bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Ys III: Wanderers from Ys > Articles > Review
Voir aussi

Ys III: Wanderers from Ys

arpg md europe
Ys III: Wanderers from Ys
Troisième volet de cette saga devenue culte, Wanderers from Ys a été plutôt mal accueilli par les fans de la première heure. Et pour cause, le gameplay a été complètement retouché par rapport à celui de ses deux prédécesseurs, changeant complètement la façon de jouer. Pourtant tout était loin d'être à jeter dans ce Ys atypique, sorti en 1991 sur la bonne vieille Megadrive de Sega, vivant alors le début de ses plus belles années RPG.

Home sweet home

Durant les trois années qui ont suivi sa victoire sur les forces maléfiques qui menaçaient la royaume, Adol est allé de pays en pays avec son fidèle compagnon Dogi. C'est dans l'un deux qu'ils ont entendu une rumeur à propos de la région natale de Dogi, Kenai, où des choses étranges ont lieu et où les terres deviennent arides et où des créatures étranges hantent les villageois la nuit. Mais ce n'est genre de détails à refroidir notre mythique héros à la chevelure rougeoyante, et le voila embarqué dans une nouvelle aventure! Et une fois sur place, ce ne sont pas les ennuis qui manquent, avec des rencontres inattendues...
Ys III: Wanderers from Ys
Ys III: Wanderers from Ys
Ys III: Wanderers from Ys

Adol, que t'arrive-t-il?

Si le jeu reste bien évidemment un Action-Rpg, on est tout de suite interpellé par la vue adoptée. Adieu la vue de haut qui a fait la réputation de la saga, et bonjour au scrolling horizontal déjà employé par les Wonderboy dans le même genre! Mais cette première surprise ne vient pas seule, puisque maintenant Adol possède les facultés de sauter, ramper et donner un coup d'épée, ce qui change totalement le gameplay et change du traditionnel "foncage" en règle dans les ennemis. Autant dire que j'ai été agréablement surpris, moi qui n'appréciais que modérément l'ancienne façon de jouer. En ce qui concerne le reste on a un fonctionnement proche d'un Dungeon-Rpg, puisqu'on ne visite qu'un seul village, qu'on choisit le lieu souhaité par l'intermédiaire d'une carte, et que ceux-ci ne recèle de presque aucune énigme, il suffit juste de rester en vie jusqu'au boss en réussissant des acrobaties et des combats de premier plan. D'ailleurs à première vue ce dernier point peut sembler ardu car la difficulté semble grande. En fait, pour ceux qui n'aiment pas faire de leveling, le jeu se révèlera être vraiment dur. Pour les autres, il sera d'une grande simplicité, car le faible nombre de niveaux (12) qu'Adol peut atteindre est compensé par les gains qu'ils apportent. Par exemple, j'avais du mal sur un boss qui me tuait en trois coups et sur lequel je ne faisais quasiment aucun dégât. Deux levels plus tard, je ne perdais presque rien, et le boss rendait l'âme en cinq petits coups! Sans compter que les équipements achetés en ville amènent eux aussi des paliers énormes. On trouve toujours tout au long du jeu les fameux anneaux, qui ont des utilisations diverses, et consomment la barre de R.P qui se remplit avec les ennemis tués.
Ys III: Wanderers from Ys
Ys III: Wanderers from Ys
Ys III: Wanderers from Ys

La bande son, comme d'hab au top

Techniquement, le jeu est globalement pas mal. Si l'intérieur des lieux est souvent terne, les extérieurs sont extrêmement colorés, avec des scrolling différentiels multiples du plus bel effet. A noter que sur les divers artworks dans le jeu les persos sont même pas bien proportionné, lol. L'animation du jeu est très sommaire et on note quelques petits bugs lors des affrontements contre les boss, qui sont énormes. La bande-son est réussie, comme d'habitude dans la saga, avec des thèmes très réussis (normal Iwadare est dans le coup), bien rythmés qui restent dans la tête malgré la faible qualité sonore (pourtant la MD peut bien faire quand elle est bien exploitée). Le scénario est malheureusement classique, peu fourni et archi-prévisible. Difficile de faire bien de toute façon quand la durée de vie d'un soft est d'environ cinq heures à tout casser... Trop court hélas, mais ça reste le genre de jeu qu'on peut se refaire avec plaisir, car pas prise de tête et attachant.
Ys III: Wanderers from Ys
Ys III: Wanderers from Ys
Ys III: Wanderers from Ys
Sans être exceptionnelle, Wanderer from Ys amène son lot de bonnes idées sur le gameplay et donne du sang neuf à la série. Dommage cependant qu'il soit si court et qu'on ait pas gardé la qualité scénaristique des précédents opus. Une bonne suite à mon goût, malgré ce qu'en disent les fans.

09/09/2005
  • La bande-son réussie
  • Enfin des touches pour sauter et attaquer!
  • Ambiance toujours aussi envoûtante
  • Diable que c'est court!
  • Scénario trop simpliste
6

GRAPHICS 3.5/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 2/5
LENGTH 2/5
GAMEPLAY 3/5
Ys III: Wanderers from Ys > Commentaires :

Ys III: Wanderers from Ys

6
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires msx2 [1] nes [1] pcecd [2] pc88 [0] pc98 [1] play2 [2] pstore [0] snes [5] x68 [0]
3 commentaires sur Mega Drive
Mad_dog

le 02/07/2013
8
Ok, il est certe moins "cool" que les deux premiers et l'histoire n'a plus rien à voir avec celle raconté dans les deux premiers Ys. Mais la tentative n'est pas déshonorante : l'aspect "horizontal" se comprend bien, les décors sont superbes (surtout plus dans la version megadrive) et la bande son est à en baver par terre.
Satwebmaster33(isback)

le 09/12/2007
7
Tres belle musique, jeu tres agréable, mais vraiment trop facile et court!
destiny

le 18/10/2004
6
La bande son est magistrale, l'honneur est sauf !
48 active users (1 member, 47 guests, 0 anonymous member)
Online members: Sergio
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion