bandeau
avatar Guest
Login|Reg.
sign
All content (reviews, previews, articles, faq and soundtracks) is written in french
fiche

Etrian Odyssey III: The Drowned City > Articles > Preview

Etrian Odyssey III: The Drowned City

drpg nds japon
Etrian Odyssey III: The Drowned City
Visitor from the Star Sea
La saga des Etrian Odyssey a toujours divisé les foules. Tandis que certains déploraient le manque profond d'histoire ou de background, d'autres se retrouvaient esclaves d'un gameplay parfaitement bien géré et d'une exploration fluide en plus d'être interactive, grâce à l'écran tactile de la DS permettant d'annoter et de dessiner ses propres cartes. Ce troisième épisode semble, une fois de plus, être ni plus ni moins qu'une simple copie de ses prédécesseurs, n'ayant pas la prétention de faire changer d'avis les détracteurs. Mais est-ce vraiment le cas ?

Seaside

L'aventure se déroule cette fois-ci dans une petite ville côtière du nom d'Armoroad. Vous dirigez une guilde fraîchement arrivée sur les lieux afin d'explorer le mystérieux labyrinthe sous-terrain proche de la ville, comme d'autres l'ont tenté avant vous. Vous pourrez créer jusqu'à trente personnages, customisables à travers 10 classes différentes (plus deux cachées). Il n'y a donc pas de héros à proprement parler. Certains vous diront que le but du jeu est d'utiliser son imagination pour construire les histoires que l'on veut avec nos personnages, mais cet argument est tout simplement irrecevable aujourd'hui.
Mais il faut noter que les deux opus précédents s'étaient tout de même dotés d'une histoire assez originale malheureusement très peu explicite et surtout concentrée sur la fin. C'est également probablement le cas ici, mais ce n'est de toute manière pas une raison essentielle quant à la poursuite de l'aventure.
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)

En avant, moussaillon !

Le plus gros avantage du jeu est, sans surprise, tout le travail effectué sur le gameplay. On a ici droit à du Dungeon-RPG extrêmement efficace et fluide, sans aucun temps mort et proposant une difficulté assez corsée, comme à l'accoutumée. Le labyrinthe est également divisé en plusieurs segments, ou "strates" pour utiliser les termes du jeu, de quatre étages chacun, contrairement aux précédents épisodes qui en comptaient cinq. Les téléporteurs présents dans le deuxième opus permettant de faciliter le déplacement entre les étages d'une même strate ont disparu, remplacés ici par des passages secrets fort utiles qui permettent d'aller en quelques minutes à l'étage désiré. Le système de création de map a également profité de quelques améliorations : on peut maintenant par exemple annoter n'importe quelle case (comme par exemple marquer qu'une porte est scellée par un symbole en forme de soleil).
De plus, puisque le jeu est centré autour d'un univers maritime, le jeu propose un système d'exploration de la mer grâce à notre bateau ! Il est en effet possible de découvrir les contrées avoisinantes grâce à un système de nourriture. La quantité de nourriture amenée sur le bateau, qui est déterminée avant de lever l'ancre, déterminera le nombre de cases que l'ont peut explorer en mer. Le but de cette exploration est de trouver des nouvelles régions, ou des nouvelles villes, qui formeront alors une alliance avec Armoroad et permettront de débloquer des quêtes annexes supplémentaires. Mais celles-ci sont différentes de celles obtenues au bar du coin : il est possible de les accomplir avec des amis grâce au mode WiFi de la DS ! Un excellent point si vous avez des amis fans du jeu, d'autant plus que les quêtes en question sont surtout portées sur le combat contre des créatures très difficiles.
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)

Le fermier qui murmurait à l'oreille des donjons

Les combats, survenant de manière aléatoire, sont plus fluides que jamais. Le tout s'enchaîne très rapidement, la fonction Auto Battle introduite avec EOII est toujours présente et on peut simuler un mode "turbo" en maintenant la touche A enfoncée. C'est au niveau des classes que le jeu se distingue énormément de ces prédécesseurs. Oubliez les Protector, Landsknecht et autres Alchemist, et dites bonjour aux Warrior, Phalanx, Pirate, Monk, Prince, Zodiac, Beast King, Ballista, Shinobi et Farmer (!). Même si on peut tirer quelques ressemblances entre nouvelles et anciennes classes, en pratique le tout se joue complètement différemment.
Exemple : si le Protector était plus orienté vers la défense homogène du groupe, le Phalanx fait plus office d'une unité quasiment invincible avec des skills passifs extrêmement efficaces pour soi. De plus, le manque relatif de Medic (remplacé, d'une certaine manière, par le Monk) oblige à plus réfléchir quant aux capacités de soin de notre équipe. Bref, Atlus s'est cette fois-ci renouvelé avec brio, sans compter le fait que le jeu propose un système de subclass, que je n'ai pas encore pu essayer mais qui s'annonce alléchant !
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)

Ecstasy

Graphiquement, le jeu reste fidèle à lui-même, avec des donjons en 3D très bien modélisés, sans aucun ralentissement, et des portraits très charmants des différents NPC. A noter qu'il est cette fois-ci possible de choisir deux palettes de couleur pour chaque skin de classe, ce qui est agréable et permet une meilleure diversification visuelle entre les équipes des différents joueurs.
Au niveau musical, c'est tout simplement parfait. J'avoue ne jamais avoir été impressionné par le travail de Yuzo Koshiro sur la série (bien que je respecte énormément le monsieur pour ses autres travaux), mais ici on a droit à des compositions très épiques et entraînantes. Le thème de combat, notamment, doit probablement être l'un de mes préférés tous RPG confondus !
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)
Etrian Odyssey III: The Drowned City (Sekaiju no Meikyû III Seikai no Raihôsha, *Sekaiju no Meikyuu III, Etrian Odyssey 3*)
Etrian Odyssey 3 se révèle donc être un excellent jeu, assez différent de ses prédécesseurs grâce à l'insertion de classes complètement nouvelles et de l'exploration en bateau. Les fans de la série seront on ne peut plus ravis, tandis que ceux qui ne l'ont jamais aimée ne changeront probablement pas d'avis.

13/04/2010
Etrian Odyssey III: The Drowned City > Commentaires :

Etrian Odyssey III: The Drowned City

8.5

show_hide Insérer un commentaire aide

$_$ >_< <_< :!: :!: :( :) :- :6: :a: :alien: :banana: :bat: :bave: :bear: :berk: :blush: :boss: :bounce: :bye: suivant


OK
4 commentaires
anhhoi

le 04/05/2015
7
Contrairement aux précédents commentaires je crois que j'ai ressenti une certaine lassitude sur cet épisode d'Etrian Odyssey, après le 1er, le 2 et le 4. J'avais d'ailleurs mis le jeu en longue pose (et j'ai joué et terminé le 4 entre temps, que j'ai beaucoup aimé).
Peut-être ai-je mal composé mon équipe mais je n'ai jamais trouvé de véritable osmose entre mes personnages, avec les classes proposées dans cet épisode. Et j'ai beaucoup hésité sur la répartition des compétences. Cela est d'autant plus regrettable que la difficulté reste assez corsée en particulier pour le boss pour la "bonne fin" et qu'une équipe bien montée (si je puis dire) est primordiale.
Du coup tout en appréciant malgré tout ce jeu j'y ai pris moins de plaisir qu'avec les autres épisodes et me suis un peu forcé sur la fin.

Cet épisode a néanmoins un mérite par rapport aux autres épisodes, celui de proposer un choix important dans le scénario permettant d'obtenir ainsi des fins différentes.
Laharl

le 26/01/2013
10
C'est sûr que c'est un genre " a part " pour la plupart des joueurs , un jeu quand même difficile , mais quand on aime , c'est un pur régal .
Les évènements , l'ambiance , le labyrinthe , la mer dans cet épisode , fait que c'est un bon gros contenu pour les fans du genre.
FalconPilot
le 10/11/2011
8
Vraiment, si des gens connaissent le testeur de jeux vidéos Sizefac...
Une de ses vidéos traitaient le 3e volet d'une saga comme une malédiction. Mais sur DS, c'est l'inverse !
Je finis par me poser des questions : Rune Factory 3 mille fois supérieur aux deux précédents, un autre jeu dont j'ai oublié le nom (Produit par Atlus il me semble) étant le 3e volet encore, et maintenant, Etrian Odyssey 3 qui envoie tant de purée dans les yeux !

Déjà, un point important : Le premier Etrian Odyssey était BIEN, ça c'est sûr. Mais il avait un caractère qui était pour certains une qualité, un défaut pour d'autres : Son côté extrêmement "Classique" qui le rendait charmant pour certains, lassant au final pour les autres. Et on remarque bien que le 3 a tenté d'étoffer un peu le scénario (UN PEU hein, c'est déjà bien par rapport au premier - Je n'ai pas joué au deuxième je précise - qui était tout de même... un peu faible niveau scénario, mais bon, de ce côté la je suis difficile et je n'aime que peu de scénarios, celui m'ayant le plus marqué étant celui de Rune Factory 3, de par son ambiance totalement FA-BU-LEUSE, aux côtés de Sacred 2 qui avait une ambiance aussi poussée - Voire plus - mais malheureusement moins bien mise en valeur...)

MAIS je m'égare ! Donc on remarquera que la 3 a tenté d'innover un peu, au moins un peu, et ce qu'on aime avec un RPG, c'est le neuf ! J'ai fini par me lasser légèrement du premier Etrian Odyssey, ce qui m'a carrément incité à ne PAS jouer au 2e. Puis en lisant le commentaire de Zapan sur le 3e, je me suis dis : "Bon, j'ai quoi à perdre en l'essayant celui la ? x)". Eh ben, j'ai pas été déçu !

Le jeu garde son côté hardcore, qui sera très déconseillé aux amateurs (Qui au mieux soupireront en arrêtant le jeu/tentant de continuer sans succès, dans un cas intermédiaire iront chercher des chat codes, et dans le pire des cas... Vous connaissez "Angry German Kid" ? ;D).

Bref, il ne m'a pas autant marqué que d'autres RPGs, mais c'est un véritable bonheur à jouer ! (Pour ceux qui ont au moins un MINIMUM d'habitue avec les jeux de rôle, pour la simple et bonne raison qu'on ne laisse pas de place pour se détendre un peu (Je reviens ENCORE sur Rune Factory 3, je sais...) comme on pouvait l'avoir sur Rune Factory 3 (No comment, depuis que j'y ai joué je peux pas m'empêcher de comparer, Mea Culpa...) de différentes manières ^^. On regrettera certains détails secondaires qui feront à mes yeux valoir au jeu un très large 4, au bord du demi-point grappillé à cause de bêtises comme la restriction au niveau du publique visé (Comme un Etrian Odyssey, quoi... Ou non, comme un jeu Atlus, quoi ), ou encore le scénario (Même si des efforts sont visibles) Ou encore 2 ou 3 bidules par ci par la. Mais rien de bien grave ou nuisible au jeu, en gros, la recette reste la même : Une cuillère... hum, une louche de difficulté, un chaudron rempli de concentré de RPG, une pincée de classical qu'on mélange au tout, une pointe délicate de gameplay sympathique, un classeur d'Artworks VRAIMENT très réussis...

BOUM ! Bravo, vous avez crée Etrian Odyssey III™ ! =D
Zapan

le 23/12/2010
9
Encore un très bon épisode de la série.
Pour ceux qui ne la connaisse pas, il s'agit d'un D-RPG pas vraiment pour les petits joueurs et qui exploitent intelligemment l'écran tactile de la DS. En effet ce dernier permet de mapper soit même les dongeons grace à une interface facile à gérer.
Pour les nouveautés :
- Le gameplay est beaucoup plus riche que précedemment : des nouvelles classes sont puissantes (vive le Prince!), on peut gerer une sub-class pour tous ses persos, à vous donc les combos ninja-zodiac (ce qui permet les MP gratuits) ou Monk-Prince (Healer de la mort).
- En plus de la traditionnelle ballade dans les dongeons, on peut visiter l'océan tout autour de la charmante bourgade de départ. Ca permet d'accéder à des quetes annexes refaisables à l'infini (traduire par level up facile)et de la peche pour se faire quelques deniers.
- Le 5th stratum est génial et révele une petite surprise hardcore dans certaines zones.
Il s'agit donc du meilleur épisode de la série, le plus complet de tous, et il permet en plus un système de différentes fins avec des choix clés au cours de l'aventure,. Cela joue galement sur les classes à débloquer. Il faut donc faire le jeu au moins deux fois pour débloquer toutes les classes. En tout cas, il ne faut pas hésiter à refaire son équipe si elle est trop faiblarde, je m'en suis apercu en arrivant à la 5th stratum.
Pour info :
FL : Gladiator/Buccaner - Hoplite/Ninja - Monk/Prince
BL : Arbalist - Ninja/Zodiac
62 active users (1 member, 61 guests, 0 anonymous member)
Online members: Baloudu62219
Legendra RPG V4.8.42 © Force 2019 - Legal Mention
Webmaster : Medion