bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

The World Ends With You > Articles > Review

The World Ends With You

crpg nds amerique
The World Ends With You
Shibuya Is A Wonderful World
On reproche souvent aux grosses sociétés de production d'exploiter leurs licences à ne plus savoir quoi en faire. Square-Enix, particulièrement critiqué pour son manque d'investissement dans des jeux hors licence laisse parfois passer un petit jeu aux travers des mailles du filet. C'est le cas de Subarashiki kono Sekai (It's a Wonderful World) renommé chez nous en The World Ends With You. Développé par l'équipe responsable de la série Kingdom Hearts, ce RPG sur DS débarque comme une rafale dans un monde bien codé. Vraie révolution ou buzz essoufflé? Un petit voyage à Tokyo s'impose...

Vous avez 7 Jours

Discussions, musiques, foule, le brouhaha alentour vous réveille. Doucement vous émergez pour constater que tout ça est bien réel, devant vos yeux s'étend l'une des places les plus célèbre de Tokyo. Le passage piéton de Shibuya rencontre son flot de badauds habituel. Mais que faites vous ici? Comment êtes vous arrivé là? La seule certitude que vous avez c'est que vous, Neku Sakuraba, ne vous souvenez plus de grand chose.
Une jolie fille vous interpelle, elle se prénomme Shiki mais vous ne comprenez pas tout ce qu'elle vous dit, elle parle de jeu, de pacte, de Noises, de Reapers. Les mots s'entrechoquent sans signification.
Il faut pourtant réagir vite, vous vous faites attaquer par d'étranges ennemis et Shiki vous somme d'utiliser un Pin (badge) pour vous en débarrassez. Le combat terminé, non sans mal, elle tente d'éclaircir votre étrange amnésie par quelques bribes de réponses. Vous êtes apparemment dans un Shibuya parallèle (le UG) au monde réel (RG). Vous faites partie d'un jeu avec plusieurs candidats. Le but est de remplir les missions qui arriveront chaque jour par mail sur votre téléphone. Au terme de 7 jours de jeu, si vous finissez premier vous pourrez regagner votre vie, sinon vous serez effacé et perdrez toute chance de revenir.
Ainsi commence une longue lutte pour la survie et la réponse à vos questions dans un quartier que vous croyiez connaître mais qui est loin d'avoir révélé tous ses secrets.
The World Ends With You
The World Ends With You
The World Ends With You

Bienvenue à Shibuya

Si vous cohabitez avec les personnes du monde réel, elles pourtant ne peuvent pas vous voir ni vous entendre. Seules les personnes faisant partie du jeu, hormis dans les boutiques, ont cette capacité. Pourtant les interactions avec d'autres seront nombreuses. Déjà, vous n'êtes pas le seul à lutter pour votre survie. Vous êtes en concurrence avec d'autres joueurs sous la supervision des Reapers. Ces derniers sont chargés de mettre des bâtons dans les roues pendant que les Players effectuent leurs missions.
La plus importante interaction que vous avez, est celle avec les personnes du RG. Bien que vous ne puissiez agir directement avec eux (converser, les toucher, etc...), vous avez toutefois la possibilité d'intervenir à plusieurs niveaux. Vous pouvez bien sur écouter leur conversation à voix haute, mais aussi écouter ce qu'elles pensent. Le Player Pin permet de scanner les personnes qui vous entourent et ainsi lire leurs pensées. Une partie importante du jeu repose sur ce gameplay. En effet, au fur et à mesure de votre progression, les possibilités vont augmenter. Vous pourrez ainsi leur suggérer des pensées, leur insuffler des idées, les manipuler via un jeu baptisé "Reaper Creeper" ou encore lancer une nouvelle mode pour remplir divers objectifs.
Car oui la mode c'est important. Comment pourrait-il en être autrement dans l'un des quartiers les plus branchés de la capitale nippone? Ainsi, une grande partie des Pins possèdent une marque et seront, de ce fait, sujets à la mode, acquérant ainsi des bonus ou des malus sur leurs effets. Idem pour les boutiques. Ici, on n'achète pas d'armure, de bouclier ou de potion, mais des t-shirts branchés, des jeans déchirés ou des ramens pour le goûter. Ces vêtements, en plus d'apporter des bonus à vos statistiques pourront révéler tout leur potentiel si vous êtes suffisamment ami avec le vendeur.
Vous l'aurez compris, une grande partie du gameplay repose sur ces éléments. Même les phases d'exploration. Si ces dernières se déroulent de façon classique (vous vous déplacez à l'aide du stylet dans les différentes parties de Shibuya), vous serez amener à remplir des objectifs pour franchir les murs dressés par les Reapers qui vous en interdisent le passage. Ces objectifs sont assez variés, allant des combats au lancement de nouvelles modes. A vous donc de bien prendre en compte tous les aspects du jeu pour les atteindre.
The World Ends With You
The World Ends With You
The World Ends With You

Hey! T'as vu mes pins?

Contrairement à la plupart des RPG, les combats n'interviennent pas de façon aléatoire. C'est vous qui en êtes l'instigateur. En effet, les noises parsèment les rues de Shibuya mais, à quelques exceptions près, ne vous attaqueront pas. C'est vous qui, lors d'un scan, choisissez lesquels vous souhaitez attaquer, leur puissance étant définie par leur taille, et le nombre auquel vous voulez faire face. Vous pouvez réaliser des enchaînements en sélectionnant plusieurs Noises à la fois. Les combats se succèderont ainsi augmentant vos chances de récupérer des objets à la fin.
Une fois le combat engagé, on est un peu dérouté au début. Pour commencer, vous et votre partenaire occupez chacun un écran. Neku en bas et l'autre en haut. Attention cependant car vous partagez la même barre de vie. Les coups pris par votre partenaire la vidant par le haut, et les coups reçus par vous la vidant par le bas. Et c'est donc ce qui nous amène à la principale difficulté des combats: gérer les deux personnages en même temps.
Neku utilise des Pins pour ses actions. Chacun ayant son effet propre (coups, magies, altération d'état, soin...), ils s'utilisent tous avec le stylet. Attention donc à bien lire la description de chaque badge afin d'en activer le fonctionnement. Il faudra parfois taper sur un ennemi, il faudra gratter un espace vide, pointer une cible, tirer des traits, prendre des objets et les amener à destination... Bref autant de façon de jouer que de Pins disponibles.
Votre partenaire en revanche, ne bénéficiant pas d'un écran tactile (et oui c'est juste pour les héros), devra se contenter de la croix directionnelle pour attaquer (pour les droitiers et des boutons pour les gauchers).
Vous avez toutefois la possibilité de mettre votre personnage secondaire en mode automatique ou semi-automatique si vous ne voulez vous occuper que de l'écran du bas. Attention tout de même à ne pas le négliger car en effectuant un enchaînement de certaines actions avec celui-ci vous aurez alors la possibilité de lancer des combos à deux dévastateurs.
Les développeurs ont heureusement pensé aux joueurs moins aguéris en offrant la possibilité de changer la difficulté du jeu à tout moment mais aussi en choisissant à tout instant le niveau de votre personnage. Plus vous combattez avec un niveau faible, moins vos HP seront élevés mais plus vos chances d'obtenir des Pins nombreux et rares seront élevées. A vous donc de trouver le bon équilibre.
The World Ends With You
The World Ends With You
The World Ends With You

Je suis Fashion

Que l'on aime ou pas, il est indéniable que TWEWY possède une identité graphique et musicale forte. Visuellement, le jeu adopte un style manga prononcé, avec des artworks aux contours forts et appuyés. Même durant les cut-scenes, l'influence manga est présente avec un découpage façon bande dessinée. Le character design convient parfaitement à l'ambiance du jeu avec un style fashion japonais qui déplaira certainement aux anti-Nomura mais qui a le mérite encore une fois d'être en harmonie avec l'histoire et l'environnement du jeu.
Les musiques suivent la même voie avec des thèmes actuels tantôt J-Pop, tantôt rock japonais avec souvent des moments chantés qui nous donnent littéralement l'impression d'évoluer dans Shibuya. Le pari est donc réussi question ambiance.
The World Ends With You
The World Ends With You
The World Ends With You

La semaine d'après

Le monde ne finit pas tout à fait avec la fin de l'histoire. Le jeu propose d'autres possibilités aussi enrichissantes que sympathiques. Vous avez déjà la possibilité de devenir un véritable champion de Pin Slam, sorte de jeu de hockey d'arcade avec les Pins. Vous pourrez également affronter vos amis (oui vous devez bien en avoir un ou deux qui trainent) en mode LAN.
Le jeu propose aussi son lot de sidequests avec la possibilités de refaire les chapitres de son choix en remplissant divers objectifs et ainsi débloquer des rapports (tiens ça me rappelle un certain jeu) qui viendront éclaircirent certains points du scénario et en préciser d'autres, des boss bonus, remplir sa collection de Pins, etc... Le mode le plus intéressant est le chapitre Another Day qui propose de vivre une aventure inédite. Bref, de quoi largement vous occuper après la trentaine d'heures que demande le jeu pour être terminé.
The World Ends With You
The World Ends With You
The World Ends With You
The World Ends With You est un jeu comme on aimerait en voir plus souvent. Débarqué de nulle part avec son parti pris graphique et musical, il regorge de bonnes idées et se permet le luxe de posséder un scénario travaillé et des personnages intéressants. Quand on voit le résultat plus que convaincant, on regrette que les développeurs et en particuliers Square-Enix ne prennent pas plus souvent ce genre d'initiative. Un jeu indispensable sur DS que l'on soit fan de RPG ou simplement curieux de découvrir qu'un petit jeu peut devenir grand.

24/05/2008
  • Le Style
  • Le Scénario
  • Les Pins
  • Le Design
  • Le Concept
  • Possibilité d'ajuster la difficulté, le level et les actions du partenaire
  • Ne plaira pas aux anti-Nomura
  • Utilisation des Pins parfois approximative
  • Difficile de gérer les deux écrans à la fois
9

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 4/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4.5/5
The World Ends With You > Commentaires :

The World Ends With You

9
8

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
25 commentaires
david06

le 23/09/2012
8
Alors heureusement que je me suis acharné...
Au début, il m'a guère motivé, mais passée la première semaine, j'ai commencé a accroché au gameplay et à l'histoire.
Cette dernière est d'ailleurs bien foutue et interressante, même si tous les persos ne se valent pas...
Le gameplay ne se prend pas facilement en main du fait de devoir jouer sur deux écrans, mais avec de l'entrainement ça passe pas trop mal, mais c'est clairement pas facile.
Ca reste une bonne surprise et jai bien fait de m'accrocher a cet univers, qui est en plus bien assumé que cela soit au niveau sonore ou graphique, un parti pris qui ne plaira pas a tous, mais qui reste accrocheur.
Un bon jeu au final, je pensais lui mettre 3 les 6-7 première heure, mais au final ça sera 4, du fait de l'histoire vraiment prenante.
Kagura Shiro

le 17/09/2012
8
Je vais me contenter d'un bilan rapide pour cet excellent jeu.

Bilan
+ Character deisgn
+ La DA réussie
+ Le gameplay qui exploite toutes les features de la DS
+ La durée de vie
+ Pas mal de choses à faire (collectionner les vêtements, faire leveler les badges etc.)

- Trop bavard
- Certains personnages assez agaçants (Beat, Shiki)
Herbrand

le 15/07/2012
Edité le 22/08/2012
4
The World Ends With You est une excellente surprise. Il dispose d'un scénario sombre et original comme je les aime. Assurément la qualité majeure du titre, j'ai été transporté du début à la fin par les mystères entourant l'Underground et son jeu de survie. L'épilogue de cette aventure pousse le joueur à la réflexion et soulève de nouvelles questions, lesquelles sont en partie répondues dans les rapports secrets que l'on peut obtenir dans le post-game. Ces écrits fournissent des informations capitales et il est donc dommages que les informations qu'ils contiennent ne peuvent être obtenues au cours de l'aventure et dans un format différent que de simples écrits. Peut-être s'agit-il là d'un stratagème pour augmenter artificiellement la durée de vie, celle-ci se révélant être assez courte au final (entre 15 et 20 heures en ligne droite).

Je n'ai en revanche pas accroché au gameplay. Alors que je félicite son originalité et son utilisation avancée des capacités tactiles de la console, je m'indigne devant la difficulté de gérer deux écrans à la fois. Cette gestion complexe n'apparaîtra naturelle qu'à un très petit ensemble d'entre-nous. Combiné à la répétitivité du titre, j'ai fait le choix de délaisser les combats pour profiter pleinement de l'intrigue.

Au final, j'ai vécu TWEWY comme une sorte de manga Seinen interactif. Alors que j'oublierai sans doute le jeu, son scénario et son univers resteront longtemps gravés dans ma mémoire.
Quocia

le 15/05/2012
9
Très bon jeu, le plus prenant qu'il m'ait été donné de jouer sur DS jusqu'à présent.

Si les artworks du jeu vous séduisent, l'ambiance du jeu devrait vous plaire. Les combats mettent de plus bien à profit le stylet de la DS (des fois trop ) , et l'histoire est bien sympa. Avec une durée de vie très acceptable, le jeu bénéficie en plus d'un new game + plus complet, donnant une multitude d'objectifs à accomplir afin de débloquer des page d'un rapport, aidant à la compréhension du scénario.
Yuri Hyuga

le 29/03/2011
Edité le 15/01/2013
8
Ce RPG étant chaudement recommandé par une bonne partie des joueurs, je me suis décidé à tenter l'expérience. Je n'ai absolument pas regretté ce choix car j'ai découvert un jeu à l'ambiance contemporaine et atypiques. Ce RPG est bourré d'originalité, tout d'abord l'aventure se déroule à Shibuya, un quartier branché de Tokyo. Votre façon de vous habiller influencera directement sur la mode. Du coté des combats, ceux-ci seront toujours par deux et se dérouleront sur les deux écrans en simultanés. Si le combats du bas sera géré avec le stylet, celui du haut nécessitera l'utilisation des boutons. Si cela est déroutant au début, on appréhende mieux cette double gestion au file de l'aventure (malheureusement, la maîtrise du système est très et trop complexe). L'histoire n'est pas en reste, TWEWY ne vous propose pas de sauver le monde, mais plutôt de sauver votre peau d'un jeu aussi injuste qu'immorale. Du coté visuel, le chara-design est très bon et les graphismes sont assez fins et très réussis. La musique est elle aussi une vrai réussite et colle on ne peut mieux à l'ambiance du jeu.
Du coté des défauts, on regrettera que la carte du monde soit si petite et donc un certain manque de diversité. Pour ma part, si la possibilité d'influencer la mode était cool, changer d'habit en fonction des zones pour être plus fort m'a vite ennuyé.
Tous ces ingrédients forment un jeu original et d'une grande qualité dont le plaisir de jouer n'est pas entaché par ces quelques défauts.
Yaone

le 13/03/2011
Edité le 20/05/2013
8_5
J'ai beaucoup apprécié ce jeu. Son ambiance grâce à ses musiques et ses personnages charismatiques, est tout bonnement géniale, je me suis régalée. Les graphismes m'ont fait bizarre au premier abord mais au final, j'ai vraiment bien accroché. =)
J'ai trouvé l'histoire passionnante et le gameplay unique en son genre : la gestion de deux persos en même temps un sur l'écran supérieur et l'autre en bas... faut s'accrocher. ^^' Enfin, point positif, ils n'ont pas oublié les gauchers.
Par contre, la gestion de certains pins en combat est parfois laborieuse (ça met parfois trop de temps à se lancer), à tel point que je les ai délaissé.

Par contre, pour la version française, je veux bien qu'ils le sortent en anglais mais ils auraient pu au moins mettre des sous-titres anglais quand les persos parlaient uniquement en audio. Pour ceux qui ont du mal avec l'anglais à l'oral, c'est frustrant.
Paprika

le 05/12/2010
9
Whoa quelle claque !! Je viens de finir TWEWY et je suis toute groovy dans ma tête. Un excellent jeu qui mérite l'attention de tout le monde, ne serait-ce que pour le gameplay et les musiques qui vous accompagnent tout au long de vote aventure. Très peu de point négatif, je ne vais pas énumérer tous les + car si je commence je ne pourrais plus m'arrêter. Un gameplay sur lequel il faut quand même s'attarder, point autant + que -. Jouant sur les deux screens, c'est innovant mais le système de combo par combinaison (qui s'effectue sur le top screen) perd très vite de son intérêt... Des attaques de folie, un chara-design superbe, une perspective prise en compte, mais mal gérée quand il faut chercher des monstres dans les coins. Un scénario très sympathique autant que les personnages. On reconnaît tout de même la patte de SE via Neku, le perso principal.
Bref, un jeu auquel il faut jouer, une très belle ref sur DS.
grikarfyn

le 09/08/2010
Edité le 01/06/2013
6
TWEWY se démarque par ses prises d'initiatives avec une patte graphique singulière et une ambiance sonore dans le ton.

Très bien adapté à son support, le système de jeu offre pas mal de facéties pour peu qu'on ne mélange pas des pins aux manipulations similaires, auquel cas on peut avoir l'impression de ne rien maîtriser, surtout avec une action sur deux écrans.

Répétitif sur pas mal de points, mais agréablement compensé par un scénario plutôt inspiré et de bons personnages, ce SquareEnix est une valeur sûre à découvrir.
Ananas

le 07/07/2010
Edité le 23/07/2012
10
Un jeu que j'ai adoré. Un véritable ovni que ce TWEWY qui se démarque sur tous les points des autres jeux du genre.

On se retrouve au milieu de Tokyo, Shibuya, et on est vraiment dans la rue, avec les magasins, la foule incroyablement dense...
On reconnait immédiatement la patte de Nomura, avec un style graphique très particulier qui ne plaira pas à tout le monde. Perso je trouve que ça colle vachement bien au jeu. =)
A noter aussi les musiques, chansons prises au hasard à chaque combat, le scénario bien ficelé et improbable, original, mais que ceux qui ne maitrisent pas totalement la langue de Shakespeare auront du mal à suivre par moment.
Le système de combat lui est assez déroutant : on contrôle nos personnages sur les deux écrans, ce qui rend l'action assez difficile à suivre... Mais une fois qu'on a pris l'habitude, ça passe tout seul. L'utilisation des pins est diablement originale, chacun confère un pouvoir différent qu'on utilise en traçant un trait, des cercles, en tranchant de haut en bas, etc, avec le stylet. Fun et bien pensé.

Ce qu'on regrettera au final, c'est le fait que le jeu n'ait pas été traduit en français (quoique, est ce qu'on le regrette vraiment ?) et que la prise en main ne soit pas évidente au départ. Loin d'être dramatique, en somme.

En bref, un jeu qui change et qui assume son identité si particulière. Une excellente expérience.
Bao

le 16/02/2010
Edité le 16/02/2010
6
J'avais bien aimé ce jeu, le style urbain et la bande son qui allait avec j'ai trouvé ça génial comme type d'univers. J'ai moins aimé la construction par chapitres, et encore moins le style de combat hybride, un peu chiant à maitriser totalement (pourtant les p'tits trucs genre les pins j'ai trouvé ça ultime comme idée). Mais ça a été une agréable surprise quand même.
38 active users (0 member, 38 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion