bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

The Legend of Heroes: Ao no Kiseki > Galeries > Screenshots > PSP > 22 disponibles :

The Legend of Heroes: Ao no Kiseki

voir_aussi Arts psp Wallpapers psp Scans psp

Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
Screenshots The Legend of Heroes: Ao no Kiseki
The Legend of Heroes: Ao no Kiseki > Commentaires :

The Legend of Heroes: Ao no Kiseki

7
8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pc [2] pstore [0]
2 commentaires sur PSP
Sphynx

le 10/09/2018
9_5
Franche réussite que ce Ao no Kiseki, qui vient conclure l'arc débuté avec Zero et compléter l'univers des Legend of Heroes.

L'essentiel de ce que je disais dans mon long commentaire sur Zero reste d'actualité avec cette suite. On appréciera toujours autant l'énorme narration et sa mise en scène fantastique, la profondeur de sa galerie de personnages, le système de jeu riche et dynamique, et tout le savoir-faire technique de Falcolm sur la PSP. Et pourtant, Ao parvient à surpasser encore son aîné sur chacun des points mentionnés.

Au niveau de l'histoire tout d'abord. La thématique de la ville mise en avant dans Zéro évolue brillamment vers celle de la Ville-Etat, et prend avec une surprenante maturité un tournant géopolitique intelligemment traité. Le sujet est abordé avec profondeur et réalisme, chose rare dans les JRPG. Le scénario avance plus vite et offre son lot de rebondissements, faisant oublier la mollesse de son prédécesseur à ce niveau. Avec ce scénario qui s'accélère, ce sont aussi les soucis de rythme, problème majeur récurrent des LoH selon moi, qui disparaissent. Les liens constants entre les quêtes facultatives et l'histoire principale y sont pour beaucoup, celles-ci n'étant plus vides de sens. Je suis d'ailleurs toujours autant impressionné par le suivi de l'avancement de ces quêtes secondaires dans les dialogues de la plupart des PNJ tout au long du jeu, c'est un travail immense trop souvent passé sous silence.

On regrettera donc que face à la maturité de ce scénario, les réactions des protagonistes restent encore trop souvent excessivement naïves. C'est un trait du JRPG en général, mais on aurait aimé plus vu la direction prise par le titre. Et cette double vitesse se ressent particulièrement dans la fin, où les protagonistes vont s'enfermer dans les bons sentiments et où le côté géopolitique va céder la place à une trame plus classique retombant sur des clichés du genre et tournant autour du sacrosaint thème magico-fantastique. Une fin qui à mes yeux s'avère extrêmement décevante, à un moment où la plupart des épisodes de LoH ont tendance au contraire à step up.

Là où Ao parvient encore à prendre le dessus sur Zero par contre, à ma grande surprise d'ailleurs, c'est sur la profondeur et le charisme de ses très nombreux protagonistes. Tous sont fouillés et les différentes factions en jeu articulées entre elles avec brio. Cette richesse est la conséquence directe de la trop souvent décriée surabondance de texte, caractéristique de la série qui ne plaira pas à tout le monde mais qui a ses mérites. Les doublages ponctuels sont très bien faits et bien placés, donnant du rythme et un surplus de charisme à des moments clefs. Certains personnages sont vraiment impressionnants dans leur construction (Yin, Wazy, Arios... pour ne citer qu'eux). Et cerise sur le gâteaux, c'est que vous serez tous amené à les combattre, amis comme ennemis, et taper du protagoniste avec un background donne beaucoup plus de profondeur à un jeu que quand vous affrontez des monstres.

Au nombre des améliorations, il faut aussi souligner la richesse stratégique du titre qui ce coup-ci est vraiment mise à parti. La difficulté augmente tout au long de l'histoire, forçant le joueur à réfléchir et à mettre en place de véritables tactiques mettant enfin à profit toute la profondeur du système de combat et d'optimisation des personnages. Dommage qu'il y ait une stratégie (celle du tank full évasion) qui soit supérieure à toutes les autres. C'est une chose qu'on ne voit que trop peu souvent dans le genre, et c'est une franche réussite.

Je ne vois finalement que peu de vrais défauts au titre. On pourra regretter qu'il n'y ait pas plus de choses importées de Zero, ou que la musique reste très moyenne malgré quelques morceaux excellents. Le seul vrai défaut pour moi cependant, relève probablement du point que je soulevais à la fin de mon commentaire sur Zero : y avait-il vraiment besoin de faire 2 épisodes ? Quel RPG cela aurait donné si Zero et Ao n'avait été qu'un seul et même jeu ! Un problème de stratégie commercial peut-être, mais cela n'enlève rien aux immenses mérite de ce titre.

En conclusion... je disais que c'était un très franche réussite. On est vraiment sur du RPG old-school, loin des évolutions des jeux plus récents et qui reprends nombre de codes de genre. Mais on est dans ce qui se fait de mieux en termes de old-school, et j'ose dire tout support confondu. Le jeu est riche, profond et fascinant pour qui se donne la peine de s'y plonger.


+ Maturité du scénario et de ses aspects géopolitiques
+ Narration et mise en scène énormes
+ Charisme et richesse des protagonistes
+ Profondeur stratégique
+ La quintessence du JRPG old-school

- La naïveté de certains échanges
- La fin décevante
Zanxthiloïde

le 28/07/2018
7
Deuxième et dernier épisode du cycle Crossbell de The Legend of Heroes.

Cet épisode voit l'introduction des master quartz, une addition qui vient multiplier les choix stratégiques.
A part cela, pas d'évolution notable du gameplay.

L'histoire de fond est toujours aussi passionnante, mais cet épisode marque le début des lourdeurs scénaristiques qu'on trouve dans les épisodes Cold Steel.


59 active users (0 member, 59 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion