bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Riviera: The Promised Land > Articles > Review
Voir aussi

Riviera: The Promised Land

drpg gba amerique
Riviera: The Promised Land
Ragnarok !
La GBA a vraiment été une bonne console pour tout amateur de RPG, et ce n'est pas la sortie prochaine du remake du cultissime Final Fantasy 6 qui va venir me contredire. Surement pas le plus connu d'entre eux, Riviera ~ The Promised Land jouit d'une bonne réputation auprès des joueurs qui s'y sont essayés. C'est donc avec des a priori plus que positifs que je me suis lancé dans le jeu, qui de plus a bénéficié d'une sortie américaine, à ma grande surprise, fait rare pour un jeu au départ développé pour la Wonderswan Color.

Les Grim Angels

Il y a mille ans, une guerre opposa les démons et les dieux. Acculés et sur le point d'être annihilés, ces derniers utilisèrent leur dernière solution: ils se sacrifièrent pour invoquer des Grim angel, anges destructeurs aux pouvoir dévastateurs possédant des armes appelées Diviner. Le rapport de force s'inversa et les démons furent vaincus. Avant de disparaître, les dieux laissèrent l'île de Riviera aux mains des esprits. Des années de paix s'écoulèrent, mais cette période heureuse touche à sa fin. Les démons semblent de retour et Riviera est à nouveau menacée...
Vous incarnez Ein, un Grim angel qui a pour mission de servir les dieux. Accompagné de Ledah, il doit aller régler un incident impliquant les "vils" esprits de Riviera. Alors qu'ils sont sur le point de conclure la mission, Ein est subitement envoyé à Riviera par la protectrice des esprits, vidés de toute mémoire. Le voila seul, amnésique, au milieu de ceux qu'on lui a appris à détester...
Pourtant, dès les premiers instants, Riviera semble chaleureuse et accueillante. Les Grim Angels seraient ils manipulés?
Riviera: The Promised Land
Riviera: The Promised Land
Riviera: The Promised Land

Un petit air de Valkyrie Profile

Si Riviera est un jeu atypique qui est d'une originalité assez énorme, il m'a tout de même fait penser dès les premiers instants à un monument du RPG, Valkyrie Profile. Un héros guerrier au service des dieux, une suspicion sur les intentions de ceux-ci, un mentor (Ledah) qui leur est fidèle, le scénario propose quelques parallèles. Mais c'est surtout de part son système de jeu et son ambiance que ce Riviera m'y a fait penser. Le jeu ne suit pas les codes du genre, et tout comme Valkyrie Profile une gestion des actions est indispensable. Au fil des écrans (chaque écrans représentent une zone) de chaque chapitre, le joueur récupère des points d'actions qui lui permettent ensuite d'effectuer des actions tel qu'ouvrir un coffre, fouiller un endroit suspicieux etc.
Vous l'aurez compris, vous ne dirigez pas directement le héros, tout se fait par l'intermédiaire d'ordres (donnés via les flèches directionnelles), les phases d'exploration se réduisent au strict minimum, parfois en temps limité. Régulièrement, votre dextérité sera soumise à rude épreuve pour éviter les pièges. Le seul moyen de les éviter est de réaliser la séquence à l'écran, à la manière d'un Shenmue. Assez déroutant au départ, le système de jeu est finalement assez plaisant et change des traditionnels RPG, notamment sur GBA. Dans les villages, vous pourrez en revanche faire ce que vous voulez indépendamment de vos points d'actions, mais il y a très peu à faire, tous les équipements et objets se récupérant uniquement dans les donjons.
Riviera: The Promised Land
Riviera: The Promised Land
Riviera: The Promised Land

Overdrived

La majeure partie du jeu se passe dans les donjons, et qui dit donjon dit combats, et dans ce domaine Riviera excelle. Le jeu utilise le tour par tour sur vos trois personnages, la fréquence d'action de chacun étant déterminé par leur initiative. Originalité, toutes les actions se font via des objets. Vous voulez attaquer? Utiliser l'arme de votre choix. Lancer une magie? Choisissez l'objet magique adéquat. Cependant, une bonne gestion stratégique de la part du joueur est vite requise car on ne peut emmener que 4 objets dans chaque combat pour trois personnages. Un maigre degré de liberté, en somme, d'autant que chaque objet possède une durée de vie limitée. Au fur et à mesure des combats une jauge (appelée Overdrive) se remplit, permettant de débloquer les attaques spéciales de chaque arme. Plus l'affinité du personnage avec l'arme est grande, plus l'attaque spéciale sera puissante et la consommation de la barre importante (sur 3 niveaux). Chaque arme à ses propres caractéristiques: nombre de coup, zone d'action, effets spécifiques etc. Ces combats ne sont pas aléatoires, mais placés de manière fixe. Que les bourrins se rassurent, le leveling à outrance n'en est pas pour autant impossible.
Riviera: The Promised Land
Riviera: The Promised Land
Riviera: The Promised Land

La progression par l'objet

En effet, une fois le prologue passé, le joueur peut s'entraîner quand il le veut dans les donjons. Bien pensées, ces phases permettent de progresser dans l'utilisation des objets. Chaque perso possède des affinités avec certains objets, et plus l'affinité est grande plus le nombre d'utilisation requise pour le maîtriser est élevée. A chaque objet maîtrisé par un membre de l'équipe, celui-ci progresse en caractéristique. Obligation donc de varier les objets utilisés et de ne pas se cantonner à la même routine indéfiniment. A noter que les objets ne se dégradent pas pendant les phases d'entraînement, vous n'aurez donc aucun regret à y passer du temps. Le seul petit regret que j'éprouve vis à vis du gameplay est le faible nombre d'objets transportables en même temps. On se retrouve très vite puis très régulièrement à devoir jeter des objets pour récupérer le nouveau, ce qui force à faire des entraînements systématiques pour maîtriser un objet inutile mais qu'on n'est pas sur de retrouver plus tard après l'avoir jeté au profit d'un autre. Pour finir, sachez que vous pourrez choisir votre petite préférée (Ein n'est accompagné que par des filles, petite saligot!) au travers de questions régulières au cours du jeu. Fia, Lina, Serene ou Cierra, à vous de choisir!
Riviera: The Promised Land
Riviera: The Promised Land
Riviera: The Promised Land

Explosion visuelle

Si Riviera brille par son gameplay, la technique n'est pas en reste, à tel point qu'il pourrait très bien briguer le titre de plus beau RPG de la console. Les graphismes sont colorés, les sprites fins et très bien animés mais surtout chaque phase de dialogue est illustrée par des artworks haute définition du plus bel effet, transcrivant parfaitement le charme et l'humour du jeu. Sans parler des attaques spéciales, aux visuels impressionnants. Un régal pour les yeux, d'autant que le style a été amplement amélioré par rapport à la version originale sur Wonderswan Color. Le jeu a ce petit charme qui scotche le joueur et donne envie d'avancer sans jamais s'arrêter, malgré la relative répétitivité du gameplay. Le tout est soutenu par une bande son de très bonne facture, même si là encore ça manque de diversité. Découpé en 7 chapitres principaux, le jeu dure une vingtaine d'heures, durée fortement dépendante du temps consacré aux divers entraînements.
Riviera: The Promised Land
Riviera: The Promised Land
Riviera: The Promised Land
Original, magnifique et envoûtant, Riviera est un excellent titre qui sort des sentiers battus. Malgré un gameplay quelque peu répétitif, le jeu accroche littéralement, et c'est bien là l'essentiel.

11/12/2006
  • Une ambiance magnifique
  • Système de jeu original et réussi
  • Technique irréprochable
  • Un peu répétitif
8

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 3.5/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4.5/5
Riviera: The Promised Land > Commentaires :

Riviera: The Promised Land

8
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pstore [0] psp [11] wsc [2]
11 commentaires sur Game Boy Advance
Sphynx

le 21/05/2011
Edité le 21/05/2011
8
Un jeu original et rafraichissant, comme Sting sait les faire. Au-delà du chara-design très attachant, on trouve un système de jeu peut-être un peu répétitif mais qui se maintient au niveau tout au long des trente petites heures que durent le jeu. Je ne suis pas sûr cependant que je le recommencerai plusieurs fois d'affilée pour voir les six fins et obtenir tous les artefacts. La version GBA était techniquement impressionnante pour la console, celle sur PSP a des charmes certains. Il faut s'y frotter au moins une fois pour voir si l'on aime ou pas.
Bao

le 16/02/2010
7
Un jeu dont je garde un excellent souvenir (notamment ces terribles passages de memory & retape avec les Golem pour aller mater les nanas dans les bains, je sais qu'on s'est tous acharnés au moins une fois sur ça). Pourtant le système de jeu était quelque peu chiant avec sa PA limit, souvent je rechargeais pour aller voir ce qui se serait passé à droite à gauche. Le système de combat & training était un truc bien trouvé, au final en adéquation avec le système de progression choisi par le jeu. Et puis il avait un charme bien à lui, ce jeu.
Tompouce

le 22/01/2010
4
Assez original comme il est dit dans beaucoup de commentaires, mais pour moi qui manque cruellement de charme et se loupe sur sa gestion des combats.
D'ou mon avis d'un jeu avec du potentiel, mal exploité.
yedo

le 20/03/2009
8
Riviera est un bon petit RPG original et bien foutu. Le gameplay est très dirigiste puisqu'on se contente de passer d'écran en écran en indiquant seulement la direction à prendre avec la croix. Mais ce côté dirigiste est habilement agrémenté de petites trouvailles qui rendent le jeu intéressant et accrocheur du début à la fin. On peut ainsi interagir avec des éléments à chaque écran, ce qui déclenche parfois des QTE amenant de la suprise et de la variété dans l'action. Et puis chaque écran est également l'occasion d'assister à des scénettes entre les différents personnages, aux personnalité et au design attachants (le héros étant accompagné uniquement par des filles, il y a une sorte de pentagone (?) amoureux qui se met en place, c'est plutôt bizarre mais marrant). Autre originalité, les combats et le système d'évolution qui se réalise uniquement grâce aux objets et armes que l'on récupère. Chaque personnage maitrise un certain type d'arme, et étant donné qu'on ne peut emporter que quatre armes/objets en combat, on jongle souvent entre les personnages selon les armes dont on dispose et les capacités que l'on veut utiliser. Il est peut-être dommage d'avoir un inventaire limité, ou de ne pouvoir choisir que quatre item par combat, mais on s'y fait et les affrontements deviennent réjouissants. Riviera est donc un excellent RPG, très bien pensé, agréable et original.
Ahltar

le 29/05/2008
7
Ce jeu a été extrèmement rafraichissant lorsque je me le suis fait. Graphiquement irréprochable et avec une très bonne ambiance sonore, on se laisse facilement prendre. Ceci dis, les combats sont assez répétitifs. Mais on le termine avec plaisir !
Kenshiro

le 09/04/2008
Edité le 28/05/2008
5
des combats originaux, un scenario basé sur la mythologie nordique, des decors magnifiques.
par contre le level up est tres different, on peux pas faire ce que l'on veut, dommage.
un bon rpg quand meme.
Rotka

le 17/07/2007
Edité le 24/10/2010
6
Un de mes coups de coeur GBA. Ce portage du Riviera Wonderswan est très réussis et propose des décors vraiment sublimes. La bande son est réussis et le jeu mélange drague et donjon RPG d'une bonne manière. Le système de combat et la mise en place du training et des level up sont en plus totalement originaux et procurent un cachet assez unique à ce soft. Les persos ont beau ne pas voler très haut, on s'y attache ! Un très bon soft à découvrir en US sur GBA.
Dreamer
le 05/02/2007
10
Fiuuu l'est plutot long ce jeu... je viens de le tester pour RPGamers et j'adore le travail du chara designer et des 2 compositeurs. J'avoue que j'hésitais à l'acheter mais au final il valait les 25$ que j'ai mis dedans.Ca me redonne même envie de me remettre à Puyopuyon et Yggdra Union.
pirikos
le 06/07/2006
8
Riviera est sans doute un des meilleurs rpg ( car je pense plus que se soit un RPG qu'on T-rpg ) sur GBA traduit en anglais ( il y a surement mieux en jap), de tres bon graphisme que se soit pour le charadesign est original et fait beaucoup pensé a phantom brave. Bien que l'univers soit petit a cause du faite que les heros doivent accomplir leurs quete rapidement et n'ont pas le temps de ce baladé durant 1ans et demi dans riviera ( je commence a attaqué le coté realiste du jeu sous son coté tres enfantin et fantastique ) contrairement a beaucoup de rpg ou les personnages peuvent rester 10 jours a cherché le mechant sur la map monde et bien sur celui-ci n'a encore rien fait xD. niveaux durée de vie, le jeu est plus long que ce que l'on s'attend au depart , surtout a cause des commentaires de heros ( y'en a un ai moins chaque changement de map et a chaque look), et des inombrable mini-scenette toutes plus drole les une que les autres, car meme s'il est vrai que les heros parle beaucoup, il ne parle souvent pas pour ne rien dire ( ca change des " ohh regardé un oiseau dans le ciel").Lla plupart du temps , les heros prennent bien le temps d'expliqué tel ou tel phenomene ou quel est l'utilité de cette plante ou bien meme l'histoire de cette statue. Les scenettes les plus droles arrive souvent par surprise et c'est vraiments genial. la difficulté du jeu est pour moi le mauvais point de ce jeu et ca a cause d'un petit truc: les personnages ce regenere tout seul apres chaque combat . Ca passerai encore s'il n'y avait pas beaucoup de sauvegarde mais dans ce jeu , les points de sauvegarde sont omni-presente ce qui pert pas mal d'interet au coté tactic des combat ( et c'est vraiment dommage). Du coup, on a souvent tendance a foncé dans le tas quitte a perdre des perso en combat, tant pis il perde aucun stat ni hp apres la fin du combat et a cause de cela , presque 35% des items sont inutiles , les joueurs (y compris moi) preferant garder dans leurs inventaire , le plus d'arme possible pour les technique (l'inventaire etant petit). En resumé, Les combats sont trop facile et on n'est surpris que contre certain monstre et boss. La seul chose qui est gratifiant c'est les point gagné qui permettent d'avoir plus de PT. Les enigmes sont par contre tres recherché... voir trop. le senario est pas trop mal, beaucoup de choix a faire au niveaux du heros ( choix tres fun d'ailleur). Le jeu ce basant surtout sur la psychologie des personnages, la preuve que meme avec un senario bateau et un dougeon rpg, on peut tres bien faire un rpg ou on n'a jamais le temps de s'ennuyé. Ce qui pour moi etait vraiment inconcevable. un jeu realiste sur pas mal de point, d'autre truc viennent embellir ce jeu deja plein d'originalité et surtout son petit coté realiste: - Bien que l'ambiance est fantastiques, les heros decrirons tres vraisemblalement et clairement quel est tel ou tel objet , ville, legende et autre. - beaucoup de coffre , porte et certaine dalle sont piégé et pour se sortir de ses pieges votre habillité est toujours mit a l'épreuve ( enchainement de touche, viser une case, etc... et c'est vraiment pas toujours facile car ca arrive d'un coup). - les monstres aussi sont doté de overdrive skill et etre autre attaque magic et special tout comme vous heros, y'a pas de descrimination ><. ps: c'est rare que je sois aussi gentille sur une note mais ce fut vraiment un de mes plus grand coup de coeur sur GBA!
Nekokun
le 26/12/2005
8
Un jeu excellent avec un gameplay des plus agréables, le systéme "Move" et "Look" est trés sympathique les personnages sonts attachants et assez variés, seul défaut : L'inventaire est trop vite remplie et on aimerait avoir d'autres armes de résistance illimités(Diviner), mêmes moins puissantes que la moyennes ...
53 active users (0 member, 53 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion