bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Final Fantasy IV Easy Type > Super Nintendo > 2 infos :

Final Fantasy IV Easy Type


snes Why so easy ?

Sous la dénomination "Easy Type" se cache la seconde édition de Final Fantasy IV, réponse de Squaresoft aux fans trouvant le jeu bien trop difficile et bien trop mal équilibré. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le studio n'y est pas allé avec le dos de la cuillère, quitte à parfois déformer un peu le jeu pour le rendre plus "simple". Ainsi :

- La difficulté globale du soft a ainsi été rabaissée,
- La puissance de l'équipement a été revue à la hausse,
- Les objets en magasin coutent bien moins cher (l'Ether qui coutait bonbon est désormais très accessible)
- Tous les objets de soins de statuts anormaux on été supprimés, seul reste le Remedy qui soigne tout (qui ne coute plus très cher lui aussi),
- Les sorts de protection Protect, Shell et Dispel ont disparu (trop enquiquinant à gérer !),
- Les objets d'attaque, permettant d'avoir recours à des répliques de magies prenant la forme de consommable dans l'inventaire, ont été supprimés
- L'invocation Cockatrice de Rydia a disparu sans qu'on sache pourquoi,
- Les capacités spéciales de certains personnages ont été supprimées,
- La salle des développeurs, une salle dans laquelle on pouvait rencontrer des cameo pixelisés de l'équipe de développement du jeu, a été supprimée,
- Tout un tas de petites modifications d'équipement existant (le Ribbon rend désormais un personnage quasi-invincible car absorbant statuts anormaux ET statuts anormaux par exemple),
- Tout un tas de modifications concernant les monstres, leurs emplacements et leurs attaques ; ironiquement, ces modifications vont contribuer à rendre les combats aléatoires dans les donjons lunaires bien plus durs que dans la version normale !

snes L'Amérique selon Nintendo USA

C'est la version Easy Type (lire un peu plus haut pour le contenu) qui a servie de matériau pour la localisation de Final Fantasy IV aux USA. Et il faut croire que le jeu n'était pas vraiment "family friendly" pour Nintendo, qui a fait procédé à quelques modifications pour ne pas blesser la puritaine Amérique. Quitte à totalement défigurer le jeu.

- Ainsi, tous termes pouvant porter une image religieuse on été supprimées : le sort Holy a été renommé White, la Tower of Prayers (Tour des Prières) a été renommée Tower of Wishes (Tour des Souhaits) par exemple,

- Tout ce qui touche à la violence, à la mort ou à des éléments pas très "propres" ont été modifiés, voir carrément supprimés : le passage sur le background de Kain et la salle des développeurs ont dégagés, Cecil perd sa capacité Darkness (Ténèbres, booouh !), les termes un peu grossiers employés par les personnages ont été censurés, les références aux perso. disparus ont... disparues, sans oublier des passages entiers totalement zappés ou incompréhensibles à cause d'une traduction à la à la mords-moi-le-nœud et de la limitation d'espace sur la cartouche,

- Tous les noms des objets, sorts, invocations, ont été renommés ou abrégés soit à cause de cette limitation d'espace, soit pour qu'ils "collent" à l'utilisation des-dits objets, sorts ou invocations : Leviathan devient ainsi Levia ou Bahamut Baham, Fira/Firaga deviennent Fire1 et Fire 2, ou encore les Phoenix Down qui deviennent des objets appelés "Life".

Bref communément, on appelle ça un massacre.

Final Fantasy IV Easy Type > Commentaires :

Final Fantasy IV Easy Type

7.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
2 commentaires
Bao

le 29/10/2011
7
Mi-figue mi-raisin, pourtant j'en suis globalement satisfait.

Un scénario bien dramatique plein de rebondissements mais également d'énormités (ah le coup "je suis mort mais je ne suis pas mort" ), un système de combat classique mais aussi unique que efficace (et à 5 persos), un casting agréablement bon et diversifié, une progression en dents de scie oscillant entre le facile et le "paye tes heures de leveling" (un gros bémol pour ma part). Et sa bande son ! Ce world map theme mes aïeux !
Faizon

le 19/10/2011
8
Même si la version américaine sortie sur Snes proposait une expérience largement édulcorée au niveau de la difficulté, ce FF IV parvient à emporter le morceau : parce qu'à l'époque, il proposait un des premiers RPG aussi scénarisés (notamment pour ce qui était accessible en dehors du Japon), et parce que, depuis, il propose une forme de naïveté directe qui rend le tout fluide et naturel ; le jeu fait fi des longs dialogues et va droit au but, avec ces maladresses de construction, mais une forme d'honnêteté qui rend le tout plus que plaisant. Avec un ATB balbutiant mais déjà solide, la large partie du jeu consacrée aux combats est digne d'intérêt, et la quantité de contenu annexe disponible rallonge assez agréablement une trame globale modérément longue.
52 active users (0 member, 52 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion