bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse > Articles > Review

Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse

crpg play2 amerique
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
De retour dans le passé pour mieux appréhender le futur
Xenosaga Episode I : Der Wille Zur Macht proposait une introduction plutôt prometteuse à une saga de grande envergure. Monolith Soft arrive donc deux ans plus tard avec sa suite baptisée non-sobrement Jenseits von Gut und Böse. Au programme : plus de secrets, un lifting des personnages, de nouvelles têtes à la composition musicale le tout à la sauce « space opera ». Systèmes ON, décollage immédiat!

Le Miltian Conflict

Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse ne reprend pas immédiatement à la conclusion de l’épisode I. Vous vous retrouvez sur Militia, quatorze ans avant Der Wille Zur Macht, en plein « Miltian Conflict ». Chaos et un Realian du nom de Cannan sont chargés par Helmer de calmer la révolte des U.R.T.V.s. Loin d’être simple, la mission se compliquera au fur et à mesure des rencontres et attendra son point culminant avec un affrontement anthologique.
Le flashback introduisant un élément essentiel à l’intrigue de ce second épisode débouchera sur un retour au présent. On retrouve donc Shion et ses compagnons fraichement débarqués sur Second Miltia. Chacun reprenant son chemin (Shion, Allen et KOS-MOS vers Vector, Jr., Chaos, Ziggy et MOMO vers le centre du gouvernement), ils ne tarderont pourtant pas à se retrouver de nouveaux pour découvrir les secrets d’un des évènements les plus tragiques de la galaxie : le « Miltian Conflict ».
Si l’histoire de Xenosaga Episode I était relativement basée sur Shion et KOS-MOS, l’épisode II se charge lui de nous révéler le passé des U.R.T.V.s (Rubedo, Nigredo et Albedo) et de MOMO.
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse

Upgrade Intergalactique

Si les joueurs de l’opus précédent ne seront pas dépaysés, Jenseit Von Gut and Böse apporte tout de même son petit lot de nouveautés. Le premier qui saute aux yeux c’est l’amélioration graphique par rapport à l’épisode I. Les personnages ont été redesignés et arbore dorénavant des traits nettement plus fins et détaillés.
Côté gameplay, en phase d’exploration vous aurez maintenant, à la manière d’un Xenogears, des phases de déplacement en robots et à pieds et parfois des donjons mélangeant habilement les deux. Vous aurez également le droit à un personnage jouable en plus: Jin Uzuki, le frère de Shion.
Côté combats, le système évolue aussi quelque peu, mais nous y reviendrons en détails plus loin. Comme je le disais en introduction, Yasunori Mitsuda a été remplacé aux compositions, tout comme certains doubleurs qui ont mystérieusement laissé leur place à d’autres. Un choix on ne plus contestable étant donné que 90% des dialogues sont doublés.
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse

Boost My Fight vers. 2.0

Comme précisé plus haut, le système de combat reprend globalement le même système que Der Wille Zur Macht, tout en apportant de petites innovations. Ainsi, les jauges de boost individuelles disparaissent au profit d’une jauge unique. Ainsi, on utilise d’avantage cette fonction et le tout prend un tournant plus dynamique. La jauge d’AP passe de six parties à 3 mais garde le même principe : un coup pour une partie et un combo nécessitant les trois parties pleines.
De nouveaux bonus font leur apparition s’ajoutant aux existants (augmentation des chances de critical hits, augmentation du boost gagné et augmentation des points remportés si un ennemi est tué pendant ce tour) mais arrivent non pas régulièrement comme les autres, mais aléatoirement. Si vous êtes chanceux vous aurez le droit aux bonus suivants : augmentation des effets d’un Ether, annulation de la cible touchée (si elle est présente dans la barre d’action) et augmentation de la jauge de boost de la cible si elle est touchée.
Les A.G.W.S. laissent place à de nouveaux robots accueillant deux personnages aux commandes : les E.S. Les combats en E.S. sont cette fois-ci obligatoires et on ne peut plus monter ou descendre de son robot en plein combat. Finis également les déplacements dans la zone de combat qui sont remplacés par des modes plus classiques : attaques de dos ou attaques en sandwich, les dommages infligés de dos étant bien sûr biens plus conséquents.
Vous avez désormais aussi la possibilité, voir le devoir de trouver les zones sensibles de vos ennemis afin de réaliser un "break". Chaque ennemi possède deux zones B et C (B étant toucher par les attaques physique bouton carré et C touché par les attaques Ether correspondant au bouton triangle) et sa faiblesse est une combinaison a découvrir de 2 zones ou plus. Si les combats courants sont relativement facile, il est impératif de découvrir le break des boss sinon les dégâts infligés sont quasi-nuls.
Dernière nouveauté, on peut désormais effectuer des Air Combo (en l’air) ou des Ground Combo (au sol) sur un ennemi, son efficacité dépendant des affinités de l’ennemi. Attention à bien enchainer dans le bon ordre car certains personnages ne pourront pas attaquer un ennemi en l’air ou au sol.
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse

Évolution révolutionnée

Le système d’évolution a lui été changé du tout au tout. On apprend plus les Skills ou les Ether distinctement. Tout s’acquiert dans un tableau divisé en 4 level, divisés eux-mêmes en classes comportant elles-mêmes différents Skills ou Ether. Perdu ? C’est dans les faits, assez simple. Vous récoltez des Class Point et des Skills Points à la fin des combats. Les Class Point servant à vous octroyer l’accès à une classe dans le level choisi. Une fois l’accès activé, vous utilisez vos Skills Points pour apprendre des habilités. Elles sont de différentes sortes : Ether, Automatiques (pas besoin de les équiper) et Equipables (3 Skills par personnage peuvent être équipées en même temps).
Il faudra également partir à la recherche de certaines skills afin de combler les trous dans les classes de départ. Certaines sont accessibles via l'une des side-quests principale: la GS Quest.
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse

Deuxième essai pour une confirmation?

Si on note et apprécie les efforts fournis par Monolith Soft pour améliorer les défauts de l’Episode I. Pourtant il en reste toujours qui viennent perturber le bon déroulement de l’aventure. Si on pouvait reprocher au premier Xenosaga de préférer les phases de dialogues aux phases de jeu, Xenosaga II suit le même chemin et se permet en plus de moins bien gérer ces moments que son ainé. En effet on ne joue quasiment pas pendant le 1er CD alors que le second est essentiellement basé sur le jeu et l’enchainement de donjons à outrance. Un déséquilibre étonnant et déroutant. Autre défaut hormis ceux cités plus hauts (doublages), les musiques sont inconsistantes et n’ont pas la portée de celles composées pour l’Episode I. Les combats prennent toujours autant de temps même s’ils sont plus dynamiques à jouer.
Il est assez déroutant aussi de voir que les boutiques ont disparus, il n’y a donc ni monnaie, ni équipement et la seule façon de remplir votre inventaire d’objets est d’explorer méticuleusement les recoins des lieux visités.
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse
Pas exempt de défauts mais un effort louable, Xenosaga Episode II continue sur la juste lancée de son prédécesseur. L’histoire et les personnages continuent de vous mener d’intrigues en intrigues passant par des moments anthologiques. Le système de combat et d’apprentissage est globalement amélioré mais des choix douteux (changement de doublage, disparition des boutiques et équipements, musiques, équilibre histoire et exploration…) empêchent véritablement Xenosaga II d’atteindre des sommets. En bref, Les amoureux du premier ne seront pas déçus et se laisseront transporter pour un peu plus de 25 heures d'histoire (plus d'une quarantaine avec side-quests) et les détracteurs n’aimeront toujours pas.

04/02/2008
  • L'histoire
  • Les personnages
  • Les améliorations du système de combat
  • Le changement de doublage
  • Disparition des boutiques et des équipements
  • Le déséquilibre exploration/histoire
7

GRAPHICS 3.5/5
SOUND/MUSIC 2.5/5
STORY 4.5/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 4/5
Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse > Commentaires :

Xenosaga Episode II: Jenseits von Gut und Böse

7
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
25 commentaires
Pwyll

le 19/04/2017
8
Suite directe du premier avec une introduction qui continue, même des années après, à me donner des frissons. Un scénario tout aussi excellent avec des phases réellement originales et planantes.
ballade

le 11/02/2016
8_5
La version française est buggé, j'ai trouvé au moins 3 dialogues qui font freeze le jeu, dont 1 qui empêche une quête secondaire je pense. Ah et le timer reste bloqué à 0 haha, ce qui donne une expérience jeu particulière, hors du temps.. d'ailleurs "particulier" c'est la définition de ce jeu. Tout y est étrange. Pas d'espaces ouvert, seulement une poignée d'instance rejouables, pas d'equipement, pas de magasin, des skills déblocables par des quêtes secondaire, des puzzles PARTOUT, des ENIGMES (oui, ça j'ai aimé) et un système de combat superflu.. pourquoi superflu et pas ingénieux? parceque j'ai fini le jeu sans vraiment comprendre comment ça marchait .. heureusement il y a du challenge après la fin du jeu, ça m'a permis d'apprendre tout ça.
Zanxthiloïde

le 26/12/2015
7
Xenosaga 2 commence par une magnifique scène d'introduction parfaitement orchestrée (vraiment, je vous conseil de voir cette scène même si vous ne comptez pas jouer au jeu) : la musique est bonne, le scénario semble avancer et les nouveaux mechas pètent la classe.

Le jeu continue d'aller dans le bon sens jusqu'à la fin de la première moitié du CD1, et là c'est le drame : les combats s'éternisent (le système de combat est très mal adapté aux combats normaux), le gameplay des mechas est totalement inintéressant, les 3/4 des personnages du groupe n'apportent plus rien à l'histoire (KOS MOS doit avoir 15 lignes de texte maximum dans tout le jeu) et le grand méchant de cet opus a tout l'air d'avoir été créé juste pour fournir un antagoniste.

Mais le jeu reste tout de même intéressant grâce à son système de skills et de combat (pour les boss) jouissif, et aux nombreuses (parfois trop) quêtes annexes qui viennent diversifier le gameplay (malheureusement souvent en mal passé la première moitié du jeu).
De plus, contrairement à l'épisode 1, la musique est omniprésente (bien que très moyenne) et le chara design est bien plus classe (les personnages sont réalistes au risque de s'approcher de l'uncanny valley/vallée dérangeante).

En somme, une très bonne avancée par rapport au premier opus, mais encore indigne des ambitions de son créateur.
Soulhouf

le 24/11/2015
6

À l'origine j'ai pris ce jeu à sa sortie US, ayant adoré le premier mais je ne l'ai jamais fini. À vrai dire j'ai jamais dépassé les 10 heures (le passage dans la conscience de Sakura) car je l'ai trouvé nul à chier à l'époque.

Après un premier épisode loin d'être parfait mais très réussi, les développeurs ont décidé de tout jeter à la poubelle ou presque et recommencer from scratch en dehors de l'histoire.

Résultat: le jeu est plus moche, plus rigide, les menus pas terribles et le système de combat est abominable.

Système de combat: c'est lent, temps de chargement au début, plein d'idées mal exploitées et pour couronner le tout vers la fin les ennemis ont beaucoup de HP ce qui fait que les combats deviennent interminables. J'ai fini par les éviter et fuir quand un combat se déclenche. Pour moi dans un RPG, fuir les combats est un signe indicateur de la médiocrité de ces derniers.

Et comme si ça ne suffisait pas, le characyter design a complètement changé vers un style plus générique à tel point que certains persos sont devenus méconnaissables.

Malgré tout, le jeu a quand-même quelques mérites. Contre toute attente les combats contre les boss sont réussis grâce à quelques affrontements mémorables. Les musiques changent de style: adieu Mitsuda et on se retrouve avec Yuki Kajiura qui compose la plupart de la BO. C'est très réussi même si c'est pas au même niveau de l'épisode 1.

Les ES, une variante des AGWS sont enfin bien exploités et les combats de robots ne sont pas aussi lourdingues que les combats standards.

Enfin l'histoire, l'univers et les personnages sont toujours aussi passionnants, encore plus ici car le joueur a déjà été initié dans l'Episode 1. Certains passages sont très marquants (la dernière scène avec Albedo, la scène avec Cecily et Cathe...).


mimylovesjapan

le 24/09/2013
5
Enfin fini !
Apres 3 ans d'abandon, retour au jeu...
Alors, Premier constat, xenosaga 2 est un jeu vraiment pas amusant.
C'est encore plus bancal que le 1er épisode en terme de réalisation, modélisation, animation, level design. Le scénario, on comprend vraiment pas 50 % du jeu, la faute à une scénarisation bordélique, des mystères à m'en plus finir, et qui n'ont de toute façon rien de bien extatique.
On essaye de se donner autant d'importance philosophico-techno-mystique qu'un xenogears, mais en oubliant que tout doit finalement avoir un sens si on veut que ce soit interressant.
Reste que le systeme de combat, déroutant au début, peut devenir tres fun si on capte.
Mais les boss à répétition et une difficulté très mal dosée, peuvent rebuter.
Le design des persos, costumes est médiocre, mais on peut féliciter les dévelloppeurs d'avoir tenté quelque chose de radicalement différent du 1er opus. Et c'est surement grace à ca que Xenosaga 3 sera aussi bien.
Bref, Xenosaga 2 est une étape necessaire, mais bien relou !
Herbrand

le 09/08/2012
5
Alors que premier opus avait laissé une très bonne impression, ce second m'a déçu de par son gameplay peu captivant et son scénario qui, en comparaison de son prédécesseur et son successeur, se révèle un peu anecdotique. Une étape malheureusement obligatoire avant de s'attaquer au dernier épisode.

+ Marques très vite retrouvées
+ Réalisation de même qualité que le premier épisode

- Peu d'apport du scénario à l'histoire
- Gameplay peu attractif
- Nouveau design de certains protagonistes
- Bande musicale
- Difficulté mal dosée
- Court (18 heures)
heavenly

le 24/10/2011
8
Une suite encore plus trépidante que le premier. Le scénario est juste ouf et les multiples flash-back de ce volet servent à merveille l'histoire... jusqu'au finale extraordinaire !! son seul défaut est d'être trop court... et d'avoir des musiques très en dessous du 1.
antitype

le 29/09/2011
7
Voici mon épisode préféré en ce qui concerne le gameplay (bien que je n'ai pas encore vraiment testé le 3), le système de combat est un régal. Il faut un peu de temps pour en apprendre les subtilités mais une fois qu'on a pigé le truc c'est excellent, on s'éclate à faire des tactiques, certains boss sont très coriaces et nous explosent si on fonce dans le tas, mais en réfléchissant bien on peut élaborer une méthode pour les vaincre et c'est assez jouissif.

En dehors des combats le système de quêtes annexes est plutôt bien trouvé. Contrairement à beaucoup de J-RPG la plupart d'entre elles ne contiennent pas de combats, il s'agit de services à rendre aux habitants, ce qui nous fait parfois découvrir de nouvelles zones, les niveaux correspondants pouvant par exemple être une sorte de labyrinthe à énigme. De plus il y a quelques boss optionnels sur la fin, bon je n'ai pas cherché à les battre mais d'après leur nombre de points de vie ils ont l'air plutôt coriace donc il y a de quoi faire.

Le level-design a subi une amélioration par rapport à l'épisode 1 même si c'est encore loin d'atteindre une qualité optimale, mais au moins dans celui-là on n'a pas l'impression d'être oppressé tellement les couloirs sont minces et ridicules, c'est plus agréable à parcourir.

Par contre ce jeu n'est pas exempt de défauts, en réalité il en a beaucoup : tout d'abord le chara-design, dans cet épisode Shion, Kos-Mos et MOMO ont vraiment une sale gueule, je ne sais pas ce qui a pris aux développeurs de changer le chara-design ainsi mais c'est très moche, heureusement qu'ils se sont améliorés dans le 3. A part ça les graphismes sont corrects.

La musique est nulle à chier, enfin certaines musiques passent bien mais d'autres donnent envie de se taper la tête contre les murs, quand on se ballade en ville et en donjon on se tape une vieille musique d'ascenseur, il y a de quoi rendre fou.

Les combats sont intéressants mais deviennent problématiques sur la fin, en effet les ennemis deviennent super balèzes, il faut très longtemps pour battre un groupe d'ennemis normaux et des fois c'est même plus dur qu'un combat de boss, du coup monter de niveau vers la fin est quasiment impossible ou bien très long, donc les boss de la fin peuvent devenir assez ardus.

Le scénario est toujours bon mais il n'apprend pas énormément de choses à part sur les URTV, il faut attendre l'épisode 3 pour avoir des vraies révélations.

Il s'agit donc d'un jeu qui vaut surtout pour son système de combat (il a été critiqué là-dessus mais il suffit de prendre le temps de le maîtriser pour s'amuser avec), le scénario réserve son lot de scènes cultes mais en soi il n'est pas exceptionnel, il est tout de même nécessaire de le finir pour assurer la continuité scénaristique de la saga.
Yahiko

le 27/01/2011
6
Je l'ai trouvé meilleur que XSI, car on joue plus et avec un gameplay complexifié, que les boss fight sont réellement intéressants et qu'il est ponctué par certains passages vraiment cultes. Néanmoins ça ne reste toujours pas ma came Gros point noir pour la bande son notament, très décevante comparé à XG et XS1. Et puis Kos-Mos me tape sur le système.
Endimion
le 07/01/2011
8
Je n'avais pas fait le 1. Heureusement un cd récapitulatif (de 5h !) est fourni. Malheureusement en fouillant sur internet on se rend compte qu'ils ont enlevé beaucoup d'éléments fondamentaux pour en laissant d'autres sans intêret.
+ L'histoire, le scénario, l'ambiance. Incroyable. On en veut encore et encore. La quantité de cinématiques ne m'a pas dérangé le moins du monde.
+ Les personnages hautement charismatiques.
+ Les combats en ES

+/- Les combats. Ils sont parfois durs et ont un côté tactique super bien trouvé. Malheureusement il sont souvent très longs, avec très peu de super effets comme on aimerait en voir (surtout que le système s'y prêtait bien), ce qui les rend souvent un peu mous. Ils ne sont pas intuitifs du tout mais une fois le système compris c'est un plaisir.
+/- Le scénario est très concentré sur quelques persos, tous les autres sont complètement mis de côté.

- Les quêtes annexes. Horribles, rébarbatives, sans intêret, appelez çà comme vous voulez. et évidemment il faut les faire si vous espérez avoir les meilleures aptitudes... Et oubliez sans faq.
- J'ai cru mourir quand j'ai su que le 3 ne sortirait jamais en Europe.

Si vous aimez les scénarios incroyables, foncez, vous oublierez vite ses défauts.