bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance > Articles > Review
Voir aussi

Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance

arpg 3ds europe
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance
Délire De Disney
Après deux opus principaux sur Playstation 2 et plusieurs spin-offs sur diverses consoles portables, voila qu'un nouvel épisode de la saga Kingdom Hearts débarque sur Nintendo 3DS. Et comme pour faire écho au nom de la console, ce nouvel épisode est sous-titré Dream Drop Distance, soit Kingdom Hearts 3D. C'est qu'ils ont le sens de l'humour chez Square Enix, reste à savoir s'ils ont poussé la blague jusqu'à nous servir un nouvel épisode bouche-trou (qui a dit Re:Coded ?) ou si celui-ci fait véritablement avancer la série. Réponse dans cet article.

Destiny

L'histoire de ce nouveau Kingdom Hearts prend place directement après le dernier épisode sorti chronologiquement parlant, à savoir KH Re:Coded. Sora et Riku sont donc convoqués par Yen Sid afin de leur faire passer un examen qui leur permettra de devenir de véritables "Maîtres de la Keyblade". Leur tâche sera donc de se rendre sur les mondes "endormis", c'est-à-dire les mondes précédemment détruits par les Sans-Coeurs et qui ont depuis été restaurés, afin de les "réveiller" en déverrouillant la serrure de chacun d'eux.

Autant le dire tout de suite, le scénario n'est pas facile à suivre, et les joueurs ne connaissant pas les précédents opus ne comprendront probablement rien, malgré leurs résumés présents in-game. Pendant 90% de l'aventure, le jeu nous délivre régulièrement quelques scènes qui devraient semer la confusion même dans l'esprit du fan le plus aguerri tant les liens scénaristiques sont flous et peu explicites. On se demande constamment dans quelle direction les scénaristes essaient de nous emmener, pour enfin tout nous dévoiler dans les deux dernières heures de jeu grâce à une conclusion épique au possible. Au final, l'intrigue est plutôt accrocheuse et laisse présager du très bon pour la suite de la saga, même si c'est évident que cette grosse pagaille scénaristique n'était pas du tout prévu à la base (ce qu'essaie désespérément de nous faire croire Nomura) et qu'il en résulte donc quelques incohérences.

Au niveau des personnages, Sora est toujours le gentil garçon plein de bons sentiments aux répliques préformatées sur l'amitié que l'on connait. Rien de surprenant donc, mais on aurait pu apprécier que le héros de la saga évolue un peu malgré tout. Au contraire, Riku est lui beaucoup plus attachant. Ses réactions aux diverses situations sont bien plus intelligentes que celles de son ami et ses répliques font souvent mouche. Mais n'oublions pas que cet épisode est celui qui tente d'unir toute la saga, et nos deux héros croiseront donc beaucoup d'autres têtes connues, amies ou ennemies, pour le plus grand plaisir des connaisseurs. L'évolution des personnalités de certains d'entre eux se révèle intéressante et certaines révélations sont même franchement surprenantes.
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance

Dream

On incarne donc Sora et Riku à tour de rôle dans leur quête qui les mènera à sauver différents mondes issus principalement de l'univers Disney. La majorité de ceux-ci sont des nouveautés, ce qui devrait rassurer les fans qui craignaient de devoir parcourir une énième fois le Colisée de l'Olympe ou Agrabah, mais hélas, leur qualité est assez inégale. Certains sont vraiment très convenus et peu originaux, ce qui peut rendre leur visite passablement ennuyeuse. Heureusement, les derniers parcourus sont au contraire passionnants, particulièrement l'avant-dernier, complètement inattendu, et dont l'originalité devrait ravir de nombreux joueurs. Le bilan est donc plutôt mitigé à ce niveau-là.

Ces mondes sont d'ailleurs très bien réalisés. Les textures se montrent suffisamment détaillées et les effets de lumière sont simplement somptueux. Les personnages ont subi le même traitement, ils sont très bien modélisés et leurs animations sont superbes et parfaitement fluides. On sent bien que la dernière portable de Nintendo en a dans le ventre et qu'elle est ici bien exploitée. D'ailleurs, l'option 3D de la console donne un effet de profondeur vraiment plaisant, mais je ne l'ai personnellement utilisée que pour les cinématiques, le mal de crâne arrivant bien trop vite durant les affrontements. Au final, les ambiances des œuvres originales sont très bien retranscrites, et c'est bien ça le principal.

Et en parlant d'ambiance, s'il y a bien un élément qui y contribue, ce sont les superbes compositions de Yoko Shimomura. On retrouve bien entendu les thèmes principaux de la série, comme une nouvelle version du magnifique "Dearly beloved", mais également quelques thèmes d'exploration bien connus, notamment le sublime "A Very Small Wish". Mais ces reprises ne représentent qu'une petite partie de l'OST de ce KH:3D, qui contient une majorité de musiques originales. Celles-ci sont souvent très agréables à l'écoute et s'accordent parfaitement aux environnements et scènes auxquelles elles sont liées. Mention spéciale à "One For All" et "All For One" que je trouve particulièrement somptueuses.
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance

Dive

Coté gameplay, la principale nouveauté de ce KH 3D réside dans les commandes "fluidités". Elles permettent, entre autres, grâce au seul bouton Y, de prendre appui sur les murs pour filer à toute vitesse, glisser sur des rampes ou encore de tournoyer rapidement autour de poteaux. Cet ajout dynamise énormément l'exploration, et il n'a jamais été aussi agréable de visiter les zones de fond en comble afin d'y dénicher tous les coffres cachés. De plus, ces zones sont beaucoup plus grandes qu'à l’accoutumée, et possèdent un level-design simple mais efficace, ce qui favorise encore plus l'exploration. En revanche, et c'est une tradition dans la série, les niveaux sont désespérément vides de toute vie, et vous ne croiserez aucun PNJ durant l'aventure exceptés les quelques marchands mogs.

Et ce n'est pas tout, car cette nouveauté a également une grosse influence sur les combats, dont le système est principalement inspiré de celui de Birth By Sleep (avec son deck de commandes). Lorsque qu'un héros est en mode fluidité, il a la possibilité de lancer une attaque spéciale, qui sera différente selon le type de mouvement qu'il est en train de réaliser. Ces attaques font énormément de dégâts, sont utilisables à tout moment et ne peuvent pas être bloquées par les adversaires, ce qui en déséquilibre presque le jeu tellement elles sont puissantes. Les attaques normales n'ont pratiquement plus aucun intérêt, et même les commandes spéciales ont du mal à rivaliser vu que celles-ci sont limitées par un temps de recharge. Heureusement, la plupart des arènes où l'on affronte les boss sont totalement planes, ce qui empêche l'abus de ces commandes.

Autre nouveauté dans les combats, il est de temps en temps possible de lancer des "altérations du réel", sorte de commande spéciale qui exige de réussir un mini-jeu de quelques secondes sur l'écran tactile de la console. Une fois réussi, l'altération s’exécute et son effet sera différent en fonction du monde dans lequel le joueur se trouve. Certaines sont de simples attaques spéciales, tandis que d'autre vous déplaceront dans le niveau ou pourront même ouvrir l'accès a de nouvelles zones. Cet ajout est donc plutôt sympathique et permet de diversifier un tant soit peu l'action, mais hélas, leur temps d’exécution relativement long casse légèrement le rythme effréné du gameplay.

Dernier changement dans les affrontements, les héros sont maintenant accompagnés de deux "esprits", qui sont des créatures que l'on peut recruter durant l'aventure. Ils sont censés vous assister pendants les combats, mais il faut bien reconnaître qu'ils ne sont pas vraiment efficaces, et que ce sera toujours nos porteurs de Keyblade qui feront le plus gros du travail. Leur principal intérêt est en fait de pouvoir fusionner avec eux, ce qui est possible lorsque une certaine jauge augmentant lorsqu'ils attaquent, est pleine. L'effet des fusions est différent selon le personnage : celles de Sora donnent lieu à des attaques combinées plus ou moins efficaces à la manière des invocations des précédents épisodes, et celles de Riku reprennent le principe des fusions de BbS, c'est-à-dire qu'elles lui donnent accès à une toute nouvelle panoplie d'attaques à la place de ses attaques normales pendant un certain temps. Ces fusions sont donc particulièrement plaisantes et donnent lieu à des festivals d'effets graphiques en tout genre, mais la petite touche tactique introduite par la gestion des combos dans BbS a disparu, et certains trouveront sûrement le système un peu trop "bourrin".
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance

Decadence

Mais le rôle de ces esprits ne se limite pas à accompagner les héros au combat, car ce sont également eux qui les feront progresser. En effet, chacun d'eux possède un arbre de compétences qui lui est spécifique. On y trouve des compétences actives, passives et des améliorations de statistiques, qu'il est possible d'apprendre en dépensant des points obtenus en tuant des ennemis. Le souci, c'est que la majorité des commandes peuvent aussi être trouvées dans les coffres ou chez les marchands, et que les aptitudes passives sont très redondantes entre les esprits. Et le jeu étant plutôt facile, il est du coup très difficile de trouver la motivation nécessaire pour apprendre toutes les capacités, d'autant plus que leur interface est une véritable honte en terme d'ergonomie (temps de chargement d'environ quatre secondes à chaque ouverture ou fermeture du menu). On a également la possibilité d'augmenter les caractéristiques de ses créatures grâce à des mini-jeux plutôt barbants, et m'est avis que beaucoup de joueurs maudiront cette gestion à la Nintendogs. Ce système d'esprit renferme donc de bonnes idées qui auraient vraiment pu rendre l'évolution des personnages passionnantes, mais qui sont malheureusement gâchées par un certain manque de profondeur, une interface lourde et surtout un concept de mauvais goût n'ayant pas du tout sa place ici.

Tant qu'on est dans le registre des idées mal exploitées, une "jauge de passage" permettant de gérer l'alternance entre nos deux héros a fait son apparition. Le niveau de cette jauge diminue progressivement durant l'exploration, et une fois entièrement vide (environ une demi-heure), le jeu permute simplement sur l'autre personnage. Au premier abord, ce système peut s'avérer pénible, car l'échange peut avoir lieu en plein combat, et ce même contre un boss, et peut rendre l'exploration confuse. Heureusement, il est possible de contourner ceci grâce un objet trouvable en quantité qui permet de remonter le niveau de cette jauge. De plus, cet épisode marque le retour des phases de "Transition" lors de la première visite d'un monde. Leur principe est un peu le même que celui des phases en "Gummi ship" des deux premiers épisodes, c'est-à-dire une sorte de Shooter du pauvre dont l'intérêt ludique est proche du néant (c'est mou, simple et peu varié).

La durée de vie du titre est plutôt raisonnable pour le genre, comptez environ une vingtaine d'heures pour en venir à bout. Mais la présence d'un boss secret et d'une arène permettant de participer à des tournois entre esprits ainsi que l'aspect collection du soft permettront à ceux qui le souhaitent de prolonger leurs péripéties d'au moins une bonne dizaine d'heures.
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance
En conclusion, ce Dream Drop Distance est un Kingdom Hearts très agréable qui reprend la majorité des éléments ayant fait le succès de la saga. Il fait enfin avancer le scénario (hélas, de manière maladroite) et prépare le terrain pour le désormais très attendu troisième épisode. En revanche, il est plutôt regrettable de constater que beaucoup de bonnes idées ont été mal ou trop peu exploitées. Il est vivement conseillé à ceux qui voudraient découvrir la série de passer leur chemin et de se tourner plutôt vers les deux premiers opus ou encore le fameux Birth by Sleep (avec lequel ce 3D souffre énormément de la comparaison).

24/10/2012
  • L'exploration des différents mondes
  • Des combats prenants
  • Une OST superbe
  • Un final épique
  • Le scénario qui annonce du très lourd...
  • ...mais confus et plein d'incohérences
  • Gameplay mal équilibré
  • La gestion des esprits (le petting...)
  • Les transitions
7

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 3/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 4/5
Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance > Commentaires :

Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance

7
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
19 commentaires
Nivarea

le 23/02/2017
6

En fait Kingdom Hearts 3D, c’est un peu comme un Kinder Surprise. L’enrobage est succulent, mais on est souvent un peu déçu de la surprise. Et on reste sur notre faim, même si c’était quand même bon.

Mais j’avais vu le coup venir. Car si je ne l’ai pas acheté à l’époque (bon, j’avais pas encore de 3DS, mais même), c’est bien car je sentais venir le spin off au scénario douteux. Je ne m’étais pas trompé, même s’il n’est pas aussi mauvais que je ne l’ai longtemps craint (le final est bon), reste que beaucoup de ficelles sont vraiment tirées par les cheveux, et que le rythme est désastreux (car justement, tout se trouve dans le final). Le scénario en tout cas est allé droit dans ce qu'il devait justement éviter à l'échelle de la série.
Mais le jeu est sauvé par ses graphismes somptueux pour le support, son level design qui m’a agréablement surpris, un gameplay dynamique et agréable malgré tout l’aspect brouillon qui en ressort, et une bonne bande son. Donc au final, j’ai quand même pris du plaisir.

Même s’ils ont vraiment loupé la personnalité de Sora dans cet épisode. Meh, espérons qu’ils ne le rateront pas dans KH III, car déjà que je supporte pas sa voix anglaise…


Keles

le 26/03/2016
7
J'ai été un peu déçu de ne pas pouvoir jouer avec Donald dans cet épisode (remplacé par des Avale-rêves) mais ce KH reste vraiment excellent. Graphiquement, j'ai rien à dire, c'est tip top quant au scénario, je l'ai trouvé bien sympathique. Par contre, même si l'idée de passer de Riku à Sora est pas mal trouvé, c'est absolument débile que les développeurs n'aient pas bloqué le décompte de passage d'un perso à l'autre lors des combats contre les boss!! Très frustrant quand ça vous arrive...

Enfin, il reste un très bon KH à faire.
devildestinyman

le 27/10/2014
Edité le 27/10/2014
6
Un jeu pas mal mais c'est surement pas le meilleur des kingdom hearts, a vrai dire le scenario est un peu tiré par les cheveux, mais ça reste une synthèse de plusieurs KH !
Les graphismes sont ignobles mais reste dans ce que l'on peut avoir de bien au niveau de la 3DS.
La 3D n'est pas bien choisi, en effet elle est plus là comme un gadget à savoir dans les phases de transition !
Les musiques sont toujours dans la même ambiance ...
La durée de vie est de 50 heures ...
mogfa

le 15/06/2014
7_5

Pour faire court, un très bon jeu avec des combats dans la lignée de Birth By Sleep toujours aussi fun, un gameplay globalement intéressant même si certaines idées n'ont pas été poussé assez loin (je pense surtout aux familiers en pensant ça), des mondes très agréables à parcourir avec une bonne ambiance et un bon renouvellement au niveau des mondes visités (même si il n'y a toujours pas Taram ! Evil or Very Mad ). Et la dernière partie du jeu est particulièrement réussie, et en terme d'ambiance et en terme d'intensités.

En revanche, gros carton rouge au scénario. Cela n'a jamais été le point de fort de la série. Au contraire. Mais cet épisode est celui qui part le plus dans tous les sens malgré des évènements finaux plutôt sympa à vivre et qui laisse espérer des choses un peu plus intéressantes pour Kingdom Hearts III. Mais après un Birth By Sleep qui remontait un peu le niveau par rapport à l'ensemble, c'est plutôt décevant.

Mais cela n'enlève pas que l'on a ici à faire à un très bon A-RPG qui confirme que l'époque du médiocre Kingdom Hearts, premier du nom, est maintenant bien loin derrière nous.


Golden Leaf

le 01/05/2014
Nous en saurons un peu plus sur le véritable sens scénaristique de cet épisode lorsque le troisième sera là mais cela sent tout de même un peu les annexes. Toutefois, cela nous donne l'occasion de parcourir de nouveaux pays (La Symphonie du Sorcier !).

Mais jouer avec Riku ne présente pas les mêmes variations que dans C.of.M et le gameplay n'est pas si révolutionnaire.

Une transition pour attendre la fin - contrairement à un 358/2 days, par exemple, qui, sous une parure ludique plus discutable, enrichissait vraiment l'intrigue de Kingdom Hearts.
Luckra

le 06/01/2014
Edité le 06/01/2014
7_5
KH 3D prend la même direction que Birth by Sleep et du coup a plus ou moins les mêmes points forts et souffre des mêmes tares.

+ Graphiquement bluffant, largement au dessus de tout ce qui se fait sur 3DS encore aujourd'hui.
+ Une distance de vue incroyable malgré quelques ralentissements quand on déchaîne l'enfer en combat.
+ De nouveaux mondes variés (Mention spéciale à celui des 3 Mousquetaires et Fantasia)
+ Shimomura toujours au top
+ Mise en scène parfaite
+ Gameplay FreeFlow jouissif (mais qui souffre de la maniabilité de la 3DS, une édition HD fera des merveilles)

+/- Scénario confus qui ajoute des incohérences de partout (et SE qui re-signe sur le Time Travel, c'était la première suggestion dans la boite à idées 2012-2013 ?) mais prépare bien le clash final de KHIII.

- Le système de drop (sérieux même pendant un boss fight, on va te changer de personnage)
- Dialogues toujours aussi shonen de bas étage
- Gestion des pets inutile et mal fichue
- IA des alliés toujours un peu défaillante (mais la disparition des MP change un peu la donne)
- Mondes toujours sans vie

KH 3D fait son office de préquelle à KHIII aussi bien au niveau du scénario que du gameplay. Même si le scénar fait n'importe quoi depuis les épisodes post-KHII, la qualité d’exécution de la série continue de progresser et n'inaugure que du bon pour le prochain épisode.
Yoda

le 29/08/2013
6_5
Après avoir adoré l'épisode Birth By Sleep j'attendais ce Dream Drop Distance avec grande envie.
Et finalement je suis sorti quelque peu déçu de l'aventure.
Le gameplay est encore meilleur que l'épisode PSP, mais l'aspect familier est vraiment raté, c'est simple je haïssait ces hideuses créatures, avec l'univers Disney dont dispose la série ont pouvait trouver quand même bien mieux comme compagnon de jeu.
D'ailleurs parlons-en de cet univers Disney, c'est simple il est bien moins présent que dans Birth By Sleep, quelle déception franchement.
Autre ombre au tableau le scénario, pas très passionnant à part sur la fin, mais vraiment la toute fin, je l'ai eu un peu mauvaise sur le coup (et l'ai toujours d'ailleurs).
Finalement mis à part son gameplay au poil, vraiment jouissif, dynamique et frénétique je ne retiens pas grand chose de ce jeu.
L'ironie étant que j'attends tout de même la suite...alala
heavenly

le 10/08/2013
7_5
D'une réalisation sans faille et doté d'un scénario faisant suite directement à Kingdom Hearts II tout en intégrant les donnés de tous les épisodes précédents ; Il n'en reste pas moins que les explications scénaristiques sont de plus en plus tirées par les cheveux et que les persos Disney sont encore un peu trop en retrait. Reste que ce KH est un très bon cru; supérieur au 2 opus DS et qu'il donne furieusement envie de croire au messie KHIII !!

les +: RiKU jouable !!
Le final explosif !
Le plaisir d'un épisode incluant toute les trames scénaristiques des opus antérieurs !
D'une réalisation technique à toute épreuve !!

les -: Les pets... dispensable
Les explications sénaristiques carrémént trop toirés par les cheveux !!
Les switch automatique entre sora et riku tout le long du jeu sont pénibles... surtout au milieu d'un boss !!
Let

le 09/06/2013
Edité le 09/06/2013
8_5
Ok donc après le voyage dans les mondes virtuels, Kingdom Hearts nous fait le coup du voyage dans les rêves, ça sent l'astuce scénaristique fainéante pour nous refaire visiter encore une fois les mêmes mondes et avec un scénario qui avance au compte gouttes depuis KH2. Sur le papier ça fait peur mais qu'est-ce qu'on est heureux quand on se trompe.

L'histoire peut rapidement être résumée par: après avoir atomisé des milliers de sans-coeur et similis, Sora et Riku gagnent..... le droit de passer l'examen pour enfin être keyblade master et pour ça, ils vont devoir aller se balader dans 7 mondes endormis en partie déjà vus mais remaniés et agrandis pour l'occasion et quelques inédits assez sympathiques. Comme toujours dans Kingdom Hearts, le scénario ne décolle que vers la fin et même s'il apporte quelques éléments intéressants, on y voit majoritairement des incohérences.

Le gamelay comme d'habitude ne subit pas de changement fondamental mais est encore amélioré. Au rang des nouveautés, on trouve le fait d'alterner entre les deux héros avec une jauge qui se vide au fur et à mesure (ce qui n'est pas plus contraignant que ça si on y fait un minimum attention), le mode fluidité qui consiste à réaliser différents mouvements plus ou moins offensifs et plus ou moins funs à exécuter et enfin la création ainsi que l'élevage de familiers qui sont des versions "sympas" des monstres rencontrés.

Ces derniers remplaçant les alliés qu'étaient Donald et Dingo en apportant un support en combat et en permettant des fusions avec le héros sont certes rigolos mais réclament également beaucoup d’investissement de la part du joueur car c'est grâce à eux qu'on obtient les compétences, les attaques et les magies. Ce système implique de beaucoup s'en occuper, de les papouiller et de les collectionner donc si vous êtes allergiques à Nintendogs ou Pokemon, ce concept risque de ne pas vous plaire.

C'est un peu dommage car cet épisode avait bon sur beaucoup de points notamment sur les combats, la durée de vie, la réalisation, la taille des niveaux et leur variété. Et si vous n'avez rien contre le fait de vous occuper assez longuement de vos familiers et le fait que le scénario fasse des trucs bizarres (mais pas tout pourris hein), alors il faut se jeter sur ce Kingdom Hearts qui est je trouve l'épisode le plus abouti et le plus agréable à jouer à ce jour.
Laharl

le 07/01/2013
8
Un vrai Kingdom Hearts pour 3DS.
Pour la première fois nous avons droit à une véritable histoire , nous retrouvons Sora et Riku après KHII et KH re:Coded qui s'apprête à passer leur épreuve de maître de la Keyblade à l'instar de Aqua et Terra dans KH BBS.
Les mécaniques de jeu familières comportent des ajouts non négligeables dont le "Flow motion" (ou possibilité accrue d'interagir avec les décors pour fuser sur les ennemis et se déplacer) rendent la prise en main rapide et naturelle.
Le "drop system" permettant de passer de Sora et Riku fait aussi son apparition.Ce système est soumis à une jauge qui une fois vide vous fait passer au second perso.Contrairement à ce que l'on pourrait penser ce système n'est pas contraignant car vous pouvez repasser au perso de votre choix n'importe quand.
Parlons de la réalisation qui est juste MAGNIFIQUE . Le support 3DS est un pur plaisir pour les yeux et n'a pas à rougir devant les versions consoles de salons ou encore PSP. La 3D affine grandement l'ensemble.Les caméras peuvent être pénibles pour certains mais ceux qui auront joué au deux opus DS précédent n'éprouveront pas ce "problème" .Cependant le "Circle pad pro" pallie aisément ce léger défaut.
Ce jeu répond très bien aux attentes qu'il avait suscitées chez moi.Avec "Kingdom Hearts 3D Dream Drop Distance "Square-Enix offre à la 3DS un "Must Have" supplémentaire.
61 active users (0 member, 61 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion