bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Grandia > Articles > Review
Voir aussi

Grandia

crpg sat japon
Grandia
La féérie selon Game Arts
1997, la Saturn est en train de se faire manger par la Playstation, mais tout espoir n'est pas perdu. Alors que le monde subit de plein fouet le raz de marée Final Fantasy VII, la Saturn propose sa riposte avec un RPG signé par le grand Game Arts (déjà connu et reconnu à l'époque pour les Lunar). Si la Saturn n'a finalement pas fait illusion bien plus longtemps dans les ventes, Grandia a lui connu un succès indéniable, qui l'a vite élevé au rang de RPG culte. Un rang pleinement justifié pour un jeu qui a su tirer parti de la console de Sega, hélas trop tard...

A la découverte du monde

Justin est un jeune garçon de 15 ans qui aime à faire des fausses chasses aux trésors et cumuler les bêtises. Derrière sa bonne humeur se cache un grand vide : la disparition de l'aventurier qu'il admirait plus que tout, son père. Un aventurier en appelant souvent un autre, Justin ne peut résister à l'envie de découvrir le monde et part avec son amie d'enfance, Sue, découvrir le monde inconnu qui l'entoure. Mais peut-il imaginer qu'il fera des rencontres inoubliables et qu'il se retrouvera au sein d'un conflit armé qui a pour but la découverte et la possession des reliques d'une civilisation oubliée?
Non, Justin est un être insouciant, et la seule chose à laquelle il pense en quittant son foyer maternel, c'est à suivre les traces de son père disparu...
Grandia
Grandia
Grandia

La grosse production Saturn

Grandia se devait d'être LA grosse production Saturn, et cela se sent dès les premiers instants. Une intro en synthèse réussie, un jeu tenant sur deux CD et bourré de cinématiques, le tout accompagné par une grande mise en scène et une grosse campagne de promotion, tous les ingrédients étaient là pour un succès annoncé.
Mais ce qui nous intéresse dans un RPG (même si ça n'en fait pas le succès), c'est bien de savoir si il est bon ou non.
Grandia
Grandia
Grandia

Attention à ne pas se perdre

Grandia propose un déroulement des plus classiques et linéaire : une alternance de villages/lieux séparés par de simples choix de direction sur une carte. Ce qui peut sembler limité au début se révèle en fait très riche. Les lieux sont souvent très grands et complexes, et alternent intérieur et extérieur, avec les ennemis visibles (pas de combat aléatoire). De nombreuses petites énigmes et cul de sac viennent compliquer la progression. Les villes, quant à elles, sont bien souvent très grandes et sans la boussole on serait vite perdu (d'ailleurs il faut quelque temps pour s'y retrouver au départ). Vivantes et atypiques, elles permettent d'acheter les armes (plusieurs types pour chaque personnages), les magies et les objets de soins en plus de découvrir les dialogues savoureux et drôles de la populace locale.
A noter que l'équipe du jeu est imposée, mais varie grandement au cours de celui-ci, on aura à dirigé au final une bonne tripoté de personnages.
Grandia
Grandia
Grandia

L'arrivée du temps réel au tour par tour

Le jeu était assez classique et ressemblait fortement à un Lunar en 3D, à un détail près : les combats!
Game Arts n'avait pas fait les choses à moitié et avait pondu ce qui reste encore aujourd'hui comme le système référence.
A la manière d'un ATB, chaque joueur possède une barre d'action qui se remplit plus ou moins vite, et une fois celle-ci remplie il peut effectuer une action. En bas de l'écran, chaque protagoniste est représenté et on peut voir sa position dans l'ordre d'action. Et c'est là qu'intervient la spécificité du système, une fois l'action choisie, le personnage doit se déplacer pour taper ou se concentrer pour lancer sa magie, et pendant ce laps de temps, toute action à son encontre lui fait perdre son tour. On en vient donc vite à en jouer et contrairement à bien des RPG classiques il y a une grande part de stratégie dans les combats, car il faut bien gérer les paramètres de distance/temps.
A la fin de chaque combat on gagne de l'expérience. La progression des armes et des magies se fait avec l'utilisation régulière. Il ne faut rien négliger, puisque pas mal de magies/attaques spéciales combinent plusieurs types à la fois pour être débloquées.
Grandia
Grandia
Grandia

Émouvant...

Qui dit grosse production dit technique aux petits oignons. Grandia ne déroge pas à la règle. Le jeu propose un somptueux mélange de 2D/3D, et pour l'avoir joué à l'époque je peux vous assurer que c'était vraiment impressionnant à voir. Les sprites sont très mignons, les décors colorés et toujours fouillés, un vrai régal pour les yeux qui permet de mieux se rendre compte des capacités de la Saturn.
La bande-son signée Noriyuki Iwadare n'est pas en reste, et est encore aujourd'hui parmi les plus belles qu'il m'ait été donné d'entendre, alternant avec brio le tonique et le mélancolique. Le thème de Mullen est inoubliable...
Mais si il y a bien une chose que l'on ne peut oublier dans Grandia, c'est son ambiance. Le jeu est drôle, très drôle, mais il n'en oublie pas ses scènes sérieuses et graves, et surtout propose des passages d'une intensité rare. Il m'est rarement arrivé de vouloir sortir un mouchoir devant un RPG, mais Grandia a réussi à me tirer une larme, prouesse (honteuse pour moi?) que seul Suikoden 2 a réussi par la suite, c'est dire... (ceux qui ont fait le jeu n'auront probablement pas pu oublier cette fameuse séquence ayant lieu au milieu du jeu... Sublime!). Le jeu est aussi assez long, comptez une cinquantaine d'heures pour en voir le bout.
Bref, Grandia, ça tue!
Grandia
Grandia
Grandia
Grandia est une ode à la poésie et au dépaysement. Prenant, poignant, émouvant, c'est une aventure inoubliable pour tout amateur du genre. L'un des meilleurs RPG de sa génération, accessible pour tous grâce à sa sortie sur Playstation deux ans plus tard.

22/07/2007
  • Le mélange 2D/3D superbe sur Saturn
  • La bande-son
  • La poésie, l'humour
  • Un système de combat excellent
  • Un brin trop linéaire
9

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4.5/5
STORY 4/5
LENGTH 4.5/5
GAMEPLAY 4.5/5
Grandia > Commentaires :

Grandia

9
8

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires play [52] pstore [0]
14 commentaires sur Saturn
mimylovesjapan

le 12/08/2018
7
Il m'est très difficile d'attribuer une note à Grandia, que je viens de finir.
D'un coté, le jeu est fantastique, et vaudrait bien plus, mais de trop nombreux éléments en font souvent un jeu frolant la médiocrité.

Je vais commencer par les aspects vraiments positifs du jeu :
- les graphismes : sans atteindre la finesse et la créativité d'un Xenogears, on peu vraiment dire que Grandia est dans la meme veine. Des décors en 3D magnifiques, et des persos en 3 pixels, extrements bien animés et styles.
- le character design : là encore, c'est de l'art. Si vous aimez Nadia ou Evangelion, vous serez servi !
- le scénario : c'est bien mené. L'aventure avec un grand A comme on dit. Avec des textes (japonais), bien écrits et des scènes émouvantes.
- 2 ou 3 thèmes musicaux superbes.

Il est maintenant temps de passer aux petits et gros problemes du jeu :
- PAS de carte en 3D... c'est un comble pur une super production de l'époque.
- quasiment aucune sous quête. et surtout, pas de possibilité à la fin du jeu de sortir du dongeon de fin pour explorer le monde, découvrir de nouveaux horizons, nouvelles armes, etc. Bref, n contenu hors trame principale extrement pauvre. Là on est tres tres loin de la richesse des productions de l'époque (Xeno, FF, etc.).
- Ca rame sévèrement dans les villes.
- Si le "systeme" de combat peu s'avérer interessant, ceux-ci sont extrement poussifs. Avec des magies qui durent plus de 10 secondes, une montée poussive en XP, etc. Jamais de gros dégats bien fun en fin de jeu, meme avec un bon niveau. Encore une fois, on est loin du fun d'un FF ou d'un Xéno, qui, si on boost, peuvent faire déferler des dégats impressionnants.
- Un bestiaire tout rikiki et mal designé.
- Des themes musicaux insipides (dongeons/combats).
- des dongeons répétitifs, longs, lourds, mal designés. La, c'est vraiment un probleme, car en terme de contenu, on est surement à 10h de scénar, 50 heures de dongeons...

Finalement, le scénario primant toujours pour moi, je mets un 7. Mais c'est vraiement limite...
Benjimaru

le 16/04/2009
7
Grandia est un jeu vraiment sympa. Il possède de nombreuses qualités mon seul regret je n'ai jamais trouver l'occasion de le refaire.
Shenmue

le 21/01/2009
10
Grandia n'a pas du tout une réputation surfaite, c'est l'un des meilleurs rpg de la saturn et sa réédition sur PS1 en vf est indispensable. Il est certes linéaire mais l'histoire est un conte de fée, ce jeu nous entraine dans un univers riche et envoutant, on voyage vraiment. L'humour est également très présent et c'est également ce qui fait son charme, c'est même un gros plus.
Laissez vous entrainer au moins une fois dans cette aventure au bout du monde, vous ne serez pas déçu.
Rotka

le 16/02/2008
7
Grandia, malgré son aspet enfantin, est l'un des grands RPG 32 bits, riche et coriace, long et toujours passionant, on découvre dans ce conte magique des personnages tous très attachant. Que dire aussi du système de combat hallucinant, des graphismes superbes pour l'époque et des musiques de haute volé ! Un grand rpg, assez proche d'un lunar dans l'ambiance, mais unique en soit.
Devilman
le 25/08/2006
4
Mwé, franchement, Grandia est probablement le RPG à la réputation la plus surfaite de ces 10 dernières années... D'accord, l'ambiance est entraînante et les personnages attachants, et le système de combat original, mais à côté de ça ? Un jeu trop long, oui, trop long, à quoi sert de faire un jeu à 75 heures de jeu si c'est pour qu'il soit chiant, répétitif et linéaire au possible ? De plus, le jeu n'est pas beau, les villages sont très mignons, ça c'est vrai, mais tout le reste, les donjons fades, les ennemis qui ne ressemblent à rien, les boss ridicules, non, sérieusement, je considère Grandia comme un RPG juste bon, voire moyen/bon, mais en aucun cas comme un "FF7 Killer", faut arrêter, ce n'est même pas le meilleur RPG de la Saturn, il fait bien pâle figure à côté d'un Shining Force III ou d'un Panzer Dragoon RPG (qui lui avait certainement plus le calibre pour mis en opposition avec FF7)... Et puis le système de combat, OK, c'est sympa au début, mais on sait très vite comment l'exploiter à notre avantage et là, tous les combats deviennent du gateau, même contre les boss, on finit par faire la même chose, d'ailleurs, pareil pour le reste du jeu, on passe son temps à utiliser armes et magies pour augmenter leur niveau, un peu comme pour les compétences dans FF2 sur NES, un système archaïque, long et rébarbatif, pour des attaques qui parfois n'en valent même pas la peine (faut être maso pour essayer d'avoir la dernière magie de Feena)... Bref, mon avis n'est qu'une pierre jetée dans l'océan, la légende du jeu est déjà (sur)faite, mais à l'évidence, Grandia, n'est rien d'autre qu'une "série B", sympathique, certes, mais série b quand-même, sans commune mesure avec les monstres de chez Square, Enix, SEGA ou Camelot, un bon jeu, mais certainement pas un grand jeu...
Shushu
le 20/05/2005
10
Un grand rpg à ne pas comparer avec FF7 (concurrent de l'époque si on peut dire) car il est radicalement différent à tous points de vue.
Devilguy
le 10/02/2005
10
Le système de combat (amélioré dans grandia 2) et de montée de niveau est tout bonnement excellent. Le scénario est très intéressant et surtout, l'interaction, les relations entre les personnages (très charismatiques grâce aux artworks et aux voix) y sont plus développées que dans n'importe quel autre rpg. La magie de ce jeu consiste à garder une ambiance globale joyeuse et optimiste tout en abordant également des situations tragiques bien sûr. Les musiques aussi sont agréables, souvent entraînantes. Attention à la VF!!! Les voix sont horriblement doublées en français uniquement dans les scènes cinématiques et vers la fin du jeu on entend les bandes son anglaise et française en même temps!!! Quelle honte, Ubisoft...
Matt
le 11/12/2004
10
Mon jeu préféré! Ce RPG est magique et envoutant. Sénario enfantin et surprenant, personnages vivant et interessant, combats non lassant, ce RPG ma vraiment surpris! Ces defauts.... manque de finitions mais qui ne gache rien. Je vous le conseil vivemant
Tompouce

le 05/10/2004
7
Présenté lors de sa sortie comme le FF7 killer sur Saturn, Grandia a tout d'un grand jeu. Un scénario intéressant, des graphismes chatoyants et même beaux par endroit, des personnages attachants (même si ils sont peu nombreux), un système de combat parmi les plus efficaces jamais vu dans un RPG, et une musique qui vous porte durant les 60-65h qu'il vous sera nécessaire pour finir le jeu. Par moment, le scénario se perd un peu et piétine, mais dans l'ensemble, on est toujours poussé à continuer, et c'est bien l'essentiel! Notamment grâce à certains passages du jeu qui sont vraiment MAGIQUES! Grandia fait partie de ces jeux sur 32bits qui laissent un souvenir indélébile...
MeDioN

le 15/09/2004
9
Un véritable conte de fée, Grandia est un rpg magnifique. Le jeu procure d'intenses émotions et possède un très bon système de combat. cependant ceux qui n'aiment pas les rpg linéaire seront un peu déçus. Une prouesse technique à l'époque (sur saturn) qui a vraiment bien vieilli.
59 active users (2 members, 57 guests, 0 anonymous member)
Online members: Bahamut-Omega, snas
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion