bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Phantasy Star II > Game details

Phantasy Star II

amerique ??/??/1989

Publisher : Sega

japon 21/03/1989

Publisher : Sega

europe ??/??/1990

Publisher : Sega

Legendra comment Mal desservi par une conversion GBA " express " bâclée (on espère que le volet 3D Ages lui fera enfin honneur), des volets Online de très bonne facture mais sans trop de rapport avec les sources de la saga, Phantasy Star 2 reste, hélas, encore aujourd'hui trop méconnu. Accessoirement, le trip " revival " des RPG old school est en général uniquement porté sur les titres Super Nintendo de la période 1993-1997. Pourtant, même 15 ans après sa sortie, Phantasy Star 2 reste une merveille, un titre d'exception en avance sur son temps, et (je le dis sans retenue) un des meilleurs jeux jamais conçus et ce toutes consoles confondues. Certaines faiblesses inhérentes à son grand âge, qui rebuteront certains joueurs, sont pourtant largement compensées par une ambiance unique. Alors n'hésitez pas à vous plonger dans ce qui constitue un des plus grands joyaux du genre et assurément une des plus grandes réussites made in SEGA.
Phantasy Star II > Commentaires :

Phantasy Star II

10
7.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires ios [0] pc [0] vc [0] xla [1]
20 commentaires sur Mega Drive
Takhnor

le 31/01/2015
Edité le 25/02/2015
6_5
Pas évident de noter ce jeu, car j'ai bien senti l'effort de faire une suite digne de ce nom à l'épisode sur Master System, tant l'ambiance est plus présente, avec des concepts plus approfondis* parfois appliqués assez abruptement au joueur. Mais qu'importe, quand ils arrivent, ils marquent l'esprit. De plus, certains éléments un peu trop "fantasy" de PS - comme le prêtre qui ressuscite, et qui trouvera son chemin vers Shining in the Darkness je parie - sont remplacés par des éléments plus SF - comme les centres de clonage (d'ailleurs je veux pas lancer un débat dessus, mais ça me dérange toujours un peu cette utilisation pour réutiliser un personnage, vu que de mon point de vue, il est logiquement mort, et le clone est un autre individu, même dans l'hypothèse d'un transfert de données, enfin bref).

*:
Comme le clonage, les manipulations génétiques, la totale dépendance de l'informatique avec le risque d'en perdre ses libertés, la terraformation, le génocide, le libre arbitre et la question de l'environnement...


La technique est plus pointue (d'un côté c'est normal, on vient de passer à une nouvelle console plus puissante; cela dit ça se voit très clairement que c'est un des premiers jeux de la MegaDrive). Les musiques sont sympas dans l'ensemble, avec certains morceaux très mémorables (comme la musique des "donjons" extérieurs). Maintenant, même les balades en donjons ne sont plus en vue subjective, ce qui, pour ma part, a rendu le jeu un peu plus digeste que son prédécesseur (je dois être un peu claustro aussi). Le nombre bien plus élevé de personnages (interchangeables dans l'équipe) donne davantage de stratégies à étudier en fonction du contexte et le nombre de compétences rendent le jeu plus technique. Pour palier à la monotonie des combats aléatoires - surtout en période de powerleveling lors de l'intégration à l'équipe d'un nouveau personnage par exemple - bien que le système de combats reste en tour par tour, il est en mode automatique par défaut, et c'est bien vu, car les combats aléatoires ça me saoule un peu (voire beaucoup); évidemment l'aspect tactique est toujours présent mais il faut activer le tour pour qu'il ne passe pas en automatique (un sorte de combat en Turn Based with Pause ? ). On peut aussi voyager plus facilement entre les villes ce qui est un plus.

J'en viens maintenant à ce qui m'a déplu. Bon déjà les combats, il y en a beaucoup, et c'est le style qui me fatigue. La difficulté est assez accrue également avec la nécessité de se taper beaucoup de combats (grr). Il n'y a toujours pas de carte intégrée, il faut donc explorer beaucoup en se farcissant beaucoup de combats (grrr) et tout noter sur du papier encore. C'est encore un RPG à jeu de piste, il faut donc encore explorer beaucoup avec beaucoup de combats (grrrr). Le jeu est un C-RPG donc avec assez peu de réelle tactique, ce qui rend les combats pas forcément passionnants (heureusement qu'il y a le mode automatique).

Bon bref, ce que je retiens de Phantasy Star II, c'est qu'il est une pierre à l'édifice de l'Histoire des RPG, mais son âge le trahit dans sa conceptualisation (je n'étais pas trop critique sur les performances graphiques et sonores). Et c'est d'autant plus épuisant de le faire juste après le premier volet de la série (heureusement pour moi, je n'ai eu qu'à finir une partie déjà entamée de PS, sinon j'aurais peut-être mis PSII en stand-by, le temps que je reprenne des forces).
Elekami

le 09/05/2014
7_5
Je pourrais jouer sur la nostalgie et lui mettre trois points de plus facilement, comme beaucoup d'autres le font, mais je me dois aussi de prévenir les jeunes joueurs téméraires tentés par Phantasy Star II que ce classique du RPG a mal vieilli sur plusieurs points. Sa difficulté d'antan, son fâcheux manque d'ergonomie et ses limites techniques pourront - logiquement - en rebuter plus d'un ; surtout face au quatrième opus qui l'a ensuite nettement surpassé. Mais pour le reste, il ne dément pas son statut de jeu culte de la Megadrive, réel initiateur de la tragédie dans les jeux de rôle, et oeuvre marquée par une ambiance originale sacrément bien maitrisée.
Yaone

le 08/05/2013
Edité le 20/05/2013
2_5
Ce jeu m'a saoulée avec ses donjons labyrinthiques (j'ai tout fait avec des cartes trouvées sur internet), sa montée en difficulté rapide (obligée de faire du level up pendant des heures) et son gameplay peu pratique dans les combats contre les boss (très peu de boss d'ailleurs). Le temps perdu à sélectionner les ordres à chaque fois et il ne faut pas oublier d'appuyer pour que le tour s'arrête pour qu'on puisse donner d'autres ordres (sinon, c'est pratique pour les combats basiques, tu appuies et poses la manette le temps que le combat se finisse).
Le menu n'est pas terrible non plus, on le quitte à chaque fois qu'on fait une action, alors quand il faut soigner toute l'équipe ou faire des échanges d'objets...
Les musiques... celle qui m'a le plus choquée, c'est celle des boss... Pas épique du tout, ça ne donnait pas l'impression de combattre un boss. XD
Il n'y a que l'histoire qui s'en sort bien. Et encore, je n'ai pas réussi à être vraiment dedans... Les graphismes aussi sont plaisants.
herbert1980

le 07/04/2013
6
À l'époque j'y ai passé une bonne vingtaine d'heures. J'ai fini par lâcher devant la difficulté monstrueuse par rapport au 4 qui en comparaison est facile. Un remake existe ;Phantasy star Génération 2...mais à l'instant ou j'écris seulement en japonais ! Dommage car ce remake corrige quelque défaut, puisque les graphisme et bruitage on était complètement refaits. Un classique néanmoins pour ceux qui n'on pas peur de la difficulté !
Moonset

le 17/12/2011
8
Phantasy Star 2, ou la promesse d'une excellente histoire... en échange de votre sueur !!

Deuxième épisode de la série, après l'excellent Phantasy Star, il fait honneur à son prédécesseur. L'histoire est tout simplement fantastique, on regrettera que ce soit un RPG de son époque, c'est à dire avec peu d'éléments de background disponibles in-game. Côté défauts, on notera un aspect graphique carrément moyen ( malgré l'animation des monstres, vraiment réussie ), des menus plus que rudimentaires ( pire que Dragon Quest ! Vous imaginiez ça possible ? ), et enfin, une difficulté atroce. Jouer à Phantasy Star 2 relève parfois de la punition totale. Combats hyper fréquents, souvent difficiles, donjons labyrinthiques à un point inimaginables. Il ne s'agit pas de couloirs tordus, il s'agit de grandes surfaces avec des obstacles aléatoires, c'est simples : vous ne pouvez même pas dessiner vos propres cartes une fois passé le 6ème donjon !
bejito

le 30/08/2011
8
1er jeu du genre a l'époque a attérir sur Megadrive,bonne histoire du moins a l'époque,jeu difficile car pas de carte des donjons et du monde sur lequel on évolue,on ne voit pas quand on achète une arme si ça va augmenter ou diminuer la puissance du héros c'est du pifomètre. Malgré tous ses petits défaut qui va handicapé les novices et parfois les hardcores non patient ce jeu a une énorme durée de vie ce qui fait sa force mais vaut mieux le terminer avec une soluce malheureusement aucune en français il y en a mais elles sont en anglais voir le hintbook original pour moi ce jeu reste agréable c'est les prémices de ce qui va donner plusieurs suite plus ou moins réussi.
Rotka

le 10/05/2010
Edité le 19/09/2010
10
J'ai fait PS2 pour la première fois en 2010 et j'ai été bluffé bien comme il faut. On a l'impression de découvrir une véritable tragédie : le joueur est plongé dans un univers relativement innocent et naïf, où chacune de nos interventions sont pourtant vouées à l'échec. Le contraste est saisissant et le jeu parait déjà très mûr et en avance sur son temps au niveau des émotions procurées. Au final, l'aventure PS2 nous conte une quête sur le courage et la fin de l'innocence dans un monde voué à la disparition, et donc finalement très proche de nous.
PS2 reste encore aujourd'hui extrêmement élégant sur le plan technique, avec des graphismes réussi et un certain soucis du détail, ainsi que des donjons exemplaires. Le jeu souffre quand même de son grand age sur quelques points bien archaiques, comme la lenteur des déplacements, l'achat des armes à l'aveuglette (on ne sait pas si ça va augmenter les stats de nos persos), etc... mais la grandeur et la cohérence du monde d'Algol et du design général (level design, chara design, game design, le nombre de persos disponibles, la variété de l'univers, le système de combat, etc...) nous font oublier ces rares points d'un autre temps.
Bouleversant !
Joe Dalton

le 01/06/2009
8
Excellent jeu de role avec ambiance futuriste, dans la lignéé de phantasy star 1. Mais j'ai un petit peu moins aimé que Ps 1, je sais pas trop pourquoi.
anhhoi

le 12/11/2007
Edité le 12/11/2007
10
J'ai acheté et découvert ce deuxième Phantasy Star quelques temps après avoir joué au troisième que j'avais adoré. Même si l'ambiance est un peu différente et plus futuriste, j'ai tout autant apprécié cet excellent épisode de la série.
J'ai trouvé Phantasy Star 2 plus difficile que sa suite, certains boss se révélant particulièrement costauds, notamment les deux derniers très puissants. On a heureusement la possibilité de dérober en cours de jeu un objet indispensable permettant de sauvegarder où bon nous semble.

Les personnages sont cette fois visibles de dos pendant les combats, contrairement à Phantasy Star 3 où seules les attaques et magies étaient représentées graphiquement. Les musiques sont cependant en-deçà de celles du 3.
Le jeu pourra sembler austère aujourd'hui, ses labyrinthes n'étant pas évident et peut-être un peu répétitifs. J'en conserve en tout cas un excellent souvenir, ayant passé des heures à faire progresser mon équipe. J'ai particulièrement apprécié la conclusion.
Edless
le 28/02/2007
Phantasy star II fut mon premier RPG et j'avais été impressioné par les changements de plans des perso pendant les combats avec une jolie animation. En comparaison quand je suis passé aux autres RPG, je trouvait ca dommage et limité que le personnage qui se ballade a l'écran soit le même que durant les combat avec une animation toute limitée. Aujourd'hui je comprend les limites graphiques de ce soft ainsi que la difficulté et l'austérité des combats et labyrinthes. Malgré tout il reste parmis mon top 3 des RPG car l'histoire y est vraiment unique. On peut dire que pour une fois, les héros n'auront pas eu de chance tout au long de leurs voyages. Bref, si une suite était possible c'est définitivement grace a PSII car pour une fois les héros ne résolvent pas tous les problèmes du monde (loin de là)
56 active users (0 member, 56 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion