bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Xenogears > 2 fiches :

Xenogears

fiche

play pstore

Xenogears > Commentaires :

Xenogears

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
voir aussi Commentaires pstore [2]
79 commentaires sur PlayStation
BlackJowy

le 18/01/2022
7

Je n'ai pas spécialement aimé ce jeu.

En sortant de mon exploration de la série des Ys, je suis tombé dans l'engrenage des Trails de The Legend of Heroes et en finissant le 9ème jeu qu'était Trails of Cold Steel 4 je me suis rendu compte que c'était le 99ème de ma liste de RPGs finis sur Legendra, et j'ai voulu marquer le coup en faisant un jeu un peu particulier de mon backlog de jeux, et parmi une courte liste de J-RPG que j'attends de faire depuis longtemps il y avait Xenogears.

Bon j'avais une conviction assez forte que Xenogears était un grand jeu respecté par la communauté, un peu particulier sans que je sache trop en quoi, et que c'était un de ces incontournables de l'ère si particulière de la première Playstation, celle à travers laquelle j'ai découvert les J-RPG, tardivement. Mais voilà, je ne savais pas (ou j'avais oublié), l'histoire si particulière du développement de ce jeu et le résultat final qui inclus le fameux deuxième CD.

Je me suis donc lancé à chercher un patch en Français, qui la dernière fois que je m'étais intéressé au jeu était encore incomplet, mais j'ai eu la bonne surprise de voir qu'en plus entretemps il y avait eu un nouveau patch de traduction à priori de bien meilleure qualité. Et j'ai lancé le jeu...

La première chose qui m'a frappé, parce que je l'avais oubliée, c'est que cette période du jeu vidéo était un peu ingrate. Il y a un vrai saut qualitatif dans le J-RPG mais il y a aussi la confrontation avec la 3D débutante mais presque incontournable pour cette époque. Le résultat ? Des jeux paradoxalement moins lisibles que leur prédécesseurs sur 16-bits alors que tout le reste est mieux.

Xenogears ni échappe donc pas, on lutte avec la caméra pour voir où l'on va, on peine à se repérer, à comprendre son environnement et j'ai eu en permanence le sentiment d’être contraint, ralenti par ces aspects techniques.

Paradoxalement ce qui a suivi c'est la sensation un peu comme dans FF7 qu'il y a une volonté de cinéma, de faire des plans cinématographiques, une narration plus proche d'un film, aussi via la bande son ...

Mais rapidement ce qui c'est imposé c'est un manque de polish du jeu, parce que son histoire de développement compliqué, le jeu a été fini par ce CD2 si particulier et donc il n'y a eu que peu de polissage du jeu. Ça se ressent en permanence en fait, les menu semblent bruts, ça manque d'options, en combat c'est pas ergonomique, il y a pleins de moments qui sont bizarre au niveau des dialogues ou de la narration parce que il n'y a pas eu ce travail de retoucher globalement l'ergonomie et la fluidité du gameplay.

Ce jeu c'est un peu comme le Dune de Jodorowsky.

C'est un énorme projet qui s'est laissé dépasser par les envies débordantes de ses créateurs mais aussi leur manque d'expérience in fine. Et je vois plein de parallèles. Le film devait durer un nombre improbable d'heures là où Xenogears dure 60 heures et on peut facilement en déduire qu'il aurait pu durer 80h ! Le film proposait des idées révolutionnaires pour l'époque, une énorme créativité et beaucoup de symbolisme tout comme ce jeu. Le film avorté via son story board a influencé plusieurs grands films tout comme Xenogears avec son deuxième CD a influencé plein de grands jeux. Le film aurait été un objet esoterique comme l'est le jeu, et il aurait été tout aussi difficile à aborder à mon avis

Donc voilà, ce jeu j'ai envie de l'aimer parce qu'il est considéré comme culte par tout le monde, mais la réalité c'est que plus de 20 ans plus tard, c'est compliqué en fait. Et j'ai l'impression qu'on ne peut pas en dire du mal, mais c'est un jeu qui a mal vieilli. On est vraiment dans ce genre de jeux qui étaient dingue à leur sortie malgré leurs défauts, mais qui aujourd'hui sont juste trop datés. Ça n'est pas agréable de plonger dedans pour la première fois en 2022, il y a le problème de lisibilité lié à la 3D, il a une narration inutilement longue et compliquée, des dialogues qui sonnent bizarrement, une ergonomie lourde, de trop multiples sources de frustration/lenteur dans l'animation des combats, dans la fréquence abusée des combats qui se mêle d'autant plus de frustration quand on peine à se repérer dans le jeu et d'autant plus de combats ...

Jodorowsky s'est laissé dépasser par son envie de faire fi de toutes limites, Xenogears aurait du s’arrêter au premier CD comme ça avait été envisagé, avec le temps restant pour finir de peaufiner le jeu et délivrer un produit final qui aurait mieux encaissé le temps qui passe. Qui aurait peut-être pu du coup lui permettre de faire correctement le CD2 dans un second jeu et éventuellement les autres épisodes.

Ma note peu sembler un peu dure, mais je pense qu'elle est juste dans le contexte d'une première partie en 2022. Il faut voir que la plupart des commentaires ici datent de 2011 (et ça inclus pas mal de parties jouées bien avant j'imagine), et que il y en pourcentage très peu de commentaires récents, et quand bien même le précédent de 2020 donne déjà un 7/10.

Le bon coté pour moi, c'est que ce jeu m'a forcé à reconsidérer mon backlog et à le réduire pas mal


Xeldar

le 11/07/2020
7

C'est difficile de noter un jeu inachevé, c'est un jeu que j'aurais pu totalement adoré si le produit final était à la hauteur de l'ambition de son créateur.

Mais je le trouve horrible sur le gameplay. Le déblocage des combos est juste d'un chiant, et 90% du temps tu spam ton combo le plus puissant. Les combats de mecha c'est encore pire... Le plus chiant étant la longueur des animations pour des attaques que tu fais tout le temps. Je n'ai pas aimé l'aspect plateforme, j'ai trouvé que c'était une fausse bonne idée, avec une caméra qui rend le truc encore plus frustrant. Et donc je n'ai pas aimé la tour de Babel, surtout qu'ils auraient juste pu voler à la place de grimper...
Sinon il est assez fou niveau thématiques, même si je trouve que c'est trop condensé et donc trop rushé. j'aurais également aimé plus de développement sur les personnages et l'univers. Ouais au final j'ai plus un avis négatif, même si je ne me suis pas emmerder non plus pendant ma découverte. je suis assez content de l'avoir fait sur émulateur qui permet de passer outre un bon nombre de défaut via le turbo et les savestates. Je sais pas quelle note donné tellement c'était une expérience spéciale, du coup je mets 7 même si subjectivement je mettrais moins, mais objectivement je mettrais plus.


Renty

le 28/02/2017
9_5

Pois bem, se você jogou, relembre e, se nunca viu, aproveite para conhecer esta joia em forma de jogo: nela você acompanha a história de Fei Wong Fong, um jovem sem passado, de presente ameaçador e que luta para ter um futuro melhor que em meio a muitos inimigos e adversidades, precisa enfrentar seu maior problema: suas próprias questões mal resolvidas.

A história se desenrola após alguns incidentes na vila na qual Fei foi deixado quando criança, Lohan. Após os incidentes, a jornada começa e a história, com muitos elementos de ciência, religião e filosofia, vai sendo contada. De maneira confusa no início, mas de forma proposital, pois no final da história todas as pontas conseguem se amarrar e cada detalhe ser resumido em uma conclusão épica.

O visual também é algo trabalhado com muito cuidado: os sprites são grandes e os desenvolvedores não tiveram vergonha de assumir as limitações da época, pois é comum ver a câmera se aproximar e expore os pixels “estourados” dos personagens. Animes ajudam a contar a história e contam com uma definição impressionante, mesmo se tratando de um jogo de 1998. Sinta-se a vontade para assistir o anime de introdução do jogo:


Kirito-link

le 02/08/2015
9

Malgré qu'il soit extrêmement linéaire, WTF au niveau des combats avec des énigmes non résolues (0 dégats sans raison, magie obsolète, etc...) et un CD 2 complètement expédié, Xenogears est juste une tuerie sans nom. Y a rien à jeter dans ce jeu, le scénario est le plus pointu et riche que j'ai pu jouer dans ma vie.


Sphynx

le 20/04/2015
9
Xenogears, c'est le chef d’œuvre inachevé par excellence. Une erreur de parcours qui en fait un jeu à part, fascinant mais qui n'en reste pas moins décevant.

Décevant avant tout pour son côté inabouti, et je ne parle pas seulement du fameux CD2, tronqué pour des raisons budgétaires, qui dans le fonds ne fait qu'accentuer un problème récurrent depuis le début du jeu : l'aspect ludique en retrait, une histoire qui prend trop de place et qui ne pousse pas vraiment à se lancer dans les quêtes annexes par exemple, c'est le concept en lui-même qui s'avère bancal malgré son potentiel énorme. Bien des aspects du jeu trahisse la précipitation et le manque de finition.

A côté, son scénario, œdipien à l'excès, est intéressant et très riche, mais probablement plus dans sa structure que dans son propos, encore très empreint de la naïveté qui était celle des RPGs de l'époque PS1 avec ses bons sentiments et sa rengaine moralisatrice. Un scénario tentaculaire structurellement parlant qui évolue sur de nombreux plans parallèles, et qui devient au final quelque peu encombrant quand on en arrive au dénouement qui s'étire excessivement en longueur à vouloir lier tout ça ensemble. La mise en scène est solide et parvient cependant à maintenir l'intensité de l'histoire, malgré les séances de parlotte qui trainent en longueur.

Mention spéciale pour la 3D, dont on dit qu'elle a mal vieilli mais que je trouve très finement travaillée une fois remise dans le contexte de l'époque : il y a un goût du détail dont peu de jeux peuvent se targuer, et une beauté non-discutable dans les décors. Beaucoup de soft de cette ère faisait le choix de la 3D sans jamais l'utiliser, ce n'est pas le cas de celui-ci. Le parti-pris graphique était peut-être un peu trop précurseur cependant, étant donné les limitations techniques du support qui imposaient une caméra bien trop proche, rendant le gameplay et les phases d'exploration assez chaotique. Mais il faut noter le travail de fond.

Puissant et pourtant inabouti à bien des niveaux donc, j'ai tendance à voir Xenogears plus comme un brouillon que comme un véritable jeu. Il a su pourtant trouver sa place dans le panthéon du RPG en l'état, mais à l'heure où on parle beaucoup de remake de FF7 et d'autres softs, s'il en est bien un qui mériterait un remake, c'est celui-ci : un potentiel énorme, qu'on aimerait vraiment voir aboutir un jour.


+ Le scénario
+ La mise en scène
+ Les graphismes
+ Des mecha badass

- Le manque de finition
- L'exploration et la prise de vue
- Trop de parlotte
Pwyll

le 28/07/2014
Edité le 18/03/2015
8
Xenogears est avant tout un projet inachevé. En soit, ce n'est pas foncièrement le cœur du problème, mais il tient de constater que le scénario et son univers sont tellement compilés qu'il faut avoir les neurones fortement actifs pour ne pas sombrer devant l'escalade des évènements et des situations. C'est ce qui m'empêche de lui mettre une note plus élevée alors que l'univers et le scénario sont juste les plus fous de l'histoire du jeu vidéo.
david06

le 12/06/2014
10
Au de bout de 55 heures de pur plaisir je fini Xenogears et laisse donc Fei et les autres.
J'ai été sous le charme du début à la fin avec ce jeu.
Ayant fini depuis quelques temps les xenosaga, je me disais pourquoi ne pas faire Xenogears??
Et bien je suis heureux de l'avoir fait.
C'est une expérience géniale avec des graphisme qui sont plus que correct (sur PSP), un gameplay a deux facette, facile a prendre en main et accrocheur, des persos bien foutu (mon dieux Fei!!!), mais surtout c'est une OST magistrale et un scénario dantesque !!!!
Vraiment à faire absolument malgré les soucis de caméra, les phases de plateforme bidons et le souci du deuxième CD (qui ne m'a pas choqué plus que ça, sans doute car j'étais averti...)
Un gros coup de coeur néanmoins, qui me permet de faire abstraction des défauts et mettre la note maximale!


Elekami

le 31/05/2014
Edité le 04/03/2015
8_5
Xenogears est un jeu ô combien ardu à évaluer...
L'histoire est géniale, mais comporte aussi des moments brouillons. Le gameplay est excellent, avec deux systèmes de combat bien à part, mais on regrettera toutefois les phases de plateforme à la fois dispensables et souvent guère intuitives. Enfin, si le premier CD relève du haut-du-panier en terme de J-RPG, le second laisse un goût d'inachevé en nous bombardant de cinématiques et en nous laissant trop peu de temps de jeu. Malgré tout, l'expérience offerte par le jeu est tellement prenante et magique qu'on a envie de l'aimer jusqu'au bout, en faisant abstraction de ses quelques défauts. Porté de surcroit par une bande-son d'exception, Xenogears aurait pu être l'un des tous meilleurs jeux de rôle de son époque s'il ne laissait pas cette impression cruelle de projet inachevé...
Gunotak

le 28/01/2014
Edité le 28/01/2014
9
Les + :

- un scénario de titan
- les personnages
- les méchas ("Gears")
- les références à la religion
- les musiques

+- (ça se discute) :

-le gameplay lors des combats

( il faut faire un max de combos de touche pour acquérir les techniques pour les personnages qui débloqueront celles des Gears.)

-le CD2 baclé (faute de budget , Square ayant décidé de miser un max sur FF8 )
Je ne me suis pas ennuyé une seule fois dans ce jeu tellement j'étais captivé par son scénario et son univers

Note personnelle : 9/10 et un des Best Game Ever
Alban

le 08/01/2014
9
Je rejoins quasiment entièrement l'avis de PapriK. Xenogears est un jeu qui possède une histoire solide, bien ficelé, bien raconté et surtout autour de laquelle on prend plaisir à jouer. Les personnages présents dans le jeu sont justes attachants comme il faut. Mais Xenogears c'est aussi des phrases de jeu ultra intense, des donjons longs, mais peu nombreux, des boss de folie, des batailles épiques. Du bon jeu, c'est tout ça Xenogears.