bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Tales of the Abyss > Articles > Review
Voir aussi

Tales of the Abyss

crpg play2 amerique
Tales of the Abyss
Déjà 10 ans
Ce n'est un secret pour personne, je suis un éternel fan de la saga des Tales of. Ayant adoré les derniers opus en date, j'attendais beaucoup de ce Tales of the Abyss dont j'avais entendu le plus grand bien. Après avoir longtemps cru que le jeu resterait cantonné au Japon, ma patience fut récompensée par une sortie US. Une excellente initiative de Namco, qui permettra de profiter pleinement des savoureux dialogues du jeu, à défaut d'avoir une sortie européenne. A noter que la sortie du jeu coïncide avec les 10 ans de la série (et oui, le temps passe vite).

Luke Von Fabre, noble teigneux

Le jeu nous met dans la peau de Luke Von Fabre, jeune héritier de cette famille noble proche de l'empereur de Kimlasca. Depuis son kidnapping 7 ans auparavant qui l'a rendu amnésique, Luke est cloîtré dans son manoir, si bien qu'il ne connaît rien du monde extérieur. Depuis, il entend régulièrement une mystérieuse voix dans sa tête, dont la fréquence d'apparition s'accentue avec le temps. Luke passe son temps entre l'entraînement avec son maître Van, les moments en compagnie de serviteur et ami Guy, et ses caprices d'enfants gâtés, qui ne manqueront pas de faire sourir
Mais ce jour là, le destin de Luke va basculer. Alors qu'il effectue ses gammes quotidiennes avec Van, le manoir est pris d'assaut par une étrange jeune femme du nom de Tear, qui parvient à endormir tous les gardes. Lorsqu'il comprend que sa cible n'est autre que son maître vénéré, Luke s'interpose, et le contact avec Tear provoque une hyper-résonance qui les transporte tous deux loin de Kimlasca. Le début pour Luke de la découverte du monde, mais aussi d'une quête initiatique qui révèlera sa vraie nature, lui fera découvrir le monde, et le marquera à tout jamais.
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss

La fine équipe

Si Tales of Legendia m'avait littéralement accroché, c'était avant tout grâce à la qualité des personnages et leur développement. Dès les premières heures, on sent que les personnages du jeu vont être aussi intéressants et fun, bien que dans un style radicalement différent (Jay est inimitable !). Luke, héros au départ irritant (ce qui fait son charme) va évoluer tout au long de l'aventure et sa prise de conscience face à ce qu'il est et ses actes passés est très intéressante. Son fidèle acolyte, Guy Cecil, a presque tout du héros classe et viril, à un détail près: sa phobie des femmes. Ce "petit" détail donne son charme au personnage et permet quelques situations hilarantes. Les deux compères seront rejoints par Tear Grant, de l'ordre religieux de Lorelei, dont les principes vont être ébranlés et la vie bouleversée. Un perso au premier abord froid et distant, mais qui amènera aussi son lot de surprises. Viennent ensuite Jade Curtis, général de l'empire surnommé le nécromancien à la connaissance infini, Anise, petite peste au service du maître de l'ordre de Lorelei (le Fon Master Ion) et enfin Natalia, princesse de Kimlasca et promise de Luke.
Les relations entre les membres de l'équipe sont très ambiguës tout au long du jeu et régulièrement développées au travers de petites scènes optionnelles. On s'attache vite à cette équipe, sûrement la plus réussie de la série au coté de celle de Legendia.
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss

Une gestion bien poussée

Inutile de chercher en quoi cet épisode se démarque des autres dans le déroulement, les Tales of sont quasiment tous identiques sur ce point. On note juste le retour d'une vraie carte ouverte et non plus dirigiste comme c'était le cas dans Tales of Legendia. Petite nouveauté dans les villes, on peut désormais rapporter les matières premières récupérées au cours des lieux et en profiter pour commander de l'équipement avec, une idée déjà vue mais toujours agréable. Les donjons sont variés, intéressants par leurs petits énigmes et ne donnent jamais l'impression d'être trop longs. Le sorcerer ring pur laisse ici place à une petite bête adorable, Mieu, qui se chargera de convertir l'énergie de l'anneau en diverses actions (cracher du feu, choc destructeur de pierre etc). Mieux (notez le jeu de mot excellent), certains pouvoir sont cachés et permettent de trouver les quelques passages secrets du jeu (donnant lieu à de nombreuses petites scènes).
Les nouveautés sont à chercher du côté de la gestion des protagonistes. On peut désormais assigner des éléments à chaque attaque spéciale ou magie, selon quatre catégories. Les effet sont variables (effet accru, consommation de magie réduite...) et la fréquence d'activation augmente avec l'utilisation de la capacité associée. Une très bonne idée qui permet de réduire considérablement le temps d'incantation des magies fréquemment utilisées, par exemple. A fur et à mesure des combats vous débloquerez aussi des compétences spéciales pour chaque personnage. Il est de bon ton d'aller régulièrement y jeter un œil pour voir les dernières mises à jour, car certaines sont vraiment plus qu'utiles (pouvoir utiliser un objet sur un autre membre, se déplacer librement sur tous les terrains etc). Enfin, on peut assigner un artefact à chaque personnage qui accentuent les caractéristiques.
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss

Un peu de technique dans ce monde de brutes

Les combats ressemblent fortement à ceux de Tales of Symphonia. L'aire de combat est en 3D, et on peut s'y déplacer librement (après quelques petites heures) en maintenant la gâchette L2. Pendant les affrontements, des petits slots élémentaires apparaissent au sol, qui peuvent être actifs ou inactifs. Si on déclenche une action du même éléments qu'un slot actif en se trouvant dessus, l'effet se verra grandement boosté. Un très bon ajout qui donne une nouvelle dimension technique au combat, en faisant bien plus jouer sur les déplacements. Notons enfin la présence toujours sympathique des Ougis, assez simples à déclencher. Une fois la barre adéquate chargée au maximum (over limit), le joueur peut basculer dans un mode spécial, il suffit ensuite de lancer une attaque élémentaire et de maintenir le bouton d'attaque pour déclencher ces attaques monstrueusement puissantes et magnifiques. Sans être insurmontables, les combats contre les boss proposent souvent un peu de défi, et une bonne gestion de tous les paramètres est souvent nécessaire à une victoire sans encombre. Le système de combat est sans conteste le plus réussi de la série, un vrai régal pour les joueurs même les plus réfractaires, qui devraient le trouver moins bourrin et fouillis que d'habitude.
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss

La carte, éternel talon d'Achille

Sans être le plus beau RPG de la machine, le jeu s'en sort honorablement. Au coté de personnages moyennement modélisés mais possédant malgré tout un certain charme on trouve de très beaux décors pour la console et des effets lumineux superbes. L'architecture des bâtiments est bien souvent très travaillée et les angles de vue adoptés les mettent superbement en valeur. Reste le sujet épineux de la série, la carte 3D du monde. D'ordinaire moche, elle est ici assez jolie, ce qui est assez surprenant. Oui mais voilà, chaque mouvement de caméra entraîne des ralentissements énormes et plus que pénibles, à se demander si les développeurs ont testé leur moteur 3D ! Un défaut fâcheux dont on se serait bien passé, sachant que l'on passe pas mal de temps à l'air libre. Quelques cinématiques marquent les moments importants, pour la plupart réussies (on oubliera celle illustrant la guerre, affreuse et complètement en décalage avec le jeu). Faisons mention également des menus, sobres et ternes, ce qui surprend au premier abord.
La bande-son remplit son rôle, et comme souvent avec Sakuraba sur les Tales of, c'est joli, mais sans génie. Reste que les thèmes sont agréables et qu'aucune lassitude ne s'installe, mais on attend toujours le jour où Sakuraba produira une OST culte pour la série, comme il a su si bien le faire pour tant de jeux.
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss

Un grand scénario pour un grand cru

La où le jeu m'a surpris, c'est de par son scénario. La série, sans forcément être misérable sur ce point, n'a jamais été réputé pour ses histoires et ses personnages. Pourtant avec l'épisode précédent, le tendance semblait s'inverser. Ici, on a affaire un excellent scénario mis en scène dans un univers très travaillé. Mais, car il faut toujours un mais, cela se paie au niveau du plaisir de jeu. Par moment, on se trouve surchargé d'informations, les dialogues n'en finissent plus et l'envie de cogner du méchants et d'arpenter des lieux nous démangent. Il ne reste plus qu'aux programmeurs qu'à trouver le juste milieu, même si le fait de zapper toutes les scènes optionnelles atténuent grandement ce défaut, qui pour certains n'en sera pas un.
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss
Tales of the Abyss
Sans conteste l'épisode de la série le plus abouti à tout niveau, Tales of the Abyss pèche légèrement par une surcharge de dialogues au détriment des phases de jeu. Qu'importe, le plaisir est bien là, et l'on prend son pied à diriger les excellents personnages tout au long du jeu. La série fête ses 10 ans avec son meilleur épisode, Mieu Mieu!

14/12/2006
  • Meilleur scénario de la série
  • Gameplay jouissif
  • Equipe excellente (Guy!)
  • Univers envoûtant
  • Un poil trop de dialogues au détriment de phases de jeu
  • La carte qui rame dès qu'on tourne la caméra
9

GRAPHICS 4/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 4/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 4.5/5
Tales of the Abyss > Commentaires :

Tales of the Abyss

9
8

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires 3ds [8]
34 commentaires sur PlayStation 2
Golden Leaf

le 25/10/2015
8_5
Un excellent épisode et une très bonne surprise, cela une décade après la première sortie du jeu. Le système de combat est vraiment efficace et les personnages surprennent toujours davantage dans le bon sens. La musique tient la route (en dépit de BOUM BOUM vraiment nombreux) et le scénario - musical lui aussi en un sens - est plein de rebondissements. Le rythme change un peu vers la fin, mais en compagnie d'une si belle ambiance, je ne m'en plaindrai pas !
Astram

le 22/08/2015
8
Très bon Tales of, malheureusement le rythme est complètement explosé.
Des allez-retour incessant, et beaucoup de blabla, ça peut aller jusqu'à prendre 2 heures pour que l'aventure puisse enfin continuer.
Le système de combat reste meilleur que celui de Tales of Symphonia, si cela ne serait pas de ce côté extrêmement blablateux, le jeu pourrait très bien faire honneur à Phantasia.
Le jeu semble être une préquelle extrêmement éloigné de Tales of Symphonia.
Soranamida

le 22/12/2014
Edité le 22/12/2014
5
Fini en 63h.
Je l'ai attendu, j'ai craqué dès que possible et j'ai été déçu...
Comme avec une bonne vielle soupe, on sait forcément que l'on va retrouver un peu toujours les mêmes ingrédients quand on se lance dans un Tales. Retrouver des repères, ça a parfois du bon!
Mais la, j'ai beau être bon public, je dis non non et NON!

J'ai rarement parcouru une aventure ou l'ennui a pointé le bout de son nez aussi régulièrement. Les allers-retours incessants pour visionner des scènes molles et plates au possible dans des villes tout aussi ternes m'auront limite fait lâcher le jeu à plusieurs reprises. Au final je me suis focalisé sur la trame principal, à aucun moment je n'ai eu envie de profiter du monde de ce Tales pour explorer la map et autres recoins.
Et quel gâchis quant on voit que le casting de cet épisode (avec un bémol sur nos ennemis) est loin d'être désagréable.

Au global, un demi coup dans l'eau et une déception pour moi sur ce cru anniversaire.

+ Casting (Jade, Luke, Legretta/Van/Tear)
+ Univers/Scénario
+ Effort de mise en scène sur les scènes importantes

+/- Système de combats (encore faut il en profiter sans être noyé sous ces maudits allers-retours)

- Level design des donjons
- Six God Generals sous exploités
- Quantité de dialogues inutiles et non doublés (donc soporifiques)
- Skits non doublés
--- Rythme de l'aventure
david06

le 01/09/2014
8_5
Fini en 57 heures
Le meilleur de la série parmi ceux que j'ai fait (eternia,phantasia, symphonia 1 et 2 et RM 1 et 2 sur PSP)
Tout est très bon, mais un petit bémol cependant concernant les multiples aller-retour et les scenettes non doublées quasi inutiles, puisque répétant ce qu'il vient de se passer le plus souvent...
Un grand tales of
Selene

le 06/04/2014
Edité le 22/02/2015
9_5
Ce jeu est une vraie petite merveille !

Le scénario est mature et original. Enfin, un Tales of qui ne sombre pas dans la caricature et le gnian-gnian !
Le casting est une vraie réussite, tous les persos sont attachants grâce à leurs histoires travaillées, que ce soit du côté des 'gentils' ou des 'méchants'. Bref, beaucoup d'émotions au rendez-vous!
La durée de vie dépasse les 100h en faisant toutes les quêtes annexes. Heureusement car une équipe comme celle-ci on a pas envie de la quitter.
L'ost n'est pas très marquante mais reste agréable.
C'est par contre dommage qu'il n'y ait que si peu de villes, il faudrait vraiment qu'ils apprennent à utiliser toute la superficie des mapemondes...
mimylovesjapan

le 19/08/2012
5
Voila enfin mon 1er Tales termine !
Beaucoup d'efforts pour peu de resultats malheureusement.
Le jeu est assez bon techniquement, mais c'est a peu pres tout.
Le scenar est mou, les textes mal ecrits, redondants, pauvres...
Les persos hyper stereotypes et peu attachants,
Les decors/leveldesign peu inspire
La carte moche
Les combats soupeux
Et le pire c'est quand meme les aller retours relou des la moitie du jeu, et inssuportables a la fin.

Finalement la realisation fait qu'on ne peut pas non plus completement cracher sur le jeu, donc je lui met la moyenne.
Nivarea

le 12/08/2012
8_5
Je l’avais jugé trop vite ce Tales of the Abyss… Mais après un long retour dessus, je peux enfin donner avis complet et définitif dessus.

Partant d’un anti-héros tête à claque insupportable, et d’une quête de base à première vue simple, Abyss évolue, pour nous offrir un scénario plus que convainquant, et l’adoubement de Luke en tant que héros valeureux. Car Abyss brasse des thèmes intéressants, parfois complexes, et nous les transmet via des personnages tous plus réussis les uns que les autres. A part peut-être l’antagoniste principal, dont j’aurais aimé voir les idéaux et son caractère plus poussés. L’univers dans lequel ils évoluent n’est cependant pas en reste, travaillé et développé de façon poussée, au point de parfois pouvoir perdre le joueur dans des explications nombreuses et complexes. Néanmoins, la carte du monde, en soit, est très classique, banale presque, et apporte peu de surprises… à première vue, j’y reviendrais plus tard.
L’aspect visuel est sympathique, avec des graphismes agréables sans être impressionnants, et une direction artistique excellente. Les animations en combat sont du même acabit, très bons, avec des effets qui pêtent de partout… Parfois trop, et la console ne peut alors suivre, et le framerate baisse légèrement, rien de grave cependant. En revanche, les lags sur la world map sont omniprésents, et eux vraiment agaçants à certains moments. La mise en scène générale est correct, bien que trop simpliste à mon goût.
L’OST est agréable, avec des morceaux allant de passable/moyen à excellentes, surtout sur la fin. En tout cas, ils accompagnent bien le jeu, et certaines sont suffisamment mémorables pour qu’on les sifflote hors-jeu, ce qui est très bon signe. Les doublages US sont excellents, autre bon point à noter.
Le Gamplay lui est bon, bien qu’un poil trop bourrin… à première vue. Car en effet, le jeu possède deux faces, qui lui procurent une durée de vie à deux vitesses. La première est le scénario et la première partie, qui ne posera guère problème, et peu même décevoir. La seconde sont les autres parties, et les annexes, là où le jeu révèle son vrai potentiel.
Une deuxième partie offre le NG+ avec les bonus achetés au shop grades, deux niveaux de difficulté en plus, et un accès total aux annexes. Par les nouvelles difficultés, nous poussons le système de combat et d’évolution dans ses retranchements, le faisant se révéler tactique, jouissif, et permissif, en plus de posséder une large marge d’évolution. Les annexes elles enrichissent le jeu, et lui donnent tout une autre envergure, et nous attache encore plus à ce monde et ces personnages. Sans compter les challenges présents. Oui, clairement, c’est un pan important du jeu, qui lui garantit de plus d’une durée de vie plus qu’excellente.

Au final… Je ressors totalement convaincu de ce nouvel essai. Abyss est un excellent jeu, dont le potentiel réel ne demande qu’à être découvert. Une vraie bonne redécouverte.
onimenokyo

le 12/11/2011
10
que dire de plus a part : excellentissime....
Magus

le 22/06/2011
7
+ Jolies décors
+ Très bonne ambiance (le monde souterrain !)
+ Background de l'univers riche
+ Niveau scénario, la première partie du jeu est passionnante
+ Certaines scènes font mouche
+ Bonne mise en scène
+ Système de combat dynamique et complet
+ Le Free Run
+ Les musiques, celles de la map
+ Les persos de la team, les deux là sont vraiment super :
+ Jade
+ Anise

- Beaucoup d'allers-retours
- Rythme mauvais
- Trop de blabla explicatif, lourd
- Les méchants
- Trop de skits inutiles
- Carte buggée et moche
devildestinyman

le 15/06/2011
Edité le 26/06/2011
7
voila un bon petit jeu cependant il ya beaucoup d'ombres noires au tableau ...
Le début est vraiment horrible mais avec du recul on comprends que c'est l'histoire qui veut ça !
Cependant, l'histoire est vraiment géniale, et l'anime qui en est tiré est vraiment très bon aussi et a recupéré quelque point incompréhensible du jeu ... et en a rajouter aussi Xd)
Le système de combat est quand même très bien fait ... cependant le rythme du jeu est completement nulle pour moi, je n'ai jamais eu autant d'aller retour dans un jeu pour arriver à des donjons qui sont plus courts que ces aller retour !!!
Les Loading sont horribles tout au long du jeu ... ça devient enervant à force !!!
La durée de vie est pas mal ... 50 h environ au minimum ...
En ayant fait le vesperia avant je trouve qu'il s'en est bien inspiré !!! Mais il ne lui arrive pas à la cheville sauf pour l'histoire qui reste vraiment super !!!
Un jeu que je conseille !!!

PS : pour les loading il faut prendre la version 3DS mais bon je pense que les graphismes en patiront mais j'ai envie de croire qu'il y aura une nouvelle version de abyss avec le scenario de Ash comme pour destiny ce qui serait vraiment plus interessant ...
J'ai adoré la voix de DIST qui n'est autre que la voix de Franky de One piece
et celle de Ion Tony chopper de One piece encore XD un tales "one piece" contrairement au dernier que j'ai fait le tod2 qui était un tales "gundam Wing" XD

41 active users (1 member, 40 guests, 0 anonymous member)
Online members: mimylovesjapan
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion