bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Ar Tonelico Qoga: Knell of Ar Ciel > 4 galeries :

Ar Tonelico Qoga: Knell of Ar Ciel

screenshots

play3 [51]

artworks

play3 [44]

wallpapers

play3 [4]

scans

play3 [14]

Ar Tonelico Qoga: Knell of Ar Ciel > Commentaires :

Ar Tonelico Qoga: Knell of Ar Ciel

5.5
8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
6 commentaires
Remilia Scarlet

le 11/07/2020
10

Voilà des années que je n'étais pas repassé par ici... le fait de faire un jeu, par hasard, qui me rappelle un peu cette époque (il date de 2010 et j'avais suivi son annonce et les réactions à l'époque) a du susciter en moi un brin de nostalgie, et je me prends de la folie de laisser un commentaire par ici !

Tout d'abord en guise de préambule, un point me choque en lisant les commentaires. Nous avons ici un jeu qui s'inspire fondamentalement des eroge / bishôjo game et qui tente d'en intégrer les principes dans un écosystème RPG (routes multiples en fonction de l'héroïne que l'on choisit, CG et sprites un petit peu érotiques à débloquer, dialogues pléthoriques avec les héroïnes au centre de l'histoire et mise en valeur du passé de ces héroïnes, etc. etc.). Et là, nous avons des Occidentaux qui se plaignent sur toute une page du fanservice.
Hélas, l'expérience me dit que ce qui était vrai en 2010 ne serait pas mieux reçu aujourd'hui en 2020... on rappellera qu'aucun fandom asiatique ne perd son temps à cracher sur le fanservice dans un jeu qui, toujours, a promis de satisfaire la partie otaku de son public et répond à ses exigences. Obsession occidentale sur la sexualité, donc, mais qui a sans doute déjà fait des dégâts car on oublie trop souvent que les développeurs Japonais se préoccupent (souvent trop à mon goût) de ce que disent, précisément, des Occidentaux qui représentent encore une part trop importante de leurs débouchés en dehors du strict marché intérieur. "Ignorance is bliss", dit-on, mais les Occidentaux voient-ils parfois la nature ethnocentrique profonde de leurs présupposés culturels lorsqu'ils émettent de tels jugements ? Critiquer le fanservice n'a rien d'universel.

Je ne cacherais pas que je laisse un message ici en partie car je suis surpris de relire telles quelles ces réactions qui, en 2010 à l'époque de l'annonce du jeu, m'avaient quelque-peu choquées (même si à l'époque j'hurlais avec les loups). Et aussi car j'ai envie de corriger à mon niveau la note de la review que je trouve vraiment trop dure par rapport au travail prodigué sur ce jeu par Gust, eu égard à ses nombreuses qualités (rappelons que c'est le Ar Tonelico qui aura vendu le plus de toute la trilogie, tout de même).
Mais bon, quand on pense au fait que mon seul autre commentaire était une sur-notation de Romancing SaGa 3 datant d'il y a 10 ans pour les mêmes raisons, difficile de ne pas y sentir une forme de poussée inconsciente chez moi à faire cela ! Je surnote donc à dessein. Je préfère le travail bien fait aux jeux parfaits.

Trève de bavardage, parlons du jeu.
Jeu fait en 2020 en version japonaise. Ar Tonelico I et II non faits. Je confirme qu'on peut parfaitement commencer par le III comme moi sans avoir fait le I et le II, on "comprend" que des éléments sont repris des précédents épisodes mais l'on est jamais perdu. Un glossaire extrêmement bien fait nous permet de mieux saisir ces références.

Je vais commencer par les points indéfendables du jeu. Le jeu est un-friendly à en devenir malade, avec en plus des archaïsmes surprenant de la part d'un studio expérimenté car facilement évitables. Ergonomie qui fait penser à un jeu de la génération précédente (sérieusement, pas de respawn en cas de game over, pas de skip de cinématiques, micro-chargements entre chaque réplique doublée ?). Comme très bien dit et répété par ici, système de combat effarant et répétitif qui consiste à marteler carré puis remuer sa manette pour activer les cutscene mignones de deshabillement qui sont le vrai intérêt (le seul ?) des combats — on pourrait dire que ça n'est pas bien grave dans un jeu centré sur le scénario, sauf qu'il se targue en plus le luxe d'être dur contre plusieurs boss. Heureusement, on peut mettre le mode easy quand ce système de combat nous a par trop tapé sur le système.

Cependant, je suis incapable d'être aussi dur avec ce jeu que le rédacteur et d'autres personnes ici. Si notre critère universel de jugement pour un jeu vidéo doit devenir les triple A à la Square-Enix, alors l'industrie japonaise centrée sur les petits et moyennes productions pourrait tout aussi bien disparaître demain.

Le jeu a un très très bon scénario. Je ne peux pas comparer avec le I et le II, mais je vois un univers riche et développé qui cache difficillement une implication personnelle du réalisateur (qui participe aussi à l'élaboration des musiques). Les détails sont nombreux, la structure du scénario est intelligente, les explications cohérentes. Chaque personnage est attachant, et l'on se prend de s'intéresser réellement aux affres de chacun. Les Cosmospheres des héroïnes sont, évidemment, le haut du panier et l'élément mémorable de la série, où l'on peut réellement "découvrir" (dans tous les sens du terme) le passé des héroïnes dans un story telling pour le moins schyzophrénique et que j'ai trouvé très réussi, un traitement largement au-dessus, si on parle de décuplement de la personnalité, à des jeux que l'on encence sur ce même point juste car ils reprennent le nom de Jacques Lacan sur un personnage (je pense évidemment ici au cosmosphere de Finnel qui est... ouch, très percutant psychologiquement et humainement).

La réalisation sur le plan esthétique est une réussite. Les artworks, bien sûr, mais les filles aussi ont subi un travail sur leur modèles 3D qui mérite d'être salué et qui n'a pas à rougir de se montrer sur les gros plans fanservice durant les combats ! (même si les filles, elles, rougissent bien à l'écran)
En revanche, les décors font époque Dreamcast bien comme il faut. C'est le lot des petits studios japonais qui doivent souvent faire le choix entre des personnages beaux ou des décors harmonieux, et difficile de réellement critiquer ce choix. Le jeu aurait pu rester en 2D, mais nous aurions raté les très beaux modèles 3D des personnages que Gust était enfin en mesure de produire à cette époque !

Les musiques sont absolument magnifiques, parmi les plus belles qui m'aient été données d'entendre dans un RPG. Je connaissais comme tout le monde la série Ar Tonelico pour ce point — je n'ai pas été déçu d'en faire l'expérience moi-même. On notera une participation de Hirota Yoshitaka à deux musiques, ce qui m'a agréablement surpris en tant qu'amateur de son oeuvre, mais hélas il ne se démarque ici pas assez du reste de la bande son à mon humble opinion, cela reste une commande.

Bref, ce jeu me laisse une image très très positive, quoi que je doive concéder qu'il m'a aussi bien fait souffrir et que j'ai eu une forte impression de pénibilité à plus d'un moment. En cela, il m'a un peu rappelé mon rapport à Shadow Hearts, mais en quand même mieux (en tout cas par rapport à ma sensibilité personnelle). A savoir un jeu que j'ai trouvé très pénible à finir (et, oui, je n'ai jamais autant retraversé de donjons de toute ma vie, et pourtant habituellement je ne suis pas dur là-dessus...), mais dont je sais que je vais me souvenir et en garder une trace indélibile, et juste pour ça, il mérite un petit pouce vers le haut à l'adresse de l'esseulé lecteur qui, un jour, tombera sur ce commentaire de 10 ans en retard.


yunfa

le 11/10/2016
5_5
Grande déception pour ma part.
Le titre est une insulte pour les fans des précédents opus.
Moche, gameplay pas terrible, histoire peu accrocheuse.

Heureusement, le jeu a tout de même su sauver 2 aspects importants à la série : l'OST et des personnages féminins attachants (oui je ne mentionne pas le héros que je trouve vide).

A essayer pour les curieux pour un prix de 20euros max.

mimylovesjapan

le 31/10/2011
9
mea culpa d'avoir osé penser dans les premières heures que ce jeu était ratage. Effectivement, ca demarre pas fort... textes peu inspirés, mauvaise incrustation 2D 3D, musique peu marquantes, combats incompréhensibles.
Pourtant on s'y fait à ces combat, et meme si le jeu ne brille pas a ce niveau là, il fini par tout écraser (les volets précédents) en terme de design, doublages, et finalement scenar. Et oui, le scenar dechire, on reste scotché des heures devant son écran a lire des textes de plus en plus accrochants. Et que dire des cosmospheres surtout de celle de Finnel qui est juste enorme, avec des passages qui melent habilement , et . Bref un vrai régal pour ceux qui aiment. Finnel BPE de tous les jeux de la terre !
Ceux qui aiment les histoires d'amour et les scenes fortes en emotion trouveront leur compte ici aussi.
Et j'avoue que ça faisait longtemps que je n'avais pas autant été triste de voir le jeu s’achever ! j'aurais tellement voulu que le jeu dure encore plus longtemps ! vivement la suite !
Badtetsuo
le 07/08/2011
9
j'ai beaucoup aimé ce volet de Ar Tonelico. J'avais déjà adoré le 2ème épisode (qui pour moi reste quand même le meilleur de la série). Que dire sur ce jeu : une durée de vie plus que correcte avec 60 h en hard. Pour finir le jeu contrairement à ce que j'ai pu lire a un scénario bien sympathique qui reprend tout les Ar Tonelico (il est quand même conseillé d'avoir fini les autres pour y jouer). Les chansons sont excellentes (moi en tout cas j'ai adoré). Deux petits points noirs : le fan service très lourd et beaucoup d'aller-retours dans les niveaux. A part ça j'ai vraiment adoré et je le conseille donc aux fans de la série ou de RPG japonais tout simplement.
RyleFury
le 16/06/2011
9
Excellent jeu qui conclue la trilogie Ar Tonelico. Cet opus est la suite des 2 autres Ar Tonelico.

Il n'est pas si moche que ça quoi que les gens puissent en dire. Ce qui fait la force de ce jeu est son scénario complexe et très bien travaillé. Il faut d'ailleurs jouer aux précédents opus pour bien comprendre la totalité et aller faire un tour sur Ar Tonelico wiki qui explique de manière très détaillée le monde de Ar Tonelico. Les musiques mettent bien à l'ambiance et certaines sont très jolies. Les Hymns (chansons) sont magnifiques et accentuent de manière très positive l'ambiance du jeu (surtout pendant les gros combats).

Le jeu est bourré de scèens textuelles et donc soyez avertis que les scènes priment beaucoup sur le reste. Le gameplay quand à lui est intéressant. Les combats ressemblent à ceux d'un Star Ocean cependant les possibilités sont beaucoup moins variées. Mais le système mis en place est tout de même très original et accrocheur grâce à une bonne utilisation des Reyvateils. Il y a souvent de très légers freezes au niveau des combats malheureusement.

Comme dans chaque Ar Tonelico, les cosmosphères sont très importantes. Je les ai quasiment toutes faites (2.9/3) et personnellement j'en ai trouvé 2 particulièrement excellentes, donc à vous de voir. J'ai aussi terminé les DLC (Elemia Island) mais ce contenu additionnel n'est vraiment pas terrible, donc je ne le conseille pas, sauf si vous aimez beaucoup le fan service.

Maintenant pour la durée de vie j'ai mis personnellement 75h de jeu en ne le terminant qu'une seule fois. J'ai pris mon temps sans non plus errer sans but et fait le maximum de choses en ne le terminant qu'une fois avec la vraie fin de Finnel. Il y a pas mal de fins dans le jeu dont une mauvaise, une normale est une vraie.

Pour une fois je dis c'est un miracle ! Chez Gust ils ont réussi à donner de la difficulté à un jeu
Il y a 3 modes de difficulté : Easy Normal Hard. N'ayant testé que le mode Hard, je peux dire qu'à certains moments du jeu il est tout de même assez difficile sans être insurmontable. Le fait que certains combats soient devenus assez difficiles rend le jeu bien plus intéressant à jouer. Car malheureusement bien que les combats étaient excellents dans le 2, ils étaient vraiment trop faciles même en hard, et ne parlons pas du 1.

Alors pour l'ambiance cela dépend des fois. Dans les débuts du jeu, il y a énormément de fan service... Personnellement le fan service ne me dérange pas lorsque qu'il reste assez discret, comme dans les 2 premiers opus. Mais là quelques fois cela devient vraiment ridicule. Je parle essentiellement des scènes de purge et de fusion où les filles se déshabillent à en devenir presque nues... Déjà qu'elles ne sont pas très bien modélisées à ces moments là mais cela peut casser l'ambiance (c'est surtout ce que je reproche). Bon je trouve que c'est le seul point vraiment négatif du jeu. Car à part ces scènes douteuses, l'ambiance peut être vraiment excellente, que ce soit dans les combats ou dans les scènes.

Un second point qui peut en embêter certains, c'est qu'il y a enormément d'aller-retours, mais Ar Tonelico ça a toujours été comme ça et ça ne m'a pas beaucoup dérangé.

Pour finir les bugs. Eh oui malheureusement il y a encore des bugs... Il peut y avoir des fautes d'orthographe pas très graves, ou alors carrément des scènes (j'en ai vu que 2 mais très importantes) où les voix JAP sont désynchronisées par rapport aux textes et NIS America ne sort même pas de patch pour ça... C'était vraiment frustrant... Il y a aussi des freezes aléatoires. J'en ai eu 4 ce qui est déjà pas mal.

J'ai vécu une très bonne expérience avec ce jeu, tout comme les 2 premiers et je le conseille vraiment aux fans des 2 premiers et aux joueurs de RPG ouverts d'esprit. Pour moi cette série des Ar Tonelico sera pour toujours une expérience inoubliable pour son scénario et son ambiance sublimes !
devildestinyman

le 25/09/2010
8
Très bon jeu mais qui n'est pas à la hauteur du gameplay des deux précédents opus ...
Des graphismes magnifiques un passages au cell shading rend vraiment agréable la vision du jeu ...
Les musiques pour ma part un peu en dessous des deux précédents opus ...
L'histoire est pas mal même si encore une fois je n'ai pas bien saisi tous les détails ...
Un gameplay qui reste asse difficile il faut quand même utilisé e sisaxis ce qui n'est pas évident à comprendre dans le tutorial mais l'ambiance du jeu nous permet de vouloir continuer à faire plusieurs combats sans se lasser ...
La durée de vie est de 30 h environ mais qui augmentent avec les bonus ...
Un jeu assez fan service (plus que les deux autres) qui feront sourire plusieurs d'entre nous, il faut aussi savoir qu'il y a beaucoup d'image osé alors âme sensible s'abstenir ...
Pour ma part ce jeu ma bien plu encore de multiple fin que je n'ai pas fait et des milliers de bonus alors n'hésitez pas pour moi ce titre reste pour moi une valeur sur ...
65 active users (0 member, 65 guests, 0 anonymous member)
Legendra RPG V4.8 © Force 2020 - Legal Mention
Webmaster : Medion