bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Tales of the World: Radiant Mythology > Articles > Review

Tales of the World: Radiant Mythology

drpg psp amerique
Tales of the World: Radiant Mythology
Le retour du pot-pourri
Pour un fan de la série Tales of comme moi, la sortie d'un nouvel épisode sur PSP était bien évidemment une excellente nouvelle. Membre de la lignée des Tales of the World, le jeu promettait de reprendre brillamment le flambeau des géniaux Narikiri Dungeon 2 & 3 qui avaient enflammé la GBA en proposant un habile mélange de Tactical et de Tales classique avec une grande réunion des persos de la saga. Hélas, si la grande réunion est toujours d'actualité, on a l'impression que Namco s'est laissé aller à la facilité et au bâclage...

Création

Pourtant, tout commence plutôt bien. Contrairement aux deux Narikiri Dungeon qui imposaient des héros originaux assez moches et sans personnalité, le jeu propose ici de modeler son personnage selon ses envies, en permettant un paramétrage assez poussé : sexe (énorme, haha, tg), couleur de peau, type de cheveux, classe et même la voix! Une initiative louable qui a été poussée jusqu'à générer un avatar à l'effigie conforme du héros (au sens large, pas de sexisme), classe!
Ensuite, on enchaîne sur le début du (très basique) scénario.
Tales of the World: Radiant Mythology
Tales of the World: Radiant Mythology
Tales of the World: Radiant Mythology

Descendance

Le scénario, comme on s'en doutait, est d'une platitude sans nom. Notre héros créé de toute pièce ouvre les yeux pour découvrir un chat volant qui parle, du nom de Mormo (ça rappelle méchamment les Lunar). Mormo est en panique, il semble que le monde de Terresia soit en grand danger, à l'instar du monde dont il vient, Yaoon. Le "dévoreur" est en action et détruit les mondes un à un, c'est pourquoi chaque monde a enfanté un "descendant", un être vierge qui peut sauver le monde, et le héros est bien entendu celui de Terresia.
Arrivés dans la bourgade la plus proche, nos deux amis découvrent une ville asservie par le vil Ganser, qui brime toutes les libertés individuelles.
Une organisation, Ad Libitum lutte contre l'oppression, et c'est bien sur là que nos héros vont rencontrer ceux des anciens Tales of. Mais également Kanono, une jeune fille amnésique qui semble avoir un don pour rendre le moral aux gens...
Voilà, vous savez tout, le reste du jeu n'apporte presque aucun élément nouveau, et on va juste enchaîner les lieux pour mettre fin aux agissements du dévoreur.
Tales of the World: Radiant Mythology
Tales of the World: Radiant Mythology
Tales of the World: Radiant Mythology

Répétitivité

Namco a fait une erreur fatale lors de cet opus : le passage au Dungeon-Rpg à quêtes.
Car là ou un Atelier Iris 3 arrive à accrocher grâce à une ambiance réussie, des lieux qui s'agrandissent au fur et à mesure et des histoires qui se suivent, ce Tales of the World propose juste des bêtes quêtes linéaires dans des lieux fixes, peu nombreux et assez courts. Elles consistent seulement à fabriquer des objets avec les ressources extraites dans les lieux ou à tuer un/plusieurs ennemi(s) identifié(s). Sympa au début, ça lasse vite au bout de 2 heures de jeu. Pour chaque quête, on peut emmener un certains nombre de persos avec soi. Problème, ceux-ci peuvent refuser de venir, si bien que souvent on n'a pas une team complète "made in Tales of", et c'est difficilement compréhensible, car les anciens héros ne sont pas plus forts que les mercenaires disponibles. C'est même plutôt l'inverse, car le niveau des mercenaires est indexé sur celui du héros. Il paraitrait (d'après le manuel et les tutoriaux) que voir des scènes avec les anciens héros et finir des quêtes avec eux augmente votre affinité, mais malgré tout mes efforts, Kratos m'a snobé constamment pour la dernière mission!
A la fin de chaque quête, on gagne des points qui permettent de débloquer les quêtes principales pour avancer la maigre histoire. Honnêtement, au départ on aime à faire des quêtes pour créer des nouveaux objets (fun!) et obtenir de nouvelles recettes (fun²!), mais on se lasse vite, et jai fini par enchaîner les quêtes rapides pour vite en voir le bout.
Tales of the World: Radiant Mythology
Tales of the World: Radiant Mythology
Tales of the World: Radiant Mythology

Liberté

Heureusement, tout n'est pas aussi mauvais dans le jeu. Namco a su reprendre les meilleures idées des derniers Tales of, et ça dépote!
Tout droit sorti de Tales of the Abyss, le système de déplacement libre fait encore merveille, d'autant qu'on le possède dès le début et qu'il s'utilise plus simplement. Ensuite, on a droit à nouveau à l'excellent système d'"Unison Attack" venu de Tales of Symphonia, qui permet, une fois la barre d'Unison à fond de déclencher des attaques successives avec les quatre boutons, chacun correspondant à un perso (comme dans Valkyrie Profile). On voit les ennemis dans les lieux, on peu donc les éviter pour foncer sur sa cible.
Mais il était dit que les développeurs ne réussiraient rien complètement, et une nouvelle idée vient entacher le fun : on n'a aucun contrôle sur les trois autres personnages! Pas de possibilité de les jouer, de leur faire exécuter une magie (Unison miss à part) et surtout de les équiper!
On a frisé la perfection, dommage...
Tales of the World: Radiant Mythology
Tales of the World: Radiant Mythology
Tales of the World: Radiant Mythology

Inégalité

Là où le jeu ne déçoit pas, c'est du côté technique.
Une 3D propre et colorée, des effets réussis, des animations plus que propres, si la PSP ne crache pas ses tripes, l'ensemble lui fait honneur. Dommage cependant qu'on n'ait aucune scène cinématique au cours du jeu, car l'intro est vraiment superbe.
La bande-son est pas mal, reprenant les thèmes des combats dont les personnages sont issus (Tales of Phantasia, Tales of Eternia, Tales of Destiny 2, Tales of Rebirth, Tales of Legendia et Tales of the Abyss). En parlant de ces personnages, on peut regretter le choix douteux, qui omet les personnages les plus intéressants, propose un seul perso pour certains jeux (ToP, ToL).
Sinon, les thèmes originaux sont assez inégaux, en alternant le moyen et le très bon (le thème du Frost Hollow, vraiment beau!).
Le jeu prend une vingtaine d'heures à être fini en ligne droite, mais il pourra vous tenir en haleine plus de 50 heures si vous décidez de le finir à 100%.
Pour ma part, je me suis arrêté à 40% des quêtes conclues en finissant le jeu, et j'étais déjà saoulé.
Tales of the World: Radiant Mythology
Tales of the World: Radiant Mythology
Tales of the World: Radiant Mythology
Mauvaise pioche! Le choix de faire un Dungeon-Rpg basique et ultra-répétitif gâche quelque peu les qualités du soft. Le système de jeu très complet, la technique plus qu'honorable et la joie de mélanger des protagonistes de divers Tales of passent ainsi au second plan. Dommage, les fans y trouveront tout de même de l'intérêt, mais bien loin de ce que l'on pouvait espérer.

01/10/2007
  • Le système de combat, évidemment
  • Les doublages
  • Voir les persos de la série réunis
  • Choix des personnages présents douteux
  • Affreusement répétitif
  • Scénario inintéressant
5

GRAPHICS 3.5/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 2/5
LENGTH 3.5/5
GAMEPLAY 3.5/5
Tales of the World: Radiant Mythology > Commentaires :

Tales of the World: Radiant Mythology

5
4.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:


OK
10 commentaires
Astram

le 22/08/2015
7
Bon Tales of the World, malheureusement après la claque de Narikiri 3, il m'a été difficile d'apprécier cet opus.
Il reprend beaucoup de choses de Narikiri 2, dont les tonnes de quêtes, et le principe des donjons.
Les musiques sont en général bien.
Il est seulement dommage qu'il y ai que très peu de profondeur aux personnages, de plus tout les personnages de Tales of ne seront pas inclus.
Bref, le tout fait très fan-service cheap malheureusement, mais le tout reste tout de même très fun.
Notons aussi que le système de combat de Tales of Abyss a été repris, et il a été superbement bien adapté.
Herbrand

le 10/04/2013
5
Un spin-off très dispensable. Malgré une histoire inintéressante, on prend plaisir à retrouver les principales figures de la série tout en profitant du bien-connu système de combat dynamique.
Viviohan

le 03/02/2013
Un jeu fort simpathique avec un scénario plutôt simpas (même si à l'heure d'aujourd'hui ce genre de scénario on l'a vue à toutes les sauces) il tiens bien en haleine une vingtaines d'heures. Ensuite ca reste un D-RPG et qui dit donjon dit couloir et labyrinthe et surtout surtout quetes a deux sous souvent mais ca reste pour moi le jeu qui m'a fait découvrir la saga Tales of et depuis je veux qu'une chose c'est tous me les procurer ^^.
lonewolfs

le 11/11/2010
4
je suis du meme avis que les autres : jeu tres moyen heureusement je l'ai eu en occas et je le connaissais pas a l'epoque... a evité c'est clair
Ananas

le 13/07/2010
Edité le 13/07/2010
4
A dungeon RPG is a dungeon RPG...

ToW propose une histoire complètement bateau, branlante et inintéressante, une simple excuse pour un jeu. Les musiques sont pour la plupart reprises des anciens Tales of dans des remix plus ou moins réussis. Les donjons sont longs, répétitifs, trop simples.

Mais ce n'est pas pour ça qu'on joue à ToW. C'est pour pouvoir combattre avec plein d'anciens personnages de la série réunis en un jeu. Sur le papier ça sonne comme le jeu pour les fans de la série, malheureusement, on ne retrouve pas assez de personnages, et les combats ne sont pas aussi funs que dans les autres épisodes... Dommage. Un épisode à réserver aux fans hard-core de la série, et encore.
Tompouce

le 23/01/2010
3
Un dongeon RPG que j'ai fais faut de mieux sur PSP.
A éviter aujourd'hui ce jeu n'a pas d'intérêt si ce n'est pour les fans absolus de la série.
Répétitif, pas forcément très beau, les personnages sot du réchauffé
En conclusion, un jeu plus que moyen, et encore...
Volke13

le 19/09/2009
Edité le 04/02/2010
4
Donjon et graphisme ultra linéaire, scenario à la limite du supportable. Cependant au niveau gameplay ça se laisse jouer.
Très ennuyeux, à réserver aux ultra fan de "tales of" et encore ...

david06

le 07/01/2009
Edité le 22/01/2009
6
Vraiment pas le meilleur Tales of, mais un bon moment par petite sceance d'une heure...
Le tout est très répétitif et ne pousse a faire les missions que pour avoir le mininum de point necessaires pour faire la dernieres mission.Neanmoins le jeu n'est pas moche et les musiques (pour les reprises) sont sympas.Je précise que c'est une note de fan, sinon je pense qu'il vaut 2/5
Ahltar

le 23/12/2008
Edité le 23/12/2008
5
Ce Tales of m'a terriblement ennuyé. J'ai trouvé le scénario assez moisi et je n'aime pas trop le principe de prendre des personnages d'autres jeux pour les coller dans un autre en leur enlevant leur identité. J'aime les clins d'oeil, pas les refontes -_-

Avis perso hein, je me suis quand même amusé une trentaine d'heures avant d'en avoir vraiment marre de ce jeu répétitif à souhait...
Harly Sama

le 03/10/2008
Edité le 08/03/2010
4
Un bon défouloir, quand on n'a pas trop de temps où l'envie de se prendre la tête avec un jeu compliqué. Celui-là sert à se faire 2, 3 missions, taper du monstre sans réfléchir, et se marrer un bon coup avec les scenettes des persos des autres Tales.
Comme dans tous les Tales l'humour est présent, peut-être un peu mois que dans certains mais ça passe.

Les musiques sont pas terribles, sauf quand ce sont des reprises des anciens Tales.
Les graphismes sont très jolis et un grand grand avantage de ce jeu c'est de faire des missions pour gagner des sous dans le seul but de... changer de costume.

Voila c'est fun quoi, ça vole pas haut mais ça reste sympa à l'occasion, quand on veut se détendre !
106 active users (0 member, 106 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2023 - Legal Mention
Webmaster : Medion