bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Mass Effect 2 > Articles > Review

Mass Effect 2

shoot pc europe
Mass Effect 2
Vers l'infini et au delà !
Bioware est ce qu'on pourrait appeler un studio super-actif ces temps-ci. Avec Mass Effect en 2008 et Dragon Age: Origins en 2009, les développeurs américains ont recueilli presque tous les suffrages : ces deux jeux ont été d'immenses succès médiatiques et commerciaux. Mass Effect fut sans aucun doute un déclic pour de nombreux joueurs grâce à l'affranchissement par rapport à la sempiternelle Heroic Fantasy. De ce fait, on entendit parler de révolution, d'originalité, de renouveau, de véritables tirades complètement exagérées sur un jeu qui, gardant de sérieux arguments, restait perfectible tant de gros points noirs atténuaient le plaisir de jeu : le mako, les annexes ou encore les personnages convenus malgré quelques exceptions. Cependant, Mass Effect restait de la grande SF, et l'envie de continuer à suivre Shepard dans ses voyages ne pouvait que démanger le joueur. C'est en janvier 2010 que Bioware nous offre son cadeau de noël, Mass Effect 2 est là et d'après les développeurs, il apporterait, contrairement aux RPG japonais, tout ce qu'un joueur pourrait demander. Verdict ?

Space opera et fausses notes

Comme annoncé, Mass Effect 2 propose de récupérer son personnage de Mass Effect premier du nom, et ce système est une véritable réussite. Tous les choix ont été conservés, du plus important qui influera sur l'univers dans lequel vous vous intègrerez jusqu'au plus anodin dans une sous-quête de Mass Effect, qui vous reviendront sous forme de petites références dans les dialogues, par exemple. Il est conseillé d'ailleurs de reprendre sa propre partie de Mass Effect pour favoriser l'immersion, c'est une évidence.

Le jeu s'ouvre sur une cinématique : Shepard, envoyé chasser les geths après la mort de Sovereign et le sauvetage de la citadelle, par un conseil qui ne prend pas au sérieux la menace des moissonneurs, se retrouve confronté à un étrange croiseur, qui en quelques secondes met le Normandy à feu et à sang. Presque tout l'équipage a cependant le temps d'évacuer via des capsules de fuite. Malheureusement, en tentant d'aider Joker, le pilote, notre héros est expulsé du Normandy par un explosion détruisant son réservoir d'oxygène. Shepard se retrouve donc dans l'espace, privé d'air et meurt. Ce n'est que deux ans plus tard que Shepard renait, son corps et sa vie ayant été restaurés par l'onéreux projet Lazart de l'organisation Cerberus (groupe terroriste humain dirigé par un certain "homme trouble").
Shepard n'a d'autre choix que de s'allier à lui pour le moment, d'autant qu'il semble être le seul dans la galaxie à prendre en considération le problème des moissonneurs. Il s'inquiète notamment des étranges disparitions de colonies humaines dans les systèmes Terminus, qui semblent avoir un lien avec la récente libération des moissonneurs.

Une fois n'est pas coutume, la trame de Mass Effect 2 est d'un classicisme assez effarant, mais autant son développement et son intensité dans ME premier du nom en faisaient une histoire vraiment excellente, autant ici, sa lenteur et sa relative platitude en décevront plus d'un (et moi le premier).
La quête principale se veut moins intense cependant, basée sur les personnages et leur passé respectif plutôt que la destinée immédiate de la galaxie. Haché en morceaux entrecoupés de "quêtes secondaires obligatoires", le maigre scénario ne ressortira pas vraiment, d'où une impression un peu gênante "d'intermède" entre Mass Effect et son troisième épisode.

Heureusement, une deuxième fois, le background est très développé, incroyablement immersif, encore plus que dans le premier. Certaines races sont plus creusées, certains évènements anciens mieux expliqués, tout un univers Science-fictionnel est mis à la disposition du joueur pour peu qu'il s'y intéresse et qu'il lise le sympathique codex parfois doublé.
Une autre point sauvera l'aspect scénaristique de Mass Effect 2 : ce sont ses personnages, et là il tranche radicalement avec son prédécesseur. Ratés, creux, ennuyants, pour la plupart, les personnages de Mass Effect laissaient un goût amer. Peu développés, que ce soit par leurs dialogues ou par leurs quêtes dédiées ennuyeuses, ils ne soutenaient pas vraiment le scénario. Ici, c'est totalement l'inverse, les personnages et leurs sidequests, imposées ou presque par la quête principale, sont les éléments qui sauveront le scénario. Votre équipe sera pour le moins atypique : un assassin philosophe déprimé, une psychopathe tatouée, un scientifique Gallarien fou et autres phénomènes de foire vous accompagneront. Seuls un ou deux personnages ne sortent pas vraiment du lot, mais globalement le soft dispose d'un excellent casting.
Toujours soutenu par ses excellents dialogues (et leur mise en scène de haute voltige), maintenant agrémentés de QTE affiliés à tel ou tel alignement rendant ceux-ci encore plus dynamiques, on tirera quand même de nombreux passages marquants dans ce deuxième épisode.
Mass Effect 2
Mass Effect 2
Mass Effect 2

Shepard tourne la page

Que vous ayez ou non repris une sauvegarde de Mass Effect, il faudra choisir une classe parmi les six disponibles, ainsi qu'une apparence physique (vous pouvez donc changer d'apparence même avec un "ancien Shepard", mais vous pouvez également garder son profil importé) grâce à un éditeur très complet qui permettra aux esthètes d'exercer leurs talents.

La création statistique vous cantonnera au choix d'une classe parmi six. Ce choix est très important car ici le port d'un type d'arme est défini par la classe. Pour prendre un exemple, un adepte peut utiliser les pistolet lourds et les pistolets mitrailleurs mais ne pourra pas se servir des autre armes. En compensation, il bénéficiera d'un petit éventail de pouvoirs biotiques.
Ajouté à cela, Shepard pourra automatiquement manier les armes lourdes (lance-grenade, lance-missile ...) quel que soit sa classe, et ce sera le seul de l'équipe à pouvoir le faire : ces armes possèderont des munitions spéciales à récupérer dans des coffres. On peut également signaler que durant le jeu, un entrainement aux armes sera proposé, permettant de manier une arme supplémentaire à celles déjà maîtrisées.

Concernant l'évolution des personnages, vous gagnerez des points d'expériences en réussissant des quêtes annexes, mais principalement en complétant les quêtes de la trame principale. Ces points d'expérience vous feront gagner des niveaux qui augmenteront votre santé et votre bouclier, en plus de vous gratifier de points de commando (pour vous et vos personnages) nécessaires pour débloquer des compétences, selon un principe similaire à Mass Effect. Elles se présentent sous forme de lignes de 4 cases, la première case débloquant la commande coutant 1 point de commando, la deuxième et la troisième coutant respectivement 2 et 3 points, et la quatrième permettant de choisir une maîtrise de la compétence, entre deux effets différents (augmenter abondamment la zone d'effet ou les dégâts par exemple.)
Ont disparu des lignes de compétences, tout ce qui n'est pas "pouvoir activable en combat", c'est à dire : les compétences de maîtrise d'arme (l'arme est toujours au maximum de ses capacités) et les compétences de dialogue (charme et intimidation). Seule la ligne de compétence liée à la classe de personnage est restée disponible, permettant une spécialisation une fois le rang 4 atteint.
Dans Mass Effect 2, pour compenser la perte de charme et intimidation, c'est vos scores de pragmatisme et de conciliation qui débloqueront les options de dialogue "cachées", et qui vous permettront de résoudre les situations les plus difficiles, telles les crêpages de chignons entre femmes de votre équipe et, moins utile je le conçois, les situations dangereuses où le sort de la galaxie est en jeu.
Pour finir, on peut dire "au revoir" aux compétences piratages et électroniques, qui se simplifient par des mini-jeux (un peu à la manière de Mass Effect) dont la difficulté est identique durant tout le jeu.

Mass effect 2 a également changé totalement son système d'équipement. Au placard inventaire, mods d'armes et autre amplis biotiques, et place à un système résolument moins typique du jeu de rôle. Votre vaisseau, puisque vous serez amené à en avoir un, sera équipé d'un terminal de recherche et d'un terminal personnel d'armure. Le premier permettra, grâce à un scientifique que vous recruterez, d'effectuer des recherches pour améliorer votre équipement, que ce soit armes, armures, omnitech etc... Pour effectuer ces recherches, vous devez les débloquer via des quêtes et utiliser les ressources (platine, paladium, irridium et élément zéro) nécessaires à la réalisation. Ces ressources se récupèrent pendant les missions ou en scannant les planètes inexplorées pour repérer les gisements de ces métaux. Vous devrez alors lancer une sonde à l'emplacement détecté pour récupérer le minerai. Cependant, scanner la surface d'une planète est plutôt long. C'est un système que j'ai apprécié, mais qui risque de rebuter de nombreux joueurs par sa redondance et sa longueur.
De même, pendant vos pérégrinations, vous trouverez ou achèterez des pièces d'armures qui seront équipables par Shepard via le terminal d'armure. Malgré cela, le nombre d'armures est faible, mais les esthètes seront ravis de remarquer qu'il existe également dans ce terminal un moyen de personnaliser l'apparence de ces pièces. Cependant, aucune gestion des armures ne sera disponible pour vos compagnons, qui se contenteront d'une nouvelle apparence disponible une fois leur quête personnelle effectuée. C'est encore une petite simplification du système qui repoussera une fois de plus certains joueurs, mais qui ne m'a pas spécialement marqué.
Mass Effect 2
Mass Effect 2
Mass Effect 2

Exploration et Baston

La quête principale et ses "sidequests obligatoires" vous amèneront sur diverses planètes. Cela dit, adieu les explorations en Mako, véhicule incroyablement embêtant de Mass Effect - dont la maniabilité frisait avec le zéro absolu - et place à des environnements linéaires, à parcourir à pied. Adieu planètes toutes aussi vides que similaires, et place à de véritables environnements modélisés, la plupart de toute beauté! Ce changement de système est donc des plus appréciables.
Cela étant, les quêtes optionnelles prenant place sur d'autres planètes ne sont pas légion, et c'est principalement les quêtes de vos compagnons ainsi que la quête principale qui vous amèneront dans ce type d'environnement : les quêtes véritablement optionnelles étant le plus souvent des quêtes de dialogues, que l'on trouvait déjà dans le premier épisode, et des quêtes de coursier. Il existe cependant des quêtes spéciales, acquise lors de la détection d'anomalie par IDA, l'IA du vaisseau, sur certaines planètes qui donnent lieu à un atterrissage et à des objectifs parfois originaux.

Les voyages se font sur la carte de la galaxie grâce au vaisseau que l'on dirigera désormais, et avec lequel on pourra passer de secteur à secteur via les sauts cosmodésiques. Lorsque l'on s'éloigne trop des relais cosmodésiques, il sera nécessaire d'utiliser du carburant, qui s'achètera également sur la carte spatiale. On pourra également se rapprocher des différentes planètes pour pouvoir effectuer un scan de la surface et découvrir les minéraux comme précisé ci-dessus. Je signalerais également que, bien évidemment, toutes les planètes ne sont pas visitables, comme dans Mass Effect.

Bon, il est grand temps de passer aux combats, pour satisfaire les Krogans qui se cachent parmi vous et qui voudraient savoir comment se passe la baston. Eh bien, le jeu est résolument plus orienté action que son prédécesseur, les phases de combat sont de plus en plus proches d'un Gears of War. Cependant, les bases restent les mêmes : il faudra vous mettre à couvert pour éviter de prendre trop de dégâts et tuer vos ennemis grâce à vos armes ou vos pouvoirs. Il faut savoir également que ces combats sont beaucoup plus intenses : les barres de vie ne sont plus affichées avec évidence et c'est un effet à l'écran qui vous avertira que votre mort est proche. La course est mieux réglée et le couvert mieux calibré ; plutôt que par un simple contact avec l'obstacle, il faudra également appuyer sur une touche pour vous mettre à couvert et une autre pour vous découvrir. Le couvert devient encore plus crucial que dans Mass Effect puisque c'est, comme dans beaucoup de shoot, le fait de ne pas se prendre de dégâts qui régénèrera votre santé et non les médigels qui ne serviront qu'à ramener à la vie vos compagnons tombés au combat.
On notera deux autres petits aspects : premièrement, le retour des munitions, sous forme de cartouches thermiques communes à toutes les armes (au final peu handicapantes, tellement elles sont abondantes), et le maintien de la pause active, malgré une IA améliorée, permettant de donner une dimension stratégique aux combats qui restent tout de même bien nerveux.

Au final, si le système de combat reste similaire au premier épisode, il est assurément plus intense mais possède également une place prépondérante ; il ne faudra pas être allergique à l'action à outrance pour l'apprécier. De plus, les environnements étant dantesques, les affrontements passent tout seul, on en redemande, et ce, à chaque créature éliminée.
Mass Effect 2
Mass Effect 2
Mass Effect 2

L'interstellaire au meilleur de sa forme

Mass Effect 2 reprend le moteur graphique de son ainé en l'optimisant et en l'améliorant un peu, et le résultat est là, c'est superbe ! Les personnages sont bien modélisés et bien animés, les environnements sont sublimes et les textures très belles, les ombres dynamiques sont également une réussite et rendent le soft très immersif. Le tout est fini aux petits oignons, pas un seul ralentissement, tout est fluide et parfaitement calibré, même sur une machine n'ayant pas une configuration monstrueuse. On pourra noter quelques petits bugs, mais vraiment peu fréquents.

Musicalement, ce deuxième opus tranche aussi avec son ainé, et offre des musiques splendides et épiques pendant les combats, ainsi que des thèmes et bruitages d'ambiance parfaitement réussis pendant l'exploration. Il est cependant conseillé de baisser le volume des bruitages pour profiter des compositions lors de phases d'action. On remarquera également les excellents doublages, qui donnent toujours des dialogues aussi agréables.

Le titre vous proposera une bonne trentaine d'heure de jeu si vous fouillez tout. Comptez 25 heures pour la quête principale, 10 pour les quêtes secondaires : une inversion des "charges horaires" de Mass Effect plus qu'agréable. Ensuite, comptez une bonne replay value grâce aux autres classes, à l'autre sexe de personnage (et donc aux autres romances), à l'autre alignement, et aux autres choix. On obtiendra là une bonne durée de vie pour peu qu'on apprécie les mécaniques de jeu.

Bref, on obtient un jeu beau, long et musicalement vraiment agréable ; il ne reste plus qu'à blâmer, encore une fois, le problème des DLC, véritable scandale depuis que Bioware est passé chez EA Games.
Mass Effect 2
Mass Effect 2
Mass Effect 2
Mass Effect 2 est un très bon jeu, changeant "radicalement" les mécaniques du premier opus, il risque de dérouter voire de dégouter un certain nombre de joueurs. Ce n'est pas son scénario qui fera pencher la balance étant donné sa platitude. Cependant, Mass Effect 2 a énormément à offrir, que ce soit du côté des personnages, du background, ou des phases d'action incroyablement intenses et prenantes. S'enrobant dans une plastique presque parfaite, Mass Effect 2 est définitivement une réussite, sans doute un des grands jeux de rôle PC à faire cette année, et un superbe space opera à se procurer sans plus attendre.

27/01/2010
  • L'univers et le background
  • L'action très intense
  • Le système de recherche
  • C'est beau !
  • Musicalement très bon
  • Les personnages et leurs quêtes personnelles
  • Adieu Mako !
  • Les dialogues et leur mise en scène
  • Parfois trop d'action
  • Trame plate
  • Côté RPG moins poussé que dans Mass Effect qui ne plaira pas à tout le monde (plus d'inventaire, disparition de certaines lignes de compétences)
  • Trop peu d'armes et d'armures
8

GRAPHICS 4.5/5
SOUND/MUSIC 4/5
STORY 3.5/5
LENGTH 4/5
GAMEPLAY 4/5
Mass Effect 2 > Commentaires :

Mass Effect 2

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye:


OK
voir aussi Commentaires play3 [8] ps5 [0] xb360 [28]
17 commentaires sur PC
Zanxthiloïde

le 30/05/2021
8_5
J'ai joué à la version Mass Effect Legendary.

Pour moi l'opus le plus marquant de la trilogie. Contrairement aux deux autres épisodes, la majorité du jeu est construite autour des personnages qu'on recrute, ce qui a pour avantage de bien les ancrer dans l'univers et de les caractériser.

L'univers subit de légères modifications de manière à incorporer l'excellent Homme Trouble (TIM pour les intimes), à la fois plus grand allié et ennemi de Shepard.

Cet épisode est aussi l'occasion d'une refonte du gameplay, qui s'oriente désormais plus vers un jeu de tir à la 3ème personne, plus ou moins accentué en fonction de la classe choisie. Difficile de tolérer le gameplay du jeu précédent après avoir goûté à ce changement.

Cette version remasterisée comporte quelques corrections de bugs (le plus marquant étant le fait que Conrad Verner reconnaît désormais correctement les choix qui ont été pris dans le précédent opus). Néanmoins il comporte toujours quelques bugs gênant qui obligent parfois à redémarrer sa partie.
Elekami

le 13/06/2015
8_5
Bien plus orienté pur TPS que son prédécesseur, j'ai parfois eu l'impression de jouer à un Gears of War avec Mass Effect 2. On perd effectivement pas mal d'éléments typés RPG, ce qui pourra décevoir certains, mais n'enlève pas forcément à la qualité intrinsèque du titre. Pour moi qui suis fan de TPS, ce fut très plaisant. Dans un premier temps, j'ai regretté la disparition de la gestion de l'équipement à la ME1, mais finalement cela facilite les choses et permet de varier son commando plus souvent. Là où je prenais toujours les mêmes équipiers dans le premier opus, dans celui-là, je variais quasiment à chaque mission grâce à une gestion simplifiée certes mais à mon sens judicieuse des armements. L'évolution des personnages est en revanche un poil décevante, avec moins de champs de compétences et une progression un poil tronquée. Aussi, l'évolution dans les voies du pragmatisme et de la conciliation diffère du premier, mais celle-ci est au final très bien pensée. On note en outre la disparition des makos, qui étaient une plaie à diriger.
Graphiquement, celui-ci est supérieur au premier opus sans problème, et la direction artistique est toujours de qualité avec des environnements parfois somptueux et impressionnants. L'univers, extrêmement riche et complet, s'avère être encore un plaisir à découvrir. En revanche, on a la sensation que la trame principale avance très peu, l'histoire se concentrant énormément sur les histoires des personnages que nous sommes amenés à recruter. Si les niveaux sont linéaires (ce qui n'est pas tellement gênant pour ce type de jeu), la progression des quêtes est plus libre, puisqu'on peut choisir l'ordre dans lequel exécuter la plupart. Les romances sont aussi plus développées dans Mass Effect 2.
Enfin, la dernière mission est vraiment épique (bien qu'un poil courte) et dépend du reste de notre partie, ce qui est génial. Globalement, le jeu dispose également d'un contenu plus important que le premier volet.
GreyEsper

le 08/02/2014
9_5
Mass Effect 2 est un excellent jeu, bien qu'il m'ait un tout petit peu moins marqué que le premier épisode, la faute à un scénario qui semble relayer au second plan pour faire place au recrutement de nos coéquipier durant une grande partie de l'aventure. Néanmoins, ME2 est une valeur sûre et il n'a pas à rougir face à ME1.

Comme je viens de le dire, l'histoire de ME2 m'a semblé avoir moins d'importance dans cette opus comparé à ME1 et surtout beaucoup plus courte. En effet, les 3 premiers heures sont assez intenses et très intéressantes, mais après c'est le calme plat pendant une dizaine d'heures et ce n'est qu'à la fin que ça repart de plus belle. Pendant ces dix heures, on nous demande de former un équipage pour aller affronter l'ennemi et il faut donc partir aux quatre coins de l'univers pour les trouver. Mon seul regret c'est que ces quêtes (qui ne sont à mes yeux que des quêtes annexes finalement) n'aient pas été mieux intégrées dans le scénario principale. Ce n'est qu'à la fin du jeu que le joueur comprend pourquoi ces quêtes annexes ont une importance capitale.

Au niveau du gameplay, on peut déplorer la perte de certains éléments typiques des jeux de rôle (customiser son equipement et ses personnages est très minimaliste dans ME2), mais cela n'a qu'un impacte mineur si vous jouez la classe soldat comme je l'ai fait.

Au niveau de l'OST, rien à redire. Des thèmes marquants (Suicide Mission) ainsi que des musiques d'ambiances très bien choisies. Les doublages français sont de qualités et les bruitages sont vraiment bien foutus.

Les graphismes n'ont pas beaucoup évolué il me semble depuis ME1. Un détail sans importance car les graphismes sont encore très bon 4 ans plus tard, mais j'aurais apprécie un peu plus de travail de ce côté-là.

La durée de vie équivaut celle de ME2, mais avec tous les DLCs sortis la durée de vie se voit augmentée de 5-10h. En parlant de DLC justement, EA/Bioware se sont bien foutus de la gueule du joueur. Le DLC "Arrival" est primordial pour comprendre le début de ME3, mais il faut raquer pour y jouer. Les DLCs "Suprématie" et "Le Coutrier de l'Ombre" sont deux grosses quêtes annexes scénarisées assez sympas mais dont on peut se passer. Les DLCs "Zaeed" (devenu gratuit) et "Kasumi" nous donnent accès à deux membres d'équipages supplémentaires qui auraient dû se trouver dans le jeu de base selon moi. La palme d'or revient au DLC "Le Crash du Normandy" (lui aussi gratuit maintenant) qui est le DLC le plus inutile jamais créé. Sans oublier les DLC qui donnent accès aux armes et armures exclusives... Un vrai festival de DLCs où il est difficile de s'y retrouver. Mais bon, on commence à avoir l'habitude comme on dit.

ME2 m'a laissé un souvenir impérissable, même s'il n'égale pas ME1. Le jeu est plus orienté action que RPG, mais cela n'enlève en rien la qualité du jeu. Si vous avez aimé ME1, vous aimerez forcément ME2, ne serait-ce que pour suivre les aventures de notre commandant préféré.
Azharh

le 24/03/2013
9
Mon dieu ! Je n'ai jamais noté ME2, la honte...

Deuxième run de ce jeu, avec mon perso Paragon. Décidément, très digne successeur de premier opus en terme d'ambiance, un peu plus fouillis je trouve en terme d'histoire : le rôle des récolteurs est un peu plus "flou" que celui bien défini de Saren et ses Geths dans le premier opus. En revanche, la richesse du BG et de l'histoire est toujours au rendez-vous.

La gameplay change, évolue pour s'orienter un peu plus action, mais ça passe bien dans l'ensemble, donc rien à reprocher de ce côté là...

Le final est moins glorieux je trouve que le premier, alors qu'on se serait justement attendu à plus d'épique, étant donnée la situation.

Très bon épisode d'une saga qui reste pour moi la référence du genre
Takhnor

le 30/12/2012
Edité le 30/12/2012
8
Mass Effect 2 ou un ensemble plein de contrastes.
On a une perte de pas mal d'éléments issus du modèle "absolu" des RPG, parfois considéré comme canonique, à savoir l'inventaire qui ainsi se réduit (on n'a plus les 100 000 armes et armures qui m'ont quand même bien fatigué dans le 1), le nombre de compétences diminue également, l'approche fiche de perso se trouve en fin de compte bien malmenée. On a également l'apparition d'un gros cliché cinématographique (issu des Star Wars), où on peut dire que Mass Effect 2 est globalement plus sombre à la manière d'un "Empire Contre-Attaque" (on a même droit aux apparences "Evil" et "Good"), le gameplay est résolument orienté action...
En apparence ME2 partait donc sur de mauvaises bases, et pourtant, j'ai bien plus apprécié ce volet que le précédent. L'importation de sauvegarde du 1 est très plaisante, on a vraiment l'impression qu'on a accès à beaucoup de possibilités (no comment sur ME3); le moteur graphique est bien amélioré, le codex est toujours présent pour ceux qui prendraient le train en cours de route; moins de compétences certes mais on a enfin de vraies compétences spéficiques à chaque classe et pas juste un mix comme dans le 1; même si on garde toujours le système de la roue de dialogue, il y a davantage de phases de dialogues, mieux écrits, avec parfois des séquences cultes, et ça importe à mes yeux pour le côté "jeu de rôle"; les personnages sont bien plus agréables et moins lisses que dans l'opus précédent, même si comme d'autres j'ai trouvé trouvé la "rebelle" Joker vraiment tape sur le système malgré son background plus qu'intéressant; très peu de temps morts et un final épique.
Mais il y a bien trois choses qui m'ont profondément déçu, c'est la suppression du Mako et des phases d'exploration, on ne fait que balancer des sondes; le système de mini jeux a encore été rendu plus simpliste; et enfin on n'a toujours pas de corrélation entre prouesses du personnage et facilité de manipulation, on se retrouve encore et toujours avec un Shepard qui se débrouille bien si nous joueurs avont un certain "skill", la relation de difficulté en rapport est mal faite.
Comme le premier, ME2 table sur un jeu assez court (35 h environ en ayant tout exploré) mais avec une rejouabilité accrue, ce qui pourrait être excellent au vu des possibilités offertes (comme toujours les succès c'est juste pour le joueur hardcore), mais je dois admettre que j'ai été moins pressé d'y rejouer par rapport à mes multiples parties du 1, la faute aux sondages fastidieux. Pourquoi a-t-il fallu que Bioware écoute ceux qui criaient contre le Mako sur le BSN?
Warlink

le 21/12/2010
10
Ahahah, le terrible Mass Effect 2! Certains l'adulent, d'autres (peu nombreux) lui crachent dessus mais ce qui est sûr, c'est qu'il ne laisse aucun fan du premier volet indifférent.

Grosse amélioration graphisme, la dynamisation du gameplay clairement tourné vers l'action et l'univers plus sombre et dangereux que jamais sont les principaux ajouts de ce volet.
On garde toujours le background très touffu et "réaliste", une mise en scène excellente ainsi que des personnages hauts en couleurs avec une personnalité et une histoire propre et travaillé.

On pourra lui reprocher son gameplay moins RPG et une quête principale un poil redondante mais on prend un tel plaisir à parcourir la galaxie de long en large avec le Normandy qu'on les lui pardonnera.
Un fantasme à l'état pur
Riskbreaker

le 28/11/2010
8
Si les premières heures de jeu m'ont semblé particulièrement lourdes au niveau gameplay, une fois habitué, c'est une fois de plus un grand jeu auquel on a à faire.

En effet, ME2 tranche sacrément avec ME1 et ce, dans beaucoup de points. L'aspect RPG passe au second plan et on se retrouve à jouer à du Gear of War version scénarisé. Soit... Sauf que le joueur habitué aux rpg, comme nous le sommes, a du mal à s'y retrouver et la lassitude montre très vite le bout de son nez.

Heureusement, au bout d'un moment, on commence à s'y faire et on se laisse griser par la rapidité générale du soft menée tambour battant par une réalisation sans faille. Le background du jeu est encore plus développé que dans le premier épisode et se plait bien vite à finir mission sur mission, aidant chaque population/systeme/cosmos rien que pour le plaisir du travail bien fait.

Question technique, c'est juste superbe. Quelques points ont été retravaillés par rapport au premier (textures, visages, divers effets, etc) et l'ensemble nous mets encore une claque graphique dans la gueule. Et c'est tant mieux. Sans compter la mise en scène toute droit tirée d'un film Hollywoodien à gros budget. Ca pète de partout, ça fait plaisir, et on comme on y est rarement habitué, on accroche à mort.
Et attention à la fin qui, même si je la trouve légèrement en deçà du premier, en fout plein la vue avec des musiques de dingue et des grandes phrases de winner comme on aime.

Bref, ME2 est un excellent jeu auquel il faut s'habituer au gameplay, bien plus linéaire et dirigiste que le premier. Mais une fois ce point maitrisé, c'est du tout bon. Seul bémol... : Mass Effect 3. Car à cause de lui, ME2 n'en devient qu'une grosse introduction. Dommage.
Loïc Solaris

le 27/09/2010
Edité le 27/09/2010
8
Fini Mass Effect 2 en 26h43minutes. Je n'ai pas exploré toutes les planètes, mais j'ai fait quelques missions secondaires.

Jeu fort sympathique de part son atmosphère science-fiction, et ses graphisme sympa. J'adore les aliens pendant les dialogue. Notre ami Krogan est bien fait je trouve !

fin bref. J'ai trouvé abusé le début

Pour continuer sur les personnages, ils sont intéressants. Toujours une petite histoire à raconter sur eux. Même IDA, je l'aime bien avec ses petites blagues.

Pour le scénario principal, ça se tient. je déplore qu'on ait pas eu plus d'interaction avec la citadelle et le conseil (c'est aussi peutêtre moi qui a raté ce qu'il fallait)

La fin est sympathique, même si j'aurais aimé plus de choses, pour séparer l'équipe, ou en tout cas au moins les voir plus souvent, de leurs côtés.

Ah et pour le système de combat.... on s'éloigne du RPG XD. mais bon, ça a le mérite d'être plutot dynamique. Par contre, je trouve toujours aussi inutile les trucs biotique et tout... chiant à utiliser je crois (dans le tuto tout au début, on me dit de viser un ennemi apres avoir fait shift + cliquer sur le pouvoir.... viser c'est quoi ? parceque j'arrivai a rien... donc j'ai laissé tombé).

Faizon

le 29/08/2010
8
Avec un système de combat bien plus dynamique que dans le premier volet, ainsi qu'une volonté de créer des quêtes annexes bien plus intéressantes, ME 2 avait tout pour largement dépasser son prédécesseur. Et si ME 2 est effectivement plus abouti en de nombreux points que ME, force est de reconnaître qu'il ne laisse pas ce volet loin derrière lui en terme de qualités. Il est ici question d'un véritable épisode de transition, où le scénario se concentre avant tout sur la composition d'une équipe.
L'on regrettera ainsi une gestion moyenne des ressources (le scan des planètes est presque inutile, mais rien ne permet de le deviner), et un souffle épique (certaines séquences, notamment le final absolument hallucinant, morceau de bravoure colossal) très irrégulier, mais on sera séduit par la qualité remarquable d'écriture, et par une ambiance très plaisante, ainsi que par de nombreux choix qui auront d'évidentes répercussions dans le troisième volet !
Link80000

le 26/08/2010
10

J'ai vachement mieux aime Mass effect 2 que le premier.
Histoire très sombres mais fascinante.
Ennemis varier pas comme le premier ou il avait des geek par ci et par la toujours le même ennemis c'était chiant. A jouer absolument.


64 active users (2 members, 62 guests, 0 anonymous member)
Online members: Ashleysloks, Popolon
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2022 - Legal Mention
Webmaster : Medion