bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Warriors of the Lost Empire > Articles > Review

Warriors of the Lost Empire

arpg psp europe
Warriors of the Lost Empire
A la recherche de l'empereur disparu
Entre portages et suites, le début de vie de la PSP n'était pas des plus glorieux et chaque titre original était accueilli avec plus ou moins de curiosité. C'est un peu le cas de Lost Regnum, renommé Warriors of the Lost Empire lors de sa localisation : un jeu présenté comme un hack'n'slash avec 4 personnages jouables, se déroulant dans le cadre de la Rome antique avec la promesse d'une histoire épique. Sorti en 2007 au Japon et aux USA, puis en 2009 en Europe, le jeu a reçu des critiques assez mitigées.

L'intrigue d'un empire

L'histoire de Warriors of the Lost Empire prend place dans un monde de fantasy librement inspiré de l'Histoire antique : l'Empire de Rome prospère sous le règne de l'Empereur Hadrien, qui trouve un jour l'amour chez un jeune homme du nom d'Antinoüs. Il fait alors construire la cité d'Antinoé en hommage au jeune homme, une cité en province loin du tumulte des affaires, et abandonne sa couronne afin de mener une existence paisible avec le garçon. Le temps fait alors son œuvre, et un jour Hadrien disparaît mystérieusement. L'actuel empereur, désireux de savoir ce qui est arrivé à son prédécesseur, envoie alors une équipe d'investigation dans la cité d'Antinoé, tombant en ruines depuis la disparation de son fondateur, afin de trouver des réponses. Elle ne tarde pas à s’apercevoir que bandits et monstres ont pris la place des habitants de la cité, et que des forces obscures s'agitent dans l'ombre. Il faut donc se hâter.

Warriors of the Lost Empire ne prétend pas posséder le scénario du siècle, scénario pas vraiment révolutionnaire et même un peu prévisible, mais qui se laisse suivre et est relativement rythmé car chaque donjon fini est l'occasion d'ajouter de nouveaux éléments à l'intrigue. Chaque personnage jouable aura sa propre histoire et raison de se lancer à l'aventure, mais le jeu ne développe que peu cet aspect. La mise en scène du titre fait le service minimum avec une combinaison de textes et d'artworks (plutôt jolis, d'ailleurs) pour les phases de dialogue.
Warriors of the Lost Empire
Warriors of the Lost Empire
Warriors of the Lost Empire

Techniques et quelques citations

Si l'on devait décrire le gameplay de Warriors of the Lost Empire, on pourrait dire que c'est un mélange d'action-rpg d'une part, et de Dark Chronicles en ce qui concerne le système de crafting et la manière de progresser. Le but du jeu est assez simple : parcourir un donjon, tuer le boss, trouver des indices et enchaîner sur le donjon suivant. Une partie commence par le choix définitif de la classe de son personnage, Gladiateur, Highlander (Guerrier), Chasseuse ou Amazone. En bonus, on a même le choix d'un costume ; le jeu possédant 4 emplacements de sauvegarde, on peut donc tous les tester. La place publique d'Antinoé sert de camp de base à l'équipe d'investigation, et c'est de cette place que l'on décide quel donjon visiter via un menu prenant la forme de la carte de la cité. Un indicateur de difficulté est affiché sous le point d'affichage de chaque donjon, ce qui permet de jauger si notre avatar a les épaules nécessaires pour s'attaquer à tel ou tel endroit. Le début du jeu est un peu tendu à cause du grand nombre d'ennemis et du peu de moyens dont dispose le joueur, mais on peut quitter et revenir à loisir dans les donjons. Notre besace est également pourvue d'un cristal qui permet de revenir au camp sans encombres.

Le système de combat du jeu est plutôt simple : deux touches pour attaquer, une pour sauter, R sert à activer la garde, et les objets se sélectionnent et s'activent avec la croix directionnelle. Le personnage dispose de compétences spéciales qui consomment des points de mana, qu'il acquiert au fil des donjons complétés (il ne commence qu'avec 2 et en possède 10 au maximum). Le mana se recharge automatiquement au fil des combats. Les bases s'assimilent rapidement, et on ne peut pas vraiment dire que le jeu soit un monstre de technicité : massacrer les touches d'attaque et fuir en attendant que sa barre de mana se régénère suffit pour faire face à des ennemis plutôt idiots et peu réactifs, mais qui font mal. Le bestiaire est par ailleurs très stéréotypé. Seuls les boss donneront du fil à retordre. Reste que le jeu est assez dynamique et que le personnage répond bien aux commandes. On râlera en revanche sur l'existence d'une frustrante limite de poids, qui sera un des nombreux facteurs d'allers-retours du jeu. L'exploration des donjons quant à elle est un peu monotone, très voire trop riche en couloirs, et demandera un peu d'attention car de nombreux objets et pièges sont disséminés à travers les étages. Des pièges qu'on peut d'ailleurs utiliser contre les ennemis, en se débrouillant bien. La caméra est également un peu capricieuse.
Bref, on est face à du très classique.
Warriors of the Lost Empire
Warriors of the Lost Empire
Warriors of the Lost Empire

Jouabilité facile ?

La personnalisation de son personnage passera par plusieurs aspects : le gain de niveaux tout d'abord, puisque notre avatar gagnera des points à investir dans ses statistiques à chaque niveau d'expérience: statistiques physiques (force, endurance, dextérité, volonté et vitalité) et statistiques martiales (épée à deux mains, épée assortie d'un bouclier, doubles épées, arc et maîtrise des objets) font partie du même arbre de compétence, et définiront donc notre style de jeu. Les compétences, elles, fonctionnent sur un système d'expérience : plus vous utiliserez une compétence, plus elle sera efficace ; à noter que rien n'oblige pour cela de les utiliser sur les ennemis, balancer les sorts dans le vent fera tout autant grimper la barre d'expérience. Le jeu ne disposant pas de boutique à proprement parler, l'obtention des équipements et objets passera par la forge de Rieta, par le troc auprès de Vlado, et par la collecte d'ingrédients dans les donjons. On peut également améliorer l'équipement acquis, mais le système est relativement obscur et pas vraiment instinctif ; pour un jeu plutôt avare sur l'attirail du personnage, un tel système de craft fait assez tâche. Mais il permet de donner naissance à de l'équipement parfois bien surpuissant, se faire violence et multiplier les tentatives (ou à défaut, regarder des FAQ) peut parfois bien valoir le coup. Tout comme pour la partie combat, on fait donc face à des mécaniques assez basiques et pas forcement bien exécutées. Cependant, toutes ces opérations ne peuvent se faire qu'au camp, impossible de faire du level-up ou de changer d'équipement pendant l'exploration ! A quoi pensaient les développeurs quand ils ont décidé ça ?
Warriors of the Lost Empire
Warriors of the Lost Empire
Warriors of the Lost Empire

Une telle longévité ... mais "moitié" RPG.

Techniquement le soft se défend, même si l'on est loin d'exploiter les capacités de la PSP. Les animations et la modélisation des personnages et monstres sont plutôt correctes, tout comme les effets lumineux. Les décors sont également fournis mais ont malheureusement la fâcheuse tendance à tous se ressembler, en plus de laisser apparaître du "vide" lorsque l'on est collé trop près des murs. Le développeur aurait pu travailler un peu cet aspect, car tout le long du jeu on a l'impression de visiter les trois mêmes donjons. Le jeu n'a quasi-pas de temps de chargements, ce qui est très appréciable pour un soft misant sur l'action. A la bande-son, on retrouve un certain Yuzo Koshiro (Culdcept, Etrian Odyssey, Shenmue, les premiers Ys, bref pas un petit monsieur) qui livre une bande-son tantôt épique tantôt oppressante, avec des pistes parfois accompagnées de chœurs. Tout est bien dans l'esprit du titre mais peu mémorable en dehors.

Il faut environ 15-20 heures pour boucler une partie, et le jeu offre une certaine re-jouabilité pour ceux qui aiment se faire du mal, ou veulent tenter une partie à 100 %. Le jeu possède 3 niveaux de difficulté, le plus haut proposant une aventure des plus ardues : même le niveau maximum, qui est de 50 (à noter qu'une première partie s'achève normalement aux alentours de 25-30) ne suffit à empêcher de tomber en quelques coups ennemis, même dans les premiers donjons. Il y a également énormément d'armes, d'armures et de matériaux à dénicher. En sus, terminer le jeu une première fois débloque la Prison, un niveau bonus offrant un bout d'histoire supplémentaire mais peuplé d'ennemis très difficiles à occire.

L'aventure Warriors of the Lost Empire peut également se vivre à deux, le jeu disposant d'un mode co-op en local. On peut s'échanger des objets et combattre en équipe, quelque chose d'appréciable mais qui au concrètement n'apporte pas grand chose en terme de gameplay à part un peu plus de bazar au niveau des combats. Mais franchement, il faudrait déjà trouver quelqu'un ayant le courage de tenter cette aventure à deux.
Warriors of the Lost Empire est un jeu relativement défoulant, dynamique et qui réussi à imposer une atmosphère particulière, mais qui souffre de ratés assez grossiers dans l'exécution (notamment certaines mécaniques de gameplay), de ses donjons trop longs et monotones et d'une histoire qui peine à accrocher. Ni trop mauvais ni trop bon, c'est un action-rpg acceptable.

31/01/2016
  • Musiques
  • Bien défoulant
  • Échange des armes et armures avec deux UMD
  • Combats parfois frustrants
  • L'intrigue trop courte
  • L'utilisation limitée des potions
5.5

GRAPHICS 2.5/5
SOUND/MUSIC 3.5/5
STORY 3.5/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 2.5/5
Warriors of the Lost Empire > Commentaires :

Warriors of the Lost Empire

5.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
0 commentaire
Aucun commentaire
35 active users (0 member, 35 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion