
9
Le meilleur des T-RPG 16 bits...et l'un des meilleurs tous supports confondus!!!!!
PXL

le 27/10/2012
10
Shining Force II faisait parti de ces jeux comme FF8 que jai commencé plein de fois mais que je n'avais jamais terminé.

C'est maintenant chose faite, et comme pour FF8, je ne regrette absolument pas d'avoir passé énormément d'heures dessus.

Le jeu est long et prenant, on rencontre plein de personnages diverses et variés. Les jobs sont diversifiés et surtout il y a des ppossibilités de découvrir de nouveaux jobs grâce à des objets spéciaux. Sans parler des possibilités offertes par le mithril qui permet vers la fin du jeu de se forger des armes de folie. (mention spéciale au katana Gisarme)

Le final est absolument explosif avec des batailles mémorables qui resteront dans la légende. Mais un peu déçu par le boss de fin que j'ai trouvé assez facile. en tout cas, plus facile que dans shining Force I, CD ou III.1

En tout état de cause, la fin est une vraie fin de RPG qui se termine à la manière des longues fins de grandes épopées de livres tels que le seigneur des anneaux.

Et la bataille cachée à la fin des crédits est ignoble en regroupant tous les boss du jeu comme ennemis à abattre. Super chaud ^

^xcellent jeu, et excellent Tactical, mais c'est normal, c'est un shining
Mizuti

le 14/05/2012
9
On prend les mêmes et on recommence.

+ Casting bien plus attachant que dans le premier opus
+ Histoire intéressante bien qu'assez sommaire
+ Gameplay amélioré
+ Meilleure OST (mêmes si les sons Megadrive ont vraiment vieilli
+ Certaines maps diaboliquement retors
+ Richesse de jeu exceptionnelle
+ Exploration plus poussée
+ Final grandiose
+ Difficulté rehaussée
+ Kiwi!
+ Chara-design toujours au top

- Certaines maps (dans les plaines) inutiles
- Impossible à finir sans FAQ
- Trop d'objets trop bien cachés
- Persos trop cheatés (Peter, Slade...)
- Aucune indication sur la marche à suivre, ce qui perd souvent le joueur.

Le meilleur des deux premiers SF, sans aucun doute. Prenant de bout en bout.
dandyboh

le 26/07/2011
10
Un des tous meilleurs T-RPGs, pour une simple et bonne raison : ce jeu laisse une liberté d'exploration absolue, comparable à celle des Final Fantasy sur la 16-bit concurrente, là où la plupart des autres tacticals proposent des enchaînements de batailles avec du bla bla au milieu...

Les graphismes sont très réussis, autant pour la vue de dessus que pour la vue à la 3ème personne adoptée lors des combats.
L'histoire est classique mais efficace.
La bande sonore est excellente.
Les personnages sont charismatiques.
La durée de vie et la difficulté sont bien pensées.
Les personnages sont à peu près équilibrés, contrairement à son prédécesseur.
Les personnages cachés sont assez nombreux, tout comme les objets vous permettant de donner des "promotions spéciales" à vos personnages, ainsi que les mithrils qui vous permettront vers la fin de la partie de créer de puissantes armes.

Un T-RPG encore considéré comme une référence aujourd'hui, et qui corrige pas mal de défauts du 1er.
Faizon

le 09/02/2011
8
Tactical-RPG riche, dense, bourré d'idées plus que plaisantes (l'exploration des villes et pas les simples successions de batailles, les changements de classe pour les personnages, etc.) et proposant une inventivité de tous les instants, grâce à une ambiance réussie et à des moments épiques et marquant les mémoires qui se succèdent. Peu de réels défauts finalisent l'expérience en un jeu qui marqua les souvenirs de nombreux joueurs et a suffisamment bien vieilli pour intéresser les nouveaux joueurs.
Léon
le 02/02/2011
10
Shining Force 2 est une sorte de copier coller du premier, mais ce n'est pas si grave, puisqu'il s'agit là d'un des meilleur T-RPG de sont époque. Indispensable.
Riskbreaker

le 23/01/2011
8
Shining Force 2 est à l'image du premier : un très bon T-RPG toujours aussi accessible et prenant.

Si le scénario reste très classique avec le but ultime de défaire le grand méchant démon qui a ressuscité et qui compte tout dévaster, c'est sans compter une ribambelle de personnages très réussis (Peter !). Ils restent cependant légèrement moins originaux et attachants que ceux du premier épisode (aah Domi, domi, domingooo !). Mais la variété des actions et des lieux visités aura tôt fait de faire disparaître cette remarque.
SF2 compte ainsi pas mal de lieux sacrément originaux comme la maison de Creed, effectivement, ou encore la montée de la tour vers la fin du jeu. Ce passage m'a impressionné tant les développeurs ont réussi à rendre en 2D vue de haut, une montée verticale d'une tour (sic!). Bien mené, toujours aussi efficace, le level-design et la liberté offerte par le jeu reste une fois de plus sa grande force.

Question graphismes, SF2 est encore assez loin de ce qu'il se fait de mieux sur le support mais a le mérite d'être suffisamment bien mis en scène et varié pour nous scotcher à l'écran. Les avatars des différents personnages sont eux, bien mieux réussis que ceux du premier et le titre gagne ainsi en immersion.
Musicalement, le soft est cependant bien en deça de celle du premier épisode. Bien moins pump, plus classique, elle reste agréable sans réellement marquer.

Le titre est cependant bien plus long que le premier épisode et permet d'approfondir un peu plus le gameplay si efficace qu'il propose. Car toute la force de ce titre réside dans son gameplay si simple d'accès et pourtant si riche. Tout va très vite, et les combats sont véritablement la grande force du jeu. La difficulté est parfaitement dosée et s'avère suffisamment élevée pour bien exploiter le système sans être insurmontable (loin de là). Seul le combat final demande une préparation et une concentration sans faille.

Bref, un très bon titre mais qui se révèle légèrement moins bon que le premier.
Yaone

le 08/09/2010
Edité le 11/01/2012
8
Je l'ai trouvé plus dur que le premier mais toujours aussi génial !
J'aime beaucoup le design même si c'est un vieux jeu, les musiques sont sympathiques et les personnages autres que le héros interviennent bien plus que dans le premier.

En résumé, j'ai beaucoup aimé ce jeu. ^-^
56 active users (0 member, 56 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion