bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Shin Megami Tensei > Articles > Review
Voir aussi

Shin Megami Tensei

crpg snes japon
Shin Megami Tensei
Steven Report !
Shin Megami Tensei premier du nom réécrit d'une certaine manière la trame de Digital Devil Story 2, mais surtout apporte un grand nombre d'éléments qui deviendront la constante Megaten. Le jeu sort d'abord sur Super Famicom et produit un petit choc dans le monde du RPG, avec un univers étrangement Cyberpunk et mûr. La version PC Engine qui sort un an après est une version non censurée (pour quelques rares scènes) et possède une bande-son arrangée par Sakimoto (qui arrangera Kyuuyaku plus tard). La version Mega CD (non censurée aussi) , quant à elle, possède un tout nouveau character design, un mode Library, une nouvelle introduction, des déplacements plus intuitifs ainsi que l'affichage du nombre de démons que vous combattez (habituellement il n'y en a toujours qu'un seul d'affiché). Et surtout, une bande son arrangée et optimisée pour la Mega CD avec donc une qualité sonore de haute volée. La version Playstation est quant à elle sortie dans un but précis, remettre le jeu au goût du jour avec un design moderne (le nouveau style graphique de Kaneko fait fureur à cette époque), et une interface copiée sur celle de SMT2. Le jeu propose également un mode easy ainsi que des déplacements plus souples, et une bande-son remise à neuf, mais bien moins réussie que la version Mega CD. Enfin, la version GBA est un portage de cette version PS1 avec un tout petit recadrage des menus en plus. Petit renseignement supplémentaire, c'est dans cet épisode que l'on découvre la forme si connue aujourd'hui de Jack Frost.

Story Majestic Trash

Encore une fois, on se retrouve avec un Tokyo envahi par les démons. En 199X, c'est désormais la seconde guerre entre le paradis et l'enfer.
Le début du jeu se situe dans les rêves des personnages qui rejoindront votre équipe. Puis votre mère vous réveille et vous recevez un programme via Internet sur votre ordinateur. C'est le logiciel d'invocation de démons qui permet aussi de les comprendre et les capturer. Ce logiciel fut envoyé par son programmeur au maximum de monde possible, pour que la plupart des gens puissent devenir des contrôleurs de démons. Malheureusement, la plupart ont effacé ce programme par peur d'un projet lunatique ou bien par simple inintérêt. Vous êtes donc l'un des rares à pouvoir contrôler les démons, et lorsque vous sortirez de votre maison, bon nombre de situations inattendues vous interrogeront. Un meurtre a été commis dans le parc d'Inokashira, et lors de votre passage à l'hôpital vous interromprez une étrange cérémonie occulte. A partir de là, la ville sera envahie par les démons et vous devrez sauver le monde comme toujours. La principale qualité de ce scénario est qu'il n'a pas de raisons manichéennes et que vous avez toujours le choix entre la loi, le chaos, ou rester neutre. Cela aura une incidence sur le scénario car les personnages secondaires, le déroulement de l'histoire et même le dernier donjon et la fin seront différents suivant votre alignement. C'est à partir du milieu du jeu que votre alignement jouera le plus grand rôle en racontant carrément trois histoires différentes suivant la voie choisie. De plus, que ce soit le clan des démons du paradis autant que ceux des enfers ou les neutres, ils ont tous leurs raisons et cherchent à leur manière une solution pour sauver le monde. Il n'y a ainsi pas de normes à suivre et vous choisirez vous même qui seront vos ennemis. C'est le point fort de ce scénario et je suppose que c'est la principale raison pourquoi ce jeu n'est pas sorti en Amérique. Les américains ont une éducation forgée dans les normes et ne sont pas assez mûrs pour accepter le genre de scènes qu'osera l'histoire de Shin Megami Tensei. Que vous choisissiez la loi ou le chaos, il y aura de toute façon des génocides, du sang et des ennemis, des complots et exécutions, du sectarisme à fleur de peau, et c'est cette orientation religieuse qui n'est pas encore écrite qui peut être choquante. Vous êtes le seul à créer le destin, à vous de voir si vous préférez purifier le monde pour qu'il reparte sur des bases propres, ou bien le laisser comme tel tout en étant profondément convaincu qu'il coure à sa perte future. A vous de décider suivant votre morale.
Pas de changements niveau casting, vous jouez toujours un humain qui est donc incapable d'utiliser la magie, mais d'autres personnages vous rejoindront, et ces personnages n'étant pas démons, ils pourront monter en expérience ce qui est vraiment attractif car le level-up ne sert plus à booster qu'un seul perso. L'histoire mettra d'ailleurs énormément ces persos en ligne de mire, car le propos de ce Shin Megami Tensei est résolument relationnel.
Il y a trois groupes qui veulent changer le monde, ils sont les suivants : Gotou qui a invoqué les démons pour créer un nouveau monde, l'armée américaine qui veut arrêter Gotou et instaurer sa propre dictature, et la Résistance qui cherche à éviter le carnage de l'affrontement entre Gotou et l'armée américaine.
Bien sûr, tout cela n'est que le début du jeu, un scénario évolutif particulièrement ambitieux. L'histoire devient très vite plus occulte et vous vous retrouverez bien rapidement dans le Kongoushinkai, appelé aussi Makai, l'endroit où vivent les démons et certains étrangers, et à jouer au Messie et à Adam et Eve dans un futur plus ou moins proche pour la reconstruction d'un nouveau monde.
Le tout sous un discours bien tranché et très terre à terre.
Shin Megami Tensei
Shin Megami Tensei
Shin Megami Tensei

TECHNIQUEMENT :

Graphiquement, ce n'est pas l'extase visuelle mais le tout est net et précis. Pas de bavures mais peu de détails. Cela est accentué par des donjons plus variés par leurs couleurs que par leurs mappings. Mais cela est malgré tout très agréable et l'ambiance est très bien retranscrite. Et puis le jeu étant sorti en 92, il n'y avait pas grand chose de mieux à l'époque. Les cartes sont généralement bien dessinées et très fines, pas de soucis à ce niveau-là. Mais la plus grande réussite graphique est le character et monster design, tous deux associés à Kazuma Kaneko bien connu pour son style adulte et occulte. Les personnages sont vraiment classieux, autant dans leur design que dans leur rendu pendant le jeu. Ils ne sont pas forcément détaillés, mais leur côté adulte et réaliste ressort franchement bien.
Au niveau du bestiaire démoniaque, c'est une excellente réussite. Les démons sont tous plus réussis les uns que les autres et sont vraiment variés, travaillés. Certains auront une bonne bouille toute mignonnette alors que d'autres seront très matures, sensuels ou effrayants.
Musicalement, c'est presque parfait. Beaucoup de thèmes deviendront mythiques (même si mythiques est un superlatif bien superficiel...), et seront repris dans les épisodes suivants. En générale, l'ambiance créée par les musiques sont assez étranges, mystiques et cérémoniales, comme la musique du rêve, celles des alignements, du Terminal et de certains donjons. Le reste des musiques sera assez décalé étant des musiques de villes ou de personnages, comme le thème de Pascal, de Kishijoji ou Ginza. Et puis les sempiternels thèmes de combats et boss qui sont toujours très électriques, progressifs, extrêmement rythmés et saturés. C'est vraiment une belle performance de la part de Tsukasa Masuko d'autant plus que les sons utilisés sont de qualité.
Shin Megami Tensei
Shin Megami Tensei
Shin Megami Tensei

GAMEPLAY :

Le gameplay est similaire à quelques détails près aux précédents Megami Tensei, mais Shin Megami Tensei étant comme une nouvelle série, il est temps de rappeler les anciens systèmes en ajoutant tous les apports de ce Shin.

DÉROULEMENT:
Shin Megami Tensei propose 2 points de vues. Une banale vue 2D qui correspond à la carte du monde, ou plutôt de Tokyo pendant laquelle vous dirigez un curseur que vous déplacez dans les lieux ou vous souhaitez vous rendre, en étant parfois interrompu par des combats aléatoires. Et la vue subjective dans un rendu 3D correspondant aux donjons. Dans cette vue vous aurez plusieurs informations ou menus sur l'écran :
La phase de la lune, qui fera varier la force des ennemis, certaines de vos capacités et la conversation avec un démon.
Le nombre d'argent, d'abord le yen puis plus tard le Makka, la monnaie utilisée dans chaque Megaten.
La jauge de Mag, qui correspond au nombre de Magnétites que porte votre équipe. Plus vous avez de démons dans votre équipe, plus le nombre de Magnétites baissera vite. Si vous n'avez plus de Mag, vos démons mourront.

Lorsque vous entrez dans le menu de commandes vous aurez le choix entre plusieurs options : Utiliser votre ordinateur, appelé COMP qui est votre logiciel d'invocation de démons. Vous aurez toutes les options relatives au COMP comme invoquer, effacer, ou échanger vos alliés démons. Vous pouvez aussi utiliser la magie, des items, et voir les statistiques de vos personnages.

COMBATS :
Les combats se déroulent de manière similaire aux précédents Megaten, c'est a dire au tour par tour et avec les commandes suivantes:
Attaque, fuite, converser et le mode automatique.
Durant l'attaque vous pourrez utiliser votre sword ou votre gun, vous servir de votre COMP pour toutes les options dédiées aux démons, (invoquer, déplacer...), items, magies, défense et une attaque spéciale que possède certains démons.

CONVERSATION, COLLECTION & FUSION :
L'un des gros intérêts de Shin Megami Tensei est l'option Talk accessible durant les combats. En réunissant certaines conditions demandées par un démon vous pourrez le convaincre de rejoindre votre équipe. Certains démons ne pourront pas être capturés, alors que d'autres se joignent très facilement à vous. De toute façon, un démon qui aura un level plus élevé que le votre ne se joindra pas, et sera toujours de l'alignement neutre.
Une fois un démon capturé, vous pourrez le laisser dans votre ordinateur puis l'invoquer et le ranger parmi vos combattants. Invoquer un démon vous coûtera de l'argent, et suivant son CP level le démon vous fera perdre plus ou moins de Magnétites (votre jauge de MAG) à chaque pas.
Une fois plusieurs démons attrapés et en rejoignant un Jakyo Manor que vous trouverez souvent pendant vos déplacements, vous pourrez fusionner vos démons. Le principe est de fusionner 2 ou 3 démons ensembles pour en créer un nouveau qui pourra avoir un alignement Law ou Chaos, Light ou Dark, seulement accessible via la fusion. Ajoutez à ça le fait que vous n'aurez pas la possibilité de créer un démon qui surpasse le level de votre invocateur. A vous donc de tester maints assemblages différents pour obtenir le démon de vos rêves. Plus tard dans le jeu vous pourrez fusionner un démon avec une épée, mais cette option est très limitée car tous les démons ne peuvent pas accepter une telle fusion.
Shin Megami Tensei
Shin Megami Tensei
Shin Megami Tensei

ALIGNEMENT :

L'alignement est une particularité à très très bien appréhender avant de vous lancer dans un MegaTen. L'alignement est divisé en deux axes : l'axe Law/Chaos et l'axe Light/Dark. C'est ce principe d'alignement qui renferme toutes les philosophies du jeu. Mon explication qui suit sera donc longue mais intéressante...

L'alignement correspond à la vision des choses.

L'axe LAW/CHAOS correspond à votre ethnicité. Si vous êtes plutôt adepte de la liberté et du paradoxe vous serez Chaos (et cela n'a aucune connotation péjorative dans un MegaTen), si au contraire vous êtes fidèle et ordonné vous serez Law.
- LAW, ou la Loi en français signifie que vous favorisez la hiérarchie et la morale, et que tout acte solitaire et épicurien est considérablement insignifiant face à la collectivité, et à l'ordre. Dans votre optique la loi est la plus importante des choses à suivre pour éviter les problèmes et conflits, pour vous tout doit être écrit, ordonné et structuré, pour ne pas laisser place à l'ambiguë et au hasard. Finalement, on peut penser que cet alignement créera un monde extrêmement rigide et intouchable, mais qui procurera peu de satisfaction personnelle.
- CHAOS, ou le Chaos signifie le retour à la nature primaire, et créer un monde plus proche des sentiments. Vous ne suivez aucune loi et vivez une vie d'épicuriste. Liberté, désordre et paradoxe seront vos maîtres-mots. Le résultat sera sûrement très égoïste et personne n'épargnera personne et " les gros poissons mangeront les petits ". Le monde deviendra un monde où personne n'aura besoin des autres et où la liberté primera sur toute autre valeur. Les anarchistes auront trouvé leur alignement.
- NEUTRALITY, la Neutralité est l'harmonie qui semble parfaite et qui rejette tout extrême. Être neutre signifiera juger selon l'instant et choisir toujours le juste milieu, en favorisant parfois la loi, d'autres fois la liberté. C'est le juste milieu philosophique.

L'axe LIGHT/DARK est plus ésotérique et beaucoup plus abstrait que l'axe moral précédent. Cet axe ne peut pas être changé et correspond à la vision qu'ont les gens du démon. Un démon adoré ou adulé sera dans l'axe Light et sera comme les dieux, alors qu'un démon craint et haï sera du côté Dark et plus près des monstres. C'est donc très centré sur les pensées des humains ou des autres démons, et si on s'intéresse un peu aux mythologies diverses, on remarque que cela concorde avec la vie réelle. La quasi-totalité des démons que vous croiserez durant l'aventure seront d'axe Neutre, et pour avoir un Light ou un Dark il faudra jouer sur les attributs de fusions lors d'un passage chez le Jakyo Manor.
- LIGHT, la Lumière est un axe prétentieux. Les démons de la lumière ne sont pas des bons démons, pas plus que ceux des ténèbres, c'est juste qu'ils ont une place dans les mythes très appréciés et adulés. En bref, ces " Lights démons " se montrent rarement aux humains et gardent leurs statuts de Dieux en refusant toutes conversations ou négociations.
- DARK, l'axe Sombre correspond aux démons fourbes et cruels, généralement haïs par les humains et les autres démons. Ils sont assez présents dans le monde des humains et n'hésitent pas à se montrer. Ils sont plus simples à convaincre que les " Lights ", mais ne se laissent pas négocier simplement malgré tout.
- NEUTRAL, ou l'axe des démons pas ou peu estimés par les autres. La plupart des démons que vous croiserez seront neutres, et seront assez facilement influençables pour devenir vos alliés, étant très proches des humains qui sont neutres eux aussi.

L'alignement a un rôle extrêmement important pendant le jeu. Il affecte l'histoire et la fin mais aussi les plus petits détails comme les items équipables, les habilités accessibles, et les phrases des NPC. L'alignement de votre héros changera constamment jusqu'à un certain point ou tout sera alors décidé. Mais surtout l'alignement vous obligera à n'invoquer que des démons de votre axe, et de vous faire haïr par les autres. Bref, l'alignement est primordial et sera la conséquence logique de votre façon de penser et votre morale.
Shin Megami Tensei
Shin Megami Tensei
Shin Megami Tensei

DEFAUTS :(((( :

Shin Megami Tensei étant un premier jet de la part d'Atlus sur la Super Famicom de Nintendo, le jeu contient forcément quelques défauts et autres bugs. Le plus évident reste la difficulté très rebutante. Dans un sens, cela nous donne un jeu à challenge comme je les aime tant, mais cela fera fuir beaucoup de joueurs anodins qui ne veulent pas s'impliquer plus que ça. Le jeu est sorti en tant que réédition sur Playstation et propose un mode normal et un mode expert, le mode expert étant celui d'origine de la Super Nes.
Le jeu contient également beaucoup de bugs malheureux. Ils vont du banal bug qui coince votre taux de Makka à 100 000 après avoir dépassé les 99 999 Magnétite ou un bug qui permet d'acheter des armes surpuissantes gratuitement, à des bugs plus contraignants qui vous empêcheront de finir le jeu à cause d'une confusion dans votre alignement et qui bloquera votre partie car le dernier donjon est attribué suivant votre alignement. Une confusion empêchera la console de savoir quel donjon vous faire parcourir, et vous aurez droit au bug ultime de ne pas avoir de dernier donjon... Mais heureusement, ces bugs sont RARES et ne doivent EN AUCUN CAS vous empêcher de jouer et de terminer Shin Megami Tensei.
Shin Megami Tensei

REPLAY VALUE :

Le jeu est particulièrement long et éprouvant. Il faudra beaucoup d'implication de la part du joueur pour en voir le bout, car la difficulté est belle et bien là à l'instar des autres jeux d'Atlus correspondant à l'univers des MegaTen. Le scénario principal est bouleversant de vérité et les nombreux choix moralistes et rivalistes que fera le joueur influenceront toujours la suite du jeu, ce qui donne au final une trame excellemment ficelée et logique. Comptez également sur quelques quêtes annexes qui vous permettront d'aider les âmes de certaines personnes et de relativement bien situer les conflits pour que vos choix soient parfaitement compris et assumés.
La meilleure manière de jouer à ce jeu est la suivante. Vous achetez la cartouche originale japonaise pour vous délecter d'une superbe jaquette et d'un livret des plus classieux, et vous jouez via un émulateur et le patch de traduction US fait par Aeon Genesis. Parce qu'il vous faut à tout prix comprendre l'un des meilleurs scénarios de RPG qui soit.
Shin Megami Tensei était tellement en avance sur son temps, ambitieux, avec son scénario vraiment adulte et ancré dans notre monde et dans nos personnes. Un scénario aussi irréprochable emballé par un gameplay plus qu'agréable fait pour moi de SMT un jeu parfait, que je classe au niveau d'un Panzer Dragoon Saga ou d'un Xenogears.

07/10/2004
  • Le scénario irréprochable
  • L'ambiance occulte
  • Le système de capture et fusion de démons
  • L'alignement
  • Les personnages en quête d'eux-même
  • La musique très entraînante
  • La difficulté très présente
  • Pas parfait graphiquement
10

GRAPHICS 3.5/5
SOUND/MUSIC 4.5/5
STORY 5/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 4/5
Shin Megami Tensei > Commentaires :

Shin Megami Tensei

10
8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires and [0] gba [2] ios [3] mcd [2] pcecd [2] play [3] pstore [0] vc [2]
11 commentaires sur Super Nintendo
Avril

le 04/08/2017
7
Bon je passe sur les bugs en tout genre vu qu'apparemment c'est surtout dû au patch d'AG ; du coup je prie juste pour tous ceux qui y joueront dans le futur, histoire qu'ils aient moins de problèmes que moi hahahahahaha.
Concernant le jeu lui-même... que dire ? Ce SMT1 était juste une punaise d'expérience. Oui, les combats s'enchaînent à un rythme ignoble, oui ces derniers sont composés de plusieurs vagues d'ennemis (3 voire 4 à la fin du jeu), oui les menus sont lents et tristes à en mourir, oui on se perd dans les donjons, mais j'ai envie de dire que l'ambiance est là et que tous ces éléments de gameplay contribuent précisément à la constituer. Après, bien sûr, c'est pas toujours facile de faire la part des choses : ce qu'on gagne en cohérence, on le perd en plaisir de jeu, notamment dans cet horrible donjon final, que j'aime (pour sa démesure) tout autant que je le hais (pour sa... démesure encore), qui s'étire des heures et des heures durant, et ferait presque passer tous les autres donjons du jeu pour la simplicité incarnée point de vue level design. Les musiques étaient globalement bien voire très bien mais trop peu nombreuses, on avait même pas de thème spécial pour le boss final, un peu dommage et 2/3 thèmes recyclés dans tous les donjons/villes du jeu. Graphiquement, c'est... irrégulier. Autant les donjons sont ternes, tous semblables aux couleurs près, autant les sprites des démons sont souvent superbes, de même que certaines scènes du scénario qui ont une véritable force évocatrice.
Le scénario est relativement attendu (dans la mesure où on est rarement surpris, pas dans la mesure où il ne se différencie pas d'une bonne partie des plots de JRPG ; on est dans un setting post-apo plutôt déprimant ici après tout ; eschatologie, messianisme sont au programme) mais très direct au sens, tout d'abord, de sa forme : brute, mais également du fond puisque la critique est souvent acerbe. Bref, de ce côté là c'était savoureux, un vrai bol d'air frais. Le système d'alignement est cool, ça permet au joueur de vraiment s'investir dans le jeu même si ça reste assez... tranché on va dire.
La difficulté de la trame principale est pas bien élevée (à part un passage, Kongokai imo, et encore) : en fait le jeu est rempli de déséquilibres qui rendent certains éléments du gameplay complètement abusés (Zio et les shells qui foutent des alterations) et donc les combats contre les bosses pitoyables pendant 98% du temps. C'est donc plus l'austérité qui pose problème ; après faut garder en tête que les save states ça change quand même totalement la vie et que ceux qui jouent au jeu qu'avec les saves manuelles sont à mon sens des dieux auxquels je veux bien offrir un autel.
Voilà voilà, franchement comme je l'ai dit c'était une expérience, au sens fort du terme, donc je le conseille à tout le monde pour peu qu'on ait pas peur de ressentir de la frustration/rage sur certains passages à cause du level-design ou des bugs de la version patchée du jeu qui font de vous une miskine h24
En plus y a pseudo-Yukio Mishima dans le jeu donc c'est hyper stylé
Moonset

le 09/07/2013
9_5

L'un des jeux les plus ambitieux jamais codés. Ce jeu vous fait assister à l'apocalypse et à la renaissance d'un monde dont vous allez déterminer l'issue. Il y a l'anarchisme, le totalitarisme, et puis il y a une voie moins bien déterminée, faite d'indépendance morale et d'équilibre, la voie qui mène à la meilleure fin du jeu. Les personnages sont extrêmement justes et les dialogues sont bien écrits. L'intrigue est juste phénoménale et va crescendo tout au long de l'aventure.

Niveau gameplay pour l'époque, c'était quand même plutôt incroyable. Il y a des tonnes de démons à enrôler, à faire fusionner etc. La vue à la première personne est le principal facteur de l'immersion et ce qui m'a le plus manqué dans SMT4 sur 3DS.

Bon après faut souligner... nom d'un chien, que c'était dur.


anhhoi

le 01/07/2013
J’ai pu essayer Shin Megami Tensei premier du nom grâce à la traduction bénévole en anglais.

Je connaissais déjà un peu la série par des jeux dérivés reprenant le même bestiaire et par l’épisode Strange Journey sur Nintendo DS, que j’avais malheureusement laissé de côté vers la fin pour me lancer dans autre chose à l’époque, alors que le jeu me plaisait (je n’ai donc pas arrêté parce que le jeu m’aurait déplu).

S’agissant par contre de Shin Megami Tensei, chose très rare pour moi, je l’ai abandonné, après avoir très longuement avancé, avec beaucoup d’heures au compteur (j’ai du faire environ trois quart du jeu ou un peu moins).
Je n’abandonne quasiment jamais un jeu de rôle, même des biens mauvais, mais là ma patience était arrivée à terme.
Attention, je ne dis pas que ce jeu est mauvais, mais il m’était devenu insupportable et je pense ne jamais trouver la force de le reprendre tant il m’a fatigué.

Si au début j’évoluais dans l’histoire avec plutôt du plaisir, j’ai commencé ensuite à ne plus supporter les combats incessants (quasiment à chaque pas) rendant l’avancée fastidieuse au possible.
J’avançais, et hop plusieurs groupes de monstres s’enchainent, en me lançant bien souvent des sorts avec malus (empoisonnement, paralysie, folie, etc) à soigner tout le temps.
Le manque de repère me rendait l’expérience d’autant plus lourde, aussi bien sur la « carte du monde » que dans les donjons pour me souvenir des emplacements des boutiques et lieux importants non signalés sur la carte. Et dans ce dernier cas, en cherchant simplement un lieu où vendre mes objets par exemple, ne me souvenant plus où se trouve une boutique, j’enchainais à nouveau d’interminables combats, longs et lents. Jamais un instants de répis.
D’ailleurs, la recherche de magasins était fréquente parce qu’en plus le nombre d’objets que l’on peut porter dans l’inventaire est assez limité et mes poches étaient tout le temps pleines.
Beaucoup d’agacement donc. J’avais l’impression de passer mon temps à me battre et à gérer mon inventaire, avec de rares bouts d’histoire au terme d’interminables batailles.
La fusion de démons m’a vite ennuyé aussi.
Il n’y avait aucun personnage attachant, rien qui me donne envie de continuer l’aventure.

Du coup, voilà, j’ai fini par arrêté, exaspéré.
Je ne mettrai pas de note, mon but n'étant pas de baisser la moyenne du jeu, d'autant plus que je ne suis pas allé au bout de l'aventure, mais je souhaitais malgré tout exprimer mon ressenti après y avoir joué.
Sans doute n’était-il vraiment pas fait pour moi, ou peut-être n'y ai-je pas joué au bon moment (peut-être l'aurais-je davantage apprécié si je l'avais connu à sa sortie).
Mad_dog

le 07/01/2012
10
J'ai dû finir la version SNES au milieu des années 2000 (2004 ou 2005) intrigué par quelques sites webs autour de ce jeu (qui ont depuis totalement disparus.) Ce fut pour moi un long mois de jeu, avec la chaleur de l'été et les longues nuits j'aurais passé énormement de temps à parcourir les longs couloirs semblant désert.

Et j'ai fini en tant que Neutre (et ayant du refaire les dernier niveau à cause d'un bug.)

J'en garde toujours un très bon souvenir : prenant, angoissant, avec un challenge et des musiques étrange, ce jeu m'aura collé une énorme baffe.
Faizon

le 01/05/2011
8
Malgré quelques petits défauts au niveau des mécanismes de jeu, un côté"donjons" très marqué qui peut déplaire, ce SMT est une expérience prenante de bout en bout, proposant un scénario d'une belle ampleur, et méritant d'être essayé, sous le risque de tomber sous le charme de cette saga "autre", qui défend une autre ambiance dans des univers de fantasy tellement plus courant que ce fantastique contemporain mâtiné de post-apo.
Morm

le 04/01/2011
Edité le 27/01/2015
8
19 ans après sa sortie, j'ai enfin pu goûter à ce grand jeu.
Le scénario est juste exceptionnel, et diablement novateur pour l'époque. La gestion des alignements est vraiment bien faites et permet une bonne immersion.
Que dire sinon à propos des superbes musiques, du monster-design de folie, de l'ambiance phénoménale et des personnages.
Et c'est un réel plaisir de découvrir l'origine du gameplay de la saga (fusions, ect...).
Bon tout n'est pas parfait, les décors sont très vides et répétitifs, et les combats sont plutôt archaïques et mal équilibrés, mais cela ne m'a pas du tout empêché de me plonger à fond dans ce jeu.

Pour moi l'un des meilleur jeu de la ludo SNES, mais qui aurait vraiment mérité une localisation occidentale.
Vivement un remake
hammerhackers

le 30/08/2009
Edité le 30/08/2009
10
Un de mes jeux préféré, SMT était révolutionnaire pour son époque.
J'imagine qu'il est inutile de parler du scénario, du système d'alignement , de la musique ,du bestiaire, de la durée de vie colossale ,du game-play , du law et chaos héros .........
Il y a tellement de choses a dire sur ce jeux! que je peux juste vous ordonner d'arrêter de lire cette revue ,de télécharger le jeu patché puis de le terminer (vous me remercierez plus tard:eheh


Soulhouf

le 25/08/2008
Edité le 13/09/2008
7
SMT est un D-RPG avec une ambiance phénoménale renforcée par un scénario très original qui a lieu dans un Tokyo post-apocalyptique, d'excellentes musiques et un chara/monster design classieux signé Kazuma Kaneko. Vous avez la possibilité de vous aligner soit avec un camp ou un autre ou pire, vous pouvez choisir votre propre route et vous opposer à tout le monde. Votre choix influera sur la fin. Enfin le gameplay est intelligent et la capture des monstres se fait en négociant pendant les combats. Celà dit, le jeu accuse quelques defauts comme des graphismes assez pauvres(décors souvent vides) et certains mauvais choix au niveau des boutons(pourquoi ne pas avoir créé un raccourcis pour la map?). Le level design est parfois doueux aussi et le jeu est mal équilibré surtout vers la fin. Bref, bon départ sur la SFC pour la série pour les amateurs du genre.
Jormungand

le 27/04/2008
Edité le 27/04/2008
L'écran-titre (et son intro) est incroyable pour l'époque, et même pour aujourd'hui. On entre dans l'ambiance immédiatement, on se tait et on se crispe sur notre pad en attendant la suite...

... et elle vient, la suite. Un jeu qui a vieilli, un jeu qui ne laisse pas une seconde pour respirer. Désactiver les combats par un code est un minimum, et cela ne suffit même pas à rendre le jeu tolérable. Ce jeu est impossible à jouer, à moins que vous ne disposiez de MASSES de temps. Il n'est pas très dur, je précise : il est juste horriblement chiant.

Néanmoins, cela reste d'une richesse incomparable (l'alignement, le parcours initiatique des deux personnages secondaires (LAW hero et CHAOS hero), les monstres, les boss, et certaines ambiances telles que celle du Makai) et plein de trouvailles... mais je ne peux décemment pas le recommander au joueur actuel, fût-il un grand fan de SMT3 et Persona.
Grandaf
le 18/07/2006
8
Ahhhhh , je me rapelle lorsqu,on m'avais parler d'un jeux qui s'apelait Shin Megami Tensei. Il paraiterait qu'il avait un scénario a tout cassé! Hé bien je dois dire que cette personne avais raison.Les musiques sont superbes mème si elle sont un peu courte.Le game play est inmanquable et majestueux du a au choix que vous devrez faire durand votre quête a travers Tokyo sans parlé des fusions et de l'ambiance. Malgré quelque bug , SMT est un vraix classique de 1992. Ont devrait faire des tas de pétitions pour l'amener (La version GBA ) en Amérique et en Europe!
51 active users (0 member, 51 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion