bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Actraiser Renaissance > Articles > Review

Actraiser Renaissance

adv pc monde
Actraiser Renaissance
Que ma volonté soit faite quoi !
Annonce surprise du Nintendo Direct de septembre 2021, Actraiser Renaissance est un remake d'Actraiser, jeu de 1990, sorti quelques jours après le lancement de la Super Famicom. Actraiser mariait deux genres radicalement différents : le god game et le sidescroller d'action/plate-forme et cette alchimie réussie en a fait un jeu culte pour ceux qui l'ont connu à l'époque. Toutefois ressortir un tel jeu 30 ans plus tard reste-t-il pertinent ?

Une histoire expansée

L'histoire de base de ce remake reste la même que celle du jeu développé par Enix au siècle dernier : la guerre entre Dieu et Satan (le Maître et Tanzra en occident, censure oblige) a fait rage et s'est conclue sur une victoire de ce dernier. Dieu n'a plus de pouvoir, la Terre est condamnée, aux mains du Malin et le vaincu entre alors dans une profonde léthargie. Des siècles se sont écoulés et Dieu sort de son sommeil, avec l'espoir de rendre la Terre aux humains, aidé d'un ange fidèle. Pour ce faire, il va falloir nettoyer une région, y bâtir et y faire prospérer une cité (phase de gestion), avant de bouter hors de ces terres un sbire du Roi Démon (phase d'action). Et le joueur d'alterner entre lesdites phases.
Dans cette nouvelle version, l'histoire est étoffée de plusieurs historiettes, qui mettent en scène de nouveaux personnages (les Héros du Maître). Les boss de chaque région ont également un background plus explicite, souvent lié audit Héros. Ces anecdotes sont racontées par le biais de dialogues, rappelant les visual novels, dialogues intégralement traduits en français.
Cette traduction est honnête même si on regrettera le ton moins sérieux qu'à l'époque, et plus familier ; il n'est pas rare par exemple que les personnages charcutent les négations comme on peut le faire à l'oral ("je pense pas que...", "je la comprends pas..."). Pour un ange et des Héros divins, ça choque un peu.
Malgré ces additions, l'histoire reste tout de même très classique et on voit venir les évènements sans réelle surprise.
Actraiser Renaissance
Actraiser Renaissance
Actraiser Renaissance

Les ajouts du mode gestion

Ces scènes de dialogue, joliment illustrées, ont lieu exclusivement dans la partie gestion du titre et ce ne sont pas les seuls ajouts de ce mode.
À l'origine, le mode gestion était simple mais efficace : vous construisiez des routes et à chaque tour de jeu (symbolisé par un sablier en haut de l'écran), la population augmentait et investissait la zone couverte. Pour sceller les tanières de monstres, il suffisait d'amener une route jusqu'à elles et le sceau était posé, faisant progresser l'histoire.
L'essentiel des ajouts de cette refonte concerne le mode gestion. Sceller les antres est maintenant soumis à des conditions de taille de population et déclenche une phase d'action où il faut éliminer un boss en un temps limité. Ensuite, en plus des maisons et des champs de culture, les ateliers font leur apparition en tant que nouvelle construction. Des ressources sont maintenant régulièrement générées par les champs (des fruits et des potions de MP) et ces ateliers (des matériaux de construction). Ces matériaux permettent d'ériger des barricades, des barrages et des tours pour défendre la cité lors d'une toute nouvelle phase de RTS/Tower Defense, pendant laquelle des raids sont lancés sur la ville par les créatures du Roi Démon.
C'est là que les Héros entrent en scène : c'est une unité invocable et déplaçable qui permet d'affronter les monstres. Bien sûr, ces Héros peuvent gagner en expérience, quand le joueur progresse dans l'histoire et boucle des quêtes annexes proposées par la population (construire x ateliers, donner tel objet ou résoudre tel problème).
Tous ces ajouts participent à la narration et donnent au mode gestion une vraie consistance. Les raids de monstres sont bien conçus, leur difficulté est progressive et requiert un soupçon de stratégie grâce à quelques subtilités (certains monstres insensibles à la magie, leurres, conditions de défaite relativement variées priorisant les bâtiments à protéger par exemple). L'utilisation des Héros entre aussi en jeu dans cette petite composante stratégique : ils ont des capacités différentes et invoquer untel ou unetelle peut parfois faire changer l'issue d'une joute.
Actraiser Renaissance
Actraiser Renaissance
Actraiser Renaissance

Les changements du mode action

Les phases d'action, quant à elles, restent fidèles au jeu d'origine. Le guerrier contrôlé par le joueur se voit offert une vraie palette de coups (frappe d'estoc, vers le haut, vers le bas, attaque pourfendeuse) et un combo de 3 frappes. Il peut aussi faire un dash vers l'arrière, pour éviter une attaque par exemple. Il peut aussi toujours utiliser la magie et cette fois en changer en pleine action (impossible auparavant) ; ces magies sont utilisables un plus grand nombre de fois mais sont moins dévastatrices qu'à l'origine. À noter qu'une magie de soin fait son apparition et simplifie significativement les combats, en particulier contre les boss.
Au niveau du level design, il est très proche du jeu d'origine mais il y a maintenant 3 augmentations permanentes de HP/MP dissimulées dans les niveaux qui poussent à l'exploration et la revisite.
Le maniement du personnage a été modifié également : il a une certaine inertie, une espèce de sensation de flottement pas toujours agréable, qu'il faudra dompter. On regrettera aussi l'aspect bourrin des combats, absent de la version SNES. En fait, les ennemis dans ce remake ont une animation de recul quand on les frappe, qui fait qu'une fois le premier coup porté il est souvent facile d'enchaîner les combos, annihilant toute stratégie.
Actraiser Renaissance
Actraiser Renaissance
Actraiser Renaissance

Alors, c'est tout bon !?

Je n'ai pas encore abordé l'aspect technique, où il y a des choses à dire. En lieu et place du très beau pixel art de la Super Nintendo, Actraiser Renaissance propose une direction artistique pour le moins... particulière. Les sprites sont des conversions en 2D de modèles 3D (pensez à Donkey Kong Country sur Super Nintendo), et le rendu n'est pas vraiment convaincant. Seuls les boss donnent un résultat correct mais la plupart des ennemis et même des décors sont pixellisés et pas vraiment agréables à regarder. Plus gênant encore, le mode gestion souffre d'un manque de visibilité en raison de ce choix graphique. On aurait préféré une mise à jour graphique comme l'avait proposée le remake de Wonderboy The Dragon's Trap, ou simplement un traitement similaire aux rééditions de Romancing SaGa 2 et 3. Les portraits des personnages ainsi que la carte du monde, en revanche, sont eux plutôt réussis. Il y a aussi quelques effets de lumière assez jolis, comme la lumière dans les arbres.
Les musiques ont subi un bien meilleur traitement : le compositeur de l'époque, le fameux Yuzo Koshiro a réarrangé et réorchestré la bande-son Super Nintendo pour un résultat très convaincant. De plus, les puristes pourront tout de même utiliser les morceaux d'époque, il est possible de basculer entre les deux versions de la bande-son dans le menu option. Enfin, une quinzaine de nouvelles pistes a été créée pour l'occasion et, oui, ces pistes sont également disponibles dans les deux versions !
Enfin, d'un point de vue général, on notera beaucoup de tearing, en particulier sur la carte du monde et en mode gestion. Ce n'est pas trop gênant toutefois, juste pas très esthétique.
Actraiser Renaissance
Actraiser Renaissance
Actraiser Renaissance
Alors Actraiser Renaissance vaut-il le coup ? Si vous êtes nostalgique de la version Super Nintendo, foncez ; ce remake procure des sensations suffisamment proches de l'original pour vous satisfaire, surtout qu'il propose des ajouts pertinents et, cerise sur le gâteau, une région supplémentaire à explorer ainsi qu'un nouveau boss final.
Sans l'effet nostalgie, Actraiser Renaissance reste un jeu agréable et recommandable. Et avec ces trois niveaux de difficulté, il est plus abordable pour les novices que le jeu d'origine.
Dommage que l'aspect graphique soit si mal inspiré.

14/02/2022
  • Le retour d'Actraiser !
  • Des ajouts intéressants et bienvenus
  • La possibilité de passer d'une bande-son à l'autre
  • Une région supplémentaire en post-game
  • La DA discutable...
  • ...qui occasionne de plus un manque de visibilité en mode gestion
  • De petits soucis techniques
  • Une histoire prévisible et cliché
8

GRAPHICS 3/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 3.5/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4/5
Actraiser Renaissance > Commentaires :

Actraiser Renaissance

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires and [0] ios [0] nxn [0] play4 [1]
0 commentaire sur PC
Aucun commentaire
95 active users (0 member, 95 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2022 - Legal Mention
Webmaster : Medion