bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht > Articles > Review

Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht

crpg play2 amerique
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Le pouvoir du Zohar
Après un Xenogears qui a eu le succès mais aussi les mésaventures que l’on connait, l’équipe de développement fonde Monolith Software et décide de reprendre une toute nouvelle saga sous la coupelle de Namco. Ainsi nait Xenosaga. Dès le départ annoncé comme différent de Xenogears, on sait déjà que l’histoire épique se déroulera sur trois épisodes dont voici la critique du premier, baptisé germaniquement : Der Wille Zur Macht.

Univers et KOS-MOS

La race humaine doit faire face à une menace extérieure : Les Gnosis. Ces monstres mystérieux semblent s’en prendre aux humains sans leur laisser la moindre chance. Afin de pouvoir lutter, ces derniers ont tenté de mettre au point plusieurs armes de défense. Les AGWS, robots pilotés géants par l’homme, en sont une. Mais Vector, compagnie d’armement, compte surtout sur son tout nouveau robot spécialement équipé pour combattre les Gnosis et baptisé KOS-MOS.
Développé sous la supervision de Shion Uzuki, génie scientifique, KOS-MOS est en phase de tests finaux. Shion et son équipe ont à peine fini la première phase en environnement virtuel (EVS) que les Gnosis attaquent le vaisseau sur lequel ils se trouvent, les contraignant à s’échapper. Seulement KOS-MOS semble avoir d’autres motivations que sa programmation initiale et tout comme ses ennemis elle semble lié à l’objet mystérieux embarqué à bord, Zohar…
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht

C-RPG = Cinema-RPG ?

Dès le départ, et surtout si on a joué à Xenogears avant, on comprend très vite que le jeu repose sur son scénario. La trame scénaristique est extrêmement présente et les cut-scène sont nombreuses, très nombreuses. Il n’est pas rare de poser la manette pendant plus d’une demi-heure sans avoir jouer. Le jeu est dirigiste et on ne peut s’écarter du scénario qu’avant le donjon final. Ca ne plaira pas à tout le monde, mais ceux qui aborderont Xenosaga sans être gênés par cet aspect, profiteront de la mise en scène soignée et de scènes entièrement doublées (plus de 90% des scènes sont doublées). Vous l’aurez compris, si vous cherchez la liberté totale, allez voir ailleurs.
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht

Boost my fight

Heureusement quand même vous pourrez jouer de temps en temps. Durant ces phases, exploration et combats seront donc de rigueur. Si les combats se déroulent au tour par tour, vous devrez tout de même garder un œil sur la Bonus Jauge. En effet cette jauge située en bas à droite de l’écran montre l’ordre dans lequel les personnages vont joués. En plus de ça, des icônes apparaitront sur le côté gratifiant ainsi le personnage jouant (allié ou ennemi) d’un certain bonus. Les Bonus sont de 3 types : augmentation des chances de critical hits, augmentation du boost gagné, et le plus important : augmentation des points remportés si un ennemi est tué pendant ce tour.
Chaque personnage à la fin du combat reçoit, en plus des points d’expériences, des TP (Tech Points), des EP (Ether Points) et des SP (Skill Points). Ces derniers sont essentiels car c’est eux qui vont vous permettre de faire progresser votre personnage. D’où l’importance de tuer un ennemi lorsque le bonus des points apparait.
En ce qui concerne les actions elles-même, vous pourrez attaquer, utiliser un objet, une magie (Ether), monté dans votre robot pour certains personnages (AGWS) ou encore vous protéger ce qui remplira votre jauge d’action.

La jauge d’action, un peu à la manière d’un Xenogears, possède 6 parties. Chaque coup effectué en pressant carré (coup physique) ou triangle (coup magique) vous coûtera deux parties. Si vous remplissez les 6 parties, vous pourrez alors effectuer 3 attaques, la dernière par le bouton rond, déclenchant une sorte de furie, beaucoup plus puissante que les coups normaux. Cette jauge ajoute donc une dimension stratégique renforcée par les bonus et par la possibilité d’utiliser le boost. En effet chaque action remplira votre jauge de boost, qui une fois remplie vous permettra de faire intervenir le tour de votre personnage au moment choisi. Très pratique surtout pour enchaîner les ennemis ou encore pour récolter des bonus facilement.
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht

Des points à tout va

Comme je le disais plus haut, vous recevrez différents points à la fin de chaque combat. Ceux si vous permettront d’augmenter les capacités de vos personnages et aussi de les customizer in minimum. Les SP (Skill Points) vous serviront à extraire les skills contenus dans les équipements et ensuite les équiper sur les personnages (Poinson Guard, ATk +2, Def +4…). Les TP (Tech Points) serviront eux, à augmenter la puissance et la rapidité de vos attaques. En accumulant assez de TP vous pourrez aussi effectuer les furies dès le premier tour d’attaque, sans avoir besoin de charger la jauge d’action. Enfin, les EP (Ether Points), serviront à apprendre de nouvelles magies, mais aussi à transférer les magies d’un personnage à un autre, indispensable pour que tout le monde ait des sorts de soins ou de résurrection.
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht

Un système demi-complet

Si le système de combat est extrêmement travaillé et donne une dimension stratégique incontestable, on regrettera que le système d’AGWS n’ai pas subit le même sort. En effet, les robots sont très peu présents et surtout inutiles. On peut aisément finir le jeu sans se servir des robots. Aucun combat avec n’est imposé et leur amélioration demande une somme d’argent conséquente et bien souvent, on est bien moins puissant en robot qu’à pieds. Dommage car le gameplay aurait pu encore gagner en intérêt en alternant des phases à pieds et des phases avec robot.
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht

Dans l’espace, personne ne vous voit pleurer

Dès le départ on a de quoi s’attendre à un space opéra grandiose. Malheureusement, Xenosaga n’est pas exempt de défauts. En plus de ceux évoqués précédemment, on note la réalisation moyenne, même pour l’époque, et la modélisation des personnages manque de réalisme. Dommage quand on voit à quel point ils sont travaillés. Les musiques sublimement composées par Yasunori Mitsuda sont très mal exploitée. Beaucoup de phases de jeu se font sans musiques, il n’ya pas de thème pour les boss et certains thèmes géniaux apparaissent quelques secondes. Une grosse erreur de la part de Monolith qui ne s’arrête pas là. Le scénario travaillé ne vous apprendra même pas le minimum requis et on ne visitera que très peu de lieux et de villes. Un comble quand on connait l’immensité d’une galaxie.
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht

A Suivre...

Difficile d’évaluer Xenosaga comme un jeu simple, tant on sent qu’il fait partie d’un tout. Une bonne trentaine d’heures vous suffiront pour voir les mots « To Be Continued » sans sidequest. Les plus acharnés pourront encore jouer de nombreuses heures pour débloquer bonus et autres secrets qui seront chargés au début de Xenosaga II.
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht
Xenosaga Episode I, malgré ses défauts, reste une solide introduction à une trilogie prometteuse. Le gameplay riche et complet vous fera passer de nombreuses heures de bonheur pour peu que vous ne soyez pas trop exigent sur la longueur des combats. On regrette que le jeu soit entaché par des défauts de débutants et que son scénario travaillé, ne laisse qu’entrevoir ses vraies capacités. Idem pour les personnages riches et charismatiques que l’on ne fait qu’effleurer. Introduction oblige, on attendra donc le second avec impatience.

06/01/2008
  • Le gameplay
  • Le scénario
  • Les musiques
  • Les personnages
  • La réalisation
  • Très peu de lieux visités
  • les AGWS inutiles
7

GRAPHICS 2.5/5
SOUND/MUSIC 3/5
STORY 4/5
LENGTH 3/5
GAMEPLAY 4.5/5
Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht > Commentaires :

Xenosaga Episode I: Der Wille zur Macht

7
7

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
32 commentaires
Pwyll

le 19/04/2017
7
Introduction à la saga et aux personnages. L'avis général se trouve avec le 3.
peppermint

le 14/05/2016
7
A voir plus comme une introduction à la saga, xenosaga séduit quand même sur certains points malgré ses nombreux défauts.

Les personnages sont intéressants, l'histoire donne envie d'en savoir toujours plus dans un univers particulier. Côté gameplay il y a de bonne idées avec la répartition de points de compétence (en plus d'un système de lvl classique) : T.Pts pour les stats des persos et les attaques technique, E.Pts pour débloquer de nouvelles magies et S.Pts pour extraire des magies de certains d'objets. En revanche les mechas (A.G.W.S) sont inutiles passé les débuts du jeu.
Les cinématiques et le temps de jeu sont mal équilibrés ce qui fait que par moment le jeu donne plus l'impression d'être "narratif". Mais surtout ce qui renforce cette impression d'ennui sur le temps de jeu ce sont les nombreuses allées et venues dans les mêmes endroits/vaisseaux. D'autant plus que certains endroits sont assez répétitifs. L'ost est mal équilibré et très souvent absente dans certaines zones, même si on retiendra surtout le thème de fin.
Zanxthiloïde

le 01/12/2015
4
Xenosaga épisode 1 était un jeu très moyen à l'époque de sa sortie. Un peu plus de 10 ans après sa sortie, avec plus de recul, d'expérience et connaissant déjà grosso modo la trame du jeu (j'avais déjà complété la trilogie à l'époque de la sortie de chacun des opus, ainsi que xenogear), le jeu reste très faible.

Le système de combat est ultra basique : la magie ne sert qu'à soigner, on enchaîne toujours les mêmes techniques de combat et les monstres meurent plus ou moins rapidement.

Le chara design est trop typé manga (à mon goût), les décors sont désespérément vide et (très) moches. La vacuité des décors est complimenté par une vacuité des musiques : seuls 2 donjons (sur 7) ont une musique, seuls les cutscene sont dotées d'une bande son potable. Il faut mieux aimer le thème de combat car c'est le même pour tous les combats y compris les boss (sauf le boss de fin).

Côté scénario, le tout est faussement complexe à cause du nombre importants de scènes cryptiques (et inutiles) ainsi que du manque d'exposition qui rend certaines scènes compliquées à comprendre. Le rythme est trop haché par les trop longues cutscenes.

Heureusement, le jeu est court pour un rpg (25h en sachant ce qu'on fait).
Soulhouf

le 18/10/2015
7
Peut être parce que j'ai plus de recul maintenant mais je l'ai trouvé mieux que dans mes souvenirs.

Les+

+ Histoire SF bien passionnante
+ Des combats dynamiques et bien pensés
+ Le gameplay efficace
+ Graphiquement bien vieilli
+ Musiques sympas même si pas très marquantes
+ Joli character design
+ Des personnages bien bigarrés et intéressants
Et puis, ce n'est pas tous les jours où on doit livrer une assiette de curry tout en dégommant des des blocks à coups de laser !

Les-

- Les AGWS (robots) complètement inutiles
- Beaucoup trop de gamins dans le casting même si c'est justifié dans le scenario
- Certaines incohérences d'exécution.
onimenokyo

le 11/01/2014
Edité le 11/01/2014
10
vidok resume tres bien pour moi le cas xenosaga 1 der wille zur macht . perso j'ai justement accroché au système de combat et au gameplay en general . 1er episode d'une saga culte , der wille zur macht vous enchantera si vous etes vraiment un fan de rpg !!! c'est a dire prêt a passer sur quelques défauts de jeunesse . bref du tout bon et mon preferé avec le 3 .
vidok

le 13/08/2013
8
Xenosaga Episode 1 : Der Wille zur Macht est un jeu exceptionnel et permettait à l’époque d’entrevoir le début de l’une des meilleures séries de RPG sur console, cela en grande partie due à son script grandiose. D’ailleurs, il est préférable avoir fait au préalable Xenogears afin de pouvoir souligner les nombreux clins d’œil voire liens entre les deux jeux. Une série à découvrir, assurément.
Ahltar

le 06/06/2013
5
Le gameplay est à chier, on s'emmerde vraiment dans la multitude de combats lents et semblables et c'est dommage, car c'est le cœur d'un jeu pour moi.

A côté, on a des personnages plutôt réussi et un scénario qui a l'air de très bonne facture, difficile de juger avec un épisode sur les trois de fait, ça a l'air bien mais c'est encore trop plein de trous pour que je puisse juger convenablement...

Je met la moyenne pour l'instant, je reviendrais peut-être sur cette note quand j'aurais jouer aux épisodes suivants.
Herbrand

le 29/10/2012
7
Der Wille zur Macht constitue la première pierre d'une oeuvre grandiose. Dès les premiers instants, nous sentons que nous allons vivre une aventure hors du commun, dont seule une petite poignée de titre peuvent se targuer d'avoir proposé une pareille expérience. Xenosaga est un véritable chef-d'oeuvre vidéoludique. Peut-être un peu trop vidéo et pas assez ludique, en fait. Car si le titre propose une histoire intense, on ne peut pas en dire autant de son gameplay qui, bien qu'intéressant, manque de dynamisme. Qu'importe, Xenosaga est une histoire qui se déguste et se suffit à elle-même. Vous voilà prévenu.

+ L'histoire, l'univers et le casting et la délicieuse couche de mystère entourant le tout
+ Principes du système de combat
+ KOS-MOS !

- Lenteur des combats
- Musiques un peu effacées
Mikaya

le 10/08/2012
Edité le 10/08/2012
7
ENFIN ! commencé en novembre de l'année dernière, j'ai finis hier ce jeu qui brille par ses personnages et son scénario... Mais le gameplay est une vrai purge !! Les phases de jeux sont molles, longuettes et les combats sont plutôt ennuyeux !
Trop de points différents à gagner pour monter ses Skill / Techniques / magie... D'ailleurs la plupart sont carrément inutile, on se retrouve à upgrader les mêmes et spécialiser sa team sinon on n'a aucune chance contre certains pique de difficultés complètement abusé ! On est d'ailleurs presque obligé de se focaliser sur une équipe, impossible de faire monter tout les personnages sauf avec farming intense, mais même la le levelling est lennnnnnt de chez lent !
Heureusement, le jeu dispose d'un scénario en béton, de longues phases de narration en vidéo de très bonne qualité le tout porté par un casting que j'ai trouvé vraiment excellent ! C'est ce qui a fait que j'ai vraiment accroché jusqu'au bout, que j'ai adoré la fin et que je ferais la suite en priant pour que le gameplay évolue ! Il faudra aussi rajouter des musiques, c'est vraiment plombant cette ambiance musicale complètement absente !!!!!

+ Les personnages
+ Le scénario
+ Le chara design

- Ambiance musicale absente
- Gameplay mou au possible, surtout pendant les combats
- Pique de difficulté abusé !
Rataflup

le 09/03/2012
9
Xenosaga I : Der Wille Zur Macht fait partit de ces TRES rares titre que j'ai finis à contre-coeur, presque en me forçant. Non pas que la conclusion ne me faisait pas envie, mais simplement car à aucun moment j'ai sentis une lassitude quelquonque, je ne voulais simplement pas passer à autre chose, rester dans cet univers si riche, si profond.

Je ne vais pas m'appesantir sur le scénario, figurant au panthéon des plus belles trames jamais écrites dans un jeu. Mais souvent oubliés sont les personnages, profonds, travaillés, charismatiques, et surtout parfaitement crédibles. sauf MoMo. A celà s'ajoutent des dialogues savoureux, un univers richissime, surtout si on prend le temps de parler à chaque PNJ à priori mineur, parfois plusieurs fois. Sans compter la base de données, certes peu attirante mais Ô combien riche.

Et à celà, Monolith ajoute un gameplay très travaillé, alliant originalité et méchaniques bien huilées. Le système de combat arrive à rendre du tour par tour très stratégique, avec le système de boost très bien pensé et une gestion des points d'action digne de son prédécesseur Xenogear. Tout celà rend les joutes souvent passionantes, et surtout leur donne une difficultée dosée exactement comme je l'aime : un poil relevée, mais pas trop.
On regrettera juste la durée de ces combats, trop élevée non pas forcémeent à cause du système, mais plutôt plombé par des animations (de sorts, d'attaque, etc) souvent bien trop longues et lentes : on a le sentiment que chaque action dure 30 secondes, et certains sorts sont désagréables à lancer à cause de ça (Spell Ray de Shion, par exemple).

Que serait un système de combat sans évolution des personnages? Et Xenosaga propose un système très riche, avec 4 types de points à répartir, des dizaines de compétences à extraire des objets, et j'en passe. Le système est à la base très réussi, permettant une très bonne dose de personnalisation et des heures dans les menus (ce que j'adore). Cependant, on regrettera une ergonomie des menus pas idéale, mais surtout la faible utilité de bien des sorts/skills, le manque de valeurs détailles concernant la puissance des tech attacks, et un manque globale d'explications détaillées et/ou de valeurs chiffrées sur l'ensemble des possibilités.
Sans compter qu'une partie du gameplay ne sera jamais vue par le joueur, hélas : j'ai finis le jeu au niveau 40 environ, n'ai utilisé (quant j'ai eut le choix) que les trois mêmes personnages, et pourtant : les 3 autres persos n'ont aucun ether débloqué ou presque, je n'ai même pas encore eut accès aux skills niveau 5, et mes 3 persos principaux sont évolués qu'à moitié. Le gameplay donne du coup le sentiment d'avoir été étudié pour un jeu bien plus long, c'est frustrant.

Au niveau musical, le bilan est un poil mitigé : globalement, les compositions sont d'une qualité assez rare, l'ensemble allant du bon au sublime. Mais malgré la qualité des compositions, leur répartition dans le jeu est assez troublante, parfois décevant. L'ambiance sonore des scènes cinématiques est une réussite totale, mais la majorité des lieu que l'on visite ne disposent d'aucune musique (ce qui parfois est un choix pertinent), ou de musiques banales ou insipides. On regretera également l'absence de thème spécifique pour la quasi totalité des boss,

Reste un aspect qui m'a globalement déçu : le contenu annexe.
Le très gros point positif est le jeu complet Xenocard inclu dans le jeu, d'une incroyable richesse (manque juste de cartes, 156 reste juste), bien pensé, bref passionant. On lui reprochera juste de ne pas être bien inclu dans le jeu, limite indépendant.
A coté de ça, nous avons un très classique Casino, sympathique un moment mais on y passera pas des heures, je pense. Le jeu de foreuse (Drill game) ne m'a vraiment pas plus, la maniabilité et la camera m'ayant vite agacés, sans compter que son intérêt globale reste assez pauvre, et très répétitif.
Nous reste donc : trois quêtes annexes (pas palpitantes), et trois boss annexes relativement simples. Un contenu annexes donc très pauvres en contenu, et ormis Xenocard pauvre également en qualité.

Difficile de conclure sur cette oeuvre magistrale. Oui ce jeu n'est pas exempt de défauts, c'est indéniable. Le gameplay a plusieurs petits défauts, le contenu annexe est rachitique, les combats lents, et les musiques mal réparties.

Mais il a le mérite de proposer quelque chose que pratiquement aucun RPG n'arrive encore à faire : nous raconter une histoire intelligente, et ce avec intelligence.
Très peu de RPG ont réussi ce paris à mes yeux, et au risque de faire hurler certains, je serais tenté de dire que oui, Xenosaga arrive à être meilleur que Xenogear sur bien des aspects.

En espérant que les deux épisodes suivant soient à la hauteur...

+ Le scénario.
+ Les personnages.
+ L'univers du jeu.
+ Le système de combats.
+ La richesse potentielle du système d'évolution.
+ Xenocard.
+ une difficulté très bien dosée, sauf sur la toute fin (trop simple une fois niveau 40...)

+- Les musiques, sublimes mais mal réparties.
+- Le système d'évolution utilisé qu'à moitié.
+- Le sentiment d'inachevé, de jeu incomplet par manque de moyen/temps/autre.
+- La durée de vie (48 heures au compteur final, toutes annexes faites sauf drill game) correcte mais un peu juste, et surtout parfois ralongée artificiellement (combats ajoutés et inutiles, allez-retours, etc).

- Le très faible nombre d'annexes, et leur manque d'intérêt.
- La lenteur des animations/mouvements/sorts durant les combats, rendant ceux-ci bien trop longs.
- Une technique globalement satisfaisante, sans plus. Mais les animations faciales et la synchronisation labiale sont calamiteuses...

Note subjective : 4,5/5
Note objective : 4/5
55 active users (1 member, 54 guests, 0 anonymous member)
Online members: Herbrand
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion