bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

ajout_rpg
Dragon Quest I & II > Articles > Review

Dragon Quest I & II

comrpg gbc amerique
Dragon Quest I & II
Le 1er RPG console
C'est en 1986 qu'une grande page de l'histoire des jeux vidéo et plus particulièrement des RPGs va être écrite. Sur la NES de Nintendo sort Dragon Quest, le premier RPG console créé. Le succès a été immédiatement au rendez-vous, si bien qu'à peine un an après, un second épisode vit le jour. Le phénomène était lancé et la série ne tardera pas à devenir la plus adulée des japonais. Près de 15 ans plus tard, en 2000 pour être exact, Enix USA décide de compiler les deux premiers épisodes de la saga sur une cartouche Game Boy Color, le tout pourvu de nouveaux graphismes. Concentrons-nous tout d'abord sur sur ce premier "DraQue", prêt pour la séance rétro?

Le premier...

... mais aussi le plus basique. Évidemment car c'est lui qui a imposé les bases de la saga. Commençons par le scénario qui tient sur deux lignes. Jadis Loto vint à bout de DracoLord et la paix s'installa sur Alfregard. Seulement aujourd'hui ce dernier est de retour, bien décidé à prendre le contrôle du monde. En prime il a enlevé Lady Lora, fille du roi. C'est donc vous, jeune héros sans nom, qui êtes chargé de sauver la princesse et de libérer le monde de la menace DracoLord.
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II

De gros inconvénients

C'est en effet ce qu'on peut se dire en jouant à Dragon Quest. Le premier et le plus contraignant est sans doute la présence d'un seul point de sauvegarde dans tout le jeu : le roi dans le château où vous commencez votre aventure. Ce seul point de sauvegarde complique évidemment les choses, car à chaque fois il vous faudra faire des aller-retours à travers la carte pour sauvegarder. Vous pourrez toutefois sauvegarder dans le "File Log" (sur la carte du monde), mais cette sauvegarde est temporaire car d'une part le jeu s'éteint après avoir sauvé et d'autre part elle s'efface quand vous reprenez la partie. Heureusement le monde n'est pas bien grand, tout comme l'aventure qui se termine en quelques heures de jeu (moins de dix). De plus, la plus grande partie de ces quelques heures sera employée au leveling up et à la collecte d'argent pour pouvoir affronter les monstres avec des armes et un niveau décents. Cet épisode pose donc les bases des Dragon Quest : des armes hors de prix, des combats durs et des donjons tortueux.
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II

Slimes visqueux

Le bestiaire est assez limité, une vingtaine d'ennemis différents tout au plus qui vous attaqueront toujours un par un. Tant mieux puisque vous êtes vous-même seul tout au cours du jeu. Les combats sont de face, vous ne voyez pour seule animation que les coups portés ou les sorts lancés. Vous disposerez d'ailleurs de quelques sorts bien pratiques pour vous soigner, vous téléporter hors d'un donjon ou même directement au château du début (pratique pour sauvegarder).
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II

Exploration

Ce mot prend tout son sens dans DQ premier du nom. Vous ne saurez pratiquement jamais ce qu'il faut faire, où il faut aller ou à qui parler. À vous donc de vous débrouiller en ramassant les quelques bribes d'information disséminées par les villageois. Néanmoins, le jeu propose des armes et armures secrètes à découvrir avec de la persévérance. Et de la persévérance il en faudra, car au moindre faux pas c'est la mort au tournant, ce qui signifie pour vous que vous recommencerez avec la moitié de votre argent si vous ne l'avez pas confié à la banque. Et l'argent ça manque dans DQ ! De toute façon vous serez obligé de passer de bonnes heures à augmenter votre niveau pour pouvoir espérer approcher DracoLord.
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II

Mais c'est le premier quand même !

Oui et c'est pour ça que par simple curiosité, ou même parce qu'il a fondé les bases d'un genre que nous adulons, ou encore tout simplement parce qu'il est court que je vous conseille de vous y essayer. De plus ce remake GBC est plus qu'honorable, les couleurs sont belles, les sprites refaits pour l'occasion, les musiques sont écoutables et les points négatifs de la version NES ont été supprimés (je pense notamment au fait d'être obligé de passer par le menu, pour parler ou encore utiliser un escalier).
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II

En attendant le 2...

Au final Dragon Quest est un jeu qui ne plaira pas à tout le monde. Dur, chiant, contraignant... Votre GBA (ou GBC) fera de nombreux vols planés si vous ne vous contrôlez pas. Pourtant ce jeu possède sa dose de charme et d'ambiance qui ne m'a pas déplu. À essayer donc si les vieux, très vieux jeux ne vous font pas peur.
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II

...que voici

Après le succès phénoménal du premier Dragon Quest qu'on appelle déjà "DraQue" Enix décide de sortir un second épisode nommé sobrement Dragon Quest II. Voici donc la seconde partie du test de la cartouche GameBoy Color Dragon Quest I&II.
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II

Une nouvelle menace

Longtemps après la mort de Dracolord qui ramena la paix sur Alfregard, une nouvelle menace émerge et s'étend sur le monde : Hargorn. Vous êtes bien sûr chargé, en temps que descendant du héros de DQI et donc de Loto, de mettre fin aux ténèbres. Mais pour cela il vous faudra l'aide de vos cousins et cousines eux aussi descendants du héros légendaire. Un scénario qui encore une fois tient sur deux lignes. Mais si lui n'a pas été beaucoup plus travaillé que dans le premier épisode, de nombreux autres points se sont vus améliorés.
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II

Plus grands, plus forts, plus nombreux

En fait, quasiment tous les points qui faisaient défaut à DQ sont corrigés dans DQII. Vous contrôlerez désormais trois personnages au lieu d'un seul : Le Héros, son cousin Eric et sa cousine Gwen. Chacun possédant ce qu'on pourrait assimiler à une classe. Le héros sera typiquement un combattant, n'apprenant jamais aucun sort ; Gwen, elle, sera la magicienne, faible en attaque mais possédant des sorts utiles et puissants, tandis qu'Eric se positionnera entre les deux avec des attaques moyennes et des sorts utiles. Les combats sont eux aussi plus tactiques car désormais vous serez attaqué par plusieurs monstres à la fois. Le monde n'est pas en reste, on se retrouve avec une carte immense qu'il vous faudra parcourir à pied et même en bateau ! N'oublions pas de citer aussi la possibilité de sauvegarder maintenant dans de nombreux lieux pour notre plus grand soulagement.
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II

Le chemin de la victoire est jonché d'embûches

Il vous faudra de la patience et du courage pour arriver jusqu'à la fin du jeu. Encore une fois, on ne vous donne peu ou pas d'indications sur ce qu'il faut faire ou où aller. Je dirais que ce jeu est quasiment impossible à finir sans FAQ à moins d'y passer un temps considérable. Autant le premier était faisable, celui-ci avec un monde trois ou quatre fois plus grand, ses îles à visiter avec le bateau et sa fréquence des combats élevée vous découragera plus d'une fois si vous n'avez pas un bon vieux walkthrough à portée de main.
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II
Dragon Quest I & II
Cette cartouche regroupant les deux premiers titres d'une saga mondialement connue est un bon investissement si les vieux jeux ne vous font pas peur. La difficulté est élevée et peu d'entre vous (à moins d'y passer un temps considérable) auront le courage de les faire sans aide de jeu. Néanmoins cela reste à essayer, quant à moi je vous dis à bientôt pour le test de Dragon Quest III qui conclura "la trilogie Loto"...

11/10/2005
  • Le premier RPG console (DQ1)
  • Toriyama au design
  • Il pose les bases du genre (DQ1)
  • La plupart des défauts du 1 améliorés (DQ2)
  • Un monde bien plus grand (DQ2)
  • Le scénario
  • La durée de vie (DQ1)
  • La difficulté
  • Pas d'indications
  • Un seul point de sauvegarde (DQ1)
5

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 1/5
LENGTH 2/5
GAMEPLAY 2/5
Dragon Quest I & II > Commentaires :

Dragon Quest I & II

5
6.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires snes [4]
5 commentaires sur Game Boy Color
david06

le 02/02/2009
8
Une compilation tout simplement magique, les debuts de RPG sur une cartouche!!
Le premier est archaïque, mais le deuxieme est au moin trois fois mieux!!
A acheter de toutes urgence et les yeux fermés!!!!
Soulhouf

le 22/09/2008
Edité le 11/01/2011
4
2 jeux sur la même cartouche et pas n'importe lesquels en plus.
En effet ça regroupe comme le titre l'indique, les 2 premiers Dragon Quest, cette série qui a lancé la "mode" des RPGs jap'.
Si le premier est super simple, archaique, court(comptez 6h pour le boucler) et doté d'un level design un peu douteux, le 2 se passe dans le même monde, on visite les lieux du premier mais le jeu est beaucoup plus vaste, moins linéaire et du coup plus long.
Le gameplay très simple mais efficace, le monster design exceptionnel, les musiques travaillées et l'aventure très épique constituent les points fort de ce remake.
À faire pour découvrir cette série mytique, surtout qu'il est sortis en occident.
yedo

le 10/08/2008
8
Ces remakes de Dragon Quest I & II sont franchements bons. Ils permettent de se faire deux légendes du RPG avec une meilleure esthétique et un confort plus grand, grâce à une jouabilité beaucoup plus agréable et une difficulté revue à la baisse (elle reste quand même balèze). Le premier DraQue est une merveille, pensée dans ses moindres détails, vraiment austère, mais fascinante à découvrir, par la liberté laissée au joueur, tout en laissant les indications nécessaires à avancer, disséminées partout dans le monde. Il faut juste savoir les découvrir, l'exploration prend alors tout son sens. Avec de la patience, le jeu est tout à fait faisable et c'est là où ça devient gratifiant, car on sera véritablement arrivé par nous-mêmes, tel le chevalier solitaire que l'on est, à achever la quête. Pour l'époque le premier DraQue est un jeu bluffant (enfin l'original sur Nes est quand même plus dur à avaler).

Dragon Quest II quant à lui, et Allesthar le dit bien dans son test, est un DraQue I puissance 10, plus grand, plus fort, plus dur. Cette fois-ci la carte est tellement grande, avec la possibilité de voyager en bateau, que l'on se perd très souvent. On ne sait pas trop où aller, il est beaucoup plus difficile de trouver les bonnes informations, contrairement au premier Dragon Quest qui a une carte plus petite. Sur ce point DraQue II me semble moins bien équilibré, en cherchant à en faire trop, et devient ultra dur et limite infaisable (j'avais eu le courage de finir le premier Dragon Quest, en prenant plaisir, mais j'ai laissé tomber le second épisode). DraQue II est donc encore plus incroyable, mais je préfère le premier épisode...

En tout cas, avec deux jeux en un, cette cartouche GBC est très intéressante, c'est franchement du tout bon de pouvoir (re)découvrir ces deux jeux dans des versions si confortables. Même les remake sur Snes ne sont pas aussi agréables (ils conservent le menu d'action inintuitif au possible), malgré des graphismes et des musiques à la qualité inégalée...
GrandPaf

le 21/11/2007
Edité le 21/11/2007
8
Dragon Quest/Warrior 1& II est une petite merveille qui se doit d'être conue à ceux qui n'ont jamais touché à la série.
Le seul défaut qui j'y vois est que la difficulté à beaucoup trop baissé et que la traduction n'est pas exactement celle qui était à la nes (elle était plus qu'exceptionnelle!) ...ahh moi et mon côté nostalgique!<
Fayte

le 26/07/2007
Edité le 27/02/2008
5
Loin d'etre decu malgré les nombreux defauts de ce jeux
65 active users (0 member, 65 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion