bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Steambot Chronicles > Game details

Steambot Chronicles

General Info

System : play2

Type : adv

Player(s) : 2

Belong to group(s) : Steambot Chronicles

Other name(s) : Ponkotsu Roman Daikatsugeki Bumpy Trot

Nom original : ポンコツ浪漫大活劇バンピートロット


Developer(s) : Irem Software

Chara-designer(s) : Kotaro Kita

Composer(s) : Daikoku Azuma, Yasue Irie

8
7
Classé Top#312 Legendra
Dans le top 10 de 3 members
24 members completed it (Average time: 33h)
111 members own it

japon 30/06/2005

Publisher : Irem Software

amerique 23/05/2006

Publisher : Atlus

europe 05/04/2007 (in French)
Website
Publisher : 505 Games

Legendra comment A mi-chemin entre Dark Chronicles (particulièrement pour le style graphique adopté et son univers Steampunk) et Canis Canem Edit (pour son aspect simulation de vie en ville) avec une certaine place pour la musique et une pléthore de quêtes. Malgré son histoire un peu bateau et ses quelques défauts bien vite pardonnables (pour les plus tolérants), Steambot Chronicles a un goût de reviens-y auquel on succombe très vite, grâce à son charme indéniable et un capital sympathie certain. Et comme le dit si bien l'écran-titre... "Steambot Chronicles ! We hope you enjoy it !".
Steambot Chronicles > Commentaires :

Steambot Chronicles

8
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
5 commentaires
vernes

le 13/07/2013
Edité le 11/08/2013
9
Une ambiance steampunk, un monde sur lequel nos actions sont vraiment répercutées et dans lequel on a bonheur à replonger . En somme un jeu avec une âme ... et une localisation de m**** .
Gwimdor

le 01/12/2010
7
J'étais assez septique lorsque j'ai commencé Steambot Chronicles, mais je me suis rapidement laissé prendre au jeu et il faut bien reconnaitre que les bonne idées sont légions et qu'on n'est loin d'imaginer ce qui ce trame derrière cette histoire gentillette, au final une bonne surprise et un RPG vraiment sympathique.
yedo

le 05/07/2010
7
Il ne faut pas se fier aux apparences en ce qui concerne Steambot Chronicles. Au début, le jeu semble limité, dépassé, voire injouable. Les premières minutes aux commandes d'une trottmobile sont horribles tant la jouabilité semble être contre nature, avec les deux sticks à manipuler simultanément pour se diriger convenablement. Et puis après deux ou trois heures on commence à s'habituer et on découvre le véritable potentiel du jeu. Inutile d'espérer vivre une grande aventure car le scénario reste très basique et peu palpitant. Le véritable intérêt de Steambot Chronicles réside dans son univers assez riche malgré l'impression que l'on peut en avoir. Le jeu nous laisse une grande liberté, on peut faire beaucoup de choses qui peuvent être considérées comme des quêtes annexes : transporter des matières premières, des marchandises, des passagers à travers le pays, extraire des fossiles pour le musée, récupérer des bobines pour le cinéma, jouer au billard, faire des combats de trottmobile, jouer de la musique avec un paquet d'instruments, louer un appartement et draguer les filles, jouer à la bourse, compléter un album en causant à tous les PNJ, j'en passe et des meilleures... En fait, l'essentiel du jeu repose sur ces quêtes car l'histoire peut être vite torchée. Là où le jeu réussit c'est qu'il arrive à nous impliquer dans l'univers de manière très convaincante. On a vraiment envie de s'investir pour participer à la marche du pays, parcourir les routes pour faire du commerce ou du transport de personnes, permettre le développement de certaines entreprises, voire de participer à la découverte d'une nouvelle technologie (une sous quête permet ainsi de créer une guitare électrique), le tout dans une atmosphère steampunk aux parfums de révolution industrielle. Le jeu nous implique également en nous laissant la liberté de façonner le héros principal à notre guise, en l'habillant et en le coiffant comme on le souhaite, mais surtout en choisissant ses réponses lors des dialogues avec les personnages secondaires. On peut être gentil et serviable, ou bête et méchant en cassant tout le monde. C'est vraiment fun de voir les tronches circonspectes et offusquées des interlocuteurs qui cumulent, par ailleurs, les clichés bien niais des jeux d'aventure japonais. Steambot Chronicles joue clairement là-dessus et n'en est que plus amusant. Si la plupart des réponses ne portent pas vraiment à conséquence sur le déroulement du scénario, on peut à un moment clé choisir entre le camp des méchants et des gentils, et avoir ainsi accès à plusieurs fins, ce qui est très intéressant. Steambot Chronciles, à défaut d'être un jeu irréprochable, propose ainsi plusieurs bonnes idées qui rend le jeu plus attachant et addictif qu'il n'y paraît.
LaFlammeAzure

le 13/09/2009
Edité le 13/09/2009
4
Selon moi, steambot chronicle est relativement décevant, premierement, sur le plan technique, le jeu est completement à la ramasse, le jeu est moche et tres mal animé, franchement quand on compare avec dark chronicle sortit 2-3 ans avant et dont steambot chronicle semble s'inspirer, SBC fait peine a voir

La maniabilitée est bancale et les déplacement sont relativement ennuyeux, ce qui est malheureux étant donné que l'objectif du joueur consiste 90% du temps a aller d'un point A à un point B

La pillule pourrait presque passer si le scénario assurait, mais la non plus, c'est pas la joie, ni les personnages, ni l'histoire ne sont particulièrement interressants

Le zonage est horriblement mauvais, mot abregé, traduction douteuse, mots non traduits et j'en passe et des meilleurs

Mais venons en au point fort du jeu (par ce qu'il y en a un!): la profondeur, on peut facilement laisser le scénar' de coté pendent plusieurs heures, on passe le temps en jouant au billard, en jouant les coursier, en se battant dans l'arène en jouant de la musique, ou en accomplissant divers quetes annexe dans un but lucratif ou non

Pour conclure, steambot chronicle n'est pas un très bon jeu (selon moi bien sur) mais il remplit bien son role et occupera une trentaine d'heure sous peu qu'on ne soit pas refractaire au quetes annexes, et puis vu son faible cout (une dixaine d'euro) apres tout, pourquoi pas ?
Jamesb

le 16/12/2008
9
J'ai découvert ce jeu grâce au site LEGENDRA et je me régale. C'est un plaisir d'avancer dans l'histoire et de faire les quêtes secondaires (et il y en a pas mal). sur le plan technique, jouabilité parfaite, pas de bug, un petit bijoux.

Mais ce qui est vraiment génial, c'est l'originalité, se déplacer à bord d'une trotmobile, sorte de grosse mécanique montée sur pattes qui va évoluer au cours du jeu, faire du commerce en transportant toutes sortes de marchandises, jouer le taxi et gagner un peu d'argent, aller dans les arènes pour gagner des médailles.

Les combats sont assez facile, les boss sont vraiment de grande taille, on peut attaquer à distance ou se fritter au corps à corps.

Je suis soufflé par le souci de réalisme apporté à ce jeu sur PS2. gestion du carburant, usure lente des armes qu'il faut renouveler, le héros a mal au ventre quand il a faim et doit manger quelque chose (fromage, croissant, lait...).La partie évolution et modifs de la mécanique trotmobile est bien faite, plusieurs armes, pièces mécaniques à acheter et à développer, bien conçu !

L'impression de liberté est totale car le jeu indique un rendez-vous dans une ville pour faire avancer l'histoire. je continue de faire du commerce tant que je veux, puis je vais au RDV et l'histoire continue, cool !

Les graphismes sont agréables, les vues en ville variées, les trotmobiles bien modélisées, avec un petit coté old school mignon tout plein.

Bref, un jeu très sympa sur PS2, à découvrir pour un petit prix, ce serait dommage de passer à coté.
61 active users (3 members, 58 guests, 0 anonymous member)
Online members: Bao, Shinta86, SoulStealer
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion