bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Sakura Taisen 4: Koi seyo otome > Articles > Review
Voir aussi

Sakura Taisen 4: Koi seyo otome

trpg dc japon
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome
Sega va mal, les mauvais chiffres de ventes de la Dreamcast semblent prévenir d'un arrêt de production de la console inévitable. La firme demande à Red de finir Sakura Taisen 4 plus vite que prévu, histoire d'avoir un chant du cygne digne de ce nom. Était-ce la garantie d'un épisode de qualité ? Nous allons voir ça.

Le Keirin

De retour de Paris le devoir accompli, après la formation de l'équipe parisienne, Ogami Ichiro et les filles de Tokyo comptent bien profiter d'un break. Mais c'est sans compter sur le Keirin, qui décide de porter l'attaque directement sur le QG du Teiko Kagekidan.

Le véritable ennemi montre enfin son identité, et ses intentions sont claires, ils veulent mettre fin à la seule force de défense qui empêche leurs plans de domination. C'est la bataille finale pour le groupe de Tokyo, la menace est imminente et le sort de la capitale va se jouer sur cette ultime confrontation.

Ce quatrième épisode narre la fin du premier chapitre de Sakura Taisen. Suite aux trois premiers volumes, l'ennemi attaque la capitale japonaise de toutes ses forces et nos héros vont devoir faire face à la plus grande bataille de leur époque. Oui, ça sonne au pluriel, car le Paris Kagekidan va également prendre part au combat, et notre capitaine Ogami va se retrouver à la tête des treize filles.

Ce final était attendu comme un grand moment, mais le contenu du jeu tenant sur un seul GD-Rom, là où Sakura Taisen 3 tenait sur trois, fait naître de nombreuses inquiétudes sur la qualité du jeu au final, par son contenu.

L'histoire est simple, c'est la dernière bataille et il n'y pas besoin de développement. Par conséquent il demeure indispensable d'avoir jouer les trois premiers jeux pour comprendre pourquoi nous en sommes là. Dans le cas contraire cela paraîtra complètement incohérent, et vu la longueur du jeu, frustrant pour le joueur.

Les personnalités des filles ne sont pas développées, il n'y a pas de nouveaux protagonistes, tout a déjà été dit et seuls ceux qui ont suivi depuis le début auront des repères. Du coup ce jeu est avant tout destiné aux fidèles de la licence.
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome

On garde les mêmes

La réalisation technique de Sakura Taisen 4 est à peu près en tout point identique à celle de Sakura Taisen 3 sur le même support. Le concept mariant toujours arts sur écrans fixes pour la partie aventure et séquences de combat tactique en 3D.

Pas de révolution, le jeu est toujours agréable visuellement, une superbe introduction animée, des arts dans l'ensemble réussis (mais très peu nombreux), en haute résolution et l'habillage reste de qualité, même si le résultat global n'atteint pas le niveau du 3.

Les phases de Tactical sont identiques. Un environnement 3D convaincant, de superbes textures sur les mechas et de jolis effets. Les ennemis ont même bénéficié d'encore plus de soin dans les détails. L'animation d'ensemble est également un peu plus souple, mais ce n'est pas flagrant.

Le seul changement notable vient des furies, qui même si toujours en synthèse-animation, sont d'un goût de mise en scène très discutable et nous font regretter les précédentes, surtout qu'ici vous n'aurez qu'une seule variante par machine.

En somme un résultat très satisfaisant, mais qui plaide a penser que Red n'a pas améliorer d'un cheveu, ou presque, son moteur 3D. On ne change pas une recette qui a fonctionné.
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome

On garde les mêmes bis

Très peu de nouvelles pistes de la part de Tanaka Kouhei et Mitsuru Hongo, en général ce sont plutôt des remix des anciennes. Le choix ne surprend pas et on se félicite même de la démarche, puisque l'ambiance reste un des gros points forts de Sakura Taisen. Pas de changement dans la continuité donc, vous aurez juste le plaisir de retrouver des pistes des épisodes de Tokyo et Paris.

Extraits de l'OST Sakura Taisen 4 par Tanaka Kouhei et Mitsuru Hongo (Geki, Teikoku Kagekidan ! & Paris Kagekidan, go !) :
Les doubleurs d'origine sont toujours présents pour notre plus grande joie et proposent toujours une interprétation de grande qualité. Les bruitages sont identiques à ceux de Sakura Taisen 3.
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome

Bâclé

Le titre du paragraphe résume non pas le système, identique au 3, mais le contenu que le jeu offre. Nous étions habitués à une dizaine de chapitres dans les anciens, dans Sakura Taisen 4 il n'y a que trois véritables chapitres. Inutile de vous dire que la profondeur en prend un sérieux coup.

LIPS (Live & Interactive Picture System) :

Pour les ultimes retardataires, Sakura Taisen mélange phase aventure sous forme de arts sur écrans fixes, animés par des "LIPS", votre interlocuteur vous pose une question et vous devez y répondre dans un temps limité, selon plusieurs choix, y compris ne rien dire. Un petit son vous alerte si la réponse a fait plaisir ou non à votre interlocuteur. Ces affinités ont pour but d'agir sur les performances en combat des filles.

Véritable phase aventure riche et prenante dans les anciens Sakura Taisen, sur des terrains de jeu en SD assez vastes, les LIPS n'ont pour seul et unique intérêt ici que d'interagir sur qui sera la fille pour la fin du jeu, sur un terrain de jeu limité au strict minimum.

Il n'y a pas assez de chapitres pour développer les affinités et vous n'aurez pas de moments "privés" avec une des filles. La encore si vous n'avez pas fais les anciens jeux, cette partie ne présentera pas d'intérêt particulier, puisque toute sa richesse est réduite à sa plus faible expression.

Les combats :

Reprenant l'ingénieux moteur de Sakura Taisen 3, il reste toujours très plaisant à jouer.

Les maps sont en 3D, vous êtes libre de déplacer vos unités au tour par tour à 360°, selon une barre d'action découpée en sept segments. La formation de base est toujours celle que l'on connaît, un segment pour deux pas, un par attaque (pour combo), six pour la guérison, trois pour régénérer la barre de furie, un pour l'utiliser et deux segments pour le bouclier.

Vous avez le moyen d'orchestrer toutes vos actions comme vous le souhaitez selon cette barre d'action, tant que vous n'avez pas validé l'une d'entre elles. Bien sur en tant que capitaine, Ogami aura l'opportunité de changer la stratégie en combat, favorisant la guérison, qui coûtera moins de segments, au détriment de l'attaque par exemple.

Les attaques doubles et les contres défensifs liés à l'affinité des filles sont d'actualité, sauf que dans notre cas Sakura Taisen 4, le tout est un peu plus aléatoire, compte tenu que vous n'aurez que trop peu d'occasion d'interagir en LIPS. Pas d'attaque spéciale à deux en revanche, juste une petite surprise au dernier chapitre pour un équivalent, sympa certes, mais un peu maigre en compensation du manque de contenu jouable.

Pour le reste, plus de mini-games, presque pas de temps libre pour les LIPS, et quelques phases de combats sur trop peu de chapitres. Le résultat n'est que frustrant à tous les niveaux, tant le potentiel de ce grand final n'est pas exploité.
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome

Sous-quêtes

Comptez environ 5 heures pour finir le jeu, que vous pourrez multiplier environ par 13 donc, suivant le nombre de filles. Sachant que vous pouvez zapper les dialogues, le jeu devrait vous prendre pas plus de 3 heures pour les parties suivantes.

Endings : 13 filles pour 13 fins. Ne vous attendez pas à des séquences animées, ici il n'y aura que quelques arts. L'ultime séquence animée du jeu est la même pour toutes.
Dos au mur, Red n'a pu faire autrement que de sortir un titre incomplet, qui manque sérieusement de profondeur à tous les niveaux. Bien sur, ceux et celles qui ont suivi jusque là accepteront plus ou moins facilement cette conclusion, mais nous sommes en droit d'être déçu tant le potentiel semblait énorme, à l'image du 2ème chapitre du jeu. Dommage, la Dreamcast méritait certainement un plus beau chant d'adieu de la part de Sakura.

16/09/2007
  • La réalisation
  • L'ambiance
  • Le système de combat
  • 13 filles
  • Le 2ème chapitre
  • Manque de profondeur
  • Peu de LIPS
  • Peu de maps
  • Plus de mini-games
  • Terrain de jeu limité
  • Contenu global faible
5

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 1.5/5
LENGTH 1.5/5
GAMEPLAY 3/5
Sakura Taisen 4: Koi seyo otome > Commentaires :

Sakura Taisen 4: Koi seyo otome

5
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pc [0]
7 commentaires sur Dreamcast
peacecraft

le 24/10/2010
5
On sent que le jeu a été bâclé et que les développeurs ont du faire des choix difficiles. La durée de vie ridicule, des ennemis invisibles et un dernier boss honteux font de ce ST le moins bon de la saga Ichiro. Malgré tout, il a le mérite de la conclure et vu le contexte de l'époque, c'est mieux que rien...
Benjimaru

le 16/04/2009
7
Mon principal regret avec ce jeu c'est qu'il est bien trop court! Sinon le reste est au moins aussi bon que le 3, le peu de combats presents sont vraiment bien fichu et la présence de toute les héroïnes est un gros plus.<
Ds108j

le 23/09/2008
8
Même si scénaristiquement je suis a l'ouest (japonais = sais pas traduire) j'ai quand même bien apprécié.



Même si c'est vrai que c'est le seul auquel j'ai joué (commencer par la fin....)
Rotka

le 15/02/2008
4
Trop court pour représenter un grand final digne de ce nom. Donc pour moi il rate le coche, malgré toutes ses qualités (toutes les girls réunies, l'histoire fun entre erika et sakura, les musiques toujours au top, les rares combats fort jouissifs, graphismes super charmant, etc...).
Allesthar

le 07/12/2007
8
Un épisode censé conclure la saga. S'il remplit son rôle de ce côté là, on ne peut s'empêcher d'être décu par le déroulement du jeu et sa faible durée de vie. Dommage il fait plus figure d'add-on que de véritable épisode IV. Mais l'affectif joue énormément et revoir toutes ces filles ravive des souvenirs mémorables.
Seiryo

le 16/12/2004
8
Destiny Yeah ST 4 is short. But you have 13 girls to choose from, so keep in mind that if you want to see the Ending of each girl, you've to spend WEEKS in front of your TV/Monitor. And don't forget the Sakura Taisen Jongg Mini-Game! I don't think the fourth part is a little disappointing because of the lack of new ideas, like you do. Well, okay, the story do not have much surprises, but it's sure quite funny. Just remember the bath scene: Ohgami just wanted to finally relax and then, out of nowhere, all of the Paris and Teikoku Kagekidan suddenly appeared! He he, that was funny. Especially if you've chosen, like me once, the LIPS option "I am outa here!", and Ohgami -stands up- and all girls shout "WAAHHH!!!!". ^-^ And don't forget Erica- this girl is always good for a joke. I really like the graphics of the 3D battle mode. Especially the really kewl looking special effects. Too bad, (SPOILER) the whole Bara-Gumi as well as Tsubaki, Kasumi and Yuri are leaving the Teikoku Kagekidan. *sniff*
destiny

le 18/10/2004
8
Hmm, il est court, baclé, sans surprise et donc decevant, mais je suis assez client. Il cloture la série (digne de ce nom) d'une bien belle manière!
63 active users (0 member, 63 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2021 - Legal Mention
Webmaster : Medion